Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Répondre au message

les recits daccocuhements...

Auteur Message

EmilK

Inscrit le :
10 juin 2008

Posté le: 20 août 2008 13:22:05 EDT  
Très chouette de vous lire! Je suis très émue et j'admire votre force!

revenir en haut

Nadine30

Inscrit le :
27 sept. 2007

Posté le: 20 août 2008 15:01:12 EDT  
C'est tellement beau des récits d'accouchement! En plus, chacun de ces récits est unique. Je vais aussi mettre les miens:

Premier enfant (Vincent)

Pour toi mon petit coco, la grossesse allait très bien jusqu'à ce que la 32e semaine arrive. Tu gigogais tellement! Donc, à 32 semaines, alors que je me berçais calmement dans le salon, j'ai commencé à sentir mon ventre qui devenait dur mais seulement à droite. J'avais aussi un mini pincement dans le bas du dos...Bon, je me disais que c'était toi qui poussait sur la paroi de mon utérus et que la pression de ta poussée me donnais un peu mal dans le dos. Au bout d'une heure, j'ai téléphoné à mon amie infirmière pour lui parler de cela et elle m'a dit que ça ressemblait à de vraies contractions. J'ai donc décidé de me rendre à la maternité et je suis transférée d'urgence à Maisonneuve-Rosemont pour être hospitalisée pendant 10 jours. J'étais déjà dilatée à 4 cm et effacée à 80%. Ils m'ont donné toutes sortes de médicaments pour me calmer et pour te garder dans mon ventre...Quelle aventure! Papa s'est presque étouffé avec son sandwich lorsqu'il a su que maman partait en ambulance... Efin arrivée à la maison, je me suis reposée jusqu'à ce qu'un beau jour (à 36 5/7 semaines), mon médecin me dise: ``Oh! Tu es dilatée à 6 cm et effacée à 80%! Je crève tes eaux aujourd'hui ma chère.`` Alors, étant donné qu'il n'y avait pas de place à l'hôpital, mon médecin m'a dit d'aller faire une promenade au centre d'achat pour peut-être faire avancer encore le travail. Pas énervée la madame! Elle m'a donc fait un stripping et je suis allée dîner à la cabane à sucre avec mes parents. Assez bizarre comme situation mais maman était très calme. Vers 17h, j'ai téléphoné à la maternité parce que j'avais des contractions non-douloureuses aux 3 minutes et j'avais un peu peur étant donné que la majeure partie du travail était faite. Je me suis donc rendue à l'hôpital et on m'a trouvé une salle d'accouchement vers 18h. Vers 20h30, mon médecin arrive et me dit: ``Bon! Es-tu prête? Je crève tes eaux!`` Disons que maman était très fébrile à ce moment là parce que je savais que le grand moment arrivait et que j'allais bientôt enfin te voir et te tenir dans mes bras. Aussitôt les eaux crevées, mon médecin m'a regardée et m'a dit: ``Et puis? Est-ce que ça fait un peu mal?`` Maman a répondu: ``Ayoye! Ça fait mal ça!`` Je crois que c'était ce que le médecin voulais entendre parce qu'elle m'a dit qu'elle allait revenir un peu plus tard. Pour tenter de me soulager, l'infirmière m'a fait couler un bain. Au contraire, le mal s'intensifiait. C'était signe que la dilatation se faisait encore plus et tu te préparais à arriver. Maman continuait à se concentrer pour éviter la péridurale. À la sortie du bain tourbillon, on a vérifié mon col et miracle! J'étais à 10 cm! J'ai donc commencé à pousser. La poussée a duré environ 30 minutes et tu es finalement sorti! Le tout a duré 2h30 minutes. Enfin, papa t'a déposé sur mon ventre et tu pleurais à pleins poumons. Tu étais tellement beau! Un petit garçon de 5 lbs et 14 onces qui mesurait 17 pouces et demi. Voilà comment nous avons réussi à te garder au chaud le plus longtemps possible et comment tu étais pressé de nous voir.


Deuxième enfant (Annabelle)

Maintenant le récit d'accouchement d'une petite poupounette.

Après les événements qui ont eu lieu pendant la première grossesse, maman a été arrêtée de travailler à 24 semaines lorsque tu étais viable. J'ai donc eu la forte recommendation de m'alliter de 28 à 35 semaines. C'est ce que maman a fait pour ainsi te garder dans son ventre le plus longtemps possible. À partir de 34 semaines, j'ai commencé à me lever un peu pour au moins me remonter le moral. C'est là que mon col a commencé à ouvrir graduellement. Donc, à 34 semaines, j'étais dilatée à 1 cm, à 35, j'étais à 3 cm, à 37 semaines, j'étais à 4 cm et finalement j'ai eu l'agréable surprise d'apprendre que mon col était dilaté à 6 cm et effacé à 70% à 38 semaines et 2/7. J'allais enfin te voir ma belle petite poupoune d'amour! Mon médecin me donne donc rendez-vous le lendemain matin à l'hôpital pour crever mes eaux. Après mon rendez-vous de routine, j'ai commencé à avoir des contractions aux 5 puis aux 3 minutes. Une heure est passée, puis deux heures et toujours la même chose. Je téléphone donc à la maternité en espérant pouvoir attendre au lendemain pour que ce soit encore mon médecin qui soit présente pour l'accouchement mais l'infirmière me dit de me présenter immédiatement à l'hôpital avec les valises. Nous sommes donc allés reconduire ton grand frère chez maman jojo et ton papa et moi nous sommes rendus à l'hôpital pour probablement te voir la binette. Lorsque le médecin m'a vue, elle m'a dit: ``Mon Dieu! Mais t'es pas stressée toi rester à la maison dilatée à 6 cm! J'allais sûrement pas te dire de rester chez toi!`` Alors là on a crevé les eaux de mamans et les grosses contractions ont aussitôt commencé. Même scénario que pour ton grand frère! Maman s'est tout de suite mis dans sa bulle pour se concentrer sur sa douleur et éviter encore une fois la péridurale. Après 1h20 environ maman a commencé à te sentir pousser. L'infirmière m'a dit que j'étais dilatée à 9+ et que je ne devais pas pousser pour éviter que le col ne déchire. Mais c'était tellement difficile de te retenir! Je n'avais jamais senti une poussée aussi intense! Un moment est venu où j'ai dit: ``Là! Il faut que je pousse, je ne suis plus capable!`` Le médecin est donc arrivée en vitesse, elle n'a eu le temps que d'attacher ses cheveux et de mettre son sarau que je poussais. Tu es sortie en à peine trois minutes! Je crois que tu avais vraiment hâte de nous voir. Papa t'a déposée sur mon ventre et tu étais toute chaude et tellement jolie! Tu pesais 6 lbs et 11 onces et tu mesurais 18 pouces et demi.

Voilà deux récits dont je me souviendrai toute ma vie! C'est tellement unique!

Continuez à écrire des récits. C'est tellement touchant de vous lire!

revenir en haut

Hochi

Inscrit le :
13 mai 2007

Posté le: 20 août 2008 16:35:13 EDT  
Ah que c'est beau!!

Promis en decembre je viendrais vous raconter le miens... J'espere que ce sera aussi beau que les votres!

revenir en haut

BBespoir2

Inscrit le :
26 déc. 2007

Posté le: 20 août 2008 18:30:05 EDT  
Moi aussi, j'ai hâte d'écrire le mien....d'ici quelques jours. Ma dpa est pour le 26 août....que j'ai hâte Wink

revenir en haut

Gypsie

Inscrit le :
23 juil. 2007

Posté le: 21 août 2008 00:23:00 EDT  
Wow... j'adore lires ces récits d'accouchement!!! Razz Ça me donne le «mottons»!!!

revenir en haut

Jinx

Inscrit le :
30 sept. 2005

Posté le: 21 août 2008 13:34:05 EDT  
Bon... Le mien est très long mais bon... Je le met parreil!

