Loisirs

Les activités parascolaires artistiques

Pour agrémenter le retour à l’école de vos jeunes, pourquoi ne pas leur offrir de participer à une activité? Tournons-nous vers les programmes d’activités parascolaires artistiques.

Il y a quelques jours, voire quelques semaines seulement, nous parlions de la chaleur, du beau temps et des vacances. L’été a filé et nous voilà déjà rendus au moment de la rentrée scolaire. Pour certains, il s’agit d’un retour en classe, pour d’autres ce sont leurs premiers pas à la grande école.

Pour débuter ou poursuivre de belle façon cette grande aventure que sera son parcours scolaire, mieux vaut penser aux moyens qui s’offrent à nous pour bien encadrer notre enfant. Tout commence durant les premières années. Les enfants sont les adultes de demain : nos travailleurs, nos dirigeants, nos médecins et nos professionnels pour ne nommer que ceux-là. Nous devons faire des choix maintenant afin que l’instruction, l’inspiration et les qualifications de nos jeunes soient développées à leur plein potentiel. Aujourd’hui, nombreuses sont les écoles où les cours se terminent en milieu d’après-midi. Et hop! Les enfants se retrouvent libres dès 14h ou 15h, souvent sans surveillance. Pourtant, l’apprentissage peut aisément se poursuivre après les heures de cours, et ce, de façon amusante et dynamique. Tout en contribuant à la croissance des jeunes, les programmes d’activités parascolaires de qualité offerts dans certaines écoles favorisent l’estime de soi et les aptitudes sociales des enfants tout en leur permettant de perfectionner leurs connaissances dans plusieurs domaines.

Les résultats concluants d’une toute première étude canadienne portant sur l’importance des activités parascolaires ont été obtenus récemment1. Selon cette étude, ce sont 15 % des enfants de 6 à 12 ans qui seraient laissés à eux-mêmes après les heures de classe. L’étude a aussi révélé que les enfants qui participent de façon régulière aux programmes d’activités parascolaires sont plus susceptibles de faire leurs devoirs et d’avoir de meilleures notes et moins susceptibles de décrocher. Ils ont en général une meilleure estime d’eux-mêmes, ce qui a pour effet d’améliorer leurs résultats dans certaines matières comme les mathématiques et la lecture. De plus, ces enfants démontrent habituellement de meilleures aptitudes sociales, une plus grande assurance et ils ont une attitude plus positive face à la poursuite de leurs études.

Bien que nous sachions que les programmes d’activités parascolaires sont bénéfiques pour les enfants, encore faut-il en trouver un de qualité. D’après Faye Mishna, doyenne et professeure à la Factor-Inwentash Faculty of Social Work de l’Université de Toronto, « les parents doivent poser les bonnes questions aux coordonnateurs des programmes et savoir comment trouver les bonnes activités pour occuper leurs enfants après l’école. » L’idéal est que l’activité choisie présente un cadre supervisé, sécuritaire et structuré et que le programme présente les caractéristiques suivantes :

  • Il propose des activités au moins deux ou trois fois par semaine.
  • Il offre un ensemble d’activités d’apprentissage scolaires, sociales et ludiques qui stimulent l’apprentissage actif.
  • Il propose des activités intéressantes, qui favorisent le développement de l’enfant et qui lui demandent des efforts croissants.
  • Il fait participer la famille.
  • Il affiche un ratio enfant-animateur faible et un taux de rotation des animateurs bas.
  • Les animateurs ont fait des études postsecondaires et ont suivi une formation.
  • Il offre des activités adaptées aux différences culturelles et les animateurs ne posent pas de jugement.
  • Il comprend des activités amusantes pour les plus jeunes, axées sur l’apprentissage de la lecture, tandis que les programmes pour les élèves du secondaire devraient comporter des activités de socialisation non structurées, d’apprentissage des mathématiques, de préparation aux examens et de perfectionnement des compétences qui les aideront à trouver des emplois.
  • Il doit comprendre une évaluation rigoureuse pour déterminer les pratiques efficaces et inefficaces.
L’inscription

Maintenant que nous avons quelques pistes pour trouver le bon programme d’activités, voyons ce qui risque de s’offrir à nous au moment de l’inscription. Les activités peuvent se diviser en catégories. Les plus courantes sont les suivantes : sociales, culturelles et sportives. Nous y retrouvons des ateliers tels que secourisme, gardiens avertis, échecs, improvisation, apprentissage de langues, cinéma, cuisine, magie, soccer, volleyball, basketball, ballon géant ou encore badminton.

La plupart des écoles offrent aussi, à même leur programme parascolaire, des ateliers artistiques de toutes sortes. Parmi celles-ci, on compte les cours de danse (initiation, baladi, Zumba, hip hop), de musique (chorale, éveil musical, guitare, chant, piano), d’art dramatique (théâtre) et d’arts plastiques (dessin, poterie, bricolage, création de bijoux). 

Il est avisé de créer un équilibre dans le choix des activités pour votre enfant, sans toutefois surcharger son horaire. Pas que des sports ou que des arts. Une session de l’un et une session de l’autre ou encore deux activités différentes simultanées, pourvu que l’enfant manifeste un intérêt pour l’atelier choisi et que celui-ci ne soit pas imposé. Les activités extrascolaires sont importantes, lorsqu’elles sont bien dosées, car elles participent au déroulement harmonieux des différentes phases du sommeil et à l’épanouissement physique et psychique des élèves en améliorant, tel que mentionné plus tôt, les comportements, l’écoute, l’attention et donc l’apprentissage.

Et, petit conseil : pourquoi ne pas sélectionner avec notre enfant les activités qui l’intéressent? C’est le meilleur moyen de s’assurer qu’il prendra part à ses ateliers sans rechigner. Alors en ce début d’année scolaire, je vous souhaite de ne pas être trop angoissée à l’idée de voir votre petit quitter la maison pour l’école. Bonne rentrée à tous! 

Référence :

1- Alicia DeBoer, Communications, RBC.

Karine Michon
Musicienne, enseignante et conférencière

Détentrice d’un baccalauréat et d’une maîtrise en musique, Karine Michon est chanteuse lyrique et enseignante. Musicienne passionnée et amoureuse des enfants, elle sait transmettre sa passion avec enthousiasme. La tête débordante d’idées, elle a créé le Studio Tre Punti qui offre des activités artistiques pour enfants dont la musique, la danse, les arts plastiques et le yoga. Karine a pour objectif de participer au développement des enfants par les arts et les bonnes habitudes de vie. Sa douceur, son ouverture et son dynamisme font de ses ateliers artistiques des moments mémorables pour petits et grands.


Cette semaine
L'importance de dire « merci »!

Malgré les petits soucis de la vie, nous avons toutes plusieurs raisons d’être reconnaissantes. Ça tombe bien : il est prouvé que dire merci est un gage de bonne santé physique et relationnelle! 

5 bricolages pour l'Action de grâce

Voici quelques suggestions de bricolage qui pourraient servir à décorer la table le soir de l’Action de grâce.

Activités pour profiter pleinement de l'Action de grâce

Le long week-end de l’Action de grâce est arrivé et, avec lui, l’occasion de profiter à 100% de son petit nid familial  dans une ambiance de plaisir, de couleurs et surtout de détente. Voici comment vraiment profiter de ce congé bien mérité.  

Électricité : pour une maison à l’épreuve de bébé

Présenté par Hydro-Québec

On le sait, les bambins sont des êtres très curieux ! Ils découvrent le monde qui les entoure un peu plus chaque jour et, dès lors qu’ils apprennent à ramper, ils deviennent très difficiles à arrêter !