Désir d'enfant

10 questions à une pharmacienne spécialiste de l’infertilité

Parce qu’un suivi en fertilité rime avec traitements et médicaments, les visites à la pharmacie sont monnaie courante. Lynn Blouin, pharmacienne et propriétaire de la pharmacie du même nom, se spécialise en fertilité. Elle a répondu à nos questions.

Q. Parlez-nous de votre parcours. Qu’est-ce qui vous a emmené à ouvrir une pharmacie spécialisée en fertilité?

R. Je suis moi-même infertile. Lorsque j’étais suivie en fertilité, il y a 32 ans, je me suis rendu compte qu’il n’y avait zéro aide. Quand tu es traitée aux hormones, c’est difficile. Il y a beaucoup de contraintes et de désagréments. J’ai commencé à me spécialiser en fertilité peu à peu. Je savais que ça répondait à un besoin. Il y a cinq ans, j’ai décidé de me dédier à 100 % à la fertilité. J’ai ouvert ma propre pharmacie, qui est située à côté d’un Jean Coutu, mais qui est complètement indépendante. C’est la seule pharmacie québécoise entièrement dédiée à la distribution de médicaments pour la fertilité.

Q. Quel est l’avantage d’aller chercher ses médicaments dans votre pharmacie?

R. Ayant moi-même été traitée en fertilité pendant sept ans, je comprends vraiment comment se sentent les patientes. Non seulement je suis bien placée pour les aider dans la prise de leurs médicaments, mais je suis aussi en mesure de leur offrir du soutien.

Q. Quels autres services sont offerts?

R. On peut évidemment trouver ses médicaments dans les pharmacies traditionnelles mais souvent, c’est le conseil qui fait défaut. Ici, on a deux salles de démonstration. On montre aux filles comment prendre leurs médicaments et on les renseigne sur les effets secondaires, etc. Je donne même mon numéro de téléphone personnel à certaines clientes.

On fait aussi la livraison le jour même, partout au Canada. C’est vraiment pratique pour les filles qui habitent en région. En-dehors des centres urbains, il y a souvent une problématique d’approvisionnement en médicaments spécialisés. On leur offre du soutien téléphonique, ou même vidéo via Skype.

Quelques chiffres...

  • De 12 à 16% des couples dont la femme est en âge de procréer n’arrivent pas à concevoir un bébé après un an d'essai. Ce chiffre était d'environ de 5% en 1984.
  • Chez les 18-29 ans, le taux d'infertilité varie entre 7 et 14%; ce chiffre était de 5% en 1984.
  • Chez les femmes de 40-44 ans, ce taux est environ de 14 à 20%; il se situait à 4,5% en 1984.

Source : Statistiques Canada, 2014

Q. Quel est l’état d’esprit des femmes qui viennent dans votre pharmacie?

R. Ça dépend de la personnalité de chacune. Si une femme est de nature énergique et positive, elle risque d’être dans cet état esprit en venant nous voir. Si, au contraire, elle est d’emblée plutôt négative, elle risque de l’être durant ses traitements.

C’est sûr que ce n’est pas facile de prendre des hormones. C’est comme être dans un syndrome prémenstruel constant. À la pharmacie, étant donné que toutes les clientes ont un parcours semblable, elles tissent naturellement des liens dans la salle d’attente. Ça fait toujours du bien de pouvoir parler avec des gens qui vivent les mêmes choses que nous.

Calculatrice d'ovulation

Entrez la date de la première journée de vos dernières règles et la durée moyenne de votre cycle

Cette semaine

Nos Concours

Profitez de l'été grâce à Vtech!

Courez la chance de gagner le super tricycle interactif de Vtech

Commentaires

Calculatrice d'ovulation

Entrez la date de la première journée de vos dernières règles et la durée moyenne de votre cycle

Suivez-nous Facebook Twitter Pinterest Google+ Instagram Youtube RSS

Pate à modeler commestible

131 vues / 0 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!