Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Répondre au message

les recits daccocuhements...

Auteur Message

Anie

Inscrit le :
28 août 2007

Posté le: 15 septembre 2008 01:17:37 EDT  
Voici mon long récit d'accouchement que j'ai écris cette semaine, 11 mois et 2 semaines plus tard Smile J'ai encore tout graver dans ma mémoire et je m'en voulais de ne pas l'avoir mis sur papier. Et bien voilà c'est fait. Désolé pour les fautes, je n'ai pas encore fait le corrigé.

Voici l'histoire de la naissance de Laurie, née le 3 octobre 2007 à 11 hre 05.


Le 2 octobre au matin, j'appelle mamie Didi vers 5h00 Am car j'ai très mal dans les reins et je constipe, donc nous croyons à une autre crise de pierres aux reins alors nous nous rendons à l'hôpital et une infirmière me place dans la salle de triage. J'enfile une belle jaquette bleu et nous faisons un test de monitoring pour entendre ton petit c?ur et voir si maman a des contractions. Finalement, l'infirmière me dit de retourner à la maison car elle ne voit pas de contraction et mon test d'urine serait beau. Comme j'ai un rendez-vous avec le docteur à 13h, elle me conseille de ne faire un lavement que l'on achète à la pharmacie pour que ma constipation passe et que je me sente un peu mieux.
Rendue à la maison, je dit à mamie que je croit avoir quelques contractions mais pas forte et que j'ai vraiment mal au ventre et que je suis plus que due pour ce lavement, qui ne me tente réellement pas en passant. Vers 12h30, les contractions n'ont pas cessées même si j'ai été prendre 2 ou 3 bains de 30 mins chacun.
Rendu chez le docteur pour mon rendez-vous, nous avons due attendre près d'une heure dans la salle d'attente car il avait du retard. J'étais assise avec 2 autres futures mamans et une autre dame qui accompagnait l'une d'elles. Me voyant que j'avais l'air de souffrir aux 10 minutes, l'une d'elle me dit que je vais sûrement accoucher. Mais je lui dis que ça ne se peut pas car le jour d'avant je n'étais ouverte qu'à 1 cm tout juste et pas du tout effacée. Finalement, rendu sur la table d'examen, j'ai eu tout un choc, j'étais ouverte à 3 cm et effacée à 75% et mon docteur m'a dit que j'allais surement accoucher d'ici le lendemain. Il m'a aussi informé que j'avais bel et bien des contractions assez régulières aux 20 minutes, d'autant plus que j'avais de plus en plus de difficulté à parler à chacune d'elles. Il m'a conseillé d'attendre d'en avoir aux 5 minutes régulières avant d'aller à la maternité de l'hôpital.
Ta mamie est retournée chez elle quand ton papa est arrivé du travail pour qu'elle puisse aller se reposer chez elle car elle devait venir nous rejoindre à l'hôpital pour assister ta maman durant tout le temps de ta naissance. Donc vers 20h ton papa et moi sommes partis pour l'hôpital. La gynécologue de garde a décidé de crevé la poche des eaux vers 21h30 et on m'a assigné la chambre 205, celle où tu passeras les 2 premières nuits et 3 premières journées de ta vie.
À partir de ce moment, maman a perdu un peu le fil du temps. J'ai été une bonne heure dans le bain tourbillon avec à mes côtés ton papa et ta mamie qui mes tenaient les mains pendant que moi je construisais une bulle autour de moi pour éviter la douleur et favoriser la création du passage qui te mènerait à moi. Je t'ai parlé comme jamais auparavant je ne l'avais fait. Nous ne faisions qu'une pour la dernière nuit, donc j'en profitais pour flatter mon bedon. Ensuite, lorsque je n'ai plus été capable de supporter le mal même dans le bain, je suis sortie pour que l'infirmière puisse vérifier mon col pour savoir si je pouvais avoir l'épidural, car il fallait que je sois ouverte à 4 cm et plus car l'épidural peut ralentir le travail. J'étais bel et bien à 4 cm et elle a appelé l'anesthésiste qui d'ailleurs a été très gentil car il a accepté que mamie reste avec papa et maman pour la piqure. Maman avait très peur de cette piqûre mais mamie et papa l'ont beaucoup aidée à se détendre même si les contractions n'aidaient pas à la cause. Enfin, maman pouvait se reposée un peu pendant que le travail se ferait tranquillement même un peu trop tranquillement. Les infirmières ont due donner a maman du pitocin car effectivement le travail avait trop ralentit. Vers 5 heures du matin, l'infirmière qui s'occupait de maman, est venue baisser les doses de pitocin et donner à maman un peu d'oxygène à l'aide d'un masque, car ton petit c?ur faiblissait durant les contractions car ces dernières étaient trop fortes. Ta mamie a eu légèrement la frousse mais est restée dans la chaise où elle se reposait pour ne pas me rendre plus nerveuse que je ne l'étais à ce moment. Intérieurement, je me disais de ne pas m'inquiéter car tu allais réussir avec moi ce travail.
Finalement, vers 8 heures, maman commence à ressentir les contractions, donc je demande à avoir une autre dose d'épidurale. L'infirmière et le médecin viennent examiner maman, et surprise, je suis quasiment prête pour la poussée. Comme je suis épuisée, car je n'ai toujours pas dormit depuis 2 jours, le médecin me dit que je pourrais reprendre l'épidural mais que le travail de poussées ne serait que plus long. L'infirmière pour m'encourager, me dit que lors des poussées je serai tellement concentrée que je ne ressentirai presque pas la douleur et que d'ici 1 heure environ je pourrais t'avoir dans les bras. Et moi, toute fatiguée que j'étais, je lui répondis sur un ton piteux : «Promis?? » Cela, a bien fait rire ton papa et mamie qui m'encourageais. Finalement, c'est mamie qui m'a regardé dans les yeux et qui ma demander si je m'en sentais capable et qui m'a convaincu d'essayer de donner toutes les forces qui me restais pour te mettre au monde. Jamais je ne l'ai regretté par la suite. Il était 9hre45 environ lorsque j'ai commencé les poussées. Maman a pu voir tes cheveux assez vite à l'aide d'un miroir, mais c'était loin d'être fini. Vers 10hre50, maman commençait réellement à être épuisée, elle vomissait et n'arrivait plus à ouvrir les yeux entre les contractions. À ce moment, j'entends mamie demander à papa l'heure et lui de répondre qu'il est 10h50. Mamie et papa sont chacun de leur côté du lit à me tenir la main. Mamie chuchote alors à papa : « Ça passe vite hein? » et papa de réponde que oui le temps avait passé rapidement de 9heures45 à ce moment. Et bien Laurie, je peux te dire que j'ai marché sur ma fatigue et je me suis ouvert les yeux pour leur dire de parler pour eux car pour moi le temps me paraissait suspendu et que cela faisait une éternité que je poussais. On la rit encore un an plus tard.
Finalement, tu es née à 11heures et 5 minutes sans aucune complication et aucun tour de cordon autour du cou. Il a fallut que mamie me dise d'arrêter de pousser et que tu étais sur mon bedon car épuisée comme je l'étais je n'avais plus conscience qu'autre chose que les poussées. Ensuite, après avoir regardé si tu avais tes dix petits doigt, tes dix petites orteils et constater que tu étais toute à fait normale, j'ai pleuré de joie. Enfin, ma fille était dans mes bras.


Bon accouchement au autres maman, jvous en souhait un aussi beau que le mien ... et même meilleur encore Very Happy Very Happy

revenir en haut

Bee l'abeille

Inscrit le :
26 avr. 2007

Posté le: 15 septembre 2008 10:58:36 EDT  
Voici pour toi mon cher Édouard, ainsi que pour me rappeler ces moments magiques, l'histoire de ta naissance.

12 février 2007
J'ai une échographie de contrôle pour voir ta croissance. Selon l'écho, tu fais 3100g, soit environ 7lbs et 4.

14 février 2007
Je suis enceinte de 37 semaines aujourd'hui. C'est la Saint-Valentin et je partage avec ton grand frère un souper délicieux. Malgré le diabète gestationnel dont je suis affligée, je me gâte et je mange une fondue au chocolat? la première à William!!! Malgré tout, mon taux de sucre est beau après le chocolat!!!

15 février 2007
Oups! Je fais des hypoglycémies? mon taux de sucre chute constamment. Je décide donc de ne pas prendre d'insuline. Après un repas, mon taux de sucre est toujours beau. Heureusement, j'ai rendez-vous avec ma gynécologue cet après-midi, elle me rassurera!

Durant le rendez-vous, Dre Ladouceur, ne semble pas rassurée de m'entendre dire que mes besoins d'insuline ont cessée. Elle décide donc de me faire passer des tests de réactivité f?tale et des échos à tous les 2 jours. De plus, elle me convoque pour m'induire le 24 février au matin. J'appelle donc ton père pour qu'il prenne ses congés et j'appelle aussi mamie pour qu'elle se prépare. Je suis toute énervée!!! Dans 9 jours je vais t'avoir avec moi!!! Puis la semaine suit son cours. J'ai rendez-vous à l'hôpital souvent, j'entends ton petit c?ur et je te voie fréquemment.

