Finances

12 conseils sur l'impôt des familles

Les impôts! Nous voulons tous payer notre juste part, mais si on pouvait diminuer la note ou augmenter notre retour, cela serait tellement mieux!

Confiez vos impôts à la bonne personne

Feriez-vous réparer votre voiture par votre épicier? Évidemment que non! Si comme la grande majorité des gens vous ne connaissez rien là-dedans, adressez-vous à un comptable professionnel. Ce dernier sera en mesure de comprendre votre situation fiscale et de bien vous conseiller en ce sens. La plupart des comptables pourront vous donner une évaluation de leurs coûts en fonction de votre dossier. C’est plus cher que le faire soi-même, mais généralement cela en vaut la peine.

Si votre « comptable » actuel est votre beau-frère ou un ami dont la seule compétence est de savoir faire fonctionner un logiciel d’impôt…, faites attention! Quoique faciles d’utilisation, ces logiciels sont plus efficaces quand on possède une bonne base en comptabilité. Il faut connaître ce dont le logiciel nous parle. Exemple, le logiciel vous posera comme question demandez-vous le crédit de TPS? de TVQ? de personne seule? Voulez-vous transférer les crédits à votre conjoint? Il faut connaître les conditions préalables et surtout les conséquences de vos réponses. Si vous faites vos impôts sur papier, je vous suggère d’utiliser un de ces logiciels. Vous sauverez énormément de temps et cela sera plus facile pour reporter des montants d’année en année.

Vos vieux reçus

Avez-vous trouvé des reçus que vous avez oublié de réclamer? Par exemple, des dons de bienfaisance ou des frais médicaux. Vous pouvez demander des rajustements à vos déclarations précédentes. Vous aviez peut-être droit à un plus gros remboursement d’impôt que celui que vous avez reçu!

Vous êtes un couple?

Vous faites des dons de bienfaisance chacun de votre côté? Un seul d’entre vous devrait les réclamer pour ainsi maximiser le crédit auquel vous avez droit. Vous pouvez même accumuler vos dons sur 5 ans et ainsi profiter d’un plus gros crédit. Il y a deux paliers de crédit, un premier pourcentage s’applique sur les premiers 200 $ et un crédit plus élevé vous est attribué pour toute somme supplémentaire aux premiers 200 $. Si vous donnez 200 $ par année, vous aurez droit à un remboursement d’impôt d’environ 65 $. Par contre, si vous accumulez vos reçus de 200 $ pendant 5 ans (période maximum), vous déclarerez 1 000 $ en dons et votre retour sera d’environ 450 $ plutôt que 5 fois 65 $ (325 $). C’est donc 125 $ de plus dans vos poches!

Frais médicaux

Assurez-vous que c’est le conjoint avec le revenu le plus faible qui réclame tous les frais médicaux de la famille. Par contre, il doit avoir suffisamment de revenus pour absorber le crédit maximal, c’est à vérifier. Vous pouvez aussi réclamer des frais médicaux pour des parents ou grands-parents à votre charge.

Vérifier les crédits

Faites le tour de tous les crédits possibles puisqu’on en oublie souvent. Déduction pour transport en commun, pour manuels, crédit fédéral pour les activités sportives et artistiques des enfants (maximum 500 $) donc un crédit maximum de 75 $. Les gouvernements en ajoutent ou en retirent chaque année, faites-le tour pour profiter de tous vos crédits!

REER

Cotisez au maximum de votre REER. Bien évidemment plus facile à dire qu’à faire, cela reste néanmoins la meilleure façon pour les contribuables d’abaisser leur revenu, donc de provoquer un remboursement. Pensez aussi à un REER de conjoint, cela permet de maximiser le remboursement d’impôts lors de la cotisation et de réduire l’impôt à payer lors du retrait du REER à la retraite ou bien avant si le besoin s’en fait sentir!

REER FTQ et CSN

Vous êtes près de la retraite? Envisagez de cotiser au REER de la FTQ ou de la CSN. Vous bénéficierez d’un crédit d’impôt de 15 % au fédéral et de 15 % au provincial. Sur une cotisation maximale de 5 000 $, cela signifie 1 500 $ en plus du retour normal d’impôt. Il est moins avantageux de cotiser à ce fonds quand on est jeune, car les rendements sont généralement moins élevés et on doit conserver ce fonds jusqu’à la retraite sauf certaines exceptions (achat maison, retour études).

