Famille

Travailler de la maison: 5 clés pour s’avouer efficace

Quarantaine oblige, beaucoup d’entre nous ont récemment découvert les joies (ou les misères, c’est selon!) du télétravail. Conférences Zoom interrompues par les enfants, bureau de fortune aménagé sur le coin de la table à dîner; c’est à un tout nouveau monde qu’il faut s’adapter.
 

On a donc décidé de vous présenter les conseils de quelques professionnels qui avaient déjà choisi le télétravail ou le travail autonome avant la crise afin de vous aider à mieux vous organiser et à bien performer!

1. Suivre un horaire préétabli

«J’ai été 5 ans en télétravail. Pour la conciliation travail-famille, c’était parfait! Les enfants étaient moins stressés, car ils prenaient l’autobus matin et soir, alors il n’y avait pas de service de garde avant et après l’école pour eux, sauf quelques fois de temps en temps quand j’avais des réunions ou formations au bureau», confie Nancy Thériault (45 ans, experte en sinistres, de Shannon).

Elle ajoute: «Il faut par contre être autonome et organisé pour être en télétravail. Il faut aussi savoir s’arrêter quand c’est le temps, donc faire sa journée comme si on était au bureau, débuter et terminer aux mêmes heures.»

Bien sûr, même si on doit se montrer discipliné, on récolte une grande flexibilité selon l’experte en sinistres: «C’était pratique quand j’avais des rendez-vous pour les enfants ou pour moi. Le plus simple ensuite, pour reprendre mes heures, était de le faire en début de journée. En plus, si les enfants étaient malades, je n’avais pas besoin de prendre congé, je pouvais travailler en les ayant à la maison.»

2. Maximiser le temps gagné

Pour Nadine Massie (37 ans, humoriste et auteure, de Montréal), vaquer à ses occupations professionnelles chez soi permet à la fois de régler les tâches domestiques illico. Tout réside dans l’organisation du temps économisé sur les déplacements.

«Première chose, en prenant mon café le matin, je fais une liste de la journée et une liste urgente pour établir les priorités. Je range les trucs de la veille et les lits pendant que mon petit garçon déjeune. Dès mon retour de la garderie, je commence une brassée de lavage, je prends une douche, je remplis et démarre le lave-vaisselle — j’y mets tout: le rehausseur de voiture de mon garçon, la cafetière Bodum, l’assiette tournante du micro-ondes, le couvercle pour protéger le micro-ondes des éclaboussures, un peu de vaisselle, les grilles de ma hotte de cuisinière, tout ce qui fait, quoi!»

Elle poursuit: «Ensuite, j’ouvre mes courriels, je fais mes appels, je travaille ou commence mes réunions. J’ai aussi un deuxième système pour ne pas oublier les urgences: mon tableau dans la cuisine.»

3. S’accorder le droit de vivre plus lentement

«Travailler de la maison est bénéfique pour ma vie de père, explique Emmanuel Lauzon (37 ans, auteur et conférencier, de Longueuil). J’ai actuellement un bébé de 3 mois et un plus vieux, et ça allège les tâches.»

Il enchaîne: «La garderie, je m’en occupe. Sauf en période de rush, mon grand, je vais le porter tard (8 h 45) et le chercher tôt (16 h). Et, le matin, nous ne sommes pas stressés. S’il a pris un peu trop de temps pour déjeuner et que je perds 10 minutes, je ne me fais pas engueuler par mon boss, je n’ai pas à me justifier, je reprends mon temps sur mon heure de dîner ou les soirs quand ma blonde est là.»

Pour Nadine Massie, il importe de s’octroyer des privilèges au foyer, comme n’importe quel travailleur: «Pour les semaines pressées, certains se paient des femmes de ménage, moi, je préfère me payer le traiteur. Alors, on passe du bon temps en famille, puisque le souper n’est pas à préparer et qu’il n’y a pas de vaisselle à faire!»