20 février 2007
J'ai rendez-vous à l'hôpital pour un suivi. Je ne prends toujours pas d'insuline et tout va bien. J'ai une échographie, YOUPPI!!! Je te voie encore!!! C'est une étudiante qui fait l'examen. Elle prend les mesures... Oups! Selon les mesures, tu pèses environ 2600g. On attend le médecin, il corrigera le tout. Il refait l'examen, il arrive au même poids. Dr Cérat, me demande d'enlever mes pantalons pour m'examiner? Je suis dilaté à 1.5cm et effacé à 60%. Il me donne une petite tape : « C'est aujourd'hui que tu accouches ma belle» QUOI!!!!!! NON!!!!! Je ne suis pas prête pour ça!!! Ma maison est sale, mon chum travaille, ma mère est à Québec et Will est chez Florence sans linge de rechange!!!! Je commence à pleurer. Pourtant, je suis heureuse de savoir que tu vas être parmi nous bientôt. Le doc me rassure, il ne sert plus à rien de poursuivre la grossesse, mon placenta ne fait plus son travail et tu perds trop de poids. Je me calme.

Je suis donc transférée dans la salle de triage, je mets la petite jaquette bleue et je téléphone à ton père pour l'aviser que tu vas naître ce soir. J'appelle ensuite mamie pour qu'elle s'en vienne. On m'installe le moniteur. Le doc vient pour me crever les eaux, mais il manque d'infirmière, il n'y aurait donc personne pour s'occuper de moi, ni de toi. J'apprends qu'on me provoquera seulement demain matin?oh non? j'ai appeler tout le monde!!! Je demande qu'on me mette un gel pour faire avancer le travail durant la nuit. Par la suite, j'attends ton père, il arrive vers 17h30. Je demeure un peu sous surveillance et on me laisse partir.

Durant la soirée, j'ai des contractions, assez régulières aux 5 minutes, mais très peu douloureuses. Je prends un bon souper avec ton père et mamie. Puis? sploush, ça coule dans mes culottes!!! Voilà, je perds tranquillement mes eaux. Je décide de ne pas me rendre à l'hôpital, j'irai seulement demain.

21 février 2007

Donc mercredi matin, 8h30, le gynécologue me rompt les membranes. Je suis à 2cm et effacé à 60%. Puisque tu n'es pas engagé dans le bassin, je ne peux pas me lever pour faire avancer le travail, j'ai donc droit au synto à 9h30. Pas de contraction vraiment à l'horizon... Régulièrement, il augmente la dose du soluté... toujours pas de contraction. 10h35, le début de travail commence. J'ai des contractions aux 3 à 5 minutes, peu douloureuses. Je suis rendu à 3cm, mais tu n'es toujours pas fixé dans mon bassin... donc interdiction de me lever. Pas évident d'essayer de gérer la douleur en étant toujours assise dans le lit, j'y arrive en visualisant. Je te parle : « Maman t'attends mon bébé d'amour, allez, descend, vient» 11h15 J'ai des contractions à toutes les minutes puis elles sont vraiment douloureuses!!!! J'ai mal!!!! Examen du col... je suis à 4cm. 12h Toujours assise au lit, avec des contractions à toutes les minutes... J'en peux plus, je demande l'épidurale!!! 12h10 Miracle!!!! J'ai l'épidurale!!! Je suis soulagée... mais toi aussi... je n'ai plus vraiment de contractions... À 12h20, je suis toujours dilatée à 4cm, mais on peut ajuster le synto, puisque je ne ressens plus de grosses douleurs. 14h15, je suis maintenant dilatée à 6cm, avec un col souple et presque qu'entièrement effacé.

À 14h30, ton coeur décélère pas mal, il bat à 90-100... ça m'inquiète, j'appelle l'infirmière. 14h35 Je lui fait part que je sens une très, mais très légère pression dans mes cuisses et dans mes fesses. Elle décide de m'examiner, je suis complète et ta tête est entre mes jambes!!! Je commence à avoir peur. J'ai envie de rire et de pleurer en même temps, je tremble de tout mon corps à l'idée de te tenir bientôt dans mes bras. Elle me supplie de ne pas pousser!!! Elle appelle le doc... J'ai une contraction en même temps... trop tard. Je ne pousse pas, mais tu sors tout seul!!! Je sens mon bassin s'ouvrir et POC! Ta tête est sortie. Juste à temps l'infirmière te prend, te met sur mon ventre. Il est 14h42. Nous sommes le 21 février.

Et voilà... j'ai mon petit Édouard tout chaud, tout collé sur moi, tu pleures à chaude larme, ce que ton frère n'a jamais fait!!! Je suis tellement heureuse!!! Après 4h07 de travail...aucune poussé!!! Aucune déchirure, aucun point... tu pèses 5lbs et 11 et mesure 18 pouces.

Tu as eu quelques difficultés par la suite, tu es donc allé aux soins intermédiaires pour un peu plus de 36h, mais je t'ai finalement eu avec moi le vendredi après-midi. Je savais qu'on pouvait aimer? mais autant que ça!!!!! Tu es magnifique, tu ressembles beaucoup à ton grand frère. Mon Dieu que je t'aime!

revenir en haut

Gypsie

Inscrit le :
23 juil. 2007

Posté le: 16 septembre 2008 10:49:42 EDT  
Voici mon récit!!! J'ai tellement aimé vous lire que je vous envoie le mien!!! Laughing

Journée du 10 septembre 2008 (37 semaines juste)

Cette journée-là, je ne pensais vraiment pas donner naissance!!! Depuis déjà deux semaines, j'avais des fausses contractions jour et nuit et je ne m'en faisais plus pantoute avec ça. Je me fiais à la fameuse phrase : «Quand ça va être des vraies, tu vas le savoir!!!»

En plus, la journée avait vraiment mal débutée. On m'a appelé tôt pour me dire que ma césarienne prévue initialement le 15 septembre était remise pour «achalandage élevé», au 25 septembre!!! J'ai dit au médecin : ma DPA a été avancée au 27 septembre et j'ai beaucoup de contractions, je me rendrai jamais là !!! Et lui de me dire que j'ai dépassé la 35ième semaine contre toutes attentes, je devrais bien me rendre à terme!!! Pffffffffff... J'ai ben beau jamais avoir accouché, on le sens d'instinct!!!

Donc le matin, je me lève vers huit heures avec un des ses maux de coeur qui me poursuit depuis des mois et je me sentais humide. Je croyais que c'était encore «des restes» de mon bouchon muqueux qui semble couler depuis une éternité. Mon bouchon a eu vraiment le dos large!!!

Vu que je remplissais à peine un protège-dessous aux heures, je me suis dit que c'était sûrement rien de concluant. J'ai passé une journée ben ordinaire, sans m'en préoccuper.

Puis, après le souper, je dis à mon chum que je vais prendre un bain, mes crampes sont plus fortes un peu et je me sens pas très bien. J'ai l'impression de «pomper». Mon amour me fait couler un bon bain chaud, m'aide à y entrer et s'assit sur la toilette et me fixe tout le long. Mon homme commence à être inquiet je crois!!!

En sortant du bain, ça me coule sur les cuisses. Bon, pas de panique encore, on appel à la maternité qui nous dis de nous en venir vérifier.

On est tellement blasé des fausses alertes, qu'on n'apporte même pas la valise!!! Après tout, ça fait quatre fois qu'on l'apporte pour rien!!!

En chemin, mon chum pogne un de ces fameux nid d'autruche dont le Québec a le secret et là, j'ai une «vraie contraction»... ayoye... ok? ça fait mal cette fois-là!!! Avant de me rendre au CHUL, j'en aie eu deux autres, mais très espacées et irrégulières. Je me dis qu'enfin mon col va peut être faire son travail pour me permettre d'accoucher naturel au plus vite avant que la pré-éclampsie s'empire!!! Je me sens très humide à ce moment-là et c vraiment inconfortable.

Arrivé à l'hôpital vers vingt heures, on me plogue sur le moniteur, et on fait un test avec des bandelettes : positif au liquide amniotique. La nervosité commence à monter, je ne sens plus aucune contraction. Pourtant le moniteur indique que j'en aie des fortes aux quatre minutes. Ma pression est un peu haute et je me sens étourdie.

Vingt heures trente, j'ai soudain très très envie de pipi. Je demande à me lever et je vais aux toilettes au plus vite. J'ai à peine le temps de baisser mon pantalon que ça fait «splouch». J'ai vraiment entendu le bruit... y'en a partout sur le bord du mur, sur le derrière de la porte, sur le plancher et sur mes vêtements. On dirait vraiment une scène de film!!! Je hurle à mon chum d'aller chercher les infirmières, parce que là je croyais bien que je venais de perdre mes eaux!!!