La naissance de notre petit Mathieu, 5 octobre 2006

Voila près de 3 semaines que je dois rester le plus possible au lit ou couchée parce que tu menaces de sortir un peu trop d'avance. En effet, après une grossesse qui s'était passé sans aucun inconvénient, je me suis retrouvée avec un col ouvert à 1.5cm et effacé à 50% pour un peu plus de 33SA. Mon médecin me demande de rester le plus possible couchée pour atteindre le 36SA, soit jusqu'au 6 octobre 2006. Je la vois à chaque semaine et elle m'examine pour voir si ca évolue. À 34SA j'en étais à 2cm et effacé à 80% et ensuite 35 semaines passé à 3.5cm effacée à 100%. Ce dernier rdv a lieu le 4 octobre 2006. Mon médecin m'avertie que je ne vais surement pas me rendre à la semaine suivante. Nous sommes un mercredi. Elle me fait passer le test pour le streptocoque et je dois aller à l'hôpital le porter. Je me dépêche d'y aller et de rentrer à la maison raconter les dernières nouvelles à ton papa. Je suis pas mal nerveuse de cette nouvelle mais en même temps, je me sens prête! Ca fait plus de 2 semaines que je vois bien que tu es pressé de sortir, je me suis donc préparée à ta venue.
Vers 18h30, je suis au sous-sol en train d'écrire sur un forum de maman que je consulte souvent. Je raconte ou j'en suis suite à mon rendez-vous chez mon médecin. Ton papa est au premier et il fait le souper. On mange des fajitas ce soir-la. Je me lève de la chaise d'ordinateur et je sens que je ca coule un peu entre mes jambes. Je pense d'abord que je viens de faire pipi. Ca m'arrive malheureusement des fois! Tu es tellement bas que tu appuies sur ma vessie. Je vais à la toilette et je me vie la vessie. Je me lève et je constate que des grosses gouttes coulent de façon régulière. Ouf! Je m'attendais à ce que tu arrive avant le w-e, mais pas dans les prochaines heures! Je crie à ton papa que je viens de crever les eaux. Il dessend en courant, les yeux ronds, avec la cuillère de bois dans les mains. Il me demande si je suis certaine. Oh oui! Il appelle l'hôpital pour avertir que nous nous en venons et moi je décide de prendre une douche. J'ai besoin de me relaxer et de m'isoler du monde. Je sais que je vis mes derniers moments avec toi, les derniers moments ou je n'ai pas à te partager. Je n'ai pas encore de contractions et je sais que c'est souvent long avant d'en avoir alors je prend mon temps. Ton papa prend le temps de manger mais moi je n'ai pas faim. Je suis un peu nerveuse à l'idée de ce qui m'attend et parce que je vais enfin te rencontrer! La peur et la hâte sont à la fois présentent. Une nouvelle aventure va commencer!
Vers 19h30 nos valises sont dans la voiture et nous partons pour l'hôpital Pierre-Boucher. II fait tempête dehors. Ca brasse fort! La pluie et le vent sont violents ce qui rend les choses encore plus irréelles on dirait. En route moi et ton papa on fait plusieurs appels pour avertir les gens que tu arrives très bientôt. On ne rejoint pas grand monde, mais on sait qu'ils prendront tous leurs messages plus tard et seront avec nous en pensée! L'ambiance dans la voiture est survoltée? Je n'ai toujours aucunes contractions ni aucune douleur. Par contre, je sens toujours que ca coule entre mes jambes.
Nous arrivons à l'hôpital vers 20h. Je n'ai toujours pas de contractions. Les eaux continuent de couler, mais je suis toujours loin du fameux déluge dont parlent les livres et les cours prénataux! Rendu au bon département, une infirmière m'invite dans une salle commune avec plusieurs lits séparés par des rideaux. C'est une salle de tri. Elle me demande de mettre la fameuse jaquette d'hôpital, puis elle m'installe sur le moniteur. Ton petit c?ur va très bien mais les contractions se font attendre. Elles sont la, mais pas encore assez intense pour que je les sente. Elle vérifie aussi mon col qui est rendu à 4cm. Et elle me confirme que ce sont bien les eaux qui sont crevés. De toute façon je n'avais plus de doute car ca coule vraiment plus depuis quelques minutes! Elle demande à ton père d'aller faire mon inscription en bas, et elle m'assigne une chambre de naissance. La chambre est belle et spacieuse, avec une salle de bain privée avec un grand bain! Ton père revient avec les bagages. Il ne se passe toujours rien côté contractions et il est rendu 21h. L'infirmière me dit de dormir, que je vais être provoqué demain matin si rien ne se passe d'ici la. Ton père s'endort rapidement sur le fauteuil du papa, mais moi je suis trop nerveuse pour seulement penser dormir! Je commence alors à faire les 100 pas sur l'étage. Ca va p-e te donner plus le goût de sortir?
Vers 23h je suis de retour dans mon lit. Je sens les contractions aller et venir mais je n'ai pas vraiment mal. J'appelle l'infirmière et je lui demande de me mettre sous moniteur pour voir et aussi de vérifier mon col. Elle semble se dire que je n'ai pas assez mal pour que ca progresse, mais comme je me suis rendue a 4cm sans rien sentir, je commence à penser que je ne suis pas tout a fait comme les autres! Les contractions sont effectivement présentent et mon col en est à 7cm! Oulala! Ca va trop vite la! Ton père est réveillé et il est un peu sous le choc lui aussi. Wow! Tu t'en viens vraiment vite mon bonhomme! L'infirmière me dit : «Il est 23h10. Et on peut dire que le travail actif commence. Je vais appeler le médecin de garde de ta clinique. C'est le docteur Tardif. Tu es chanceuse, c'est une vraie soie!» Cette infirmière vient juste de commencer sont chiffre et elle me dit aussi que ce sera probablement elle qui va être présente pour l'accouchement. Elle est très gentille et très douce. Je suis bien contente mais j'ai très peur. Je demande l'épidurale! Elle me dit qu'on va attendre le médecin, que pour le moment, je n'ai pas de douleurs alors ce n'est pas nécessaire. Ouf? J'ai peur de devoir faire tout le reste à froid! J'ai toujours pensé que j'aurai l'épidurale. Quelle surprise!
Pour me changer les idées et faire progresser le travail, je recommence a faire le tour du département. Il y a d'autres mamans qui font comme moi, elles ont l'air d'avoir tellement mal! Je me sens presque coupable et je n'ose même pas les regarder. Ton père se repose dans son fauteuil. Il en aura besoin!
Vers 12h30 l'infirmière m'examine encore et je suis complète. Le médecin arrive. C'est vrai qu'elle est super douce et gentille! J'ai toute une équipe pour faire le travail avec moi! Ton père se réveille complètement et participe activement. Il est temps de pousser! Olala! Il faut en mettre de l'effort! Je pousse à chaque contraction du mieux que je peux. Mais tu ne dessend pas vraiment. C'est vraiment très long et je me fatigue. Après une heure infructueuse, le médecin me propose d'aller sur la toilette pour forcer dans une autre position. Alors on se retrouve les 4 dans la salle de bain. Je me sens ridicule, mais ca fait du bien pareil de changer de position pour forcer! Après 20 minutes, on retourne au lit. Ca a aidé un peu. Mais je commence à être tellement à bout de force! Je me demande après chaque poussée comment je vais faire pour la prochaine! La douleur est générale. Je n'en peux plus! Ton père m'encourage et me tient la jambe gauche. Il me mouille le visage entre chaque poussée. L'infirmière est de l'autre côté et me tient la jambe droite. Elle me dit quand pousser parce que je suis portée à pousser trop tôt et à m'essouffler avant la fin de la contraction. Le temps passe. Je n'en ai pas vraiment conscience. Je ne suis plus vraiment toute la? Je demande souvent si ca s'en vient. Le médecin me dit qu'il en reste encore mais que ca progresse bien. Ouf? On poursuit! Pas le choix! Le médecin me dit alors : «Joëlle, ton bébé est prématuré. Il commence à être essoufflé, tu dois le sortir de la!» Pas besoin de plus pour fouetter une future maman! Après un autre 10 minutes tu étais enfin sorti! Ton père a coupé le cordon et tu as été déposé sur moi. Je suis tellement contente! Je pleure! Mais je suis dans un état de fatigue extrême et je tremble de partout. J'ai beaucoup de difficulté à ne pas voir double. Après quelques minutes, c'est ton père qui te prend et qui va plus loin dans la chambre avec l'infirmière pour faire tes premiers tests et ta petite toilette avec l'infirmière. Pendant ce temps, le médecin s'assure que tout est bien sorti et elle me recoud. Ca fait mal! Même si elle me gèle localement. Ton père vient s'assoir près de moi avec toi dans les bras. Tu es tellement mignon! Je te vois encore mieux que la première fois. Tu dors à poing fermé. Ce que tu as du avoir peur! Quelle aventure pour toi! Ton père me regarde alors, les yeux pleins d'amour et de bonheur (et aussi de fatigue je dois avouer!) et il me dit : Je pense qu'on devrait l'appeler Mathieu. Je suis tout à fait d'accord! Tu es né le 5 octobre 2006 à 3h50 du matin. Tu pesais 7 livres. Un gros bébé pour ton terme! Nous sommes déjà en amour avec toi. Et tu me ressemble déjà tellement!

revenir en haut

Skye

Inscrit le :
13 sept. 2007

Posté le: 21 août 2008 14:09:48 EDT  
Voici l'histoire de la naissance de mon petit miracle Xavier.

Ta naissance: Petit miracle Xavier ne le 10 mars 2008 a 17h16. 5.13lbs, 18.5

Samedi le 8 mars, il y a une super grosse tempete dehors, la plus grosse de l'hiver 2008. Je suis a 36.3 sa et je me sens bizarre, un peu febrile, probablement la tempete ou nous sommes comme coupe du monde. Je ne crois pas accouche tout de suite car a ta soeur, je me suis rendue presque a 40 sa mais je dis a ton papa que si jamais il y a quelque chose, j'appelle l'ambulance et j'irais accoucher seule...

Le lendemain nous sortons a l'exterieur constater l'etendue de la tempete. En fait, je sors de la maison pour la premiere fois depuis le mois de septembre. Apres une grossesse longue et difficile ou j'ai vecue la peur et l'angoisse de te perdre, je sens la fin, heureuse, approcher a grands pas.

