Santé

L'homéopathie pour soigner mon enfant

Plusieurs parents se tournent vers l’homéopathie pour offrir à leur petit un traitement sans effet toxique, ni secondaire. L’homéopathie traite en profondeur en tenant compte de la cause de la maladie.

Je constate régulièrement à quel point l’homéopathie peut aider, voire même guérir en profondeur des enfants asthmatiques. C’est la guérison de ma propre fille qui m’a amenée à étudier l’homéopathie et à pratiquer, en grande partie, auprès des enfants et des femmes.

À chaque enfant son remède

Contrairement à la médecine conventionnelle, en homéopathie, cent enfants souffrant d’asthme peuvent recevoir un remède différent. Homéo signifie semblable, et pathie, l’état général de la personne. À chaque personne son remède, selon l’ensemble de son état et de ses symptômes. L’homéopathie parvient à traiter en profondeur en tenant compte de la cause de la maladie, car au-delà de la maladie, il y a la personne, dans sa globalité. Certains enfants développent les troubles respiratoires après un vaccin, d’autres, après l’exposition à la cigarette, d’autres, après un stress émotionnel important aux yeux de l’enfant…

Pour la médecine conventionnelle, le contexte initial dans lequel votre enfant développe les troubles respiratoires aura peu, voire aucune incidence sur le type de traitement qu’il recevra. On traite les symptômes. Point. En homéopathie, c’est l’inverse qui se produit. Avant de viser les symptômes, il faut d’abord comprendre QUI l’on soigne. Afin de déterminer le remède qui soignera votre enfant en profondeur, l’homéopathe, pour sa part, tient compte du facteur initial, déclencheur de l’asthme. Là réside la clé de voûte qui peut mener à une guérison profonde. L’homéopathe professionnel averti cherchera d’abord la cause initiale qui déterminera le remède à prescrire. L’enfant qui développe une tendance asthmatique dès la naissance ne recevra pas le même remède que celui qui le développe après un vaccin, ou après l’entrée en garderie, après la rentrée scolaire ou quelque autre stress émotionnel ou physique.

L’état physique global de l’enfant

Les signes physiques intenses permettent également à l’homéopathe de distinguer le remède qui convient à votre enfant. Son asthme est-il aggravé la nuit, le jour? Qu’est-ce qui aggrave ses symptômes, qu’est-ce qui le soulage? Le facteur d’aggravation ou d’amélioration peut être un horaire, une position, un aliment, une température climatique extérieure ou intérieure, un aliment, une observation du parent… J’ai rencontré et soigné une petite fille qui ne faisait des crises qu’au coucher, un garçon qui les faisait toujours à 3 heures du matin, un autre qui se sentait mieux couché en boule sur les genoux, une autre qui voulait marcher au froid hivernal pour calmer ses symptômes, l’autre qui demandait à boire très froid pendant la crise, une autre très chaud. Les signes physiques particuliers et singuliers nous permettent de distinguer les pistes du remède qui correspond à votre enfant. Ces petites questions d’homéopathe semblent banales, mais sont pourtant précieuses dans ma pratique.

L’état émotionnel de l’enfant

Plus précieux encore est de découvrir l’état émotionnel qui habite votre enfant. Il est une clé précieuse nous permettant de reconnaître le remède de l’enfant qu’on soigne. Sa sensibilité émotionnelle pendant la crise et en dehors de la crise nous permet de distinguer sa nature, et le remède qui lui correspond.

Comment se sent votre enfant avant et pendant la crise? Certains enfants deviennent agités, craintifs, d’autres demeurent calmes, indépendants, tandis que d’autres restent collés à leur mère seulement. Comment se sent votre enfant pendant l’asthme? Quel facteur émotionnel aggrave ou provoque les crises? Un sentiment d’abandon, de rejet? Une dispute? Un échec scolaire ou la peur d’un examen? Et en dehors de l’asthme, à quoi est-il sensible? À la souffrance des autres, à sa réussite, à plaire à la famille? Tous ces éléments nous permettent de connaître l’enfant en profondeur et de déterminer un remède qui lui convient.

Ce remède, s’il est bien choisi, peut réduire, ou éliminer l’asthme totalement

Ma fille développait toujours l’asthme lors des voyages d’affaires de son père. Une fois cela compris, son homéopathe lui a donné un remède correspondant à son état émotionnel et physique, et sa bronchiolite a disparu en une demi-heure. Elle n’a plus jamais refait d’asthme, ni de bronchite. Même si elle jouait avec des enfants malades, enrhumés ou grippés, il a fallu cinq ans avant qu’elle ne refasse un simple rhume, qui n’a même pas trouvé son chemin jusqu’à sa gorge, pour ne pas mentionner ses bronches.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Nos Concours

Le parcours de l’horreur pour des frissons assurés

Courez la chance de gagner 4 passes pour le parcours de l'horreur du Méga Parc

Apprendre l'anglais en s'amusant!

Courez la chance de gagner le jeu de cartes Hola Clara pour apprendre l'anglais.

Commentaires