Mon amour arrive blanc comme un fantôme, avec deux infirmières qui vérifie la consistance du liquide et sa provenance... verdict : membranes rompues... on ne sort pas ce soir, on va avoir notre bébé!!!

Retour à la maison pour mon chum, le temps que le travail avance un peu. Il doit s'occuper de notre chienne, de nos deux chats et d'aller chercher la fameuse valise. Il revient une demi-heure plus tard.

Les médecins sont plus nerveux à ce moment-là, ma pression est haute, mon coeur bat vite et je ne sens pas mes contractions du tout. Je n'aie plus de liquide non plus. Je suis clouée au lit, avec un paquet d'infirmières pis de médecins qui tourne autour de moi comme dans une ruche d'abeilles.

Vers vingt-deux heures, c'est décidé, une salle de césarienne est préparée. On ne prend plus de risques. Mon col est «pogné» à deux centimètres et le travail n'avance pas.

C'est la course ensuite, on nous explique en gros comment ça va se dérouler. On envoie mon conjoint se préparer et on m'emmène dans la salle d'opération. On me déshabille, on me rase et l'anesthésiste s'en vient.

Elle me fait une racchi et je ne sens rien. Je suis comme déjà engourdie, je n'aie jamais sentie la fameuse piqûre. Même pas un petit brûlement. Je gèle rapidement et là mon conjoint entre et on débute la césarienne. Je me sens comateuse et j'ai à peine conscience de se qui se passe, tout ce que je sens c la main de mon conjoint. Je sens qu'on me pousse sur le ventre, et puis j'entends pleurer ma fille. Il est 23 heures 23 et 23 secondes exactement!!! Mon chum pleure, mais moi je suis trop dans les vapes. J'ai conscience que ma fille est née, mais je me sens vraiment pas très bien. J'essaie de resté éveillée le temps de savoir si elle va bien. C'est le cas. Et mon chum me dit que c'est vraiment une face de Zara!!! Aussitôt que j'aie entendu ça, que je l'aie vu quelques instants c'est le trou noir ensuite.

Je me rappel plus de rien, sauf que j'étais dans la salle de réveil, ploguée de partout, avec plein d'infirmières autour de moi. Maintenant ma pression baissait, mon coeur décélérait et je tremblais comme une feuille. Mon chum berçait ma fille, je ne pouvais pas la prendre, je n'y arrivais pas.

J'ai ensuite été séparée de mon conjoint et de ma fille, on m'a transférée aux soins intensifs. Le premier jour suivant ma césarienne, je ne filais pas très bien. En plus, j'avais le moral à terre, je me souvenais à peine de ce que ma fille ressemblait. Je savais juste qu'elle était la copie de mon chum et qu'elle avait une fossette au menton. J'avais l'impression d'être déchirée, qui me manquais une partie de moi-même. J'ai pleuré pas mal ce jour-là. Je voulais tellement la prendre et qu'elle ne m'oublie pas!!!

Le matin du deuxième jour, j'allais mieux et je n'en pouvais plus. J'ai exigé qu'on me déplogue et qu'on me descende à la maternité. Une infirmière vraiment très gentille à tout fait pour que ça se réalise. Je lui dois vraiment beaucoup!!! Elle a poussé les médecins à me libérer vu que mon état s'était vraiment amélioré.

J'ai pu enfin descendre à la pouponnière pour attendre ma chambre à la maternité et j'ai enfin pu prendre ma fille!!! Je suis arrivée juste à temps pour le boire. Avec sa petite main, elle m'a prit le doigt et m'a fait une grimace... j'ai pleuré comme une madone!!! pis ça été ben dur de me l'enlever après ça!!!

Mon séjour à l'hôpital a été vraiment long et pénible. Mais quand je regarde notre fille, j'oublis tout. Je peux à peine croire que c'est nous qui avons créé cette petite merveille!!!

C'est la plus noble des actions que j'ai posé en donnant la vie. Même si ça ne s'est pas déroulé comme nous le souhaitions, je ne vois plus ça comme un échec. Je suis maman et c'est ce qui compte. Ma petite est en santé et je l'aie portée pendant de long mois, laissant mon corps faire un véritable miracle.

Et c'est tellement vrai que quand un enfant naît, des parents naissent aussi!!! Je me surprends moi-même, je n'aie plus de craintes ou d'inquiétudes, tout me viens naturellement. C'est comme si j'avais eu des bébés toute ma vie!!!

revenir en haut

Caro24

Inscrit le :
10 juin 2008

Posté le: 18 septembre 2008 09:12:12 EDT  
Felicitation gypsie, tres beau recit!!! ca a du etre difficile mais maintenant tu es l'heureuse maman d'une belle petite fille!! Very Happy Very Happy Very Happy

revenir en haut

dabira

Inscrit le :
08 juin 2007

Posté le: 19 septembre 2008 11:29:44 EDT  
Wow!!! quel récit!!! J'ai adoré, malgré que sa na pas du être facile du tout.

revenir en haut

djew84

Inscrit le :
10 oct. 2006

Posté le: 19 septembre 2008 17:13:16 EDT  
félicitation ma belle Gypsie!!! j'avais hate de le lire ton récit!!!! wow on est maman pour vrai maintenant!! y croit tu!! moi jai toujours l'impression que je reve hihi!!!! Longue vie a ta belle famille et qu'elle s'agrandisse vite vite!!!

bisou!!

revenir en haut

sauvageonne

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 20 septembre 2008 03:22:09 EDT  
Je vais tenter de raconter mon accouchement...(en passant, les larmes me montent aux yeux a chacun de vos recit)

Nous somme le 21 septembre 2007, il est environ 4h du matin et j'ai la bougeotte. Dans le lit, dans le salon, j'arrive plus a dormir...encore des contractions (braxton hicks) j'en suis certaine, elles sont au 5 min mais j'ai pas perdu les eaux. Je comprend rien. Je suis nouvelle dans le domaine Wink

Vers 5h, je vais aux toilettes, j'ai une contraction faible, je fais pipi et je sens de quoi...comme un debut de menstruations...je comprends rien, je suis fatiguée (pas dormi depuis trois jours...), bon, je regarde, et je vois du sang (c'est le bouchon muqueux). Reveille mon chum, appelle ma coatch (ma belle soeur), on fais du cafe, du the, de la tisane de framboisier (pour moi)...j'ai la chienne, je suis heureuse mais je pleure a chaude larmes, pire, j'ai la temblotte Embarassed

6h, on a fini de parler du: "on y va-tu a l'hopital, t'es-tu prete?????blablabla" on part, la c'est vrai, je vais voir mon petit bout de nous...

On arrive a l'hopital, l'infirmiere de garde (Myriam je me souviendrai toujours de son nom a elle) me regarde et nous donne une chambre de suite, elle a deja trois enfants et dit savoir quand c'est "vraiment le temps". On est dans la chambre, mes contractions sont aux 5 minutes mais j'ai eu des maux de dents pire que ca...je suis pas inquiete, je prends des marches, fais du ballon, rigole avec ma belle soeur (en silence pour pas deranger la fille qui cri dans la chambre d'acoter (elle, elle accouche pour vrai, mais on est toute les deux au meme stade...5cm, c'est son chum qui nous l'a dit Laughing )...

Je respire, je souffle, je pense a mon fils...MON FILS, apres une fausse couche hyper douloureuse, je vais avoir un enfant vivant! wow

J'en ai perdu des gros bout entre le moment ou le doc est arrivee dans ma chambre, qu'elle m'a crevee les eaux...La, CA FAIS MAL!!!!!!j'ai des belles contractions, elles sont fortes, je respire, je capote(juste dans ma tete, je ne veux pas hurler, ca va me deconcentrer)

Je ne veux pas de "drogues", ca fais juste 20h que je suis en travail pour vrai, je peux en faire un peu plus, j'en suis certaine, j'ai encore de l'energie, je pense...

La, ca fais 30h que je buche pour rien, je n'ai reussi a dilater que de 7cm, et je souffre, on prend l'epidurale (Myriam fini son shift bientot mais a decidee de rester avec nous, tout le long elle a reussi a etre notre roc, elle etait tellement douce, disait a mon chum quand il avait "le droit" d'aller fumer, me donnais des conseils, a acceptee que ma belle soeur reste pour l'epidurale, apparement, j'etais une lionne et j'aurais mordu l'anastesiste...bref)

L'epidureale fonctionne,mais ca "stop le travail", on me donne du pitocin, c'est la que ca degenere, le coeur de mon bebe decelere, il va pas bien et je suis epuisee (ca fais 32h) je perd mon bel esprit battant, je me donne a la science, je veux mon bebe en vie, j'accepte d'accoucher par cesarienne...