A 21hr la meme journee, je ne me sens pas tres bien, j'ai de la difficulte a rester assise ca me fait mal. Je prend une photo de ma bedaine et la montre a ta mamie en lui faisant remarquer a quel point elle est basse. Je lui dis bonne nuit et je vais me coucher.

Je me leve a minuit pour aller faire pipi et remarque que je suis toujours humide. Je pense 2 sec que ce pourrait etre mes eaux mais balaie l'idee. Je me releve a 6am pour encore aller faire pipi et encore, je reste humide. Je reveille ton papa en lui disant que je crois perdre mes eaux mais ne pas s'enerver, je vais aller marcher voir si ca continue. En me levant, je sens un beau ploc-floush, je ne m'etais pas trompee. Aujourd'hui le 10 mars sera la journee de ta naissance.

J'appelle ta mamie et ta g-maman pour leur annoncer la bonne nouvelle. Apres tout, une famille entiere retenait son souffle en attendant ta venue au monde. Tout le monde a travailler fort pour pouvoir te tenir dans leurs bras un jour.

On reveille ta soeur et on prepare les choses de derniere minutes puis on arrete chez ton papie et mamie reconduire ta soeur. Sur l'autoroute c'est pas pire mais ca nous prend 35 minutes se rendre a l'hopital au lieu de 10 car les rues sont tellement enneigee. Je suis tres zen, enfin tu seras la sous peu.

Arrive a l'hopital, on m'installe, je suis a 2 ½ cm. On se promene, le travail avance lentement. Vers 16hrs, je suis a 5cm et je demande l'epidural. A partir de ce moment ca va vite 16h40 je suis complete mais on doit attendre le docteur quand il arrive et qu'il s'installe, il est environ 17h05. Les contractions s'espace alors on jase de la temperature, hihihi, moi, papa, l'inf., le doc et l'etudiante en soin infirmiers. Elle en revient pas a quel point je suis zen.

Je pousse de toute mes forces, en 3 poussees, tu pousse ton premier cris, celui que j'attendais depuis si longtemps. Enfin, tu es la, bien vivant et en pleine forme. Je me rappelerais toujours ce moment, moi qui pensais ne jamais te recontrer. Meme le doc n'est pas capable de s'en aller, lui non plus n'y croyais pas. Tout le monde est soulagee, la vie peux finalement reprendre son cours normal tu es la, bien vivant dans nos bras.

Tu es si petit mais si vigoureux, deja tu regarde partout tu veux connaitre ton monde.

Je t'aime tellement mon amour.

Ta maman

revenir en haut

dréanne

Inscrit le :
21 août 2008

Posté le: 21 août 2008 14:18:49 EDT  
mon récit d'accouchement
bonjour les filles!

ca doit faire un an que je ne suis pas venue sur ce forum! très bonne idée de faire un post avec les récits d'accouchement! c'est toujours très plaisant à lire! alors voici mon accouchement du 28 janvier 2007:

L'arrivée de mon petit amour!


Ma dpa était le 29 janvier et nous étions samedi le 27 janvier! J'ai eu des contractions (non douloureuses, juste le ventre qui devient dur!) aux 5 minutes, j'ai appelé à la maternité et ils m'ont dit de prendre un bain et que si ça arrêtait, c'était du faux travail. Je vais prendre un bain et pu rien! Je prends le temps de bien souper avec mon chum et à 18h30, ça recommence! Après 1 heure aux 5 minutes, on décide d'aller à l'hôpital pour vérifier!

J'arrive à l'hôpital à 20h00 et je sors mes cartes d'hôpital à la réception et floush!!! Je crève mes eaux!! Il est timé ce bébé-là Wink Je vais dans une salle d'accouchement, ils me mettent un soluté au cas où je prendrais l'épidural, ils vérifient les contractions et les battements de c?ur du bébé! Le travail est commencé! Je suis dilatée à 1 cm ½ et effacée à 80%. J'avais mon soluté à traîner avec moi, les infirmières m'ont dit que je pouvais lui donner un nom et que je devais le traîner partout avec moi, je l'appelle Louis José Houde lol je marche un peu, ouf 21h00, ça commence à être plus difficile, les contractions sont dures et rapprochées (aux 3 minutes). J'essais le ballon? hum j'aime pas vraiment ça? et je supporte mieux les contractions debout? Mon chum me masse le dos pendant les contractions? ça soulage un peu? 21h30? ça fait mal, je ne suis dilatée qu'à 2 cm ½ et effacée à 90%... ma docteur préfère donner l'épidural lorsqu'on est dilatée à 5 cm? ouf lala? 22h00? c'est difficile? 22h30, même si j'ai pris des cours de yoga et que je sais faire de la visualisation? oh boy, j'essais juste de survivre à mes contractions? je ne suis pas du genre à sacrer? disons que je garde cela pour les occasions spéciales et ça en était une!!! Ah ça fait vraiment mal? L'infirmière me conseille d'aller dans le bain tourbillon, c'est drôle je n'aurais jamais pensé essayer ça, mais là n'importe quoi!!!! Ouain le bain c'est bien, on se détend plus entre les contractions, mais durant les contractions ouch!!! J'en pleure!! Après une heure de bain, je manque perdre connaissance? j'ai fait des chutes de pression toute ma grossesse et les bains chauds, pas trop longtemps? l'infirmière essait de me convaincre de rester dans le bain en me disant que mes contractions seraient pires à l'extérieur du bain? ouf encourageant? mais je me sentais toute étourdie, je devais sortir? heureusement, les contractions étaient les mêmes à l'extérieur?

Mais là il était rendu pas loin de minuit et j'étais vraiment pu capable? on regarde, je suis dilatée à 3 cm? ah nonon je dis à l'infirmière je la veux tout de suite j'suis pu capable!!! L'anesthésiste arrive et fait sortir mon chum de la salle. Ahhhhhhhhhh magie!!!!!!!!!!!! J'ai gelé en 3 minutes! Ah que ça fait du bien!!!! Mon chum revient dans la salle et j'avais le gros sourire!!!! L'infirmière déplie le lit pour mon chum et on dort, moi aussi!!! À 2 heures, l'infirmière me réveille et dit qu'elle avait cru que le bébé avait descendu un peu puisque le c?ur avait changé de place, elle vérifie, wow je suis dilatée à 9 cm!!!! J'ai passé de 3 cm à 9 cm en 2 heures!! L'épidural m'a relaxée et le travail est allé de bon train!!! Elle appelle la docteur, ils préparent les choses pour l'accouchement. Lorsque j'ai été dilatée à 10 cm, vers 2h30, la docteur m'a dit de pousser, je pousse une première fois et le bébé a faillit sortir!!! Elle a dit mon dieu ça va aller vite pour un premier, elle me suggère de me couper (épisiotomie) pour que le bébé passe mieux, daccord! Je pousse deux autres fois et talam!!!!!!! 2h54 : Mon beau petit bébé sort!!!! Il venait d'avaler du liquide amniotique lol Il m'a fait une belle grimace en sortant!!!!!!!! Un beau bébé de 7 livres 8 onces (on m'avait prédit 7 lbs, c'est pas trop loin!!)

On est vraiment heureux!!! Il est tellement beau et en santé!!! Ce fut un très bel accouchement, pour moi, l'épidural fut magique et ça m'a aidé à être plus en forme pour accueillir mon bébé!! C'est un beau bébé bien réveillé Wink

C'était mon accouchement ?

wow ca fait du bien de relire ca! le temps passe si vite!

Dréanne xxx

revenir en haut

Chris2312

Inscrit le :
10 mars 2008

Posté le: 21 août 2008 14:36:37 EDT  
Et voici mes histoires!

Charlotte
Je suis maman célibataire. Je suis donc seule à la maison à t'attendre, pour le 28 janvier 2004. Le 10 janvier, je commence à saigner. Je décide d'aller à l'hôpital, mais comme je suis très énervée, j'appelle ma meilleure amie pour qu'elle m'y conduise! Son chum ne veut pas, il veut qu'elle aille chercher la voiture au garage à la place Surprised Elle l'envoie promener et vient me chercher.
Je n'ai pas de contractions, mais je saigne. Le médecin me dit de me préparer pour la césarienne, c'est peut-être une rupture utérine. Ouf! Je ne l'avais pas prévue celle-là.
J'appelle ma mère, qui est à 15 h de route et qui devait venir m'aider après l'accouchement. Elle prendra le train le lendemain matin et arrivera 2 jours plus tard.
Finalement, les saignements cessent, le coeur du bébé bat bien, je n'ai pas de contractions. Je reste à l'hôpital en observation toute la nuit et le lendemain matin, je retourne à la maison.
Grand-maman est partie quand même, pour être certaine d'être là au moment de ta naissance.
Le 16, à 5 h le matin, je me lève pour aller à la toilette et je crève mes eaux entre la chambre et la salle de bain. Je réveille ma mère et on part pour l'hôpital. C'est bien du liquide amniotique, mais je n'ai pas de contractions. À 12 h, le médecin décide de me provoquer, puisque je ne sens toujours rien.
Vers 16 h, je sens bien que tu arrive et je demande la péridurale. Je prends un bain pour patienter et à 18 h, l'anesthésiste est là.
Je sens toujours mes contractions, même si elles ne font pas mal. Le travail se fait lentement, mais sûrement.
En fait, je m'inquiète plus pour grand-maman que pour moi. Elle a une migraine d'enfer et finalement, je demande à mon amie de la ramener à la maison, pour qu'elle se repose. J'aime mieux qu'elle soit en forme quand je reviendrai!
Vers 11 h 45, je suis à 10 et je commence à pousser. Surprise, la poche des eaux n'était pas vidée. Il y avait un genre de repli et c'est ça qui a crevé le matin! Trois petites poussées et tu es là à 12 h 03 le 17 janvier. 7 lb et 2, 18 po 1/2.
Le médecin me recoud et nous revoilà dans la chambre. Trois heures après ta naissance, je me lève déjà pour prendre soin de toi et me promener sur le département. Je suis en grande forme, mais toi, tu perds du poids. Après cinq jours, enfin, ils nous laissent partir et arrivée à la maison, tu reprends vite tout ton poids.

