Femme

Être maman pour le meilleur et pour le pire

L’expression « pour le meilleur et pour le pire » fait allusion à l’engagement du mariage. Cependant, elle convient davantage à l’engagement d’être maman, car il n’y a pas plus grand serment!

D’ailleurs, tout au long de cet engagement, nous y découvrirons nos forces et nos limites à travers les joies et les défis. Voilà ce qui explique le choix du titre « Être maman pour le meilleur et pour le pire » pour mon premier livre. Je vous invite à le découvrir par cet extrait.

Première rencontre

Cette première rencontre avec notre bébé, nous en rêvons et nous nous y préparons. Nous sommes sûres que ce sera un moment merveilleux et inoubliable! Enceintes, nous ne pouvons concevoir que ce soit autrement. Il y en a parmi vous qui ont vécu cet événement comme dans les films...

  • J'ai ressenti une immense joie!
  • Quelle fierté d'avoir donné la vie!
  • L'amour inconditionnel dès le premier regard!
  • Je pleurais de joie! Quel bonheur de le tenir dans mes bras!

Pour d'autres, ce sera un moment bouleversant. Beaucoup de femmes, pour des raisons variées, ne ressentent pas immédiatement l'amour pour leur bébé. Elles s'y attacheront dans les minutes, les heures, les jours ou les mois qui suivront.

Ces mères souffrent de cette situation, car elles ne comprennent pas pourquoi elles réagissent ainsi.

  • Je n'ai pas reconnu mon bébé!
  • Je n'ai pas ressenti l'amour monté en moi comme je l'avais imaginé!
  • L'arrivée de mon bébé reste un vague souvenir en raison d'un accouchement difficile!
  • Tout s'est déroulé tellement vite que je n'ai pas réagi comme je l'aurais voulu!
  • Une crainte a surgi. Vais-je aimer celui-ci autant que le premier?
  • À cause de la césarienne, je n'ai pas pu prendre mon bébé. Quelle déception!
  • J'étais tellement souffrante que je ne l'ai pas accueilli correctement!

Dans le cas où l'attachement n’est pas instantané, il est rassurant de savoir que, par le regard d'amour que portera éventuellement la mère à son enfant, elle pourra elle aussi créer ce lien si précieux. Lorsqu'une mère n'arrive pas à avoir ce regard envers son bébé, il est important qu'elle reçoive du soutien, car cela peut être un élément déclencheur d'une dépression post-partum.

Devenir maman

Nous devenons maman un peu plus chaque jour... Nous découvrons notre façon d'être mère à chaque étape et, tranquillement, nous acceptons l'écart entre la mère que nous pensions être et celle que nous sommes. Évidemment, la transition ne se vit pas de la même manière pour toutes les femmes. Pour certaines, elle est longue et douloureuse. Pour d’autres, les choses se placent plus simplement.

L'arrivée d'un enfant est sans aucun doute l'une des transitions les plus importantes de notre vie! Nous avons à nous adapter à de nombreux changements, tant au niveau personnel, émotionnel, relationnel que sexuel! Il faut reconnaître que l'adaptation à cette nouvelle vie est riche en émotions et en deuils. La confrontation avec nos idéaux est inévitable. Il en sera question dans le prochain chapitre Du rêve à la réalité.

  • Je me dis que je devrais toujours être en forme et dévouée.
  • Je me sens coupable de prendre du temps pour moi!
  • Je désire honorer mes besoins en tant que femme!

En évitant de nous juger et de comparer notre façon de vivre ces changements, nous faciliterons notre adaptation. L'isolement est néfaste, et c'est justement lorsque nous ne souhaitons parler à personne qu'il est important de le faire! Peu importe les difficultés que vous vivez, sachez que ce qui crée les émotions, c'est la signification que vous leur donnez. Soyez attentives à vos pensées et à vos jugements. Soyez honnêtes et osez en parler! Et rappelez-vous qu'une petite dose de compassion envers vous-mêmes sera toujours bénéfique!

Vivre le quotidien

Le quotidien, voilà un défi de taille lorsqu'on est à la maison avec son bébé. Le nombre de tâches à accomplir, et plus particulièrement la répétition de celles-ci, peut créer un sentiment de lourdeur chez les nouvelles mamans, surtout chez celles qui avaient une vie très active avant.

Vivre notre quotidien est souvent plus exigeant que d'accomplir de grands projets. Les journées spéciales où nous recevons, sortons ou planifions une activité se déroulent mieux puisque nous sommes davantage présentes à notre vie. Nous rencontrons des gens ou nous créons quelque chose, et cela est un excellent moyen d'avoir le sentiment d'exister! Nous ressentons alors de la satisfaction et du plaisir, ce qui fait toute la différence.