Ca fais peur tout ca, je suis nue sur ma civiere (avec une tite couverte bleue) mon amoureux est en train de se changer, on me redonne une dose de je sas pas quoi (ca fait quand meme pres de 4 jours que je ne dors plus, je suis sur l'adrenaline, demandez moi pas ce que je me suis fait donner en plus Laughing ) La, ca va ok, mais je veux mon chum, il est pas la (depuis 10 minutes mais ca je ne le sais pas, j'ai plus la notion du temps), je veux mon chum, j'accroche la premiere blouse que je peux...c'est Myriam, mon infirmiere qui a choisi de rester, mudit que je suis chanceuse, j'ai mon ange avec moi. Elle va chercher mon chum, la on peut commencer...

J'ai la temblotte, mon amour me tien la main, je ne l'ai jamais tant aimer cet homme, on est la tous les deux, on a peur, la meme peur...puis

OUINNNNNN!!!!!!Micah est la, a 12h21 le 22 septembre 2007, mon fils est la, dans mon monde, j'ai la chance de le voir, j'ordonne qu'on me detache les bras, je veux mon fils dans mes bras, c'est quoi ca 33h de travail? Je ne sens pas mes pieds mais mon coeur...ouf, je suis en amour de deux hommes...

Mon corps est toujours ouvert, on fait sortir mon chum, mon enfant (pour 20 minutes, ils ont promis), on me referme, on m'emmene en salle de repos...

Je suis nettoyee, couverte mais nue...mon chum reviens avec Micah pour la premiere tetee...je ne sais pas quoi faire...lui il sait, mon petit bout se tortille sur moi juste assez pour ramasser mon sein, et la...


Je suis tellement fiere!!!!

revenir en haut

sauvageonne

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 23 septembre 2008 23:58:33 EDT  
Laughing Laughing Laughing
J'ai oublié de dire que la premiere chose que Micah a fait, après la coupe du cordon, c'est de faire pipi sur papa
Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
25 juil. 2005

Posté le: 24 septembre 2008 13:22:36 EDT  
bon je me lance.
Smile
mon premier accouchement.

dpnc je suis rendue a 42 semaines, pu capable de m'endurer Smile
donc la veille, le dimanche 27 mai, j;ai fait la tournee des musee gratuit a montreal, debout en bus lol, mais rien, niet .. sepasse rien pantoute .
donc lundi jme prepare et je m'en vais avec mon chum a l;hopitale pour une induction. comme je suis deja dilatee a 2 cm, tout est ok.
donc on commence par placer les moniteurs,il est 8 am. on rupture finalement mes manbranes a 9 am,il y avait bcp d'accouchement cette journee la Smile
une heure plus tard, il se passe toujours rien. donc on installe le petocin. ATTACHE TA TUQUE que l;infirmiere me dit. donc jme prepare a souffrir, mais une demi heureplus tard, a rien pantoute .
donc, on augmente la dose.. et la c'est partit. d'un coup. je souffrais tellement, j'en revenait pas.
jai immediatement demander l'epidurale, et je l;ai eu vers 11heure, lorsque j;etais dilatee a 3.5 cm
et la, bien je fesait des blagues, je riait avec mon chum, la famille est passee mais comme a une heure pm j;etais seulement a 5 cm, tlm a dit on revient plus tard. ben a 2heure et demin j;etait complete, et a 15h15 j;accouchais de xavier.Smile
j;ai pousser a peu pres 30 minutes, et j;ai pas dechiree.( bah 2 tit points exterieurs.)
et je ai mis au sein 10 min plus tard, un beau bb de 8lbs et 7 .Smile

pour mon petit dernier ;, cela est la meme chose, jai ete declanchee a 42 semaines, petocin, epidurale, et jai accoucher a 15h13 Smile d'un beau bb de 8 lbs et 10.

je suis chanceuse, car a lui j;ai eu aucun point. et j;etais debout 30 min plus tard.( me suis faite chicaner par l;infirmiere mais bon )Smile
je souhiate que cet accouchement si se declenche tu seule, lol et sans epidurale, puisque a mathys elle a tres mal fonctionner donc jai eu mal au dos, puis des migraines, et jai pratiquement pas gelee.Smile

continuer les filles, c;est emouvant Smile

revenir en haut

marie_30

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 25 septembre 2008 14:46:31 EDT  
Voici le texte que j'ai écrit dans l'album de bébé de ma fille née le 8 novembre 2006 (DPA 9 novembre 2006)

Le 12 septembre, à presque 32 semaines de grossesse, le médecin a mis maman au repos car le travail était commencé. Tu semblais avoir hâte de montrer le bout de ton nez. Pourtant, tu as su te faire attendre?

Et puis voilà que le matin du mardi 7 novembre, maman a commencé à avoir des contractions vers 7h à son réveil. Les contractions sont devenues plus fréquentes après le dîner sans être trop douloureuse pour maman. Après un repos et un bon bain chaud, maman a téléphoné à papa à son travail vers 15h50 pour qu'il vienne la chercher à la maison. Papa était très énervé et il est parti très vite du garage.Le médecin de maman lui avait demandé de ne pas tarder son arrivée à l'hôpital car lors de sa dernière visite médicale, le vendredi 3 novembre, le col était dilaté à 5 cm. Le médecin prévoyait un accouchement rapide ! Vers 16h30, c'est le grand départ pour l'hôpital! Lorsque nous sommes arrivés à l'hôpital, maman avait des contractions aux 5 minutes et le col était dilaté à 6 cm. Environ 1 heure plus tard, le col était déjà dilaté à 9 cm alors le médecin a crevé les eaux. Les contractions sont devenues alors douloureuses et le temps de pousser est arrivé très rapidement. Après environ 45 minutes de poussées, il y avait toujours très peu d'évolution (tu étais trop haute dans le ventre de maman et tu regardais le côté au lieu de regarder le sol. Tu voulais probablement voir ton papa qui était aux côtés de maman!)

Considérant que la douleur qui était devenue très intense et le fait que le travail s'annonçait beaucoup plus long que prévu, maman a accepté la péridurale qu'elle a reçu vers 20h30. Maman a continué à pousser pendant environ 1 heure mais ta position demeurait stable. La péridurale a eu pour effet de diminuer les contractions donc maman a dû être aidée de médicament pour la reprise des contractions. Les médecins ont alors donné un peu de répit à maman et papa qui ont pu se reposer environ 1 heure. Les poussées ont repris vers minuit.

Malgré les efforts de maman, et même si papa lui disait de pousser encore plus fort, tu ne semblais pas vouloir montrer le bout de ton nez! Le médecin a donc aidé maman en utilisant la ventouse. Malheureusement, ce ne fût pas un succès. Tu voulais rester avec maman!

Maman n'avait plus beaucoup d'énergie puisqu'elle a poussé pendant environ 4h30 ? 5h alors les poussées sont devenues plutôt inefficaces. Et toi aussi tu commençais à être fatiguée puisque les battements de ton c?ur étaient un peu plus faibles à chaque contraction. Le médecin a donc utilisé les forceps. Donc près de 12 heures après l'arrivée à l'hôpital, tu es enfin arrivée à 3h59 dans la nuit du 8 novembre.

L'accouchement t'a beaucoup fatiguée et tu as dû être mis en observation. Tu faisais de la tachypnée transitoire (battement d'aile). Considérant ces petits imprévus, papa n'a pas pu couper le cordon. Quand tu étais sous observation, papa était avec toi à la pouponnière. Maman, a enfin pu te prendre dans ses bras vers 5h alors que papa est arrivé dans la chambre avec toi dans ses bras.

Nous étions enfin réunis tous les trois !

________

J'ai hâte de venir vous écrire mon 2e accouchement prévu à la mi-novembre Smile

revenir en haut

sam2006

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 30 septembre 2008 12:07:13 EDT  
Mes histoires.......
Bon ben j'embarque avec vous,

Voici mon histoire,
Mon premier accouchement j'étais due le 6 février 2006, mais rien ne ses passer cette journée la. Le 7 février j'avais un rendez vous, j'étais dilate a 4 cm mais aucune contraction?. Mon docteur a donc décidé de me faire un stripping. Je sors du bureau du docteur environ vers 14h30 .On vas chercher ma mère au travaille?.pendant ce temps je commence mes contractions. On arrive à la maison vers 15h30, les contractions sont de plus en plus fortes. Je monte chez ma mère et je m'étends sur le divan les contractions continues à augmenter en intensité. Vers 17h00 on part pour l'hôpital, on arrive à l'hôpital vers 17h3o. On m'amène a dans la salle d'observation, je suis maintenant dilater a 5 cm et efface a 50%.
Les infirmières me dise de marcher pendant 1 heure que sa vas aider, donc je vais marcher??..les contractions font maintenant vraiment mal. Après 45 minutes de marche j'étais plus capable? je retourne dans la salle d'observations. L'infirmière me dit de marcher encore (je suis toujours dilater a 5cm), mais je suis plus capable les contractions me font trop mal. Alors je lui demande si peut aller dans le bain tourbillon. J'ai passé 45 minute dans le bain, quand je suis sortie j'étais plus capable d'endurer la douleur alors je demande l'épidurale. Je suis toujours dans la salle d'observation, je ne suis pas été admis encore! L'infirmière vient voir mon progrès, je suis maintenant dilate a 7 cm alors il ce dépêche pour faire l'admission et m'amène dans ma chambre. Vers 20h30 l'anesthésiste arrive ont me fait finalement l'épidurale oufffff sa fait du bien je ne sens plus les contractions mais je suis quand même dans ma bulle j'me rends plus compte de rien au tour de moi.
L'infirmière revient voir mon progrès il est maintenant 21h15, je suis rendue a 8. Elle commence à installer tous les outils nécessaires. Vers 21h40 elle vérifie encore et je suis rendue à 9. Elle appele le médecin, en attend qu'il arrive je commence à pousser. Le médecin arrive vers 21h50 et a 22h15 mon petit Samuel était arrive il pesait 6lbs14 et mesurait 20 pouce et ¾.