Élise
La deuxième, je suis avec ton papa et tu dois arriver le 25 septembre. J'espère accoucher quelques jours plus tôt, comme avec ta soeur, mais pas de chance. Le 23, je me lève avec un gros mal de dos et des pincements au ventre. Ça y est, c'est commencé. Je note les contractions, c'est irrégulier, espacé. Ton papa va tondre la pelouse et quand il rentre, tout sale, je lui dit de prendre sa douche vite, on s'en va à l'hôpital. Ta soeur est chez grand-papa et grand-maman depuis le matin.
J'arrive à l'hôpital à 18 h, je suis déjà à 7. L'infirmière voit bien que ce n'est pas mon premier accouchement. Je suis calme et sereine. Par contre, cette fois, je sens très bien les contractions. À 10 h, épidurale. Cette fois, je ne sens vraiment rien, je suis même un peu stone et je raconte toutes sortes d'histoires fofolles à ton père. La Dre Blain arrive à 11 h et me dit que je suis prête à pousser. Mais comme je ne sens rien, je ne suis pas certaine de pouvoir le faire comme il faut. Qu'importe, je pousse! Comme ta soeur, trois poussées et tu es là, à 11 h 13, le 23 septembre 2007. Tu pèse 7 lb et 4 et tu mesure 19 po 1/2.

À toutes celles qui n'ont pas encore accouché, profitez-en bien. Moi j'ai adoré chaque moment, douleurs et tout!

revenir en haut

Mawie

Inscrit le :
01 juil. 2006

Posté le: 21 août 2008 15:39:44 EDT  
Voici Mon premier récit d'accouchement à mon fils Alex j'ai été déclancher à 40 semaines et 1 jours a cause de ma haute pression.

Mardi le 17 avril 2007, arrivé à l'hôpital à 7h, on m'installe dans une salle de naissance et on m'installe le soluté, à 7h30 mon docteur Pierre Gagné vient me voir et me vérifie, je suis presque à 3 cm et effacé à plus de 50% alors on tente le coup! Il me dit ont va commencer par le pyctocin et si ça va bien et que si ça dilate bien on va crever tes eaux sur l'heure du dîner. Bon d'accord alors on y va pour la dose intermédiaire. À 8h une stagiaire vient me demander d'assister à mon accouchement... D'accord pourquoi pas après tout... Alors jusqu'a 11h15 on jase et je vois mes contractions sur le moniteur même si je ne les sens pas du tout­... On m'informe que si je ne dilate pas assez on risque de me retourner chez moi... Je souhaite de tout c?ur que ce ne soit pas le cas!!! Le Résident; Jean Chou vient me vérifier, Il à toute la misère du monde vu mon col postérieur je suis rendu la tête tellement basse qu'on dirait qu'elle va exploser et mon dieu qu'il me fait mal!!!! Pour me faire dires tu es un peu plus que 3 cm et effacer juste un peu plus de 50%... je suis décourager!!!! Mon docteur arrive à 11h25 en disant au Résident que c'est impossible!!! Il m'examine et je suis en vérité à 4.5 cm et effacé à 70%!!! Ouf quel soulagement! Alors go on décide de crever mes eaux. Le résident essaye sans succès disons que je ne suis pas une bonne expérience avec lui!!!!! Mais il ne me fait pas mal du tout! Alors mon docteur me les creves. Les infirmières informe papa que si il veut aller manger que c'est le temps car le pyctocin est presque dans le fond ça va peut-être aller plus vite! 13h Ouf... ça fait vraiment mal! Mon docteur m'avait avertie que ça partirait très fort à cause du pyctocin Je n'endure pas ça encore longtemps c'est pas vrai! À 13h30 le résident me réexamine et je suis à 5 cm ok ben j'endure pas ça jusqu'a la fin moi je veux l'épidural! Alors l'infirmière m'offre d'essayer le bain avant et après on demandera l'épidural. J'accepte car j'aurais bien voulu ne pas la prendre! Alors on embarque dans le bain et elle me part les jets... ouf ok la douleur double! Ayoye!!! 5 min plus tard je stop les jets il me tape ben trop sur les nerfs et la je m'endure plus je veux débarquer et je veux la foutu piqûre! Alors elle appelle l'anesthésiste et on me sort du bain pour m'installer pour la piqûre. L'anesthésiste me manque alors il se reprend ouf quel soulagement!!!! Je retrouve mon sourire il est 14h30 l'infirmière me vérifie et elle me dit tu est entre 5 et 6 cm. Alors on jase pis là à 15h30 l'infirmière dit bon faudrait bien te vérifier alors on niaise en disant que je serais complete mais on se crois pas vraiment Alors le Résident vient me vérifier et il te fait une de c'est face!! L'infirmière lui demande ce qu'il y a et il répond : Je trouve pu le col hahah elle répond c'est peut-être parce qu'elle est complète!!!! Alors elle me vérifie et bien oui je suis complète alors on appelle mon docteur et je me mets à pousser... Mais la première pousser je n'est que pousser de la tête!!! Le mal de tête me pogné et la le résident dit à tu as sûrement une fuite de l'épidurale Alors call l'anesthésiste et elle dit non c'est impossible et comme de fait ça la disparut durant le temps que je pousse!!! 16h36 j'avais mon petit poux sur mon ventre avec une épisiotomie au 2e degré! Mais c'est tellement pas grave quand on voit ce petit paquet d'amour!!!!

J'espère que mon accouchement pour ma fille sera aussi facile! Je serai déclancher mardi prochain le 26 août à 40 semaines piles encore pour la haute pression si je n'ai pas accoucher!

Marie

revenir en haut

juliejulia222

Inscrit le :
31 juil. 2006

Posté le: 22 août 2008 11:23:35 EDT  
mon accouchement
Voici le mien...je suis désolée de la longueur mais ca m'avait tellement fait du bien de l'écrire à l'époque!

