Femme

Je ne crois plus en l’amour

Ce sont des contes de fées, des mensonges pour faire plaisir aux petites filles et pour embobiner les jeunes femmes. Je vois clair dans leur jeu. Je ne crois plus en l’amour…

« J’ai assez souffert, ça suffit. Les hommes sont tous pareils, c’est presque une conspiration! Ils veulent tous la même chose et quand ils ont fini avec toi, ils vont voir ailleurs. On ne m'y reprendra plus. » Qui n'a jamais entendu une femme prononcer ces mots? « C'est fini pour moi! », se disent-elles. Mais les femmes n'ont pas le monopole du découragement amoureux. On entend aussi des hommes dire « Les femmes sont encore pire que les hommes! Elles sautent sur le premier venu dès qu'on a le dos tourné. Pourquoi est-ce que les femmes aiment mieux les hommes qui les traitent mal? J'ai tout fait pour elle et ce n'est jamais assez! ». Y a-t-il vraiment un point de non-retour? Est-il possible de réparer un cœur brisé?

Une conception erronée

Il est souvent difficile d’admettre que l’on a des besoins affectifs. La plupart d’entre nous ont pourtant de tels besoins et, aussi blessés que nous soyons, nous serons éventuellement capables de nous relever d’une grosse peine d’amour et de sourire à un étranger encore une fois. Afin d’éviter de retomber sans cesse dans les mêmes pièges, il faut cependant faire des efforts et s’assurer de ne pas s’enticher du premier venu.

Souvent, ceux qui sont déçus par l’amour le sont parce qu’ils en ont une conception erronée. Bien entendu, selon votre vécu, vos références culturelles, votre lieu d’origine, l’exemple que vous avez eu de vos parents et des gens que vous avez rencontrés, l’image de l’amour que vous avez vous semble juste, et c’est parfaitement légitime. Toutefois, tous ceux qui vieillissent en couple vous le diront : l’amour a beau naître d’une belle histoire romantique avec une personne au visage d’ange ou d’un coup de foudre dont tout votre entourage a été témoin, l’amour doit passer par une période de labeur. La chanson de Céline Dion « On s’est aimé à cause » reflète bien cette réalité…

Vivre à deux

D’abord, évidemment, la personne rencontrée doit avoir plusieurs qualités qui vous sont chères et ne pas présenter certains défauts que vous êtes incapables de supporter. Beaucoup trop de gens croient encore pouvoir changer l’autre. C’est une erreur majeure et c’est injuste parce que cette personne imparfaite pour vous est peut-être parfaite pour quelqu’un d’autre et elle n’a pas à changer pour respecter votre sentiment d’urgence à trouver un compagnon ou une compagne.

Deuxièmement, l’amour se tricote, au fil des évènements vécus ensemble. C’est un travail à long terme, qui demande des compromis, de mâcher ses mots, de faire preuve de patience et de voir chaque jour comme un moment privilégié, mais qui fait également partie d’une relation à long terme. Si vous ne voulez pas de relation à long terme, on parle de bien des choses, mais pas d’amour. L’amour est aussi imposant qu’une carrière, mais il ne peut pas être appris, il doit être joué à l’oreille.

Vous avez beau être blessée, ce n’est pas à vos nouvelles conquêtes d’en faire les frais. Les femmes ne sont pas une entité, les hommes ne sont pas une équipe et il existe certainement quelqu’un qui pourra tirer un trait sur ces expériences malheureuses et vous permettre de voir la vie du bon côté.

Vivre seul

Par contre, si vous sentez que vous avez fait plus que votre part et que l’équilibre entre les sacrifices et le bonheur de vivre avec quelqu’un au quotidien n’est absolument pas pour vous, vous avez parfaitement le droit de rester seule. Les mères monoparentales s’en sortent habituellement très bien. Les pères aussi. Évidemment, c’est plus de travail, avec un confident de moins et davantage de factures, mais il est possible d’être parfaitement heureuse seule, en ayant des amis et en profitant de ces moments de solitudes pour s’occuper à faire des choses que l’on aime. Mais il est tout aussi important de faire ce choix d’une manière positive afin d’éviter de devenir complexée ou aigrie.

Qui sait? Peut-être qu’un jour quelqu’un d’agréable compagnie se retrouvera sur votre chemin et vous fera changer d’avis. Donnez une chance au temps de d’abord faire son travail de guérison!

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Le parcours de l’horreur pour des frissons assurés

Courez la chance de gagner 4 passes pour le parcours de l'horreur du Méga Parc

Apprendre l'anglais en s'amusant!

Courez la chance de gagner le jeu de cartes Hola Clara pour apprendre l'anglais.

Commentaires