Mon deuxième accouchement
J'étais due le 25 mars 2008.Le 22 mars à 4h00 du matin on part pour l'hôpital (cela faisait 3 h00 que j'avais des contractions). On arrive a l'hôpital je suis dilater a 4cm. Dans la salle d'observation l'infirmière me demande si je veux éventuellement l'épidurale, je suis dit oui alors elle m'explique que l'anesthésiste est déjà sur place alors il pourrait m'installer le cathéter et me donner le médicament seulement quand j'en aurais besoin. J'ai dit oui parce que je doutais que mes contractions soient pas assez forte et qu'ils allaient me retourner a la maison, en m'installant le cathéter il n'aurait pas le choix de m'admettre alors je serais assuré d'accoucher. Vers 5hoo ils disent a mon chum d'aller faire l'admission. Il m'amène a ma chambre et m'installer le cathéter. Il verifie encore mon progrès, je suis dilater a 5cm seulement. Vers 7hoo ils me donnent du pitocin car les choses avances pas asses vite je suis pogner a 5 cm. Vers 7h30 je vais dans le bain, 8hr00 je sors du bain maintenant à 6cm. Les contractions sont vraiment forte alors a 9 h00 je demande l'épidurale. Vers 9hrs 45 j'appelle l'infirmière pour lui dire que l'épidurale ne fonctionne pas, elle m'en donne une autre dose. Vers 10h45 l'épidurale ne fonctionne toujours pas alors je rappel l'infirmière pour l'informer. Elle quitte ma chambre pour aller appeler l'anesthésiste .Vers 11h15 elle revient et me donne un autre médicament. A 11h40 je sentais des gouttes couler dans mon dos?? Le cathéter étais sortie??????.MERDEEEEEEEEEE. L'infirmière vérifier mon progrès a nouveau je suis maintenant rendu a 8cm elle m'explique alors que par le temps que l'anesthésiste arrive pour m'installer le cathéter a nouveau il serait trop tard qu'il serait temps de pousser et effectivement ses ce qui est arriver a 12h50 ma poupoune Daphnée est née, Elle pesait 7lbs 13 onces et mesurait 20 pouce et ¾.


Maintenant ma poupoune a 6 mois et maman est ENCORE enceinte...... due pour mis avril .
Disonc que j'me demande un peut comment je vais faire mais en meme temp je suis heureuse.
De toute facon je suis pas la seule a avoir des enfants aussi rapprocher.

Et voila ses mon histoire
Dominique

revenir en haut

EmilK

Inscrit le :
10 juin 2008

Posté le: 2 octobre 2008 17:20:36 EDT  
Merci à toutes celles qui ont pris le temps de partager leur récit sur ce post. C'est vraiment fantastique de vous lire!!!

revenir en haut

passss

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 3 octobre 2008 09:17:55 EDT  
Je vous fait par de mon premier accouchement en 2005 ! bb Olivier a maintenant 3 ans, une petite soeur de plus et un autre bb en route !

je viendrais vous mettre celui de ma julianne et bb3 apres sa naissance !

La vie c'est tout un aventure?

J'ai décidé aujourd'hui d'écrire mon récit de grossesse et d'accouchement? afin de ne jamais oublier tous ces beaux moments là (enfin presque tous beaux hihi)

Toutes cette aventure à commencé quand maman et papa ont décidé d'avoir un petit bébé, c'était au mois d'août 2004. Ce n'est pas une mince affaire et nous avons eu beaucoup de plaisir pendant cette période? Le 31 août 2004 j'étais toutes seules à la maison et j'ai fais un test +++. Quel bonheur, je suis sur un nuage?mais le 8 octobre 2004 tous ce termine? ce ne fut pas facile, car dans ma naïveté je n'avais jamais pensé que cela pouvait m'arriver?

22 novembre 2004
c'est mon anniversaire, j'ai 22 ans ce jour-là et en soufflant mes chandelles je souhaite de tous c?ur être de nouveau enceinte et que tous fonctionne bien. Le lendemain matin? 4h du mat et j'ai mal au c?ur ???? je fais un test juste pour voir car c'est quasiment impossible suite a ma fausse couche on a fait l'amour qu'une fois? et bien c'est +++ !!! Je manque m'évanouir et je réveille papa en pleurant? Mon bébé venait de nous signaler sa présence. Date prévue 2 aout 2005

La grossesse

Grosso modo j'ai eu une grossesse de rêve et très normal. Nausée de 8 à 12 semaines mais supportable, irritable pendant cette période également. J'ai eu une bedaine très tot et à 12 semaines j'ai acheter mes premiers vetements de maternité j'ai pars la suite grossit vitesse grand G(40 lbs au total) . Le plus difficile fut pour moi le dernier moi où j'ai eu très chaud (canicule) et par conséquent de la rétention d'eau je croyais que j'allais éclater (notamment mes pieds).

2 août 2005- l'écho

je suis à 40 semaines pile mon docteur vu ma rétention d'eau m'envoie faire un monitoring, pression et echo pour vérifier que tous fonctionne bien car j'ai le col effacer a 50 % et 1cm.
Pression et monitoring OK? echo Olivier ne bouge pas (ca prend 20 minutes pour qu'il bouge)et il reste très peu de liquide !!!

Le docteur décide de m'osculter? verdict je perds du liquide sens m'en apercevoir depuis quelques jours (vive les protege dessous grrr) j'ai rien vu aller hihi bravo pour la fille qui avait tellement hate d'accoucher mais qui c'est pas apercu qu'elle perdait(fissure) les eaux. Le docteur m'a offert de me déclencher mais sans médication !!! J'ai adoré l'idée , ils ont donc place dans mon uterus une espèce de balloune avec une corde qu'il on gonflé et ils ont collés la corde qui sortait apres ma cuisse, cela créait une espece de tension et en 30 minutes sans douleur je suis passe de 1 cm a 5 cm de dilatation. YES super ça. Il est 10 h du soir quand on a terminer l'intervention et j'ai maintenant des contractions au 2 minutes qui sont forte mais pas très douloureuse.. le pire est à venir héhé. Je décide donc d'aller prendre un bain et apres de me reposer si rien avance ou monte en intencité? Je dors 3 hrs? l'infirmière en revient pas que j'arrive a dormir en contractant au 2 minutes? faut croire que je savais ce qui m'attendait.. c'est la résidente qui ma reveiller a 4 h du matin pour verifier mon col

3 aout 2005 6 h du matin?

Vu que j'ai pas eu mal et que je fais qu'attendre je ne me considère pas en travail actif et mon doc non plus.. quand elle a verifier mon col elle a décoller mes membranes et résultat? quand je me leve 30 minutes plus tard (6h31)pour regarder le lever de soleil avec l'infirmière (mon chum est allé manger 2 ?ufs bacon MIAM) en disant que c'est une journée magnifique pour accoucher SPOOOOOLLLLCH !!! la deuxieme membrane à crever et la c'est partie pour de vrai? OUCHHHH ca fait mal ,mes contractions montent en intensité(graphique pas assez gros pour trasser la montagne de douleur) et en fréquence j'attends 1 h comme ca et demande l'épidurale car c souffrant un brin et je suis en hyperventilation. L'anasthésiste arrive 1h plus tard (8h30) c'est ben long. Et on decide de me donner l'injection mais pas en grande quantite (pour que je puisse sentir les contractions comme une championne) cela soulage donc un peu mon utérus ?

RÉSULTAT :

Il est 9h15 et je sens toujours mes contractions mais c'est beaucoup moins pire donc je relax un peu et la résidente vient vérifier mon col.. un gros 9cm il ne reste que la bordure. Donc il faut attendre que cela se termine completement?je placote, je rie, j'appele ma mère et j'écoute le c?ur de bébé Olivier sur le moniteur c'est très relaxant.
Il est 10 h 15 et je commence à avoir envie d'aller au toilette. J'en informe l'infirmière, elle me dit c'est normal bébé doit être bien accoté sur mon col et ça donne l'impression que c'est ça. Je suis donc son conseil et attends. Il passe 60 minutes et la j'informe à nouveau l'infirmière que je dois ABSOLUMENT aller a la selle sinon ca va sortir sur le lit ( c'est une des choses qui me faisait peur) elle me dit ok.. Mais avant elle doit vérifier j'en suis où pour me permettre de me lever ( c'est super l'épidurale «marchante») elle fait donc un touche et pendant qu'elle place ses doigts elle devient toute blanche et me dit de ne pas paniquer?

