Famille

Être parent, ça s’apprend…tout le temps!

Pour l’édition 2018, c’est l’animateur Benoît Gagnon qui fera office de parrain du Salon. Papa X3, ses enfants sont au cœur de sa vie. Entrevue avec un père aux réalités d’aujourd’hui et aux valeurs familiales fortes.

Un parrain impliqué

Quand la présidente et fondatrice du Salon, Louise Benoît, l’a approché pour devenir le nouveau porte-parole, c’est sans hésitation que l’animateur a accepté. Ayant lui-même fréquenté le salon en tant que papa, il s’est senti interpellé.

« Je suis très heureux d’endosser ce rôle car je me sens à ma place, explique Benoî. Je me sens d’autant plus impliqué parce que ma réalité familiale ressemble à beaucoup d’autres au Québec. J’ai une famille recomposée et mes 2 premiers enfants, Mathieu et Sophie, ont un grand écart d’âge avec Charles, le petit dernier. Comme tout le monde, je cours et je tente de passer le plus de temps possible avec mes enfants. Bref, comme plusieurs parents, je vis tout en même temps. »

Une vision parentale actuelle

Quand on parle de parentalité avec Benoît Gagnon, un concept revient : celui de l’équilibre.

« Il y a plusieurs années, dit-il, j’avais lu que 85 % des parents ne passaient pas plus de 10 minutes par jour avec leurs enfants. 10 minutes! Je me suis dit que je ne ferais pas ça. J’ai donc toujours planifié mon horaire en fonction du leur. Aussi, je respecte le fait que mes enfants aient leur propre vie, après tout ce sont des ados, mais je suis non négociable pour exiger qu’on s’arrête, qu’on s’isole les 5 et qu’on partage de bons moments ensemble. Manger ensemble est aussi très important pour moi. Un lègue de mes parents dont je suis très fier. »

Il poursuit : « J’ai aussi établi un concept pour que tout, et surtout, pour que tous aillent bien. Je pratique le 5-2-1. Le cinq, c’est notre famille, ma blonde, mes 3 enfants et moi. C’est de passer du temps de qualité les 5 ensemble. Deux, c’est mon couple, cette équipe que je forme avec ma blonde. Un, c’est moi qui continue à me réaliser en tant qu’individu à travers des projets. Quand on a tout clarifié ça, que le concept est partagé par tous, personne ne se sent coupable de se consacrer du temps. Ça diminue beaucoup les conflits et on vit davantage le moment présent sans culpabilité. »

Vivre pleinement sa paternité

Même s’il a plusieurs projets en cours et déjà 28 ans de carrière, l’animateur dit se réaliser à travers ses enfants :

« Avoir des enfants c’est la plus belle et grande des responsabilités. Je prends mon rôle de père très au sérieux. Je trouve ça normal de s’impliquer, de changer des couches par exemple. J’aime voir les mères faire davantage de place aux pères et que ces derniers constatent que s’impliquer dans la vie de ses enfants c’est vraiment trippant. L’année dernière j’étais heureux de constater que les pères que j’ai croisés au Salon était là parce qu’ils voulaient y être. Ils ne servaient pas juste à porter les sacs ou s’occuper de la poussette. Ils y étaient pour s’informer, poser des questions. »

Le Salon, toujours un incontournable

À l’ère des réseaux sociaux et des boutiques en ligne y a-t-il encore de la place pour le Salon?

« Certainement! Il n’y a rien comme rencontrer les gens qui ont conçu les articles ou qui promulguent des services. Rien ne peut remplacer un contact direct. J’aime l’idée de pouvoir voir, toucher et tester avant d’acheter. Pour les nouveaux parents c’est génial de pouvoir tout voir et comparer en un seul endroit. »

Se faire confiance

Attendre un enfant c’est très inquiétant. Aucun manuel d’instructions ne l’accompagne. À son 1er enfant l’infirmière lui a dit «faites-vous confiance». Le meilleur conseil qu’il a reçu et qu’il donne à son tour.

« De nos jours, avec la mer d’informations que les médias sociaux peuvent te donner en quelques secondes, l’instinct parental s’est quelque peu ramolli. On devrait beaucoup plus se faire confiance qu’à des inconnus sur Facebook, par exemple. Si on prend la décision de devenir parent, c’est parce que en quelque part, on a senti l’appel de la parentalité et qu’on est prêt à embarquer dans cette folle aventure. Et puis, être parent, ça s’apprend. Pour ma part, j’aime dire que j’ai les meilleurs billets 1ère rangée pour assister au spectacle de leur vie. »

Pour échanger avec Benoît Gagnon, venez le rencontrer au lancement officiel du 26ième Salon Maternité Paternité Enfants à Montréal le jeudi 5 avril à 14 h et au Salon Maternité Paternité Enfants à Québec vendredi le 20 avril à 14 h.

Pour ne rien oublier sur le Salon Maternité Paternité Enfants:

Montréal 
Quand? Du 5 au 8 avril 2018
Heures? Jeudi et vendredi : 10 h à 19 h. Samedi : 10 h à 18 h. Dimanche : 10 h à 17 h.
Où? Place Bonaventure, Montréal.
Combien? 15 $ adultes, 12 $ aînés/étudiants. Gratuit 12 ans et moins.

Québec 
Quand? 20 au 22 avril 2017
Heures? Vendredi : 10 h à 18 h. Samedi : 10 h à 17 h. Dimanche : 10 h à 17 h.
Où? ExpoCité, Québec.
Combien? 15 $ adultes, 12 $ aînés/étudiants. Gratuit 12 ans et moins.

Image de Marysol Tremblay


Cette semaine
Le soleil, un ami dont il faut se méfier

On prend de plus en plus conscience que le soleil, bien qu’agréable, peut causer de gros problèmes de peau. Quelles sont les bonnes pratiques à adopter pour minimiser les risques de cancer de la peau ?

Je pars en voyage, je mets dans ma valise

Que vous voyagiez par plaisir ou par affaires, la préparation des valises doit être planifiée afin d’éviter les désagréments.

Le monde mystérieux du laboratoire d’embryologie

La fécondation in vitro (FIV) est aujourd’hui considérée comme l’un des plus grand succès de la médecine moderne. C’est le traitement le plus efficace en clinique de fertilité.

Le sentiment de culpabilité parentale

Vous est-il déjà arrivé d’avoir l’impression de ne pas passer assez de temps avec votre enfant, ou de vous sentir inefficace face aux techniques recommandées par les experts?

Nos Concours

À gagner, trois bâtons solaires ATTITUDE®!

Trois bâtons solaires ATTITUDE® d'une valeur de 50$!

Commentaires