Famille

Favoriser l'autonomie des jumeaux

Après avoir grandi dans le même ventre et avoir eu droit aux mêmes soins, vers 2 ans, les jumeaux sortent de leur phase fusionnelle. Comment favoriser leur autonomie et leur épanouissement?

Le développement des jumeaux est unique : en effet, ils passent par plusieurs étapes, de la fusion (de la naissance à 2 ans), à la complémentarité (jusqu’à 6 ans) à l’autonomie. Durant la période de complémentarité, les jumeaux développent souvent une complicité très forte. Plus ce lien est fort, plus il peut leur être difficile de s’émanciper. Ultimement, il est pourtant essentiel qu’ils développent un certain sens de l’autonomie puisque, un jour ou l’autre, ils devront fonctionner par eux-mêmes, sans compter sur la présence réconfortante de l’autre. C’est pourquoi il est important de favoriser l’autonomie des jumeaux dès leur plus jeune âge, sans les brusquer pour autant.

Tout en douceur

Comme nous le mentionnions, le lien qui unit les jumeaux entre l’âge de 2 à 6 ans est très fort, et certains enfants vivront mal le fait d’être séparés de leur cojumeau. Si la route vers l’autonomie est pavée de petites réussites pour les enfants uniques, elle l’est aussi pour les jumeaux, en particulier si un rapport de dominant/dominé très fort s’est installé entre eux. Soyez à l’écoute et favorisez la méthode douce. Par exemple, n’obligez pas vos enfants à dormir dans des chambres séparées s’ils n’en ont pas envie. Il y a d’autres façons de favoriser l’autonomie de vos enfants. Par exemple, en évitant de les habiller toujours de la même façon. Aux anniversaires, donnez des cadeaux différents à vos deux enfants, et demandez à votre entourage de faire de même. Certes, certains jouets créeront peut-être quelques accès de jalousie, mais il en va de même dans toutes les fratries.

  • Soulignez leurs différences de manière positive. Par exemple, si l’un fait preuve de plus d’audace que l’autre, évitez de critiquer son comportement ou, pire, de le punir. La différence, c’est bien! Prenez-vous en exemple. À table, expliquez à vos enfants que vous adorez les brocolis alors que papa, lui, préfère les carottes.
  • Souvenez-vous que les conflits entre vos jumeaux les aident à établir leur unicité et forger leur personnalité. N’intervenez donc que si l’affrontement devient violent : si vos jumeaux se chamaillent, dans la mesure du possible, laissez-les régler seuls leurs différends. Vous pouvez néanmoins leur donner des outils pour leur faciliter la tâche.
  • Organisez des moments sans le cojumeau : aujourd’hui, maman va au cinéma avec Loïc, alors que papa amène Jovan au musée. La semaine prochaine, ce sera le contraire!
  • Encouragez les jumeaux à avoir une activité différente. Danse, sports, dessin, musique…
Dans la même classe?

Avec la rentrée scolaire, vos enfants entreront dans leur première phase d’autonomie (la deuxième étant à l’adolescence). Est-il préférable de placer les jumeaux dans la même classe, ou dans des classes séparées? Il n’y a pas de règle absolue en la matière, puisque chaque couple de jumeaux est unique.

La séparation des jumeaux à l’école a pour but de les aider à s’individualiser. En effet, plusieurs experts pensent que la séparation favorisera l’indépendance des enfants, mais ceci, en fonction du type de couple que forment les deux enfants, peut se révéler faux.

Par exemple, au moment de l’entrée à la maternelle, on aura parfois tendance à séparer les jumeaux pour que ceux-ci gagnent en autonomie. Mais la maternelle est déjà une étape exigeante au cours de laquelle on demande aux enfants de s’adapter à une foule de nouveautés : ils doivent en effet s’habituer à l’environnement scolaire, aux lieux, aux nouveaux visages, aux horaires. De plus, il pourrait s’agir du premier vrai choc de séparation avec la famille. Certains jumeaux, habitués au service de garde, ne vivront pas la séparation négativement, alors que pour d’autres, toujours fusionnels, ce changement sera très difficile. C’est pourquoi il est conseillé de ne pas forcer la séparation, qui pourrait alors devenir un frein à leur réussite et leur adaptation scolaire.

Vous devez donc mesurer les besoins et les désirs de vos enfants et en discuter avec la direction de l’école. Certains professeurs sont peu enclins à accepter des jumeaux dans leur classe, particulièrement les jumeaux identiques. Vous pourriez alors les coiffer, les habiller différemment pour leur faciliter la tâche et attendre à l’entrée au primaire pour les placer dans des classes différentes.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Un spectacle en famille la TOHU

Courez la chance de gagner des billets pour le spectacle Le Bibliothécaire

Commentaires