CONSÉQUENCE : je panique et dit en tremblant pourquoi je devrais pas paniquer? elle me répond qu'elle peut m'accoucher si la résidente ou le doc arrive pas avant?
EXPLICATION DE LA SITUATION : quand j'ai commencé à avoir envie d'aller à la selle c'est parce que je devais être complète et bébé commencait sa descente vers la vie? 60 minutes + tard quand elle a fait son touche et que j'avais une envie pressé elle a meme pas pu entre son doit la tête courronnait( bébé étais au niveau des levres) il a donc descendu tous seul comme un chef et la fallait absolument pas que je pousse car bébé allait sortir sens assistance du doc. Je me suis donc retenue de pousse (c'est pas si facile que ça).

La grande finale
11 h45
Le docteur arrive finalement après 2 césarienne d'urgence et m'installe pour la poussé. Moi qui me retenait de poussé comme une malade ça à pris 30 minutes pour le sortir de la (j'ai un périné en béton il paraît ). Mon chum arrête pas de m'encourager comme un champion et me dit : Pascale je vois sa tête !!! hihi j'y ai touché et c drole comme sensation c'est unique au monde.
La tête sort et il a ouvert les yeux tous de suite? un petit curieux. Pendant ce 10 secondes d'éternité il me donne un coup de pied dans mon uterus maintenant plein d'espace? je me rappelerais toujours de cela. Il sort le bébé et me le mets sur le ventre il pleure a peine et il est tous rose , il me regarde et 5 secondes apres cherche le sein? le gourmand?

Olivier est né a 12h21 pm. Il mesurait 55 cm et pesait 3.043 kg, 6 h de travail OUF !

Que du bonheur

Passs


revenir en haut

lobea148

Inscrit le :
03 oct. 2008

Posté le: 3 octobre 2008 11:58:19 EDT  
Mon accouchement et l'hospitalisation de ma fille
Bonjour les filles, premièrement, c'est un réel bonheur de vous lire. Pour ma part, je suis enceinte de mon deuxième enfant. Ma dpa est le 19 mars 2009. J'ai très envie de vous raconter mon premier accouchement. Alors voici !
J'était prévu pour le 28 juin 2008. J'avais eu une super belle grossesse. Beaucoup d'énergie, un peu mal au dos mais rien de très grave. Avec mes 50 lbs pris en 9 mois disons que le dernier moi de ma grossesse, je commençais à avoir l'air bête un peu: enflure, surplus de poids bref j'étais appeurée d'accoucher mais j'avais hâte aussi que ce soit fait ! Donc mon chum est travailleur autonome, il avait mis un "X" sur le calendrier: ma blonde accouche le 28 juin ! Pas prévoyant du tout mon chum ! Donc, on est le 22 juin. Il fait super beau mais je me sens attrocement fatiguée aujourd'Hui, je fais meme une sieste en am et pm ! Bref, je ne fais pas grand chose quoi cette journée là ! Comme je travaille en clsc, je n'avais pas suivi les cours prénataux mais avait eu accès au cahier qu'il remette lors de ces cours. Je faisais aussi beaucoup d'exercices physiques, relaxation, bref j'étais prête, du moins je le pensais ! Enfin, il est 22h, je me lève pour aller aux toilettes ( pipi à toutes les heures obligent !) Une contraction m'accompagne comme depuis les derniers mois ( j'ai commencé à avoir des contractions à 6 mois de grossesse) Je sais que je suis effacé à 50 % et dilaté à 1,5 cm: info que j'avais eu la veille par mon médecin. Donc reviens des toilettes et une douleur aux reins me dit de m'assoeir devant la tv, question d'attendre que ça passe. Après tout, je suis dû seulement le 28 juin ! Papa ronfle et se rend compte de rien... Donc, une autre contraction au bout de 20 minutes.... un autre 10 minutes plus tard, encore au bout de 10 minutes... bref à minut, je suis passé de 10 minutes à 1minute et demi !!! C'est là que j'ai embarqué en mode panique !! J'appelle au chul... elle me dit de m'envenir au plus maudit ! Je demeure à 1h de québec.. j'ai trop attendu à la maison ! Papa se réveille quand il m'entend dire à l'inf. du chul "on s'en vient". Il se lève et me regarde... je suis blanche comme un drap.. je pleure.. j'ai mal au coeur... bref, je ne contrôle plus rien ! Il me demande si je suis sérieuse, si on s'en va vraiment à l'hopital ! AARRRGGGGHHH !!!! Il a compris ce que je voulais dire ! Il s'habille, ramasse la valise et on part ! Il est monté à qc à 130km/h.. à 2h am avec sa blonde qui se tord sur le siège avec des contractions aux minutes et demi !

On arrive enfin à l'hopital. Je débarque, presque à la course ! Je regarde autour de moi ........ merde ! On est au Manoir Ronald Mc Donald !!! ( où il héberge les parents dont les enfants sont hospitalisés). On s'est trompé d'entrée.. papa rit.. de nervosité. On rembarque dans l'auto, prenons la prochaine entrée. On est rendu au chul ! Monte en haut, le md m'examine et me confirme que c'est le travail qui est vraiment commencé... Là il m'a pas appris grand chose !! J'étais déjà au courant, figure toi donc !! Very Happy

On me monte à la chambre d'accouchement, il y a 11 mamans en travail en même temps ! Le personnel se court comme des fous. L'inf. me demande si je veux l'épidural.... OOOUUUIII ! Je suis à 4 cm, il est encore temps. Essaie le ballon, les points de pression, je ne réussit pas à me calmer les nerfs. Mon chum fait pitié à pas savoir comment m'aider ! Je vois un grand monsieur rentrer: j'ai juste compris "anesthésiste". J'avais envie de sauté dans le lit pour qu'il m'enlève la douleur. On me pose l'épidural à 2h30 am. Ensuite...... Very Happy Le bonheur total ! Je suis gelée, je relaxe, je ris tout le temps... mon chum recommence à respirer ! Je suis un peu somnolente... on se repose, je crève mes eaux de moi même vers 4h am ! À 7h am, je suis à 10 cm. Je fais partie des chanceuses dont l'épidurale a agit correctement tout de suite et n'a pas ralentit le travail ! L'inf. commence à m'installer pour pousser. Il reste environ 3 cm avant de voir la tête. 45 minutes plus tard, soit à 8h10 am le 23 juin 2006 ,ma fille est déposé sur moi. Je pleure de tout mon corps. Alysson est enfin arrivée ! On la nettoie, me recous et on profite de notre fille. Vers 11h, elle s'éttouffe, on l'aspire, et on m'explique que lorsque j'ai crevé mes eaux, ma fille s'est engagé trop vite dans mon bassin, a fait des selles et en a trop avalé donc elle s'étouffe facilement. Après deux étouffements, on me dit qu'ils vont l'apporter à la pouponnière question de l'observer. Il est 17h. Il me rappeleront en soirée pour tenter de nouveaux de l'allaiter, car ça n'avait pas fonctionner jusqu'à maintenant ! On convient papa et moi, qu'il retourne à la maison pour chercher le reste des affaires qu'on avait oublié et il repassera demain matin sans faute. De toute façon, je dois me reposer et la p'tite doit rester à la pouponnière environ 24h, le temps d'éliminer totalement le méconium qu'elle avait avalé. Donc, à 22h environ, je m'endors sachant que l'infirmière viendra me chercher bientôt pour allaiter ma fille ! Je me réveille à 6h le lendemain matin ! Là , je panique ! Pourquoi, ils ne m'ont pas réveillée !!!! Je me sens drôlement reposé par contre: 8hres de sommeil d'affiler ! Je me rends à la pouponnière et je vois ma fille dans un incubateur, intubé au niveau du front avec soluté et antibiotique ! Là, je me mets à pleurer ! L'inf. vient me voir, je ne peux pas prendre ma fille. Elle m'explique que pendant la nuit, elle s'est de nouveau étouffée et selon leur protocole, ils ont dû l'intuber et lui donner des antibiotiques car elle a développé un virus. Je retourne à ma chambre en pleurant, appelle mon chum, il s'est vient rapidement ! Le md passe et me signe mon congé, il me trouve en forme, c'est sûr, j'ai dormi 8hres !!!!!! Mon chum arrive, les amis aussi... qui me voit brailler, sans bb avec moi... charmant quoi ! Papa met fin aux visites rapidement ! C'est vraiment pas le moment ! Il est 17h, papa va à la cafétéria chercher à manger. Le pédiatre vient me voir pour me dire que ma fille a été transférer au soin intensif car elle ne va pas bien du tout ! Il ne savent pas ce qu'elle a. Elle n'a pas pris le sein encore... se nourrit seulement de soluter. Quand à moi, je tire mon lait comme je peux au heures et demi. Papa revient, je braille encore, on va voir notre fille aux soins intensifs. Elle est si minuscule ! Je me sens démunie ! Sans ma fille, va-t-elle mourir ! Il est 22h, on doit quitter la chambre au plus maudit. On retourne donc à la maison, le siège d'auto pour bb vide dernière nous. Alysson doit rester aux moins 7 jours à l'hôpital le temps de finir les antibio. et voit s'il font effet ! Je tire mon lait chez moi aux 2hres. Nous allons à l'hôpital à tous les jours porter le lait même si elle en boira à partir de sa quatrième journée de vie. Moi, je suis dans mes blues. Nous pouvons prendre notre fille sur nous même si elle est "ploguée" de partout meme je ne sais plus comment me sentir.. c'est vraiment ma fille !! Celle que j'ai porté 9 mois dans mon ventre ?? Le 29 juin, le pédiatre nous dit que les antibio ont fait effet, ma fille va beaucoup mieux et pourra retourner à la pouponnière jusqu'à demain. On est soulagé ! Le 30 juin en pm, on va enfin chercher notre fille. Elle reçoit son congé et on nous assure que cette infection méconiale arrive très souvent et ma fille ne gardera pas de séquelles de tout ça. On repart donc avec notre fille à la maison. L'allaitement n'a pas fonctionné. Les inf. n'avait pas le choix de lui donner le biberon avec mon lait, je ne pouvais pas être là 24/7 !!. Elle a refusé le sein ensuite.
Alors voilà mon histoire. Aujourd'hui Alysson a 2 ans, est en pleine forme. Quant à moi, je considère avoir vécu quand même un bel accouchement mais je ne souhaite pas à personne de vivre ce que j'ai vécu lors de l'hospitalisation de ma fille. Un vrai cauchemar. Maintenant enceinte de mon deuxième enfant, je suis déjà très craintive de mon futur accouchement. Faut rester positive mais j'espère que tout ira pour le mieux !