  • À la fin de la journée, j'ai l'impression de n'avoir rien fait et pourtant je n'ai pas arrêté une minute!
  • Il y a des matins où j'échangerais ma place avec mon conjoint. J'irais travailler, discuter avec d'autres adultes et manger sans être interrompue!

Si nous suivons cette logique, nous aurions avantage à vivre chaque journée en étant aussi présentes que possible, en prenant le temps de faire une activité pour notre plaisir et en étant satisfaites de ce que nous avons accompli.

L'engagement

Prendre conscience de l'engagement permanent que représente la maternité peut être un moment déterminant pour une mère. Il s'agit d'un sentiment profond et bouleversant qui se vit parfois douloureusement. Bien sûr que nous savions, avant de devenir mère, qu'un enfant était un engagement pour la vie, mais nous le savions dans notre tête et non pas dans notre cœur!

Peu de temps après la naissance de ma fille, une nouvelle prise de conscience a modifié ma façon d'être. Je me souviendrai toujours du moment où j'ai réalisé avec toutes les fibres de mon corps que j'étais responsable de cet enfant. Je dirais même la seule responsable en tant que mère. Au même moment, le sentiment d'être seule m'a envahie, et ce, malgré la présence de mon conjoint qui a été, dès le départ, un papa merveilleux!

Être à la hauteur

Répondre efficacement aux besoins de nos enfants est notre première mission. Avant d’être confrontées à la réalité, nous pouvons croire que cela sera simple, mais les pleurs de bébé ne sont pas toujours faciles à identifier. Trop souvent nous nous évaluons par rapport à notre capacité à répondre à ses besoins. Le danger est de considérer que nous pourrions toujours faire mieux! Donc, le soir venu nous pensons à notre journée et nous nous critiquons, ce qui a pour effet de fragiliser notre estime de soi.

Quand je lui donne à boire, il m’arrive d’interpréter son regard, c’est étrange, c’est comme s’il ne me trouvait pas à la hauteur. Je sais que c’est moi qui interprète son regard et que je suis celle qui a peur de ne pas être à la hauteur. Je voudrais tant le comprendre et parvenir à répondre à ses besoins de façon efficace.

Nous devons laisser aller ce désir de perfection, car il est irréaliste. Donnons-nous le temps de reconnaître les pleurs de bébé et donnons-nous la permission de faire des essais-erreurs!

Tiré du livre
Être maman pour le meilleur et pour le pire

par Isabelle Dagenais

Éditions de Mortagne

2011

ISBN 9782890749849

19,95 $

Isabelle Dagenais
Conférencière sur le mieux-être maman

Depuis la naissance de sa première fille, Isabelle Dagenais a choisi de mettre ses connaissances en sexologie et en travail social au service des mamans. Elle a créé les Conférences/Ateliers Être maman dont le but est de contribuer au bien-être émotionnel, relationnel et sexuel des mères. Pour plus d’information concernant ses conférences et ateliers, visitez son site internet, Être maman et suivez-la sur Facebook. Être maman pour le meilleur et pour le pire par Isabelle Dagenais Éditions de Mortagne 2011 ISBN 9782890749849 19,95 $


Cette semaine
Chaudron de sorcière à croquer – Brownies d’Halloween

AVERTISSEMENT : Ce dessert festif risque d’attirer vampires, licornes et petits fantômes du quartier. Préparez-vous au pire! 

Trucs pour passer une journée horriblement parfaite

S’il y a une journée dans l’année que l’on souhaite être horrible, c’est bien le 31 octobre! Ne laissez rien au hasard et planifiez un Halloween cauchemardesque, grâce à nos monstrueux conseils!

10 maquillages faciles à réaliser

Même si vous n’en avez jamais fait, vous êtes capables de réaliser des maquillages simples qui feront plaisir aux enfants. En voici dix très faciles à faire.

Règles de sécurité pour une cueillette réussie

Passer l’Halloween, c’est excitant! De maison en maison, de bonbon en bonbon, dans l’empressement, il arrive parfois qu’on oublie les règles de sécurité de base, mais cette année encore il faudra être doublement plus prudent que les années passées. 

Concours Partenaires

Découvrez la série des cahiers de La classe en ligne avec Mme Marie-Ève

Gagnez un paquet-cadeau de Succès Scolaire pour aider votre enfant à apprendre en s’amusant

Nos Concours

Minimo aide votre enfant à développer son autonomie

Gagnez un ensemble d’outils éducatifs de Minimo et un abécédaire pratico-ludique

Simplifiez vos soupers de semaine grâce à Geneviève O’Gleman

Gagnez le livre soupers rapides de Geneviève O’Gleman

Gagnez le coffret - Expédition sur L’île Tire-Bouchon

Développer la curiosité et la créativité avec L’île Tire-Bouchon

Commentaires