Santé

Autisme : lié à des anomalies du cerveau

Une nouvelle étude jette un éclairage nouveau sur les origines physiologiques de l’autisme.

De très jeunes enfants autistes paraissent avoir le plus souvent une zone du cerveau surdimensionnée liée à de nombreuses fonctions, dont la reconnaissance des visages et les émotions comme la peur, selon une étude publiée par des chercheurs américains.

Une technique d'imagerie par résonance magnétique (IRM) a montré que le complexe amygdalien, groupe de neurones du cerveau en forme d'amande, était souvent plus gros chez des enfants de deux à quatre ans atteints d'autisme, indiquent les auteurs de cette recherche parue dans les Archives of General Psychiatry datées du 4 mai.

« L'autisme est un trouble neurodéveloppemental complexe impliquant de multiples systèmes cérébraux et les données obtenues par les IRM, les mesures de la circonférence de la tête ainsi que des études bilan indiquent qu'un cerveau surdimensionné est une caractéristique de l'autisme » qui apparaît à la fin de la première année de la vie, explique le Dr Matthew Mosconi, de l'Université de Caroline du Nord, un des coauteurs de cette étude. Il a effectué des IRM sur 50 enfants autistes et un groupe de contrôle de 33 sujets normaux.

Tous les enfants participants ont subi une IRM ainsi que des tests de comportement pour l'autisme à deux et quatre ans comme l'évaluation de l'attention aux autres et la capacité d'initier un contact social. « Les résultats (...) indiquent que l'accroissement de la masse du complexe amygdalien s'accélère avant l'âge de deux ans chez les enfants autistes et reste surdimensionné durant la première enfance », écrivent les auteurs de l'étude.

« De plus, la croissance du complexe amygdalien chez les autistes de deux ans est disproportionnée par rapport à la croissance de leur cerveau à deux ans et reste ainsi à l'âge de quatre ans », soulignent-ils. Ceci laisse penser que ces altérations de la structure du cerveau pourraient être liées à la cause principale de l'autisme, selon ces chercheurs. « Le complexe amygdalien joue un rôle essentiel pour le traitement par le cerveau des expressions faciales des autres et alerter d'autres centres cérébraux de la signification émotionnelle d'un événement », ajoutent-ils.

Source

Agence France-Presse (AFP)


Cette semaine
Cuisiner en famille durant la semaine de relâche!

La semaine de relâche est idéale pour renouer avec le plaisir de cuisiner en famille. Dites bonjour aux fous rires et aux nez poudrés de farine!

La micro-aventure : pour créer de beaux souvenirs en famille

Entre le travail, l’école et les routines, on n’a pas toujours le temps de préparer de grandes activités avec nos enfants. Les micro-aventures pourraient être une solution pour vous, parents pressés à la recherche d’idées simples!  

Une semaine de relâche pour grands et petits!

La relâche scolaire est un point de ralliement pour tous les âges! C’est l’occasion rêvée pour organiser des activités ou des escapades en famille.

Balado Naviguer ensemble : pour les parents ET les ados

Présenté par l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ)

Parents d’ado, vous savez que les sujets à aborder avec votre enfant sont nombreux et que les conversations sont parfois un peu difficiles. Les ados d’aujourd’hui vivent de nombreux changements dans une société en constante évolution, et les parents se sentent parfois démunis pour les soutenir. 

Nos Concours

À gagner : une carte cadeau de 100$

Participez pour gagner une carte cadeau de 100$ en épicerie