à +

revenir en haut

idaneault

Inscrit le :
17 juil. 2006

Posté le: 6 octobre 2008 14:17:32 EDT  
À quelques semaines du 2e accouchement...
J'aime bien lire vos histoires, ça me fait rire, pleurer et ça me donne du courage pour ce 2e accouchement...

Je suis à ma 34e semaine de grossesse, grossesse quelques peu difficiles; placenta en bas inséré jusqu'à la 30e semaine, arrêt de travail à la 28e semaine, bébé retourné à la 24e semaine, donc repos forcé!!! Mais je me dis que mon premier accouchement s'est bien déroulé, alors pourquoi que le 2e ne pourrait pas lui ressembler!

C'était le 11 août 2006, je devais accouché pour le 26 août. Donc mon chum en quittant pour le travail le matin (vers les 7h) me demande si c'était la bonne journée!!! Je lui réponds non que nous sommes trop tôt et je ne me voyais pas accoucher un 11 août! Il part, je me couche, je suis tellement fatiguée! À 11h j'ai envie de pipi! Je me lève va aux toilettes. En me lavant les mains, je crois être incontinente, je fais encore pipi, mais cette fois là, par terre. Ben voyons, je m'essuie, remonte mon pyjama et sort de la salle de bain. Encore pipi... Oups, c'est pas normal!!! J'appelle la maternité pour voir si ce ne serait pas mes eaux que je viens de perdre! L'infirmière me dit que ça ressemble à ça, me demande si c'est mon premier (et oui!), de prendre mon temps, prendre un bain ou une douche et d'aller à l'hopital, il vérifirait ou en est mon travail (car je n'ai aucune contraction!)

Je rejoins ma chum de fille pour qu'elle vienne me porter à l'hopital puisque mon chum travail à Montréal (30 minutes de chez nous) Mon chum viendra nous retrouver là-bas. Je prends une douche rapidement puisque si je prends un bain, je vais m'endormir dedans!!! Ma chum de fille arrive et me demande je suis aux combien de minutes!!! Heu... j'ai pas vraiment de contractions encore... juste un petit brulement dans le bas ventre. Alors on décide de compter les tiraillements dans mon bas ventre! 3 minutes!!! Ma chum de fille capote!!! Elle qui a accouché il y a 3 mois, n'en reviens pas! Aux 3 minutes elle disait qu'elle était à l'hopital en train de souffrir le martyr!!!

On arrive à l'hopital, je ne suis pas stressée du tout! Je suis dilatée à 4 cm et les contractions (minimes soit-elles) dont rendues aux 1 min et demie. Mon chum arrive 20 minutes plus tard (il doit avoir conduit 180 à l'heure!!!) L'infirmière me demande si je veux prendre le bain tourbillon! Pourquoi pas! puisque là les contractions sont un peu plus violentes!!! Un bon bain de 20 minutes me fera pas de tort. Je ne suis pas capable de faire les 20 minutes, j'ai le goût de pousser!!! Est-ce normal!!! L'infirmière ne panique pas et me dit; on va vérifier ou est rendu votre travail et ensuite vous pourrez revenir dans le tourbillon...

Heu... madame, vous allez accoucher...le bébé est là... quoi????? Y'a pas une heure que je suis arrivée, c'est quoi cette affaire là??? L'infirmière court chercher le médecin, déjà occupée avec 3 autres patientes!!! 2 poussées madame et le bébé sera là!!! que la médecin me dit en poursuivant; je peux vous faire le bloc honteux (quel nom con!!!) ça va diminuer la douleur... Pourquoi pas, je prends tout ce qui passe!!! Erreur!!! j'ai gelé pas seulement les parrois vaginales, mais toute la jambe et le bas ventre au complet... ce qui fait que je n'étais pas capable de pousser correctement!

Finalement à 16h j'ai pu sortir mon petit Alexandre par les épaules et le mettre sur moi!!!!! Je l'ai allaité et je suis partie en marchant avec le petit vers ma chambre! L'infirmière m'a confié que si j'avais décidé de prendre un bain chez nous au lieu d'une douche, j'aurais probablement accouchée dans l'auto!!! J'ai repris ma taille deux semaines après l'accouchement, faut dire que je n'avais pris que 11 livres!!!

J'espère tellement avoir un accouchement comme le premier! Rapide! J'ai maintenant 12 livres de pris mais ma bédaine est tellement plus grosse que lors de mon premier!!! Je devrais accoucher pour le 17 novembre cette fois ci... à moins que Zachary soit aussi pressé que son frère et vienne au monde avant...

Bonne grossesse les bédaines et surtout bon accouchement!

revenir en haut

OcEaNnE28

Inscrit le :
04 nov. 2007

Localisation :
Québec

Posté le: 7 octobre 2008 10:21:07 EDT  
C'est vrai que c'est beau à lire !!!

Je suis tellement nostalgique de mon accouchement, je m'ennuie, et je réaccoucherais demain matin (au lieu de retourner au boulot pour ma première journée !!)

revenir en haut

lino14

Inscrit le :
14 juin 2004

Posté le: 7 octobre 2008 11:23:21 EDT  
Maintenant à mon tour...

Ma première grossesse en 2001

Le 4 avril je me présente chez le medecin pour un suivi de grossesse, je suis alors à 28 semaines de grossesse. Le medecin m'examine et me dis tout doucement là ma chère, tu ne retournes pas au travail, tu t'en vas à la maison et tu vas faire ta valise, tu est ouverte à 4 cm et effacé à 70 % Surprised Parce que j'ai senti aucune contraction, c'est impossible....Je pleure toutes les larmes de mon coeur, fini par trouvé mon chum et on s'en va à l'hôpital, il faut se dépêcher parce qu'en plus je dois recevoir des injections pour faire développer plus rapidement les poumons du bébé. Finalement, après avoir passé la fin de semaine à l'hôpital et vu que je n'ai pas eu d'autres contractions, ils me retournent à la maison mais je dois être au repos complet....À partir de cette date, les seules sorties que je peux faire sont pour aller à mes rendez-vous chez le medecin. Rendu à 36 semaines, je commence à bouger plus, à faire du ménage, à marcher....rien mon travail n'avance pas. C'est dans la nuit du 15 juin (39 semaines et 4/7) à 2h45 que je me réveille avec un méga mal de ventre. Je me lève et va à la cuisine, je commence à indiquer mes contractions....ouffff je suis déjà au 2 minutes. Mon chum m'entend parler au téléphone (j'appelais à la maternité pour voir qu'est-ce que je fais) Il me suggère le fameux bain alors mon chum me le fais couler, j'embarque et même pas 2 minutes plus tard, je lui dis non non non, on s'en va j'ai vraiment trop mal....Arrivée à l'hôpital on m'examine, je suis rendu à 6 cm, il m'installe dans une chambre. Le travail se fait très rapidement, rendu à 5h30, je demande d'avoir l'épidural, l'infirmière me dis on a pas le temps d'appeler l'anesthésite ton bébé va arrivé avant...Cependant plus le travail avance plus le coeur du bébé est en souffrance, il me donne de l'oxygène entre les contractions et font préparer la salle d'opération pour une césarienne d'urgence. Mais il ne trouve pas l'anesthésiste Surprised (il est à peu près 6h00 du matin) Pendant ce temps, nous ne sommes pas au courant qu'il ne le trouve pas et c'est le branle-combat à l'extérieur de ma chambre. C'est alors que le medecin m'a seulement dit que mon bébé n'allait pas très bien et qu'il fallait absolument qu'il sorte...Avec l'aide de la venthouse et des forceps (sans épidural), mon petit loup est né à 6h55 et il était en parfaite santé. Plus tard dans l'avant-midi, le medecin qui m'a accouché est venu nous expliquer qu'il venait de faire une plainte concernant l'absence de l'anesthésiste. Il nous a dit qu'il avait l'air calme mais qu'il ne savait pas du tout comment il aurait fait s'il aurait fallu aller en césarienne....

revenir en haut

lino14

Inscrit le :
14 juin 2004

Posté le: 7 octobre 2008 11:32:56 EDT  
Ma deuxième grossesse en 2004.

