Vie scolaire

La nervosité de la rentrée scolaire

Si beaucoup d’enfants envisagent la rentrée à l’école comme une étape réjouissante, d’autres ressentent plus de nervosité que d’excitation.

Depuis quelques jours, vous sentez que votre enfant est nerveux, agité et un peu inquiet. Vous vous demandez comment l'aider à l'approche de la rentrée? Il faut dire que les grandes premières, comme l’arrivée à la garderie ou l’entrée à l’école, peuvent déclencher un stress important chez certains enfants, tout comme chez les adultes d’ailleurs.

Souvent, les craintes de l’enfant s’installent parce qu’il anticipe une expérience de vie qu’il croit menaçante pour lui. Être loin de maman et papa, rencontrer des gens qu’il ne connait pas, devoir répondre à des questions ou parler devant un groupe de personnes, avoir à assimiler une foule d’apprentissages, respecter des consignes différentes de la maison sont autant de facteurs qui peuvent nourrir son anxiété et perturber son comportement habituel.

Des conseils pour aider à calmer sa nervosité

Apprenez-lui à bien respirer. 

Rien de mieux qu’une série d’inspirations-expirations bien exécutées pour relaxer! Pour bien oxygéner le corps (et l'esprit!), il est important de respirer avec l’abdomen et plus on insuffle d'oxygène, plus on arrive à se détendre. L'enfant qui connait cette technique peut l’appliquer partout et apprendre à se calmer en toute circonstance.

Technique de respiration

  • Assis avec le dos bien droit, on pose une main sur la poitrine et l'autre sur l’estomac.
  • On inspire par le nez. La main sur l’estomac devrait monter et celle sur la poitrine devrait à peine bouger.
  • On expire par la bouche en faisant sortir le plus d'air possible, en contractant les muscles de l’abdomen. La main sur l’estomac doit bouger au même rythme régulier que l’expiration, tandis que l'autre main reste presque immobile.
  • On continue jusqu’à ce que le calme s’installe.

Rassurez-le.

Peu importe la cause des peurs de votre enfant, il a besoin d’être rassuré et réconforté. C’est une occasion de câlins et de bisous.

Ne banalisez pas ses inquiétudes

Si l’enfant sent que vous n'accueillez pas ses craintes, il sera encore plus malheureux. Ne vous moquez surtout pas de ses craintes et n’hésitez pas à lui dire que même les adultes ont peur parfois.

Écoutez-le avec attention.

En verbalisant ses appréhensions, l’enfant vous donnera des indications sur ce qui se cache réellement derrière ses craintes et vous serez alors en mesure de mieux le rassurer.

Partagez vos expériences.

Racontez comment vous aussi vous aviez des craintes quand vous avez commencé l’école et comment vous avez traversé cette phase. Sans mentir ou inventer une histoire de toutes pièces, ajoutez quelques éléments qui permettront à votre enfant de s’inspirer de votre réussite. Après tout, vous êtes le premier exemple pour votre enfant.

Image de Sonia Cosentino


Cette semaine
Gérer l’entre-deux des saisons

Froid, chaud, chaud, froid, chaud… entre deux saisons, le mercure joue au yoyo et avec notre patience. On ne sait jamais comment habiller les enfants : c’est un véritable casse-tête! Voici donc nos conseils pas bêtes pour arriver à mieux gérer.

Survivre aux devoirs en 10 trucs

Après le brouhaha de la rentrée, bien vite on fait face aux « terribles » devoirs. Voici 10 trucs pour survivre à ce moment tant redouté par les familles.

L’écoanxiété : le nouveau mal du siècle

Vous avez très certainement entendu parler de Greta Thunberg, cette jeune militante suédoise qui, du haut de ses 16 ans, lutte corps et âme contre le réchauffement climatique. Mais saviez-vous que cette préoccupation extrême pour le sort de notre planète porte un nom?

15 mots de vocabulaire qu’on apprend en devenant parents

C’est fou comme notre vocabulaire s’élargit quand un petit être est sur le point de naître. Du moment de la conception à l’accouchement en passant par les neufs mois de grossesse, sans oublier l’entrée à la garderie et les virus qui viennent avec.

Nos Concours