Vie scolaire

Le parcours unique d’un enfant surdoué

La douance passionne et déstabilise. Pour en connaître davantage, nous nous sommes entretenues avec Isabelle Champagne, la mère d’Elliott, un enfant surdoué de 8 ans au parcours formidable et unique.

Musée d’histoire naturelle d’Oxford en Angleterre

Comment avez-vous découvert que votre fils, Elliott, était un enfant surdoué?
Comme Elliott a un grand frère chez qui une surdouance a été constatée en bas âge, nous avons un peu tardé à réaliser ce qui se passait. Je dirais que nous avons commencé à déceler certains signes chez Elliott vers l’âge de 2 ans et demi. À cet âge, il était fasciné par les formes géométriques, d’ailleurs ses premiers mots ont été « circle », « triangle » et « square ». Il arrivait à se concentrer pendant de longues périodes et pouvait passer des heures à faire des casse-têtes très avancés pour son âge. Il a commencé à lire vers l’âge de 3 ans (ce qui, pour nous, était assez tard puisque son grand frère lisait à 2 ans!) et il s’est rapidement intéressé à des sujets variés et parfois peu communs chez des enfants en bas âge : les mathématiques, le tableau périodique et ses éléments, la paléontologie et la musique classique. Il avait une soif d’apprendre insatiable et il posait beaucoup de questions. C’est finalement lors de son entrée à l’école que nous avons vraiment réalisé l’ampleur de l’écart avec ses pairs et que nous avons commencé les démarches pour le faire évaluer.

Plusieurs imaginent la surdouance comme une chance, un don : mais est-il vrai que cette situation peut s’avérer difficile pour le principal intéressé?
En effet, la surdouance, malgré les avantages observables, peut s’avérer une source de problèmes dans plusieurs sphères de la vie de l’enfant. Un enfant surdoué vit énormément d’isolement puisqu’il a peu d’intérêts et d’habiletés en communs avec ses pairs. L’enfant surdoué a beaucoup de difficulté à trouver sa place au sein d’un groupe de classe. Comme il est différent, il peut être victime d’intimidation, de moqueries ou de rejet de la part des autres. Dans le cas d’Elliott, s’il est placé dans un groupe d’enfants de son âge, le niveau académique n’est pas adéquat. Si le niveau académique est adéquat, l’âge et la maturité ne sont pas au rendez-vous pour pouvoir participer et mener à terme certains projets. Le système scolaire, tel qu’on le connaît, n’est pas fait pour les élèves surdoués. Les programmes sont conçus dans un cadre général de formation et les enseignants ne reçoivent aucune formation pour travailler avec des élèves qui présentent un profil de surdouance. Malheureusement pour plusieurs, ils attendent que la journée passe : ils sont sous-stimulés et démotivés. On dénote un très haut taux de décrochage chez les élèves surdoués et c’est ce qui nous inquiétait le plus chez Elliott. Combien de fois est-il revenu de l’école en nous demandant : « Est-ce que tu crois que demain je pourrai enfin apprendre quelque chose? » C’est ce qui nous a le plus poussés à agir afin de le garder intéressé sur le plan scolaire.

La surdouance est directement liée aux attentes de l’enfant surdoué, mais aussi des personnes qui l’entourent. Ces attentes se transforment parfois en source d’anxiété pour le jeune puisqu’il a peur d’échouer, de décevoir ou de ne pas réussir comme il en a l’habitude. Il est souvent difficile pour ces enfants d’accepter l’erreur puisqu’ils y sont rarement confrontés. Ils sont exigeants envers eux-mêmes, mais aussi envers tous ceux qui les entourent.

Rencontre avec oiseaux de proie (Elliott est un fan d’ornithologie!)

Et pour les parents, la famille?
De notre côté, la surdouance d’Elliott nous fait vivre des hauts et des bas. Nous avons la chance extraordinaire de réaliser, à travers notre fils, des expériences fascinantes et parfois surréalistes. Son parcours inhabituel plutôt renversant est certainement une source de fierté, mais aussi d’inquiétudes. Nous avons eu, dans les dernières années, à prendre des décisions difficiles concernant le cheminement d’Elliott. Nous avons toujours peur de prendre la mauvaise décision, de l’entraîner dans un parcours qui lui causera des ennuis au lieu de l’aider à développer son plein potentiel. Avoir un enfant surdoué est une lourde responsabilité. Nous devons constamment veiller à ce qu’il soit adéquatement stimulé à la maison comme à l’école et nous sommes impliqués dans toutes les étapes de son cheminement. Le parcours d’Elliott peut sembler emballant et plus que positif, mais lorsque nous regardons tout ce qui se cache derrière son cheminement, nous pouvons réaliser l’ampleur et la complexité de la situation. Nous avons eu à faire beaucoup de recherches et de lectures pour en apprendre davantage sur un monde qui nous était totalement inconnu. Très peu de parents vivent ce à quoi nous faisons face jour après jour et nous sommes souvent mal outillés ou informés pour aller de l’avant. De plus, nous ressentons une certaine culpabilité à penser que ce qui nous arrive est complexe et éprouvant, quand nous savons très bien que d’autres parents vivent des situations beaucoup plus difficiles et angoissantes que la nôtre.