Déclarations pour les enfants

Si vos enfants ont gagné des petits revenus cette année (travail à temps partiel, garde d’enfant, etc.), vous devriez envisager de faire une déclaration pour eux, même si bien souvent cela n’est pas requis. L’avantage c’est qu’ils commenceront à accumuler des droits de cotisations inutilisées dans leur REER qu’ils pourront combler plus tard.

Cotisations inutilisées

Vous avez des cotisations inutilisées dans vos REER? Il pourrait être intéressant de combler ces cotisations. Vous pourriez même envisager un prêt pour le faire. Mise en garde! Prenez soin de bien analyser votre situation avant de faire un tel prêt et essayez de le rembourser sur une période courte soit 1 an ou 2, maximum. Les institutions financières vous offrent de rembourser ce genre de prêt sur 10 ans… c’est long, il peut s’en passer des choses en 10 ans!

Prêts étudiants

N’oubliez pas de déduire vos intérêts sur vos prêts étudiants, et bien sûr les frais de garde d’enfants, de camps de vacances et de camp de jour.

REEE

Cotisez au REEE de vos enfants. Avec la subvention provinciale de 10 % et celle du fédéral de 20 % (minimum, dépendamment de vos revenus), vous obtiendrez donc 30 % sur une cotisation maximale de 2 500 $, donc 750 $. Intéressant.

Soyez prudente!

Évitez les entourloupettes financières qui paraissent trop belles pour être vraies. Par exemple les dons qui doivent vous permettre de retirer plus que le don en lui-même! Ou des cotisations REER qui ne vous coûteront pas un sou ou presque! Ces techniques résultent souvent de manipulations de chiffres et même si cela passe dans la déclaration, cela ne veut pas dire que le gouvernement ne reviendra pas dans les années suivantes pour vous réclamer son dû! Et, ça, ça fait mal!

Évidemment, ce sont des trucs simples qui s’adressent essentiellement à des gens salariés et non pas à des entrepreneurs ou à des travailleurs autonomes. N’hésitez pas à consulter un spécialiste pour avoir l’heure juste sur votre situation!

Sébastien Develey
Conseiller en finances personnelles

Je pratique dans le domaine financier depuis 1996. Diplômé de l’Institut Québécois de la Planification Financière depuis 2004, j’essaie toujours de donner des conseils simples et pratiques pour la famille. Papa d’une fille et d’un garçon, c’est donc un plaisir pour moi de collaborer à Mamanpourlavie.com. Ce sera avec joie que je répondrai à vos questions concernant vos finances personnelles, telles que pour l’hypothèque, les assurances personnelles, les placements, REER, Régime d’études, etc. 514-940-6546 [email protected]


Cette semaine
Dépister les difficultés et les troubles d'apprentissage

Quand un élève a des difficultés d'apprentissage ou d'adaptation à l'école, il vit aussi des difficultés à la maison. Comment agir dans ces situations?

Pleurer, c’est pour les filles!

Plus jeune, lorsque mon frère pleurait, mon grand-père demandait à ma grand-mère d’aller lui chercher une robe. Pleurer c’est pour les filles; mais pourquoi? Parce que les filles sont plus faibles ou parce que les filles ont des émotions?

Vacances : six idées pour dénicher de l’argent rapidement

Les vacances arrivent à grands pas et vous n’avez pas commencé à mettre d’argent de côté? Voici six idées pour dégager une marge de manœuvre dans le budget de votre famille, au cours des prochaines semaines.

Nutrition - les vitamines importantes pour la femme enceinte

Si l’on est ce que l’on mange, bébé, lui, naît selon ce que l’on mange! De nombreuses vitamines sont indispensables à l’aboutissement d’une grossesse sans heurts.

Nos Concours

Gagnez un coffret de dentifrices Attitude

Participez pour gagner les nouveaux produits Attitude

Commentaires

Non