Sécurité

Attention au bruit des jouets!

Téléphone, poupée, camion de pompier, voiturette : leurs jouets sonores vous cassent parfois les oreilles? S’ils sont trop forts, ils peuvent aussi avoir des conséquences sur celles de vos enfants.

Ils sont certes amusants et interactifs, vos enfants les adorent, mais les jouets sonores doivent être utilisés avec prudence. Trop bruyants, ils peuvent en effet s’avérer néfastes pour les petites oreilles des enfants. On estime qu’un son de plus de 100 décibels (dB) est dangereux pour l’ouïe après seulement deux minutes. Or, la loi canadienne fixe justement la limite à 100 dB, pour les jouets d’enfants. Pour vous donner une petite idée, 100 dB, c’est l’équivalent du bruit d’une tronçonneuse, d’une discothèque, d’une rame de métro, d’un marteau-piqueur. Les tablettes, dont sont friands les enfants, dépassent parfois les 100 dB.

Règlementation désuète

Depuis quelques années, l’OAC (Orthophonie et Audiologie au Canada) fait campagne pour changer cette règlementation désuète, qui date des années 1970. Les professionnels sont catégoriques : une limite de 100 dB ne protège les enfants que contre les bruits excessifs, qui risqueraient de causer des lésions à court terme (une détonation de fusil, un pétard), mais on ne les protège pas contre les jouets qui, potentiellement, pourraient causer des problèmes auditifs à long terme. En effet, le temps d’exposition maximal à un bruit de 100 dB ne devrait pas dépasser 15 minutes par jour, et il serait néfaste pour l’appareil auditif d’un enfant après seulement deux minutes.

Trop bruyant

En comparaison à la loi canadienne, l’Organisation internationale de normalisation (ISO) recommande plutôt une limite de 65 dB pour les jouets destinés à être manipulés près de l’oreille. Le volume des autres jouets ne devrait pas dépasser les 85 dB.

Plus alarmiste, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime pour sa part que la norme sécuritaire devrait être de 75 dB.

Plus le son est fort, rapproché et répété, plus le jouet sonore sera susceptible d’entraîner des lésions auditives, qui peuvent être permanentes. En outre, la déficience auditive à cause du bruit est cumulative, ce qui signifie qu’elle s’aggrave progressivement avec le temps.

Heureusement, les jeunes enfants ne s’intéressent généralement pas longtemps à un jouet et le délaissent après quelques minutes. Néanmoins, ils ont aussi la fâcheuse habitude de coller leurs oreilles directement sur le haut-parleur, même si l’appareil n’a pas été conçu pour une utilisation de ce genre. Les fabricants établissent en effet le niveau sonore d’un jeu en fonction de la distance à laquelle celui-ci devrait normalement être tenu de l’oreille.

Bien choisir

Ceci étant dit, plusieurs jouets sonores peuvent être très amusants et stimulants pour les enfants. Il suffit de bien les choisir!

  • Se questionner sur la nécessité des effets sonores : avant d’acheter un jouet, demandez-vous si les effets sonores sont indispensables. Est-ce qu’ils ajoutent à la valeur du jeu ou, au contraire, on pourrait s’en passer sans problème? Par exemple, une poupée silencieuse est tout aussi amusante qu’une poupée qui pleure et rit si fort qu’elle alerte tout le voisinage! De plus, votre enfant sera alors tenté de personnifier sa poupée lui-même.
  • Les peluches et les hochets sans piles sont, bien entendu, bien moins bruyants, mais surtout, ils sont beaucoup plus faciles à laver.
  • On privilégie toujours les jouets dont le volume est réglable.
  • N’oubliez pas d’avertir votre entourage, surtout avant les fêtes, pour qu’ils n’offrent pas de jouets trop bruyants. Offrez-leur quelques trucs pour bien choisir, ou invitez-les à choisir des jouets silencieux. Partagez-leur cet article pour qu’ils comprennent bien les effets du bruit!
Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Profitez de l'été grâce à Vtech!

Courez la chance de gagner le super tricycle interactif de Vtech

Commentaires