Nous devons aussi assurer un équilibre familial. Le grand frère d’Elliott a parfois de la difficulté à accepter que son petit frère réussisse et chemine au même niveau académique que lui. Comme Elliott a une personnalité très forte, nous devons nous assurer que son grand frère, qui est plus réservé, trouve sa place et puisse être aussi fier de ses réussites. Nous évitons les comparaisons et nous faisons de notre mieux pour valoriser les succès de chacun.

Dans les dernières années, nous avons eu à accepter qu’Elliott soit différent et plus avancé que nous à certains niveaux, même si c’est parfois gênant de l’admettre!

Elliott a commencé à jouer du violoncelle à l’âge de 4 ans

Pourriez-vous nous parler du parcours unique d’Elliott?
Elliott a commencé à lire à trois ans et ses intérêts pour les sciences et les mathématiques ont rapidement pris beaucoup de place dans ses lectures et son questionnement. Il a commencé à jouer du violoncelle à l’âge de 4 ans et à 5 ans, il passait sa première audition pour un orchestre pour jeunes. Il compose de la musique depuis déjà quelques années et c’est toujours un plaisir d’écouter ses créations musicales. C’est aussi vers l’âge de 5 ans qu’il a commencé à s’intéresser aux échecs, et après seulement 6 mois de jeu, il s’est classé pour le championnat provincial, où il a terminé 6e. Il a sauté deux années scolaires, soit sa 1re et sa 4e année, et a été reconnu dans le cadre de la politique des élèves doués et talentueux de la commission scolaire Marguerite-Bourgeoys, il y a maintenant trois ans.

Cette année, il en est à sa deuxième participation à une compétition au niveau national en violoncelle et il a gagné plusieurs concours de niveau régional et provincial au cours des dernières années. Il est présentement premier violoncelle de l’ensemble Dolce Musica de Westmount, et donne des concerts avec son frère, violoniste à Montréal et à Québec depuis déjà quelques années. L’an dernier, il a écrit un livre, Petit guide des dinosaures, dans le cadre de son projet d’élève doué et talentueux, qu’il a présenté lors de la conférence annuelle des paléontologues canadiens. Ce livre de 48 pages sera publié par la maison d’édition MultiMondes et sa sortie est prévue pour octobre 2015.

L’automne dernier, il a suivi un cours à l’Université McGill en biodiversité dans le cadre des mini-formations offertes aux adultes. Finalement, il vient de lancer son site Internet, à travers lequel il pourra continuer d’informer les jeunes sur ce qui le passionne vraiment : la paléontologie!

Elliott sera au Salon du livre de Montréal en novembre 2015 et à Québec en avril 2016 pour signer des autographes et discuter avec les gens de son expérience de jeune auteur.

Comment accompagnez-vous votre fils à travers ce parcours? Est-ce que votre rôle change à mesure qu’il grandit?
Notre travail comme parent est de fournir à notre enfant, quel que soit son potentiel, les outils nécessaires pour réussir et être heureux. Depuis le tout début, nous sommes à l’écoute des besoins d’Elliott et nous tentons de l’aider à cheminer dans un parcours qui lui convient et qui respecte nos valeurs et nos idéaux. Maintenant qu’Elliott est plus vieux et que ses habiletés académiques et musicales sont reconnues, nous avons moins besoin d’expliquer et de prouver qu’Elliott nécessite certains accommodements particuliers pour être stimulé et continuer de progresser.

Nous sommes toujours à la recherche de nouveaux projets pour le garder stimulé et nous tentons de faire en sorte qu’il s’intéresse à une variété de sujets pour devenir un adulte équilibré. Il est parfois facile d’oublier qu’il est un jeune enfant et nous tentons de faire en sorte qu’il puisse vivre, malgré le tourbillon qui l’entoure, des activités avec des jeunes de son âge.

Activité préférée, les musées de dinosaures. (Lyme Regis, Angleterre)

En tant que parents, on ne doit pas toujours se sentir bien outillés pour accompagner son enfant. Est-ce que des professionnels vous ont épaulé?
Nous avons fait faire les évaluations au privé par une psychologue qui se spécialise en douance. Nous avons longuement hésité avant de lui faire passer les tests, mais nous sommes finalement heureux de l’avoir fait puisque cela nous permet de prendre des décisions plus éclairées quant à son parcours scolaire et personnel.

Comme parents, nous vivons aussi de l’isolement. Il n’est pas toujours possible pour nous de partager ce qu’Elliott accomplit, faute de passer pour des têtes enflées. Nous avons peu de ressources disponibles pour nous conseiller et nous éclairer dans les décisions que nous devons prendre. Comme Elliott fait maintenant partie de l’association Mensa, nous espérons que nous aurons la chance de rencontrer, à l’intérieur de ce groupe, des parents qui vivent les mêmes expériences que nous et des professionnels qui pourront nous épauler et nous conseiller quant au parcours d’Elliott.

