Grossesse/Maternité

Accoucher dans sa salle de bain!

Accoucher dans sa salle de bain peut être une belle aventure quoique vous puissiez en penser! Il suffit d’être préparée comme l’était Marie-André dont on vous raconte l’histoire.

J’ai fait l’agréable connaissance de Marie-Andrée Major, maman de deux beaux enfants et résidente de Vaudreuil-Dorion. Accompagnée de ma petite fleur Marguerite, Marie-Andrée m’a accueillie dans une maison calme et chaleureuse pour me partager sa belle histoire.

Choisir l’hypnose pour préparer l’accouchement

Après avoir entendu des histoires d’horreur dans son entourage et dans des émissions de télévision, Marie-Andrée trouvait très important de ne pas perdre le contrôle pendant son accouchement. Elle avait peur d’accoucher… Marie-Andrée a donc fait des recherches et elle a fait la merveilleuse découverte d’Hypno-vie. Elle s’est dit que c’était une bonne façon de garder son calme durant l’accouchement et ainsi éviter d’être en panique et au désespoir. Elle voulait accueillir son bébé dans le calme et dans l’amour. Son conjoint, Patrice, lui suggérait de l’essayer puisqu’elle n’avait rien à perdre et tout à gagner, qu’ainsi, elle aurait un outil de plus pour gérer sa douleur lors du jour J. Ils ont donc décidé de suivre les cours d’Hypno-vie avec Nathalie Séguin, propriétaire de Maman Zen. Les cours sont très intimes et se donnent en présence du conjoint, s’il le veut bien.

Qu’est-ce que la méthode Hypno-vie?

Hypno-vie, c’est de la reprogrammation mentale. On entraîne notre cerveau à entrer en état d’hypnose rapidement, pour être complètement calme et détendue. Après chaque cours, on doit écouter le CD cinq fois avant le prochain cours et notre corps enregistre la programmation même quand on s’endort durant l’écoute. L’hypnose est une façon de se relaxer, de prendre contact avec son corps et donc de sécréter le plus d’endorphines possible pour demeurer zen et en contrôle lors de l’accouchement, tout en gardant l’adrénaline à son niveau le plus bas.

Le but d’Hypno-vie est de passer au travers des contractions en entrant en état d’hypnose. À chaque contraction, on entre dans une bulle pour en ressortir en même temps que celle-ci. Donc entre chaque contraction, on est consciente et on peut échanger avec les gens présents. La future mère est très consciente de ce qui se passe autour d’elle, mais elle est dans sa bulle. Chaque soir, Marie-Andrée a écouté son disque et faisait ses relaxations dans son lit avant de s’endormir. C’était même devenu un besoin de retrouver cet état de bien-être et de calme.

Premier accouchement à l’hôpital

Elle a dû être provoquée à son premier accouchement. L’infirmière qui l’assistait vivait l’expérience Hypno-vie pour la première fois. L’hypnose l’a aidée à garder son calme entre les contractions et à entrer dans un état de sérénité. Son amoureux était le gardien de sa zénitude. Il s’assurait que l’ambiance reste calme, que la musique d’Hypno-vie joue en bruit de fond et que les infirmières respectent sa bulle et attendent qu’elle demande l’épidurale au lieu de la lui proposer, sans insister non plus. Marie-Andrée voulait rester dans sa bulle pour garder toute son énergie positive pour la poussée. Elle a mis au monde un beau bébé en santé, Laurent. Elle était satisfaite de son accouchement malgré l’utilisation des forceps et d’une importante épisiotomie.

Elle a fait le suivi de sa deuxième grossesse à l’Hôpital Anna-Laberge à Châteauguay avec la Dre Nathalie Fiset, qui est l’instigatrice du programme Hypno-vie. Elle a adoré son obstétricienne, car elle ne se sentait pas bousculée. C’est une femme humaine remplie de chaleur. « C’est une femme extraordinaire! Elle m’a d’ailleurs conseillé d’écouter mon corps et non les infirmières », m’a confié Marie-Andrée. Elle était heureuse, car elle allait accoucher avec confiance! Moi-même maman de cinq belles filles, je dois avouer que je vivais toujours un peu d’angoisse chaque fois, car ça fait mal accoucher! Je dois préciser par contre que je n’ai jamais fait la formation Hypno-vie.

Le récit d’une naissance surprise!

Le 30 mars 2014, Marie-Andrée et son conjoint recevaient des amis pour souper. Vers 22h00, la visite est partie et la maison a retrouvé son calme.

Mais à 22h40, les contractions ont commencé soudainement! Marie-Andrée s’est alors levée pour aller dans le salon. Malgré le bon vouloir de son conjoint qui voulait rester auprès d’elle, elle lui a demandé de retourner se coucher au cas où il s’agirait de fausses contractions. Marie-Andrée s’est allongée sur le sofa et elle a fait jouer de la musique zen. Il est important de noter que si l’écoute des disques d’Hypno-vie est faite avec sérieux durant la formation, par la suite on peut mettre n’importe quelle musique calme et notre cerveau est capable de faire entrer le corps et l’esprit dans une méditation instantanée.

Garder son calme durant les contractions

Dans la maison, la musique douce jouait en bruit de fond, les lumières étaient tamisées et Marie-Andrée méditait tout en profitant du silence de la maison. Les contractions étaient régulières, aux 6 minutes, mais Marie-Andrée est restée calme grâce aux enseignements d’Hypno-vie. Après deux heures de contractions aux 6 minutes, elle a décidé d’aller prendre un bain pour s’assurer qu’il ne s’agissait pas de fausses contractions. Si près de l’accouchement, elle ne voulait pas passer une nuit blanche pour rien! Après chaque contraction, elle avait envie d’aller à la selle, donc elle a multiplié les allers-retours entre le bain et la toilette.

Elle a finalement décidé de réveiller son conjoint, qui ne dormait que sur une oreille, pour qu’il appelle à l’hôpital pour les informer qu’elle avait des contractions régulières depuis maintenant deux heures. L’infirmière lui a demandé de rappeler dans 45 minutes et de retourner dans le bain. Si elle avait écouté les conseils de son obstétricienne, elle aurait écouté son corps et elle serait partie pour l’hôpital. Mais, ce soir-là, Marie-Andrée et Patrice ont écouté les conseils de l’infirmière et ont décidé d’attendre. De toute manière, Marie-Andrée se sentait en contrôle et sereine. Patrice a téléphoné à sa belle-mère, Lucie, pour lui dire que sa fille accoucherait bientôt. Lucie s’est empressée de venir prendre soin du plus vieux, Laurent, qui avait 2 ans.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Méli-mélo de livres pour enfants!

Gagnez 5 livres pour enfants

Commentaires