Grossesse/Maternité

La rétention placentaire, ou quand le placenta ne veut pas sortir

Généralement, quelques minutes après l’expulsion de bébé, le placenta sort spontanément. Or, dans certains cas, celui-ci ou un morceau de celui-ci reste à l’intérieur de l’utérus. C’est ce qu’on appelle la rétention placentaire. Comment la reconnaître et y remédier? 

C’est le grand jour. Vous accouchez, enfin! Après des heures de dur labeur, votre bébé sort, hourra! Mais quelle n’est pas votre surprise lorsque le médecin vous demande de pousser encore, cette fois-ci pour sortir le placenta.

En effet, si certaines femmes ont la chance d’expulser naturellement leur placenta dans les minutes qui suivent l’accouchement, d’autres devront pousser afin de le faire sortir. Et certaines autres auront beau pousser, le placenta, ou un morceau de celui-ci, restera à l’intérieur de l’utérus suite à la naissance du bébé. On parle alors de rétention placentaire.

Ce désagrément ne touche pas que les femmes qui accouchent à terme. Effectivement, celles qui font une fausse couche sont également susceptibles de connaître la rétention placentaire.

Quelles sont les causes de la rétention placentaire?

« On n’a pas une réponse claire à ça, scientifiquement » avoue Dre Lucie Morin, chef du département d’obstétrique-gynécologie au CHU Sainte-Justine. Cette dernière explique qu’il arrive parfois que le placenta vient envahir l’utérus, un peu comme le ferait une tumeur. « C’est ce qu’on appelle placenta accreta. » Cette pathologie est la plus grave cause de rétention placentaire, mais non la plus fréquente.

Certaines autres conditions peuvent rendre les femmes plus à risque de faire une rétention placentaire : si la patiente a déjà eu des cicatrices à l’utérus, si elle a eu une rupture prolongée des membres lors de la grossesse, ou encore s’il y a une malformation du placenta (présence de lobes accessoires, par exemple).

Au-delà de tout ça, n’importe quelle femme qui accouche peut connaître la rétention placentaire. Mais, bonne nouvelle : ce n’est pas parce que ça arrive une fois que ça va arriver la prochaine fois!

Quand le placenta ne veut pas sortir

Règle générale, à l’hôpital, on donne d’emblée du Syntocinon (une ocytocine synthétique) par intraveineuse à toutes les patientes après l’expulsion du bébé. « On le fait pour faciliter l’expulsion du placenta et éviter l’hémorragie post-partum » explique Dre Morin. Si vous n’avez pas d’intraveineuse, cette hormone synthétique vous sera administrée par injection.

En maison de naissance, généralement, on va laisser le temps faire son œuvre. Par contre, si le placenta ne sort pas naturellement dans les 30 à 45 minutes après la sortie du bébé, vous aurez aussi droit à ces injections de Syntocinon.

Si le placenta ne veut toujours pas sortir, le médecin tentera alors d’aller le chercher avec sa main ou un outil. « Si la patiente n’a pas d’anesthésie, on va l’emmener en salle d’opération pour lui donner l’anesthésie et on va s’installer pour aller chercher le placenta avec notre main ou avec d’autres outils » explique Dre Morin. On vous l’accorde, c’est désagréable. Par contre, c’est une procédure assez simple qui prend peu de temps. 

Quand on s’aperçoit qu’il manque des bouts de placenta

Après l’accouchement, alors que vous tenez bébé dans les bras pour la première fois, le médecin examine le placenta pour s’assurer qu’il est complet. Il arrive alors parfois que ce dernier remarque qu’il manque des bouts. « On va donc chercher un appareil d’échographie et on va regarder, au chevet de la patiente, si on remarque la présence de placenta dans l’utérus. Si oui, on va l’emmener en salle d’opération pour lui faire un curetage » explique Dre Morin. Cette procédure retardera la mise au sein de bébé, mais vous assure un retour à la maison sans complications.

Quand on ne s’aperçoit pas qu’il manque des bouts de placenta

Lorsque le médecin ou la sage-femme examine le placenta après l’accouchement, il peut arriver que celui-ci ne remarque pas qu’il manque un bout. Ainsi, la femme retourne chez elle, mais ses saignements reprennent. « Lorsqu’elles reviennent nous voir, parfois quatre semaines plus tard, et qu’elles saignent encore abondamment, on constate alors qu’il restait un morceau de placenta » explique la chef du département d’obstétrique-gynécologie. Règle générale, un ou deux curetages seront nécessaires pour que la patiente retrouve sa condition normale. Si l’hémorragie est très forte, une transfusion sanguine peut être nécessaire.

Les signes à surveiller

Bien sûr, dans le meilleur des mondes, tout se règle à l’accouchement, c’est-à-dire que votre placenta et tous ses morceaux sont bel et bien sorti. Par contre, puisqu’il peut arriver qu’on ne remarque pas un bout manquant au placenta, voici des signes cliniques qui devraient vous inquiéter :

  • Quelques jours après votre accouchement, les saignements reprennent aussi abondamment qu’à la première journée. Ils sont rouge vif avec des caillots.
  •  Vous avez des douleurs dans le bas ventre, au niveau de l’utérus.
  • Vous avez une légère fièvre.

Vous pensez faire une rétention placentaire? Contactez votre médecin ou votre sage-femme. 

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.


Cette semaine
Le massage pour bébé s'apprend

En plus des bienfaits physiques qu’il apporte, le massage pour bébé permet de créer un lien incroyable entre le parent et son enfant. C’est un art qu’on se devrait d’apprendre… et de transmettre!

Mon enfant veut tout contrôler, que faire?

Il veut tout contrôler, les gens comme son environnement. Il ne supporte pas qu’on lui dise non ou qu’on lui dicte sa conduite. Son comportement n’est pas lié qu’à un trait de caractère; il peut aussi être signe d’une grande souffrance.

La fête des mères de la maman célibataire

La voilà qui arrive : ma troisième fête des mères. Fête que je qualifie de surconsommation mais qui parvient tout de même à me tirer quelques larmes à chaque année en nous regardant, toi et moi mon garçon, et la chance que j’ai d’être ta mère.

Boule de semences DIY à offrir à maman - Wooloo

Depuis que je suis maman, ma maison est toujours pleine de vie, un peu chaotique, mais jamais plate. Depuis que je suis une maman, je deviens une meilleure humaine, j’ai le droit de chanter passe-partout à tue-tête et il y a au moins 100 autres petits bonheurs que je pourrais encore vous nommer.

Nos Concours

Gagnez un forfait au Spa Scandinave Vieux-Montréal

Participez pour gagner 2 massages suédois + 2 accès aux bains

Super concours Fête des Mères! Gagnez une nouvelle garde robe d’une valeur de 700$

Participez pour gagner 500$ de vêtements RW&CO et 200$ chez WonderBra

Gagnez un kit de manucure maison

Participez pour gagner un salon maison signé Looky & Elle R

Commentaires

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Suivez-nous
Facebook Twitter Pinterest Instagram Youtube

Changer la couche de bébé - Vidéo

24161 vues / 1 commentaire

Non