Jeux d’échecs extérieur

Vous avez mentionné que les établissements scolaires n’étaient pas prêts à recevoir des enfants surdoués.
Nous sommes très chanceux de faire partie de la CSMB puisque c’est la seule commission scolaire de la province à avoir une politique pour les élèves doués et talentueux. Les projets soumis et acceptés sont défrayés par la commission scolaire, ce qui nous donne une petite pause financière. Les enseignantes et les directeurs avec lesquels nous avons eu la chance de travailler ont démontré beaucoup d’ouverture et de flexibilité quant à son cheminement scolaire.

Présentement, Elliott fait le programme de 5e année dans une classe de 4e année pour minimiser les changements de groupes et d’enseignants en milieu d’année et pour assurer que l’écart d’âge ne pose pas de problème particulier. L’an prochain par contre, il amorcera l’année avec la cohorte des élèves de 6e année, et ce, à l’âge de 9 ans! Pour le moment, les sauts d’années et les projets pour enfants doués et talentueux le maintiennent motivé et stimulé. Comme il est autodidacte et qu’il est le seul élève de la classe à faire le programme de 5e année, il organise son horaire et ajoute certains éléments à sa semaine, comme l’apprentissage du latin ou des périodes de rédaction pour son livre et son site Internet.

Qu’est-ce qui est le plus positif dans la surdouance d’Elliott?
Le plus beau dans toute l’histoire d’Elliott est probablement l’effet qu’il a sur les gens qui l’entourent. Il est une très grande source de motivation et d’inspiration pour tous ceux qui le côtoient. Dès le départ, comme parents, nous avons décidé de l’accompagner dans cette aventure. Nous devons avouer que c’est presque gênant d’avoir un enfant de 8 ans qui suit un cours universitaire! Disons que ses accomplissements nous ont beaucoup inspirés à entreprendre plusieurs nouveaux projets. Son père et moi avons tous deux fait un retour aux études universitaires, nous avons commencé l’apprentissage d’un instrument à cordes, nous avons étudié la musique classique, le mandarin, le latin, les échecs, la paléontologie, les sciences et bien d’autres sujets qui nous étaient peu familiers. La grand-mère d’Elliott a quant à elle été inspirée par la publication du livre de son petit-fils. Elle a commencé ses recherches l’an dernier et travaille maintenant à la rédaction d’une biographie.

Elliott a donné quelques conférences dans les écoles dans les dernières années et à chaque fois, nous avons l’impression que ses présentations suscitent chez ses auditeurs un désir d’aller plus loin et de voir plus grand. En classe, plusieurs élèves sont très motivés par les efforts, la persévérance et les accomplissements d’Elliott et ils s’appliquent de façon plus soutenue dans leur réussite.

Une chose est certaine : pour Elliott, chaque seconde qui passe est une opportunité pour apprendre et repousser les limites du possible. Nous sommes certains qu’il continuera de nous épater, de nous inspirer et de nous épuiser dans les prochaines années!

Image de Marie-Eve Bourassa

Autrice, scénariste, rédactrice et chroniqueuse.


Cette semaine
Initier les enfants au compostage

Présenté par Cascades Fluff & Tuff®

Nul n’ignore désormais l’importance de composter à la maison afin de réduire sa production de déchets et, par le fait même, son empreinte environnementale. 
 

Soins beauté pour mamans pressées!

Présenté par Bioderma

Quand on devient maman, chaque minute compte ! Concrètement, on a peu, voire pas de temps pour se coiffer et se maquiller le matin et on est souvent trop fatiguées le soir pour s’offrir une routine de démaquillage digne de ce nom.

10 recettes parfaites pour le thermos

Parce que les enfants, comme les adultes, n’en peuvent plus, au bout d’un moment, du sempiternel sandwich au jambon, voici 10 recettes nourrissantes qui se transportent très bien dans un récipient isolant (en plus de faire de bons soupers!).

École : Mon enfant ne semble pas s’adapter

Lorsque, du haut de notre vie d’adulte nous regardons la vie d’élève de nos enfants, nous avons tendance à l’idéaliser. Pourtant, il suffit d’un simple petit saut dans le passé pour se souvenir qu’à l’école, tout n’est pas si rose et si simple.

Nos Concours

Gagnez une échelle de croissance d'une valeur de 40$!

Suivez la croissance de votre enfant grâce à Odie!

J'explore la mer des Caraïbes - Mon premier guide de voyage

Participez pour gagner le guide voyage “J’explore la mer des Caraïbes”

Éloignez les poux rapidement grâce à SOS Poux!

Participez pour gagner la trousse complète et le shampoing de SOS Poux

On se prépare pour l'Halloween avec Auzou!

Gagnez deux livres d’Halloween de Auzou

Simplifiez les lunchs grâce à Geneviève O’Gleman!

Gagnez le livre de recette Les Lunchs de Geneviève O’Gleman

La collation idéale pour votre pause santé!

Gagnez une boîte de collation Sesame Snaps

Commentaires