Le cadran sonne à 5h30?en fait, il ne sonne pas, je l'éteins juste avant car je ne crois pas avoir dormi de la nuit. C'est aujourd'hui que nous allons te voir?C'est rare dans la vie de savoir que nous allons rencontrer l'amour de notre vie en se levant le matin! Dans ma petite tête optimiste ou naïve, je m'imagine que tu seras parmi nous vers 16hrs, au maximum? Je suis un peu inquiète d'avoir à prendre un comprimé de cytotec afin de commencer le déclenchement car c'est le même médicament que j'avais pris lors de ma fausse-couche?mais je me dis qu'on ne peut pas accoucher sans douleurs alors?Nous arrivons à l'hôpital à 6h45 et une infirmière nous montre notre chambre. Elle nous explique qu'elle m'insèrera le cytotec et après, quand le travail commencera, l'oxytocin. Je lui demande dans combien de temps je peux espérer te voir, elle me dit : dans la soirée. Je suis fébrile, j'ai apporté pleins de cd's que j'ai spécialement crée pour ton arrivée, mes notes de yoga pré-natal, ainsi qu'un cahier ou je veux noter toutes les étapes de mon accouchement. Papa me prend en photo?ma dernière photo de femme sans enfants. J'ai un beau sourire naïf dessus?en fait, nous n'aurons pas le temps (ou le c?ur) d'écouter mes beaux cd's et il y a seulement deux inscriptions dans mon cahier?pour le yoga?mettons que même le mot me semblait ridicule une fois rendue dans le travail. Bref, revenons à cette histoire : On m'insère le comprimé vers 8hrs : mon col est a 1 cm et je suis effacée à 50%, tu es très très haut, pas du tout engagé dans mon bassin. Papa et moi décidons d'écouter la radio, question de garder nos cd's pour plus tard. Le temps ne passe pas vite, je ne sens aucun travail?nous lisons. En attendant, les infirmières décident de me poser mon cathéter tout de suite. Après 5 essais infructueux et autant de veines éclatées, elle décide d'aller chercher l'infirmière dédiée aux causes désespérée. Les deux ensemble, elles me refont environ 8 nouveaux bleus sur les bras?Elles ne savent plus quoi faire, elles ont essayé partout?Finalement, une veine sur le dessus de ma main droite semble fonctionner?J'ai tout le reste des bras et des dessus de mains bleus! (Cette veine finira pas éclater le lendemain et je me ramasserai avec la main hyper enflée et une dizaine de nouveaux trous dans les 2 bras?) L'avant-midi passe lentement et puis vers midi, alors que ton papa revient de la cafétéria (chanceux, je ne peux pas manger!), je sens que ça commence à faire mal, presque instantanément! En moins d'une heure, je m'écrase sur le lit, bien contente que ça débute. Vers 13h, l'infirmière me suggère d'aller prendre un bain tourbillon pour atténuer la douleur, car je ne pourrai plus après, ils me brancheront sur l'ocytocin. Le bain me fait un bien fou! Une fois sortie, on me branche l'ocytocin. Nous entendons aussi ton petit c?ur, comme musique de fond. Environ 1hr plus tard, je suis toujours dilatée d'un cm et demi! Pourtant, j'ai VRAIMENT mal?je me trouve très ?'douillette'' mais l'infirmière m'explique qu'avec l'ocytocin, les contractions peuvent être plus ?'violentes'' que celles naturelles. Je demande l'épidurale. L'anasthésiste met 1h30 à arriver, une chance que je l'avais demandé avant de ne plus pouvoir soutenir cette douleur! On demande à papa de sortir de la chambre pendant qu'elle me pique (je crois qu'ils serait sorti même si on lui avait pas demandé!) Quelques minutes plus tard : alléluïa! Je ne sens plus rien! C'est le bonheur! Papa est soulagé de me voir faire des blagues de nouveau. J'ai extrêmement faim?Je fais des blagues avec l'infirmière qui m'informe que si j'accouche tard, le Mike's est ouvert 24hrs?Papa me promet d'y aller une fois que tu seras arrivé. Sur le moniteur, on voit que mes contractions augmentent rapidement (et la dose d'ocytocin aussi!) Vers 16hrs, je recommence a sentir mes contractions un peu?naïvement, je me dis que ça ne se peut pas que je ?'dégèle'' et que ça doit être mes contractions qui sont plus fortes?J'en informe l'infirmière qui appelle l'anasthésiste?Ca prend encore beaucoup de temps mais elle rappelle et autorise l'infirmière a augmenter ma dose. Ça regèle?fiou!!! On m'examine, je suis seulement rendue à 3 cm et tu n'as même pas descendu une miette! Dr. Mathieu semble un peu étonné et embêté mais nous dit que nous continuons! L'infirmière m'informe que j'ai maintenant atteint la dose maximale d'ocytocin. Vers 18h, je dégèle mais beaucoup plus vite que précédemment?je ne trouve pas ça drôle, une effroyable douleur dans le ventre et le dos m'envahie. Ça atteint mes jambes et je ne sais plus comment me placer, mes jambes bougent toutes seules et je respire vite. Je ne réponds même plus à papa qui me parle et je lui demande même d'arrêter de me toucher, car ça me déconcentre. Sincèrement, je ne pensais pas que ça ferait si mal. Pendant les contractions, je perds toute notion de la réalité, je ne sais même plus pourquoi je souffre, moi qui m'avais imaginé que penser à toi m'aiderait à tout endurer, je ne me souviens même plus de mon nom. La douleur nous rend un peu égoïste, ou peut-être qu'elle nous met en état de veille, pour consacrer toute nos énergies ailleurs. Quand l'anasthésiste fini par rappeler, elle autorise une augmentation, puis dit qu'elle passera me donner un ?'bonus shot''?l'augmentation ne fait aucun effet, je veux mourir?Mme l'anasthésiste fini par passer 1hr plus tard, mon bonus me regèle?Oufff?Une fois mes esprits revenus en place, je regarde mon infirmière et je lui dit en la vrillant du regard : ?'je veux plus JAMAIS revivre ça, si je dégèle, je vire folle.'' Dr. Mathieu vient me ré-examiner, je suis toujours à 3 et mon col est enflé. Il semble un peu découragé. Il me dit : on attend un petit peu et si rien se passe, on va penser à la césarienne. Je suis épuisée et papa aussi, on est quasiment content de cette idée. Je tente de me reposer mais très vite, mon pire cauchemar se confirme?je sens que je dégèle et très vite?l'infirmière me touche avec de la glace pour voir jusqu'ou je suis dégelée?je sens très bien le froid jusque dans la région du bas de mon ventre!!! Elle semble découragée?Très vite la douleur recommence, mais encore plus forte que la dernière fois. Sincèrement, j'ai besoin de toute ma concentration car je sens que la prochaine étape sera la folie. Je ferme mes yeux et je respire très vite, je ne sens pas de pause entre les contractions ou a peine quelques secondes. L'infirmière vient pour augmenter la dose d'ocytocin ENCORE?On m'avait pourtant dit que j'étais a la dose maximale?Je la supplie de ne pas l'augmenter mais elle me regarde en voulant dire qu'elle n'a pas le choix. Le Dr. Mathieu vient m'examiner et surprise : je suis rendue à 9cm!!! Ta tête est engagée et elle est grosse?surprise : tu es en postérieure (visage vers le haut au lieu de vers le bas), c'est pourquoi tu ne descendait pas vite! Dr. Mathieu me pose des questions mais je peux a peine répondre. Il semble embêté et réellement peiné de ma douleur. Je sens que tout le monde rage après l'anasthésiste à mots couverts?Finalement, le Dr. me dit que si on tente d'y aller vaginalement, il prévoie au minimum 3 hrs de poussées et qu'il y a de bons risques pour que ça finisse en césarienne car le coeur du bébé commence à se fatiguer et il semble gros (coincé). Comme je suis épuisée et très en souffrance, il me dit qu'on peut aller en césarienne tout de suite. Je lui dit que je veux que ca se termine le plus tôt possible. Il arrête immédiatement l'oxycotin qui était a 95?sauf qu'au lieu d'arrêter, les contractions augmentent?Papa regarde le moniteur, il n'a jamais vu d'aussi hautes courbes, qui forment des plateaux très longs!!! Malgré le fait qu'on a arrêté l'oxytocin, mes contractions (que dis, MA CONTRACTION PERPÉTUELLE) n'ont jamais été aussi fortes, et en plus, j'ai une tête de coincée entre les jambes... Il est maintenant 22hrs et on me dit que je descendrai à l'étage du bas très prochainement pour avoir ma césarienne. Je dégèle de plus en plus vite, je m'en rends compte quand l'infirmière vient m'installer mon catéther, en plus, elle me dit qu'elle a de la misère car ta tête est dans le chemin!!! Je demande si je descend bientôt, on me répond que malheureusement, il y a un cas de curetage d'urgence dans la salle d'opération?Je demande alors que l'anasthésiste vienne régler mon épidurale, je ne suis plus capable d'endurer ce mal. L'anasthésiste répond qu'elle n'aime mieux pas, car ça la mélangerait dans le contrôle de ses doses lors de l'opération. La machoire me tombe, je n'y crois pas. Je souffre de plus en plus et je gémis, en me retenant de ne pas crier. Je vomis de la bile. Papa, inquiet, demande pourquoi à l'infirmière. Elle répond d'un ton navré : c'est parce qu'elle souffre trop. Je n'ai plus aucun répit, on dirait que je SUIS une grosse contraction, interminable, je veux mourir. On me laissera ?'secher'' ainsi de 22hrs à minuit. Papa semble très inquiet, alors, j'essaie de ne pas trop me plaindre. L'infirmière a pitié de moi et rappelle l'anasthésiste, je vois bien qu'elle est fâchée contre elle. Comble du malheur, mon médecin n'est pas là, c'est lui qui fait le curetage d'urgence. Quand il finit par revenir pour m'apporter en bas, il semble aussi fâché contre l'anasthésiste. On m'apporte donc a l'étage d'en bas et on dit a papa d'aller se changer dans un vestiaire, et qu'on irait le chercher une fois que je serai prête. Malheureusement, ils n'ont pas fini de nettoyer la salle d'opération et nous devons attendre dans le corridor, mon médecin, l'infirmière et moi. Vu que papa n'est plus là, je peux laisser libre cours à ma douleur et je me permets de gémir plus fortement. Après une quinzaine de minutes, nous entrons dans la salle d'opération. Tout le monde cherche la fameuse anasthésiste fantôme. Elle fini par arriver et ose me demander sur une échelle de 0 à 10, j'ai mal comment? Je lui répond 12, et j'ai envie d'ajouter : ?'par votre faute''. On m'installe sur la table. L'anasthésiste m'installe et m'envoie une première dose-bonus d'épidurale?Après quelques minutes, ô bonheur, je ne sens plus ma douleur!!! Un sourire béat illumine mon visage? Tout d'un coup, je sens comme une brûlure dans le bas du ventre?ouch?! On me dit que je ne suis pas assez gelée?Une autre dose d'épidurale plus tard, on ré-essaie de me couper : Aïe!!! Une autre dose encore?on ré-essaie, je sens toujours?L'anasthésiste m'avertie que c'est la dernière, après ça, c'est l'anasthésie générale? 5 minutes passent puis je sens juste comme une petite pression?on m'informe que c'est normal : c'est déjà commencé! Je dis : ?'mais?êtes vous allé chercher mon chum?'' ?quelqu'un va le chercher en courant. Pendant ce temps, je me suis mise à trembler très fort et avoir très froid. Des infirmières me tiennent les bras car je fais bouger la table. Je parle les dents serrées et j'ai peur de me mordre la langue. On m'informe que c'est du à ma dose massive d'épidurale. Je tremble tellement fort que la machine à pression ne peut plus donner de relevés. Papa entre soudainement dans la pièce et je vois son visage devenir inquiet quand il me voit trembler, je lui assure tout de suite : ?'je sais que je tremble mais c'est normal et je m'en fous complètement : je n'ai plus mal!!!'' Il semble peu rassuré par mon étrange affirmation mais c'est mieux que rien, au moins il me voit sourire! Il me tient la main et j'ai l'impression que ça prend des heures mais en fait, il ne s'écoule pas plus de 10 minutes avant qu'on entende un petit gargouillis?puis un petit pleur!!! Soudainement, un bébé volant passe au dessus de nos têtes! Il me semble que je vois juste des mains, énormes et blanches, je suis à la limite de me demander si c'est normal?On t'emporte vers une petite table avec une lampe chauffante au dessus, on te frotte et te sèche. Papa va te voir, il dit : il est beau! Je dis : je veux voir, je veux voir!!! Dès que tu es bien enroulé dans une couverture, papa t'apporte, et met ton visage contre le mien. J'éclate en sanglots et te donne des becs. Je prends bien le temps de te sentir (Merci à mon amie Julie qui m'avait bien avertie de ne pas oublier de sentir mon bébé quand il venait juste de sortir de mon ventre, c'est vrai que ça sent tellement bon!!!) Tu as un peu de sang sèché sur le nez. Je n'oublierai jamais cette odeur et cette image. Enfin est arrivé le plus beau moment de ma vie! Il est minuit vingt-six, nous sommes donc le 14 et comme dit papa : le 13 juin a été notre pire journée et le 14 notre plus belle! Tu pèse 8.9lbs et tu ressembles à mon frère, tu as les grosses mains de notre famille! Le reste de mon séjour à l'hopital continuera d'être éprouvant (perte de sang importante, infection de ma plaie) et je ferai beaucoup d'insomnie et d'angoisse en repensant à mon accouchement, mais après quelques semaines, je peux confirmer que tes sourires commencent à m'aider à oublier?

