Santé

Mon enfant s’est brûlé

Puisqu’un accident est si vite arrivé, et pour que vous ne soyez pas prise au dépourvu, voici quelques précieux conseils et notions de base au cas où votre enfant se brûlerait.

Différencier les brûlures

Calorifère, cuisinière, plat chaud, eau bouillante, poêle, matière corrosive, décharge électrique : les risques de brûlures sont bien présents autour de nous. Bien entendu, vous faites de la prévention, expliquez à votre enfant qu’il ne doit pas toucher ceci, qu’il doit se tenir loin de cela. Mais malgré la meilleure volonté du monde, un accident est bien vite arrivé!

Une brûlure, qu’elle soit petite ou grande, est toujours douloureuse et votre enfant aura fort probablement une très forte réaction. En premier lieu, même si ce n’est jamais facile, il est primordial de conserver votre calme.

Sachez qu’il existe trois degrés de brûlures et, avant de poser une action, il est important de bien identifier celui dont souffre votre enfant.

  • Vous reconnaîtrez une brûlure au premier degré par une rougeur (un coup de soleil, par exemple). Ces brûlures ne touchent que la couche externe (superficielle) de la peau. Elles peuvent s’accompagner de légères fièvres. Elles guérissent en quelques jours et ne laissent pas de cicatrices. Il est rare que ce type de brûlures nécessite une hospitalisation.
  • Les brûlures du deuxième degré touchent les couches plus profondes de la peau et sont identifiables par une rougeur, une enflure de la peau et l’apparition de cloques d’eau. Si la peau sous les cloques est rouge, cela signifie que la circulation se fait toujours et que la brûlure est de deuxième degré superficiel. On peut, d’ordinaire, traiter ce type de brûlure à la maison, mais il est important de s’assurer que la plaie ne s’infecte pas. La guérison se fait habituellement en quelques semaines. Elles peuvent laisser des cicatrices.
  • Si la peau sous les cloques est de couleur grisâtre, il s’agit d’une brûlure du deuxième degré profond et il est alors essentiel de consulter. Il s’agit du type de brûlures qui nécessitent le plus fréquemment une hospitalisation.
  • Si la peau est brunâtre, ou blanchâtre et insensible, alors que la peau autour fait très mal, il s’agit d’une brûlure du troisième degré. Celles-ci touchent l’ensemble des couches de la peau, elles peuvent également toucher les tissus qui se trouvent sous la peau. Ce genre de brûlures nécessitent toujours une hospitalisation d’urgence. Une brûlure au troisième degré ne se traite pas à la maison. La guérison de ces brûlures est longue et il n’est pas rare que ces blessures nécessitent une intervention chirurgicale, appelée une greffe de peau. Une greffe de peau consiste à prélever de la peau saine sur une partie du corps de votre enfant pour la greffer sur la zone brûlée.
Consultation d’urgence

Comme nous le mentionnions, dans la plupart des cas, les brûlures de premier et deuxième degré superficiel peuvent être soignées à la maison, dépendamment de leur étendue et de leur localisation. En effet, dès qu’une brûlure représente 10 % de la surface de la peau de votre enfant, vous vous devez de consulter en urgence. De plus, toute brûlure du deuxième degré, même superficielle, nécessite un avis médical si elle est localisée sur le visage, sur les mains, les pieds, les plis de flexion (arrière du genou, pli du coude, intérieur des mains) ou encore dans la région anale, sur les organes génitaux ou la bouche.

Vous devez aussi consulter d’urgence si votre enfant a de la difficulté à respirer à cause d’une brûlure, s’il souffre beaucoup ou perd connaissance. Même chose si sa brûlure est causée par une explosion, une électrocution ou par contact avec un produit chimique. Si tel est le cas, il s’agit d’une situation sérieuse et vous devez rapidement appeler le 9-1-1.

