Santé

Soigner les enfant à l'homéopathie

L’homéopathie gagne à être connue, car, en plus d’être efficace et de soigner en profondeur, elle est sans danger pour les enfants, ne provoque aucun effet secondaire, et ne crée aucune dépendance.

Une multitude de maux affligent nos petits, et le matracage thérapeutique et médicamenteux dans les cas d’infections à répétition peut bien, bien souvent être évité grâce à l’homéopathie. Notre ignorance généralisée en matière de médecine alternative nous maintient dans une voie à sens unique, nous livre à un seul recours, l’antibiotique à répétition. Ce dernier est trop souvent la seule solution connue pour une population qui, de surcroît, souffre d’une pénurie de soins médicaux. En plus de ne pas guérir en profondeur, les médicaments chimiques provoquent une foule d’effets secondaires, et contribuent grandement à l’affaiblissement de la vitalité, des défenses naturelles et de l’immunité. Ce qui en fin de compte, complique les choses, alourdit l’état de santé, ouvre grand la porte à d’autres maladies et laisse les parents démunis avec un grand sentiment d’impuissance.

Puisqu’elle renforce efficacement les défenses naturelles du corps, l'homéopathie sert de traitement préventif. Lorsqu’on la découvre enfin, on se demande : « Mais pourquoi n’ai-je jamais entendu parler de ces traitements plus tôt? » Pourquoi? Parce qu’elle ne fait plus partie de nos mœurs. Parce que la désinformation à son sujet persiste. Mais il fut un temps où le réflexe de consulter l’homéopathe était naturel à Montréal.

Un hôpital homéopathique à Montréal?

Saviez-vous que Montréal a eu son hôpital homéopathique entre les années 1890 et 1950? Eh oui! Au début du 20e siècle, avec l’avènement impressionnant et « miraculeux » des antibiotiques, avec le développement des médicaments chimiques, ainsi que le manque d’homéopathes bien formés une fois les vétérans décédés, l’homéopathie est tombée dans l’oubli au Québec. L’hôpital a fermé ses portes pour laisser la place à l’actuel complexe de santé reine Elizabeth. Cette médecine n’a donc pu suivre la même évolution ascendante des pays d’Europe, d’Amérique du Sud et d’Asie qui aujourd’hui reconnaissent l’homéopathie à titre de médecine officielle. Toutefois, depuis les années 1980, elle renaît au Québec. Puisqu’elle n’est toujours pas connue à sa juste valeur, qu’elle ne fait pas partie intégrante de notre culture québécoise, c’est encore trop souvent, hélas, en désespoir de cause, que les parents se tournent vers nous, homéopathes, en gémissant cette question : « Nous avons tout essayé, est-ce que l’homéopathie peut soulager notre petit? »

Oui, l’homéopathie peut soulager et même dans bien des cas, soigner votre petit en profondeur. Les numéros un au palmarès des raisons de consultation pour les enfants sont l’asthme, les bronchites et rhumes répétitifs, les allergies, l’eczéma, les terreurs nocturnes, les troubles du sommeil, l’agressivité, la nervosité, la dentition difficile, les coliques, la constipation chronique, les coups et blessures… Et l’homéo est reconnue dans le monde pour sa façon bien à elle de remonter le système immunitaire des enfants. La phrase que nous disent si souvent les parents est : « Je ne savais pas que l’homéo pouvait traiter cela! »

Les enfants, porte-paroles de l’homéopathie

Depuis sa découverte, l’homéopathie en agace certains qui aimeraient bien la voir disparaître. Comme le disait si bien Mark Twain, nous avons de la chance que l’homéopathie ait survécu aux maints essais des allopathes de la détruire. À travers ces deux derniers siècles de controverses et de croisades acharnées contre cette médecine, les enfants en sont probablement les meilleurs porte-paroles et défenseurs dans le monde entier. Leurs guérisons de maladies aiguës et chroniques grâce à l’homéopathie font constamment la preuve de l’authentique efficacité de cette médecine, lorsque bien pratiquée par un professionnel dûment formé. La vitalité des enfants étant à son apogée, il ne suffit bien souvent que d’un coup de pouce homéopathique pour rétablir l’équilibre de leur immunité. Leur réponse à l’homéopathie est donc la plupart du temps spectaculaire, en plus d’être globale. Au grand bonheur des parents, les effets du traitement homéopathique s’observent généralement tant sur la sphère physique qu’émotionnelle.