revenir en haut

Chris2312

Inscrit le :
10 mars 2008

Posté le: 22 août 2008 11:44:12 EDT  
Mawie,

Le Dr Gagné, c'était mon voisin quand j'étais enfant! Sa fille était ma meilleure amie! Je le vois encore parfois, il vient faire du remplacement à Gaspé. C'est lui qui m'a vue quand j'ai fait mon endométrite après mon 2e accouchement. Si tu le revois, dis-lui bonjour de la part de Christine, son ex-voisine. Very Happy

revenir en haut

Mawie

Inscrit le :
01 juil. 2006

Posté le: 22 août 2008 17:52:47 EDT  
Chris,
Tu viens de la beauce? Il me semble que je le vois mal aller faire du remplacement à Gaspé vu la distance et le manque de temps qu'il a! Es-tu certaine qu'on parle du même Pierre Gagné?

Marie

revenir en haut

Stephapou

Inscrit le :
06 oct. 2007

Posté le: 23 août 2008 12:05:55 EDT  
juliejulia222 a écrit
Voici le mien...je suis désolée de la longueur mais ca m'avait tellement fait du bien de l'écrire à l'époque!

Le cadran sonne à 5h30?en fait, il ne sonne pas, je l'éteins juste avant car je ne crois pas avoir dormi de la nuit. C'est aujourd'hui que nous allons te voir?C'est rare dans la vie de savoir que nous allons rencontrer l'amour de notre vie en se levant le matin! Dans ma petite tête optimiste ou naïve, je m'imagine que tu seras parmi nous vers 16hrs, au maximum? Je suis un peu inquiète d'avoir à prendre un comprimé de cytotec afin de commencer le déclenchement car c'est le même médicament que j'avais pris lors de ma fausse-couche?mais je me dis qu'on ne peut pas accoucher sans douleurs alors?Nous arrivons à l'hôpital à 6h45 et une infirmière nous montre notre chambre. Elle nous explique qu'elle m'insèrera le cytotec et après, quand le travail commencera, l'oxytocin. Je lui demande dans combien de temps je peux espérer te voir, elle me dit : dans la soirée. Je suis fébrile, j'ai apporté pleins de cd's que j'ai spécialement crée pour ton arrivée, mes notes de yoga pré-natal, ainsi qu'un cahier ou je veux noter toutes les étapes de mon accouchement. Papa me prend en photo?ma dernière photo de femme sans enfants. J'ai un beau sourire naïf dessus?en fait, nous n'aurons pas le temps (ou le c?ur) d'écouter mes beaux cd's et il y a seulement deux inscriptions dans mon cahier?pour le yoga?mettons que même le mot me semblait ridicule une fois rendue dans le travail. Bref, revenons à cette histoire : On m'insère le comprimé vers 8hrs : mon col est a 1 cm et je suis effacée à 50%, tu es très très haut, pas du tout engagé dans mon bassin. Papa et moi décidons d'écouter la radio, question de garder nos cd's pour plus tard. Le temps ne passe pas vite, je ne sens aucun travail?nous lisons. En attendant, les infirmières décident de me poser mon cathéter tout de suite. Après 5 essais infructueux et autant de veines éclatées, elle décide d'aller chercher l'infirmière dédiée aux causes désespérée. Les deux ensemble, elles me refont environ 8 nouveaux bleus sur les bras?Elles ne savent plus quoi faire, elles ont essayé partout?Finalement, une veine sur le dessus de ma main droite semble fonctionner?J'ai tout le reste des bras et des dessus de mains bleus! (Cette veine finira pas éclater le lendemain et je me ramasserai avec la main hyper enflée et une dizaine de nouveaux trous dans les 2 bras?) L'avant-midi passe lentement et puis vers midi, alors que ton papa revient de la cafétéria (chanceux, je ne peux pas manger!), je sens que ça commence à faire mal, presque instantanément! En moins d'une heure, je m'écrase sur le lit, bien contente que ça débute. Vers 13h, l'infirmière me suggère d'aller prendre un bain tourbillon pour atténuer la douleur, car je ne pourrai plus après, ils me brancheront sur l'ocytocin. Le bain me fait un bien fou! Une fois sortie, on me branche l'ocytocin. Nous entendons aussi ton petit c?ur, comme musique de fond. Environ 1hr plus tard, je suis toujours dilatée d'un cm et demi! Pourtant, j'ai VRAIMENT mal?je me trouve très ?'douillette'' mais l'infirmière m'explique qu'avec l'ocytocin, les contractions peuvent être plus ?'violentes'' que celles naturelles. Je demande l'épidurale. L'anasthésiste met 1h30 à arriver, une chance que je l'avais demandé avant de ne plus pouvoir soutenir cette douleur! On demande à papa de sortir de la chambre pendant qu'elle me pique (je crois qu'ils serait sorti même si on lui avait pas demandé!) Quelques minutes plus tard : alléluïa! Je ne sens plus rien! C'est le bonheur! Papa est soulagé de me voir faire des blagues de nouveau. J'ai extrêmement faim?Je fais des blagues avec l'infirmière qui m'informe que si j'accouche tard, le Mike's est ouvert 24hrs?Papa me promet d'y aller une fois que tu seras arrivé. Sur le moniteur, on voit que mes contractions augmentent rapidement (et la dose d'ocytocin aussi!) Vers 16hrs, je recommence a sentir mes contractions un peu?naïvement, je me dis que ça ne se peut pas que je ?'dégèle'' et que ça doit être mes contractions qui sont plus fortes?J'en informe l'infirmière qui appelle l'anasthésiste?Ca prend encore beaucoup de temps mais elle rappelle et autorise l'infirmière a augmenter ma dose. Ça regèle?fiou!!! On m'examine, je suis seulement rendue à 3 cm et tu n'as même pas descendu une miette! Dr. Mathieu semble un peu étonné et embêté mais nous dit que nous continuons! L'infirmière m'informe que j'ai maintenant atteint la dose maximale d'ocytocin. Vers 18h, je dégèle mais beaucoup plus vite que précédemment?je ne trouve pas ça drôle, une effroyable douleur dans le ventre et le dos m'envahie. Ça atteint mes jambes et je ne sais plus comment me placer, mes jambes bougent toutes seules et je respire vite. Je ne réponds même plus à papa qui me parle et je lui demande même d'arrêter de me toucher, car ça me déconcentre. Sincèrement, je ne pensais pas que ça ferait si mal. Pendant les contractions, je perds toute notion de la réalité, je ne sais même plus pourquoi je souffre, moi qui m'avais imaginé que penser à toi m'aiderait à tout endurer, je ne me souviens même plus de mon nom. La douleur nous rend un peu égoïste, ou peut-être qu'elle nous met en état de veille, pour consacrer toute nos énergies ailleurs. Quand l'anasthésiste fini par rappeler, elle autorise une augmentation, puis dit qu'elle passera me donner un ?'bonus shot''?l'augmentation ne fait aucun effet, je veux mourir?Mme l'anasthésiste fini par passer 1hr plus tard, mon bonus me regèle?Oufff?Une fois mes esprits revenus en place, je regarde mon infirmière et je lui dit en la vrillant du regard : ?'je veux plus JAMAIS revivre ça, si je dégèle, je vire folle.'' Dr. Mathieu vient me ré-examiner, je suis toujours à 3 et mon col est enflé. Il semble un peu découragé. Il me dit : on attend un petit peu et si rien se passe, on va penser à la césarienne. Je suis épuisée et papa aussi, on est quasiment content de cette idée. Je tente de me reposer mais très vite, mon pire cauchemar se confirme?je sens que je dégèle et très vite?l'infirmière me touche avec de la glace pour voir jusqu'ou je suis dégelée?je sens très bien le froid jusque dans la région du bas de mon ventre!!! Elle semble découragée?Très vite la douleur recommence, mais encore plus forte que la dernière fois. Sincèrement, j'ai besoin de toute ma concentration car je sens que la prochaine étape sera la folie. Je ferme mes yeux et je respire très vite, je ne sens pas de pause entre les contractions