Prodiguer des soins à la maison

Si votre enfant se brûle, voici ce que conseille l’Hôpital pour enfant :

  • Enlevez la couche (si applicable), les vêtements et les bijoux autour de la région brûlée. Ces articles retiennent la chaleur et peuvent causer plus de dommage à la peau. Si la matière adhère à la peau, ne pas l’enlever et refroidir la région avec de l’eau fraîche (pas froide). L’eau devrait être à environ 15° Celsius.
  • Versez de l’eau fraîche (15° Celsius) sur la région brûlée pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que l’aide médicale soit fournie. Une serviette mouillée peut aussi être appliquée.
  • N’appliquez pas de glace sur la brûlure. Cela risquerait d’empirer la brûlure.  
  • N’appliquez pas de crèmes, de pommades, de baumes ou du beurre sans l’avis d’un médecin.
  • Ne crevez pas les ampoules.
  • Couvrir avec un linge propre et sec.  

N’hésitez surtout pas à téléphoner au 8-1-1, où des professionnels de la santé sauront vous guider et vous conseiller.

Comment prévenir?

On le sait : il n’y a rien comme la prévention. Même si l’on croit savoir comment sécuriser notre maison (75 % des brûlures arrivent à la maison), il n’y a pas de mal à se rafraîchir la mémoire à l’occasion.

  • Ne laissez pas un briquet ou des allumettes à la portée de votre enfant. Même chose pour le fer à repasser.
  • Ne laissez pas de chandelles allumées sans la supervision d’un adulte.
  • Vérifiez toujours les aliments chauffés au micro-ondes : le contenant peut être froid, mais l’aliment, à l’intérieur, peut être brûlant.
  • Surveillez votre enfant lorsqu’il se trouve près d’un feu de camp ou d’un réchaud.
  • Surveillez-le pendant que vous lui donnez le bain pour qu’il ne s’amuse pas avec le robinet d’eau chaude et s’ébouillante.
  • Évitez de boire un liquide très chaud lorsque vous êtes à côté de lui : un faux mouvement (de votre part ou de la sienne) pourrait amener le liquide à se renverser sur lui.
  • La cuisine est un endroit particulièrement à risque. Veillez à ce que la poignée des casseroles ne dépasse pas de la cuisinière, lorsque vous cuisinez; que les tasses de liquides chauds ne traînent pas; que les fils électriques et les produits chimiques soient hors de la portée des enfants.
  • Attention à la porte du four, très dangereuse pour les mains des petits curieux…
Image de Marie-Eve Bourassa

Autrice, scénariste, rédactrice et chroniqueuse.


Cette semaine
Initier les enfants au compostage

Présenté par Cascades Fluff & Tuff®

Nul n’ignore désormais l’importance de composter à la maison afin de réduire sa production de déchets et, par le fait même, son empreinte environnementale. 
 

Soins beauté pour mamans pressées!

Présenté par Bioderma

Quand on devient maman, chaque minute compte ! Concrètement, on a peu, voire pas de temps pour se coiffer et se maquiller le matin et on est souvent trop fatiguées le soir pour s’offrir une routine de démaquillage digne de ce nom.

10 recettes parfaites pour le thermos

Parce que les enfants, comme les adultes, n’en peuvent plus, au bout d’un moment, du sempiternel sandwich au jambon, voici 10 recettes nourrissantes qui se transportent très bien dans un récipient isolant (en plus de faire de bons soupers!).

École : Mon enfant ne semble pas s’adapter

Lorsque, du haut de notre vie d’adulte nous regardons la vie d’élève de nos enfants, nous avons tendance à l’idéaliser. Pourtant, il suffit d’un simple petit saut dans le passé pour se souvenir qu’à l’école, tout n’est pas si rose et si simple.

Nos Concours

Gagnez une échelle de croissance d'une valeur de 40$!

Suivez la croissance de votre enfant grâce à Odie!

J'explore la mer des Caraïbes - Mon premier guide de voyage

Participez pour gagner le guide voyage “J’explore la mer des Caraïbes”

Éloignez les poux rapidement grâce à SOS Poux!

Participez pour gagner la trousse complète et le shampoing de SOS Poux

On se prépare pour l'Halloween avec Auzou!

Gagnez deux livres d’Halloween de Auzou

Simplifiez les lunchs grâce à Geneviève O’Gleman!

Gagnez le livre de recette Les Lunchs de Geneviève O’Gleman

La collation idéale pour votre pause santé!

Gagnez une boîte de collation Sesame Snaps

Commentaires