Est-ce que la vision homéopathique me convient? L’homéopathie : un traitement sur mesure et « responsable »

Si vous êtes à l’écoute de votre enfant, si vous êtes prêts à observer les circonstances dans lesquelles il tombe malade, le type d’événement, de contact physique ou émotionnel auquel il est sensible, si vous êtes prêts à répondre aux questions de l’homéopathe et de faire une démarche qui implique votre enfant et un minimum d’observation, alors la consultation chez l’homéopathe vous plaira. Si vous vous intéressez au lien entre la maladie et sa cause, qu’elle soit d’ordre physique, héréditaire ou émotionnelle, alors l’homéopathie fut aussi inventée pour vous. Si vous souhaitez une consultation qui dure plus de cinq minutes, un traitement sur mesure qui tienne compte de votre enfant en profondeur, tant dans sa réalité physique, physiologique et émotionnelle, alors l’homéo sera pour vous une rencontre heureuse.

Toutefois, si vous préférez une médecine qui propose le même remède pour tous, qui traite le symptôme et non la personne dans sa globalité, sans questionnement existentiel et profond, sans longue consultation, sans conseil nutritionnel, alors évitez l’homéopathie.

Consulter l’homéopathe, c’est plus complexe qu’on le croit, mais c’est aussi très responsable. Il faut consulter l’homéopathe professionnel, car l’interrogatoire qui dure entre une heure et demie et trois heures est primordial et indispensable. Il faut tenir un carnet d’observation de certains symptômes, de la réaction de l’enfant au remède, de sa force de réaction au remède, de la répétition des doses... Très important, car il ne faut jamais répéter inutilement ni trop souvent un remède homéopathique. Donc contrairement à ce que plusieurs pensent, le traitement homéopathique ne se fait pas au hasard, ni en vitesse, bien au contraire. C’est un traitement ou chaque pas est calculé afin que le trajet mène l’enfant vers la force, l’équilibre et l’épanouissement de tout son être. C’est une rencontre qui laisse souvent bouche bée, car elle surprend par sa profondeur d’action et son efficacité. Mais je parle bien sûr d’un véritable traitement tel que seul l’homéopathe professionnel, formé d’un minimum de 1500 heures spécialisées en homéo et membre du SPHQ peut vous offrir.

Les enfants et la consultation homéopathique

Je remarque couramment à quel point les enfants qui peuvent parler prennent une part active au traitement avec plaisir et autonomie. Lorsqu’ils grandissent avec l’homéo, leur sens de l’observation est si aiguisé qu’ils me disent parfois eux-mêmes ce qu’ils ont vécu comme stress émotionnel juste avant de tomber malade, et ce qu’ils ont ressenti. La dynamique devient alors merveilleuse, car ils détiennent une part de la réponse au traitement; leur propre expérience, leur propre perception et leur ressenti. Dans une grande majorité des cas, ce stress vécu est l’élément déclencheur de la maladie, et parmi la gamme d’émotions possibles, celle qui est ressentie, dans toute sa subtilité, correspond à un remède précis. Les enfants peuvent déjà répondre à l’interrogatoire homéopathique avec aisance et profondeur et participer, de par leurs réponses, au succès du traitement.

Pour plus de détails sur la méthode homéopathique, visitez www.homeopathe.ca

Ingrid Schutt
Homéopathe uniciste et conférencière

Ingrid Schutt qui est homéopathe uniciste est membre du syndicat professionnel des homéopathes du Québec. Elle enseigne aussi le Yoga. Visitez son site Internet Homeopathe.ca. On peut la rejoindre au 514-991-6316514-991-6316. Call Send SMS Add to Skype You'll need Skype CreditFree via Skype

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Gagnez 1 des 5 d?sinfectants pour les mains de Attitude.

Petits formats parfaits pour le sac ? dos.

Gardez bébé au chaud cet hiver grâce à Kokoala!

Profitez de l’hiver grâce à Kokoala.

Commentaires