ou a peine quelques secondes. L'infirmière vient pour augmenter la dose d'ocytocin ENCORE?On m'avait pourtant dit que j'étais a la dose maximale?Je la supplie de ne pas l'augmenter mais elle me regarde en voulant dire qu'elle n'a pas le choix. Le Dr. Mathieu vient m'examiner et surprise : je suis rendue à 9cm!!! Ta tête est engagée et elle est grosse?surprise : tu es en postérieure (visage vers le haut au lieu de vers le bas), c'est pourquoi tu ne descendait pas vite! Dr. Mathieu me pose des questions mais je peux a peine répondre. Il semble embêté et réellement peiné de ma douleur. Je sens que tout le monde rage après l'anasthésiste à mots couverts?Finalement, le Dr. me dit que si on tente d'y aller vaginalement, il prévoie au minimum 3 hrs de poussées et qu'il y a de bons risques pour que ça finisse en césarienne car le coeur du bébé commence à se fatiguer et il semble gros (coincé). Comme je suis épuisée et très en souffrance, il me dit qu'on peut aller en césarienne tout de suite. Je lui dit que je veux que ca se termine le plus tôt possible. Il arrête immédiatement l'oxycotin qui était a 95?sauf qu'au lieu d'arrêter, les contractions augmentent?Papa regarde le moniteur, il n'a jamais vu d'aussi hautes courbes, qui forment des plateaux très longs!!! Malgré le fait qu'on a arrêté l'oxytocin, mes contractions (que dis, MA CONTRACTION PERPÉTUELLE) n'ont jamais été aussi fortes, et en plus, j'ai une tête de coincée entre les jambes... Il est maintenant 22hrs et on me dit que je descendrai à l'étage du bas très prochainement pour avoir ma césarienne. Je dégèle de plus en plus vite, je m'en rends compte quand l'infirmière vient m'installer mon catéther, en plus, elle me dit qu'elle a de la misère car ta tête est dans le chemin!!! Je demande si je descend bientôt, on me répond que malheureusement, il y a un cas de curetage d'urgence dans la salle d'opération?Je demande alors que l'anasthésiste vienne régler mon épidurale, je ne suis plus capable d'endurer ce mal. L'anasthésiste répond qu'elle n'aime mieux pas, car ça la mélangerait dans le contrôle de ses doses lors de l'opération. La machoire me tombe, je n'y crois pas. Je souffre de plus en plus et je gémis, en me retenant de ne pas crier. Je vomis de la bile. Papa, inquiet, demande pourquoi à l'infirmière. Elle répond d'un ton navré : c'est parce qu'elle souffre trop. Je n'ai plus aucun répit, on dirait que je SUIS une grosse contraction, interminable, je veux mourir. On me laissera ?'secher'' ainsi de 22hrs à minuit. Papa semble très inquiet, alors, j'essaie de ne pas trop me plaindre. L'infirmière a pitié de moi et rappelle l'anasthésiste, je vois bien qu'elle est fâchée contre elle. Comble du malheur, mon médecin n'est pas là, c'est lui qui fait le curetage d'urgence. Quand il finit par revenir pour m'apporter en bas, il semble aussi fâché contre l'anasthésiste. On m'apporte donc a l'étage d'en bas et on dit a papa d'aller se changer dans un vestiaire, et qu'on irait le chercher une fois que je serai prête. Malheureusement, ils n'ont pas fini de nettoyer la salle d'opération et nous devons attendre dans le corridor, mon médecin, l'infirmière et moi. Vu que papa n'est plus là, je peux laisser libre cours à ma douleur et je me permets de gémir plus fortement. Après une quinzaine de minutes, nous entrons dans la salle d'opération. Tout le monde cherche la fameuse anasthésiste fantôme. Elle fini par arriver et ose me demander sur une échelle de 0 à 10, j'ai mal comment? Je lui répond 12, et j'ai envie d'ajouter : ?'par votre faute''. On m'installe sur la table. L'anasthésiste m'installe et m'envoie une première dose-bonus d'épidurale?Après quelques minutes, ô bonheur, je ne sens plus ma douleur!!! Un sourire béat illumine mon visage? Tout d'un coup, je sens comme une brûlure dans le bas du ventre?ouch?! On me dit que je ne suis pas assez gelée?Une autre dose d'épidurale plus tard, on ré-essaie de me couper : Aïe!!! Une autre dose encore?on ré-essaie, je sens toujours?L'anasthésiste m'avertie que c'est la dernière, après ça, c'est l'anasthésie générale? 5 minutes passent puis je sens juste comme une petite pression?on m'informe que c'est normal : c'est déjà commencé! Je dis : ?'mais?êtes vous allé chercher mon chum?'' ?quelqu'un va le chercher en courant. Pendant ce temps, je me suis mise à trembler très fort et avoir très froid. Des infirmières me tiennent les bras car je fais bouger la table. Je parle les dents serrées et j'ai peur de me mordre la langue. On m'informe que c'est du à ma dose massive d'épidurale. Je tremble tellement fort que la machine à pression ne peut plus donner de relevés. Papa entre soudainement dans la pièce et je vois son visage devenir inquiet quand il me voit trembler, je lui assure tout de suite : ?'je sais que je tremble mais c'est normal et je m'en fous complètement : je n'ai plus mal!!!'' Il semble peu rassuré par mon étrange affirmation mais c'est mieux que rien, au moins il me voit sourire! Il me tient la main et j'ai l'impression que ça prend des heures mais en fait, il ne s'écoule pas plus de 10 minutes avant qu'on entende un petit gargouillis?puis un petit pleur!!! Soudainement, un bébé volant passe au dessus de nos têtes! Il me semble que je vois juste des mains, énormes et blanches, je suis à la limite de me demander si c'est normal?On t'emporte vers une petite table avec une lampe chauffante au dessus, on te frotte et te sèche. Papa va te voir, il dit : il est beau! Je dis : je veux voir, je veux voir!!! Dès que tu es bien enroulé dans une couverture, papa t'apporte, et met ton visage contre le mien. J'éclate en sanglots et te donne des becs. Je prends bien le temps de te sentir (Merci à mon amie Julie qui m'avait bien avertie de ne pas oublier de sentir mon bébé quand il venait juste de sortir de mon ventre, c'est vrai que ça sent tellement bon!!!) Tu as un peu de sang sèché sur le nez. Je n'oublierai jamais cette odeur et cette image. Enfin est arrivé le plus beau moment de ma vie! Il est minuit vingt-six, nous sommes donc le 14 et comme dit papa : le 13 juin a été notre pire journée et le 14 notre plus belle! Tu pèse 8.9lbs et tu ressembles à mon frère, tu as les grosses mains de notre famille! Le reste de mon séjour à l'hopital continuera d'être éprouvant (perte de sang importante, infection de ma plaie) et je ferai beaucoup d'insomnie et d'angoisse en repensant à mon accouchement, mais après quelques semaines, je peux confirmer que tes sourires commencent à m'aider à oublier?


À quel hôpital ça c'est produit ça ?

revenir en haut

juliejulia222

Inscrit le :
31 juil. 2006

Posté le: 25 août 2008 09:02:54 EDT  
à St-Hyacinthe...mais malgré tout, je n'ai que du bien à dire des infirmières et de mon médecin...c'est plutôt l'anasthésite que j'ai en travers de la gorge...et j'ai appris après qu'elle a toute une réputation...Quand je conte mon histoire à des gens du milieu, tous la reconnaisse!
(une autre de ses ''procédés'': elle prend la pression à toutes les minute suivant chaque injection d'épidurale, et ce, pendant une heure...ca donne des lectures erronnés et un bras en feu...)

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
14 janv. 2008

Posté le: 27 août 2008 22:44:18 EDT  
J'ai beaucoup aimé lire vos récits d'accouchement donc je me joins à vous pour vous raconter la naissance de ma première fille.