Le 18 juillet, je suis à la plage et je sens bien que j'ai des minis contractions aux 30 minutes mais rien de douloureux. Je suis à 38 semaines et 3/7. Le soir on se couche et je dis à mon chum, je crois que bien que ça va se faire cette nuit. On rie bien avec ça et on se couche vers 11h00. À minuit, je me réveille et je me sens mouillé un peu, je vais à la toilette et rien, mon chum sur les nerfs arrive, je lui mentionne que c'est peut-être mes eaux mais je suis vraiment pas sûre (je ne les ai pas perdu au premier) On attend 15 minutes dans le salon et rien on décide d'aller se coucher. Avant je lui dis que je vais au toilettes et en m'assisant plouchchhhh. Aucun doute j'ai perdu les eaux. On appele sa mère pour qu'elle vienne garder mon petit loup et pour le moment j'ai encore aucune contractions. 12h25, on part pour la maternité et là j'ai ma première contraction dans la voiture...ouffff je me souvennais pas que ça fesait aussi mal....On arrivant on m'examine 3 cm, on m'installe dans une chambre. La douleur est atroce, j'ai mal au ventre et dans le dos et la contractions ne fini jamais, je souffre le martyre. Mon chum va chercher l'infirmière, il est dépasser par ma douleur, elle vient m'examiner, il est rendu 1h10, elle n'en crois pas ses yeux, je suis rendu à 7 cm. Elle appele le medecin, 10 minutes plus tard, j'ai mal c'est horrible mais ça pousse, le medecin à juste le temps de mettre ses gants que j'ai la tête du bébé entre les jambes. Donc à 1h35 mon petit coco est né après seulement une heure de travail mais une heure des plus intensives. Dans le fond j'ai eu une contraction et elle a durer 1 heure Confused

J'attends mon troisième enfant pour le début janvier, je peux vous avouer que j'ai quasiment peur de l'avoir à la maison Laughing

revenir en haut

lisa

Inscrit le :
20 janv. 2006

Posté le: 11 octobre 2008 14:56:43 EDT  
Je vous avait dit que je vous conterai mon troisième accouchement et bien le voici!!!!!

Le 22 Septembre,je me rend chez mon médecin pour mon examen habituel.
J'en suis maintenant a 41 semaines et 2 jours.
Si j'avais prise des paris sur ma date d'accouchement,tout le monde se serrai trompé c'est clair!!!!

Il ne me fait pas d'examen puisqu'il m'en a fait un Jeudi et j'ai pas eu de contraction douloureuse depuis.
Il me dit que demain,je dois me rendre a L'hôpital a 2h30 pour un TRF par prévention.
Moi,ce que je veux c'est qu'elle sorte de la.Je suis très bien enceinte mais passé ma date,j'ai des peurs qui embarques et J'aime pas ça!
Il me dit que quand il allait y avoir de la place,il allait rupturer mes mebrannes.

Le mardi matin(le 23)a 9h,le téléphone sonne et c'est l'hôpital qui veux que je soit la a 11h a place de 2h30.
Ehhhh ok mais faut trouvé une autre gardienne pour Eve et s'arrangé pour Emy puisqu'elle viens diner a la maison.
Tout ça enfin fait,nous partons pour L'hôpital a 10h35.

Mon chum roule en fou pour me mettre dans l'ambiance.Lui,il dit qu'on ne sort pas de l'hôpital et qu'il fera des beaux yeux aux infirmières pour que je soit provoquer.

J'entre dans la sale de contrôle a 11h05...Oups,un ti retard...

Je fait mon test de TRF durant 20 minutes et tout est beau.
Durant le test,la gentille madame me dit que le médecin a marqué sur le papier que si tout est beau,on rupture les membranes...Ok,facque ça se passe aujourd'hui la.

Après le TRF,je me prépare.J'enfile la super jaquette bleu et on me met dans un coin a attendre le gynécologue de garde pendant que papa va faire mon admission.

Vers midi,le gynécologue entre,me fait un examen.Je suis effacer a 80% et dilaté a 4 cm,la tête est bien fixé donc il sort le crochet et ça coule tout chaud.
J'ai un gros sourire dans la face,je suis contente et tellement excitée!!!!

12h45 on m'amène dans ma chambre d'accouchement(brise de mer).
J'ai aucune contraction encore mais j'ai espoir que ça parte tout seul sans le syntho.

Je fait des appels pour dire que c'est aujourd'hui que ça se passe.

14h,les contractions commence assez intensément.
Je suis au 2 minutes en partant et ça fait vraiment mais vraiment pas du bien.

J'essai de faire du ballon en lisant la revue a potin que mon chum m'a amené mais ça lis pas fort mon affaire,j'ai juste le gout de la lancé au bout de mes bras.
14h30,je pleure,je me dit que je tofferai pas ça durant des heures si ça avance pas.
L'infirmière vient de me vérifié et j'étais a 4+.

14h45,mon médecin entre sans me regardé et me dit qu'on va plogué le syntho....Ehhh pas question et l'infirmière est du même avis que moi.
Je lui dit que je veux l'épidural,je veux pas avoir mal comme ça durant des heures,j'ai pas le temps de récupéré entre les contractions intenses.
Il me dit que si je suis a plus de 5 cm,il me la donne pas,ça va allé trop vite après(faut dire que mes 2 autres ont durée 5h et 4h).
Ok,it's deal!!!
Je suis a 5+ donc l'infirmière va cherché l'anestésiste qui vient avec une stagière super fine.

L'anestésie est en place a 15h.On me dit que ça va prendre une quinzaines de minutes avant de faire son plein effet.
Je me sentais tellement mal de l'avoir prise puisque les 2 autres,je l'avais pas eu et j'avais passé au travers.
L'infirmière me fait un autre examen tout de suite après l'épidural et je suis a 8+...Déja..Bon ok.

Tout le monde rigole en parlant des pigeons qui avait dans la fenêtre pis moi ben j'comprend rien de ce qu'il dise mais je trouve ça ben drôle.
Je commence a gelé vers 15h10 mais juste d'un côté.
J'ai dont hâte de ne plus rien sentir!!!!!!!

15h20,j'ai droit a une autre examen.
L'infirmière regarde mon doc et lui dit:Docteur,elle est plus que complète.

Ok,on m'installe pour poussé mais je commence juste a être gelé comme faut et la seule chose que je demande c'est si on peux attendre un peu la vu que je sens pas le besoin de poussé.

Je ne ressentais pas le besoin de poussé mais la petite fesait son chemin toute seule comme une grande.

Je commence a poussé,j'amène la tête sur le bord.
Deuxième poussé,la tête sort,le doc coupe le cordon puisque mademoiselle avait un tour de cordon.
Troisième poussé,elle est enfin déposée sur moi.

L'infirmière la frotte comme faut pour qu'elle commence a pleurer chose qu'elle fit assez vite.

Cloé pesait 6lb 11oz et mesurait 18.5 pouces.
Elle est née a 15h26 donc 1h30 de contractions seulement.
Elle a eu un apgar de 9-9-10.
Elle boit comme une championne!

Donc nous sommes rendu avec 3 merveilleuses petites princesses!!!!!
Je m'ennuie beaucoup de ma bédaine,j'en referai un autre tout de suite mais disons que l'on va se donné du temps et nous en reparleront dans 2-3 ans!!!!!

revenir en haut

cataudrey

Inscrit le :
09 déc. 2007

Posté le: 12 octobre 2008 08:54:35 EDT  
Wow, je ne me tanne pas de venir ici pour vous lire vos récits sont magnifiques...Je viendrai vous faire le mien en décembre d'ici là j'espère vous lire encore....

revenir en haut

Se connecter pour répondre