4. Aménager un espace de travail adéquat

Véronique Gagné (38 ans, comédienne, chanteuse et productrice, de Beloeil) s’est offert un bureau fermé à la maison qui ne sert qu’au boulot. «C’est important de bien séparer les choses selon moi», affirme-t-elle. L’artiste se permet toutefois d’ouvrir la porte et d’écouter la télé ou la radio en bruit de fond lorsque ses tâches lui demandent moins de concentration.

«J’ai déjà tenté d’avoir un bureau en dehors de la maison, mais je n’y allais quasiment pas… deux fois par semaine, et je trouvais le temps long… seule. De plus, je payais, dans le vide, un lieu qui accumulait la poussière.»

Lorsque la femme a vraiment besoin de changer d’air, elle part plutôt créer dans un café, histoire de voir des gens et de ne pas s’attarder aux corvées qui s’empilent chez elle.

5. Garder le contact avec l’extérieur

Emmanuel Lauzon a, lui aussi, besoin de quitter sa tanière: «Je marche souvent ou je vais courir. Sortir de chez moi un peu chaque jour pour faire du sport est bon pour l’endorphine et pour l’organisation de mes idées.»

Isabelle Lambert (41 ans, de Boucherville, auparavant formatrice dans le domaine pharmaceutique) misait beaucoup sur son réseau lorsqu’elle évoluait partiellement en télétravail: «Je communiquais souvent avec mes collègues du bureau, au moins deux fois par jour, afin de me tenir au diapason et de ne pas être isolée. Quand je me déplaçais au bureau, je rentabilisais mon temps dans la communication avec mes collègues et patrons, je dînais avec eux, pour entretenir un lien d’appartenance avec le groupe de travail.»

La mère avait un bébé de 6 mois à son embauche. Elle a pu dès le départ remplir ses obligations de la maison grâce à un projet pilote à cet effet, ce qu’elle a grandement apprécié. «Non seulement j’ai eu beaucoup de succès dans mon poste, conclut-elle, mais, en plus, cela m’a permis d’être présente pour mon fils et d’avoir une vie familiale plus agréable. J’ai pu ainsi joindre l’utile à l’agréable tout en profitant d’un bon salaire! »

Image de Mireille Lévesque


Cette semaine
Initier les enfants au compostage

Présenté par Cascades Fluff & Tuff®

Nul n’ignore désormais l’importance de composter à la maison afin de réduire sa production de déchets et, par le fait même, son empreinte environnementale. 
 

Soins beauté pour mamans pressées!

Présenté par Bioderma

Quand on devient maman, chaque minute compte ! Concrètement, on a peu, voire pas de temps pour se coiffer et se maquiller le matin et on est souvent trop fatiguées le soir pour s’offrir une routine de démaquillage digne de ce nom.

10 recettes parfaites pour le thermos

Parce que les enfants, comme les adultes, n’en peuvent plus, au bout d’un moment, du sempiternel sandwich au jambon, voici 10 recettes nourrissantes qui se transportent très bien dans un récipient isolant (en plus de faire de bons soupers!).

École : Mon enfant ne semble pas s’adapter

Lorsque, du haut de notre vie d’adulte nous regardons la vie d’élève de nos enfants, nous avons tendance à l’idéaliser. Pourtant, il suffit d’un simple petit saut dans le passé pour se souvenir qu’à l’école, tout n’est pas si rose et si simple.

Nos Concours

Gagnez une échelle de croissance d'une valeur de 40$!

Suivez la croissance de votre enfant grâce à Odie!

J'explore la mer des Caraïbes - Mon premier guide de voyage

Participez pour gagner le guide voyage “J’explore la mer des Caraïbes”

Éloignez les poux rapidement grâce à SOS Poux!

Participez pour gagner la trousse complète et le shampoing de SOS Poux

On se prépare pour l'Halloween avec Auzou!

Gagnez deux livres d’Halloween de Auzou

Simplifiez les lunchs grâce à Geneviève O’Gleman!

Gagnez le livre de recette Les Lunchs de Geneviève O’Gleman

La collation idéale pour votre pause santé!

Gagnez une boîte de collation Sesame Snaps

Commentaires