Consommation

L’impact des jouets musicaux

Le système auditif, avec toute sa fragilité et sa force, est à la fois complexe et étonnant. Pour en prendre soin, il faut porter une attention particulière lorsque la musique devient bruit.

Que nous ayons des enfants ou non, nous serons tous d’accord sur le fait que le marché du jouet représente un secteur économique très fort, et ce, au niveau mondial. Au Canada seulement, il s’agit d’une industrie qui oscille autour de 2,5 milliards de dollars chaque année. De plus, la quantité de jouets sonores ne cesse d’augmenter, atteignant plus de la moitié et même près des deux tiers des produits offerts respectivement par des grandes marques telles que Little Tikes et Fisher Price. Cependant, qu’en est-il de leur utilité et de leur intérêt pour nos enfants?

À chaque âge ses découvertes

C’est maintenant connu, le fœtus entend des sons à partir du 5e mois de grossesse environ, moment où le système auditif achève de se former. Déjà à cette période, des bruits de très forte intensité peuvent affecter le fœtus si la maman y est exposée trop longtemps. Au Québec, dans le cadre de leur travail, on recommande d’ailleurs qu’à compter de la 25e semaine de grossesse, les femmes enceintes puissent effectuer des tâches qui permettent une exposition quotidienne au bruit inférieure à 85 dB seulement (Normes ISO).

La première année du bébé est riche en nouvelles informations et les étapes de son développement s’enchaînent rapidement. Son univers est rempli de découvertes et d’explorations de toutes sortes. Les apprentissages de l’enfant reposent beaucoup sur ce qu’il entend. Son habileté à parler et à communiquer dépend de sa capacité à entendre.

Bébé écoute

De la naissance à l’âge de un an et demi, le seuil de perception des sons évoluera beaucoup chez l’enfant. Il passera d’environ 75 dB à plus ou moins 15 dB. L’ouïe s’affine donc et toutes les subtilités que peuvent comporter les sons entrent en jeu assez rapidement. Selon l’âge, le petit aura diverses réactions par rapport aux sons. À la naissance, le poupon endormi peut être réveillé par des bruits soudains alors que le fond sonore régulier peut ne pas l’affecter. Avant six mois, il prononce plusieurs syllabes, prend conscience de ce qui l’entoure et perçoit les personnes et les bruits environnants. À la fin de sa première année, l’enfant arrive à se tourner pour trouver une source sonore et réagit à différents sons particuliers (son prénom, les voix, une sonnerie, etc.). Le petit comprend des mots qu’il a l’habitude d’entendre comme non, oui, papa, etc. Au cours des mois suivants, il commence à reproduire des mots simples et à émettre de nombreux bruits différents. Il réagit aux voix de plus en plus. Vers dix-huit mois, l’enfant reconnaît des personnes et des parties du corps et peut suivre des instructions simples. Il commence à prononcer ses premiers mots et il s’amuse à danser sur la musique.

Le sens de l’ouïe

Au fil des années, les cinq sens contribueront au développement global de l’enfant et l’ouïe sera sans aucun doute l’un des éléments les plus importants. En étant notre organe sensoriel le plus actif (il ne dort jamais, même la nuit!), l’oreille permet de communiquer, de parler, de connaître notre environnement, etc. L’utilisation adéquate d’une ouïe en santé permet de nous protéger contre plusieurs sources de danger et rend possible l’évolution de nos relations sociales. On comprend donc toute l’importance que revêt l’organe de l’audition et particulièrement, la protection qu’il mérite.

Le plaisir sans les désagréments…

Tel que nous l’avons déjà mentionné, la stimulation de l’audition chez l’enfant est importante pour plusieurs raisons. Maintenant, soyons honnêtes. Les jouets sonores et musicaux ne sont pas essentiels durant les premiers moments de la vie de bébé. Pendant cette période postnatale, tout est une découverte pour lui. Un trousseau de clés, du papier froissé, l’eau qui coule du robinet et toutes sortes d’autres choses représentent une nouveauté sonore pour ce petit qui a été baigné pendant plusieurs mois dans un environnement où le silence n’existait pas. Par la suite, que l’enfant manifeste ou non un intérêt pour la musique, il peut être approprié de lui offrir quelques jouets sonores. Cela dit, le choix est vaste et mieux vaut considérer quelques critères avant de faire l’acquisition de quoi que ce soit. D’abord, rappelons-nous que la variété et la diversité représentent la règle numéro un! Il est important de proposer à l’enfant un ensemble d’objets composé de jouets sonores commerciaux, d’instruments jouets et de vrais instruments. Aussi, assurez-vous de choisir des articles qui nécessiteront un geste ou une action concrète de votre enfant afin d’obtenir le son (appuyer, agiter, glisser, etc.). Cette relation de cause à effet amène l’enfant à développer une plus grande gamme d’aptitudes que s’il demeurait passif devant l’objet.

