Grossesse/Maternité

Le déroulement et les phases du travail

Votre entourage médical ou votre sage-femme vous guidera et vous dira quand et comment pousser. Mais voici un rappel pour vous préparer à ce grand jour.

La première phase

Durant la première phase, le col se dilate de 1 à 6 centimètres. La durée des contractions est de 50 à 60 secondes et s’espace toutes les 5 à 10 minutes.

Souvent, cette phase se déroule lorsque vous êtes encore à la maison. Si les contractions se présentent à une fréquence d'environ 5 minutes et qu’elles sont constantes, il est temps de partir. Durant cette période, vous serez nerveuse et n’aurez ni envie de boire et de manger. Demeurez calme et commencez à gérer votre douleur.

La phase de latence

C’est la période d’attente entre les périodes de progression du travail et de la dilatation. Durant ces périodes, reposez-vous, restez calme et conservez votre énergie. Marchez dans votre chambre pour activer le travail. Faites des exercices pour aider la tête de bébé à descendre.

L’effacement du col utérin

Le col utérin est le point de fermeture de l’utérus. Tenu bien serré durant tout le long de la grossesse par un anneau musculaire, ce sont toutes les fibres musculaires présentes jusqu’au fond de l’utérus qui provoquent son effacement (sous l’effet des contractions). Par la suite, il continue à s’élargir et se dilater jusqu'au passage de l’enfant.

La deuxième phase du travail

Cette période se définit par l’implantation du travail actif. Les contractions vont s’accélérer et se succéder plus rapidement. Elles vont se suivre toutes les 2 à 3 minutes et dureront en moyenne entre 30 à 45 secondes. Cette période propice à la dilatation du col lui permettra de s’élargir de 6 à 10 cm. C’est une phase parfois très rapide ou très longue. Reposez-vous entre les contractions et respirez profondément.

Si vous avez soif, buvez un peu d’eau ou sucez de la glace. Demandez à votre conjoint de vous aider à faire vos exercices et installez-vous confortablement avec des oreillers et des coussins. Vous aurez besoin de tout son soutien moral quand viendra le temps de revendiquer certaines demandes au corps médical (couper le cordon par exemple). Préalablement, il serait mieux de discuter avec lui des informations qu’il doit savoir et qu’il devra transmettre. Si vous désirez recevoir l’épidurale ou toute autre forme d’analgésique pour inhiber la douleur, il doit le savoir.

C’est pendant la deuxième phase que s’intègre naturellement la phase de transition. Cette phase précède la période de la poussée. Le col est maintenant dilaté de 10 cm. Il est ouvert à sa pleine capacité et il faut, dès lors, commencer à pousser. Stimulée par des contractions de plus en plus intenses qui se produisent toutes les 1 à 2 minutes et qui durent entre 45 à 90 secondes, c’est une période cruciale où il faut surmonter sa douleur pour ne pas perdre la maîtrise de soi.

Appliquez sans tarder vos techniques et vos exercices appris, car ils vous fourniront les éléments-clés pour la dernière étape. Vous pourriez être très fatiguée et complètement vidée. Il se peut que vous frissonniez et deveniez irritable avec des excès d’émotions incontrôlables. Toutefois, dites-vous que la fin approche et que bébé sera bientôt là, blotti au creux de vos bras.

La troisième phase du travail

La dernière et non la moindre. C’est le temps du deuxième effort! Bébé est désormais bien engagé dans le canal pelvien et prêt pour sa grande sortie. Allez puiser en vous toutes les forces et le courage qu’il vous reste et vous y arriverez!

Le moment est enfin venu pour vous de pousser. Votre infirmière viendra vous placer de manière à vous retrouver en position gynécologique sur la table d’accouchement. Elle commencera la préparation du champ stérile en mettant tous les objets et tout le matériel nécessaire à la disposition de l’équipe médicale.

À côté de vous seront déposés le petit lit incubateur et le matériel pour l’arrivée de bébé ainsi que sa petite layette, un bonnet et le pèse-bébé. Si ces objets sont déjà près de vous, c’est que la tête de bébé est déjà visible! Un grand sentiment de fébrilité vous habitera et vous donnera le regain d’énergie pour le sprint final!

L’équipe vous guidera et vous dira quand et comment pousser. Tout au long du travail d’expulsion, si vous ajoutez un effort à chacune de vos poussées, le travail progressera plus rapidement.

Même si la douleur devient intolérable et que vous êtes au bout de vos forces, suivez attentivement les conseils de votre sage-femme ou de infirmière et de votre médecin. Ils sont là pour vous diriger.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Le parcours de l’horreur pour des frissons assurés

Courez la chance de gagner 4 passes pour le parcours de l'horreur du Méga Parc

Apprendre l'anglais en s'amusant!

Courez la chance de gagner le jeu de cartes Hola Clara pour apprendre l'anglais.

Commentaires