Vendredi 7 Juin: j'avais mon r-v de routine pour 34 semaines de grossesse. La seule particularité est que j'avais d'un coup enflé des mollets de façon incroyable et mes pieds ne rentraient plus ds mes souliers. Le doc m'avise que ma pression est 145/95 et j'ai des protéines ds mes urines. Verdict: pré-éclampsie avancée et je dois me rendre immédiatement à l'hôpital pour accoucher. Pardon? Je ne suis qu'à 34 semaines et je dois rentrer travailler......

Puisque je ne suis ni dilatée ni effacée, on me donne des médicaments et qqch d'autre pour amollir mon col. Je reste à l'hôpital sans savoir trop ce qui se passe...Les jourées passent

Jeudi 12 Juin: le travail n'avance pas du tout. Ça fait presqu'une semaine que je suis à l'hôpital. Le doc décide donc de crever mes eaux et me donner du pitossin pour accélerer les contractions. À l'heure du soûper, l'infirmière me demande si je veux un épidurale car l'anesthésiste s'en va soûper mais la douleur est plutôt tolérable donc je dis non merci. Ouf! 30 min plus tard, je me disais j'espère qu'il est allé ds un service au volant car je commencais vraiment à souffrir.

19:00 Là, ce n'est plus drôle. Je commence à vomir sans cesse et j'ai très soif. L'anesthésiste me fait un épidurale mais je ne suis pas du tout soulagée donc me redonne un bollus.

20:00 L'enfer continue. Je sens tttooouuuttttt! Maudit l'épidurale, ça gèle pas ça?

21:00 Anesthésiste me fait un autre épidurale. Misère, je vois l'aiguille !!! Ouch!

21:15 Ça marche tjrs pas et je vomis continuellement. Ma pression est rendue à 160/100 et mes plaquettes sanguines sont super basses. On me donne un médicament pour ne pas faire de convulsions.

23:00 Dilatée à 4 et je souffre tjrs le martyr. Je ne suis plus capable de parler tellement je suis faible. Mes reins cessent de fonctionner ...c'est pour ça que je vomis sans cesse...je me sens totalement déshydratée. Je fais une hémorraghie au foie qui me donne un mal atroce ds le bas du dos............
Le doc est débordé....il est seul est à 4 césariennes d'urgence à faire + autres accouchements
Ma mère ne devait pas être là mais j'avais besoin de soutien. Mon conjoint ne comprend plus et se sens inpuissant. Y a du monde partout.

Vendredi 13 juin : Enfin, ma césarienne. Ma pression est maintenant de 200/140
4:54 Ma petite princesse est née 5lb 2oz

En sortant de la salle d'opération, le doc dit à mon mari que le bébé est sauvé mais on ne sait pas encore pour la
mère....Mon mari, un homme téméraire, s'enferme ds une salle de bain et pleure un bon coup.

De retour à ma chambre, une infirmière est installée à mon chevet pendant 48heures. Mes reins ne fonctionnent tjrs pas et je dois être transfèrée ds un autre hôpital pour une dialyse. Mes plaquettes sanguines sont à 29,000 (à 20,000 c'est hémorraghie cérébrale et habituellement ça tourne au -dessus de 100,000). Je ressemble à une horrible poupée gonflable a/c de mon insuffisance rénale. Mon corps ne ressemble pas du tout à mon corps. Je ne me reconnais plus du tout. J'ai les petites lèvres tellement enflées que j'ai l'impression d'avoir plus de "testicules" que mon chum et mes seins, ouf! n'en parlons pas. J'ai des plaies de lit de la tête aux pieds.

Vendredi 13 juin 16:00: Mes reins se remettent à fonctionner 1 heure avant que je sois transfèrée d'hôpital pour ma dialyse.

Dimanche 15 juin: Bonne fête des pères. Mais tristement, j'annonce à mon conjoint que je ne veux plus jamais avoir d'enfants car j'ai tellement soufferrt. Lui non plus ne veut plus d'enfant car il a eu très peur de nous perdre tout les deux.

Laughing Y a que les fous qui changent pas d'idées. J'attends bébé no 4 ds 5 semaines et elle pète le feu! Et moi aussi! Yahoo!!!!!!! Laughing Faut pas lâcher!

revenir en haut

juliejulia222

Inscrit le :
31 juil. 2006

Posté le: 28 août 2008 11:45:48 EDT  
Petite Framboise: j'en reviens pas!!! Surprised Moi qui me croyais malchanceuse avec mon accouchement! Tu es très courageuse! Dans les même dates que moi... on dirait que ca porte pas bonheur... Wink

revenir en haut

Marie020

Inscrit le :
23 févr. 2007

Posté le: 28 août 2008 15:19:30 EDT  
Voici mon recit il est affreux et deconseiller au femmes qui ont peur...

Jetait due pour le 1 juin 2007.... 5 juin toujours rien aucun signe de bebe en vue! JE vois le docteur et me donne rendez vous le vendredi le 8 juin a 8h le matin pour un déclanchement...Je m'y rend il verefie mon coll toujours rien effacer a 0,5 et 50% effacer ouff...il est vraiment bien se bebe la sa vaux meme pas la peine de dire ke jai quelques choses qui bouge sa fait 2 semaine que je suis a ce stade! Au cours de la journée une petite contractions ici et la depuis quil mon mis un gel autour de mon coll mais sans plus. 17h ouff...la je commence a avoir des contractions un peu plus douloureuse ici et la et de plus en plus reguliere au 5 minutes la le souper arrive jai faim mais ont me dit de ne pas trop manger au cas ou je vomirais a laccouchement agrrr cetait du spagh en plus pis javais faim! ...21h...Je suis ouverte a 2 et encore effacer a 50% ses toujours au moins sa! 22h je commence a avoir mal la ! Je demande le bain tourbillons ! 23h je sort du bain tourbillons jai mal je suis plus capable mon chum ne peux pas me toucher jveux pas jai mal! 24h (minuit) Je demande l'épidurale! je la recoit a 1h environs ont verifie mon coll je suis ouverte a 4 mais toujours 50% effacer outch ...sa va etre long! Il me creve les eaux...! tic tac tic tac...Rien a faire jouvre pas plus ! Le 9 juin vers 15h et oui jen nai sauter un bout sa pas bouger le reste du temps... Ont m'offre la cesarienne je dit oui la je suis ecoeurer! Mais en meme temps jai peur jme met a pleurer jai vraiment peur Jappelle ma mere chez moi qui etait allez se coucher un peu jlui dit que je part en cesarienne et je pleure a chaude larme jai le presentiment quil va marriver quelques choses je ne veux pas !!! Mais Jai pas le choix ! Arriver dans la salle de cesarienne...ont matache les poigniets...ont prepare le tout jentend les medecin et infirmier compter le stock jai froid je pleure...ont me met de la glace ici et la sur le ventre et ont me demande si je sens quelques choses je dit que non et mon chum entre enballer de plastic jaune !! L'habit quil avais etait jaune ahahahah jel lattendait plus tot en bleu! Et la ont entend le medecin dit Ouin ses pas un petit bébé que vous avez la! Et il demande a mon chum sil veulent couper le cordons ...il lapporte sur la table de rechaud jessaie de compter les doigts et orteilles et la sa derape! Je perds la cape ! Mon chum le met a coté de mon visage et je dort dessus, il demande a mon chum de sortir avec le bebe et l'infirmiere. Il commence a me pluger sur 56 soluté je sent quil font une pression sur mon ventre et que je perd beaucoup de sang...il essaye de mendormir avec un masque moi jel lenleve et finalement je vomit et il me le remette aussitot sur le visage et je mendort ...je me reveille entre temps je vois quil travaille toujours sur moi et quil as un poche de sang dans les mains et pouff elle éclates!! Yen na partout!!! Et je me rendort....Lorsque je me reveille il sont en train de me nettoyer...Je demande quest quil ses passer ... Le medecin me regarde et me dit ont n'as du t'enlever ton utérus car elle ne contractais plus et que tu as perdu beaucoup de sang ... Et il mont transferer au soins intensif vers 23h....Sa la faite mal en titi !!! il mon transfere de lit jlai aurais frapper! ET le lendemain mon medecin vien m'expliquer que mon utérus as arreter de contracter jai perdu 4 litres de sang sur 5 environs il ont toute essayer pour que je conserve mon uterus lattacher avec une corde, soluté tout tout tout c'était sa ou jy passais...et lors dune transfusion sur mes 4 ya une poche de sang qui as éclaté ! Jai dont passer 24h au soins intensif et jai du me battre pour quil mapporte mon fils et il mont descendu dans une chambre prive car je me suis battue pour avoir mon fils avec moi jai dont eu ma chambre le 10 vers 17h et une infirmiere a moi toute seul....

Finalement mon fils pesais 8.13 livres pour 54.5 cm de long 24.5 pouce environs...

revenir en haut

Marie020

Inscrit le :
23 févr. 2007

Posté le: 29 août 2008 09:15:25 EDT  
C'est en autres pour sa que je laccepte quand meme assez bien au moins jen nai un tandis que d'autre sont malheureusment pas capable et au moins je suis toujours la !

revenir en haut

Karine_Jam

Inscrit le :
16 oct. 2007

Posté le: 29 août 2008 16:23:00 EDT  
Marie020; C'est bien que tu vois ça comme ça! Heureusement que ton petit et toi vous portez bien.

revenir en haut

Se connecter pour répondre