Alimentation

Après le choc du diagnostic d'allergie

Une fois le diagnostic d’allergie alimentaire posé, il faut se relever les manches et apprendre à vivre les défis de l’épicerie et des repas quotidiens. Mélanie Simard partage ses trucs.

Quand j’ai vu le visage de ma petite cocotte enfler de façon démesurée ainsi que son petit corps se couvrir d’urticaire, j’ai vite compris qu’elle faisait une réaction allergique. Elle n’avait que 4 mois et demi. Mon conjoint et moi avions décidé de commencer le sevrage de l’allaitement à raison d’un biberon par jour pour une semaine. À ce moment là, j’étais loin de me douter de combien nos vies allaient changer à cause des allergies alimentaires. Voici donc une histoire vécue ainsi que mes conseils personnels qui vous aideront peut-être dans cette nouvelle aventure de vie avec les allergies alimentaires.

Première étape

L’allergologue nous informe donc du fait que notre petite Flavie est allergique aux protéines bovines ainsi qu’aux œufs. Vu que j’allaite encore, on m’indique que je dois suivre le même régime qu’elle afin d’éviter une autre réaction allergique. Notre médecin nous a prescrit un lait maternisé spécial qui ne contenait aucune protéine bovine. Mais attention, voici que commence le vrai défi. Il faut apprendre à lire les étiquettes au supermarché. Peu importe l’allergie alimentaire qui vous concerne, vous devez savoir que les fabricants n’utilisent pas tous les mêmes termes pour désigner les aliments qu’ils utilisent dans la production des aliments que vous achetez. Il vous faut donc connaître les termes utilisés afin de démasquer les allergènes que vous devez éviter. Vous en trouverez différentes listes sur internet, entre autres sur le site web de l’AQAA (association québécoise des allergies alimentaires).

La première épicerie

Je vous mentirais si je vous disais que ça n’était pas si mal. Mon conjoint et moi sommes des gens qui aiment toutes les sortes de cuisines. Nous avons toujours aimé explorer. De plus, j’ai toujours eu le bec sucré et j’avais l’habitude d’acheter les pâtisseries dont j’avais envie chaque semaine. Terminé toute cette insouciance! À mon grand désespoir, sur le moment, j’ai vite réalisé qu’il nous était impossible d’acheter des desserts préfabriqués. Même les céréales pour bébé sans protéines bovines étaient difficiles à trouver.

Il faut savoir où chercher et quand on est nouveau à tout ça, ce n’est pas toujours évident. Nous sommes revenus de cette première épicerie bien découragés et surtout avec un sentiment d’être complètement désorganisés. Nous ne savions plus comment composer un simple repas. On s’est donc assis, pour la première fois, pour faire une liste d’épicerie.

Il fallait penser à des façons d’adapter nos recettes. Nous avons commencé par les recettes simples. La sauce à spaghetti ne devait pas contenir de bœuf haché. Nous l’avons donc remplacé par du porc haché. On a éliminé la pizza de notre menu pour une période de temps (à cause du fromage surtout). Plus question de manger des tortellinis sauce rosée non plus. Alors, on a mangé plus de poulet, de porc, on a essayé des recettes avec du tofu et on a fini par s’amuser à varier nos repas encore plus. Le beurre sur les légumes a été remplacé par l’huile d’olive. Nous sommes donc repartis, avec notre liste d’aliments à éviter pour se faire des provisions.

Et les autres…

Pour un moment, tout dépendant du type d’allergies qui nous concernent et de la complexité à les gérer, on a tendance à s’isoler. Il nous faut un peu de temps pour s’adapter à cette nouvelle réalité. Et puis, vous réussirez à trouver un sentiment de compétence. On apprend vite quand on n’a pas le choix.

Il vous reste maintenant à faire face au vrai monde. Maintenant que vous êtes devenue, par la force des choses, l’experte avec les allergies qui vous concernent, vous devrez éduquer l’entourage. Si c’est votre enfant qui a des allergies alimentaires, comme c’est le cas pour nous, vous devrez aviser tous les gens que vous connaissez de ne pas offrir de nourriture à votre enfant. Armez-vous de patience. Certaines personnes ne semblent pas vouloir comprendre, vous verrez. Vous devrez répéter la même chanson partout où vous irez pour les années à venir. On dirait que certaines personnes ne peuvent pas concevoir qu’un aliment pourrait tuer votre enfant. Au début, les gens penseront que vous exagérez, que vous surprotégez votre enfant. Mais à force de les informer, la majorité finira par comprendre et vous vous sentirez appuyée.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Bayard Jeunesse fête la rentrée avec vous!

1000$ en prix à gagner, dont la chance que votre facture de fournitures scolaires vous soit payée!

Nos Concours

Passez du temps de qualité au Zoo de Granby!

Participez pour gagner deux laisser-passer pour le Zoo de Granby!

Commentaires