Une limite à ne pas dépasser

Dans un rapport rendu public par Option Consommateurs en 2004, on avance que trop de jouets sonores commerciaux émettent des sons qui frôlent la limite acceptable recommandée par Santé Canada. Un jouet contrevient à la loi sur les produits dangereux lorsque le son qu’il produit dépasse 100 dB. Cependant, il est bon de savoir que 100 dB est l’équivalent du son émis par une tondeuse, une motocyclette ou entendu dans une discothèque, par exemple. Qui voudrait soumettre son enfant à une intensité sonore pareille? Même si le petit clown ou l’animal en plastique rit, chante des comptines ou répète des idées, s’il le fait trop fort, l’ouïe de notre enfant peut en être affectée. Tenons-nous-le pour dit et agissons en conséquence dans le choix des jouets que nous procurons à nos enfants.

Les instruments de musique traditionnels

Ces derniers peuvent constituer de beaux compléments puisqu’ils émettent des sons quelques fois inhabituels et plus mélodieux que les jouets. Prenez cependant en considération l’âge de votre enfant afin de choisir l’instrument qui lui conviendra. Les bambins de trois ans et moins apprécieront les petites percussions comme les grappes de grelots, les maracas, les tambours, les guiros et les blocs chinois par exemple, alors que les plus vieux pourront s’intéresser davantage à la flûte à bec, au carillon ou aux instruments à clavier. Malgré un prix un peu plus élevé, la qualité supérieure de l’instrument par rapport au jouet vaut souvent la peine qu’on s’y intéresse.

Pensez-y avant d’acheter!

Dans quelques semaines, ce sera déjà le temps de penser au magasinage de Noël. Sachant que nous adorons gâter nos tout-petits, nous parcourrons les boutiques à la recherche du cadeau original qui saura l’amuser et le divertir. Maintenant que nous en connaissons un peu plus sur le sujet, prenons garde à ces jouets sonores aux couleurs et aux formes attirantes qui se multiplient sur les tablettes. Le point positif réside peut-être dans le fait que plusieurs de ces jouets offrent la possibilité d’être essayés avant l’achat. Mais rappelez-vous : l’oreille de votre enfant est plus sensible que la vôtre… le son lui paraîtra donc plus fort. Une chose à retenir, ici comme dans toute chose, la qualité est préférable à la quantité. Bon magasinage!    

Références

GUÉNETTE, Maryse. « Jouets sonores à piles : trop bruyants pour vos enfants! », Consommation, automne 2004, 6 p.

Karine Michon
Musicienne, enseignante et conférencière

Détentrice d’un baccalauréat et d’une maîtrise en musique, Karine Michon est chanteuse lyrique et enseignante. Musicienne passionnée et amoureuse des enfants, elle sait transmettre sa passion avec enthousiasme. La tête débordante d’idées, elle a créé le Studio Tre Punti qui offre des activités artistiques pour enfants dont la musique, la danse, les arts plastiques et le yoga. Karine a pour objectif de participer au développement des enfants par les arts et les bonnes habitudes de vie. Sa douceur, son ouverture et son dynamisme font de ses ateliers artistiques des moments mémorables pour petits et grands.


Cette semaine
Les enfants qui refusent de se laver

Alors qu’il y a quelques mois à peine il gigotait dans le bain comme un poisson dans l’eau, il refuse maintenant de se laver point final. Comment s’y prendre pour lui faire saisir l’importance d’une bonne hygiène? 

Temps des sucres 2021 : La cabane à la maison

Cette année encore, le temps des sucres devra malheureusement se célébrer à la maison en raison de la pandémie. 

Cuisiner en famille durant la semaine de relâche!

La semaine de relâche est idéale pour renouer avec le plaisir de cuisiner en famille. Dites bonjour aux fous rires et aux nez poudrés de farine!

Les films pour enfant à l’affiche pendant la relâche 2021

Mère Nature n’est pas très clémente dans votre région? Pas de problème, on se fait un bel après-midi cinéma! Voici les films d’animation qui sont à l’affiche pendant la relâche.

Nos Concours

Pour simplifier l'organisation familiale!
Minimo motivation ludique

Gagnez les nouveaux outils de planification des repas

Gagnez un coffret de produits Attitude

Participez pour gagner l'ensemble familial pour les mains

Commentaires