Désir d'enfant

L'adoption et le langage des signes

L’enfant adopté de langue étrangère vit toute une adaptation en raison de la langue qui peut être une barrière importante. Et si vous lui offriez un moyen de communiquer ses émotions et ses besoins?

J’ai récemment rencontré une future maman adoptive qui m’expliquait que la plupart des enfants qui entraient au pays à la suite d’un processus d’adoption avaient en moyenne 1 an. De plus, ces enfants ne parlent généralement pas ou très peu, et ont été malheureusement très peu stimulés. Cela m’a beaucoup fait réfléchir et je me suis mise à la place de ces enfants, déracinés de leur milieu, n’ayant jamais entendu notre langue et n’ayant pas eu de famille qui les aime et les réconforte.

Nous avions déjà expérimenté en service de garde les bienfaits du langage des signes pour bébés avec un petit garçon de 3 ans qui ne parlait que le mandarin. Les autres enfants avaient appris les signes avec joie pour pouvoir communiquer avec lui et ainsi faciliter son intégration dans le groupe. Et lui-même avait maintenant la possibilité d’exprimer ses besoins et ses pensées. Par contre, je n’avais pas réalisé que plusieurs enfants pouvaient ressentir les contrecoups d’une adoption au niveau des barrières que des langues si différentes engendrent et que parents adoptifs autant qu’enfants adoptés vivaient une période d’adaptation qui pouvait s’avérer difficile au niveau de la communication.

Les bienfaits du langage des signes

En plus des bienfaits reconnus tels que la diminution de la frustration, le renforcement du lien familial, la stimulation de l’apprentissage du langage et la découverte de la vision des choses de l’enfant, il est à noter que l’enfant adopté pourrait plus facilement :

Exprimer ses besoins primaires, tels que la soif et la faim.Exprimer les émotions qu’il ressent, telles que la peur, la tristesse, la joie et l’amour.Partager ses souvenirs, c'est-à-dire raconter avec des signes ce dont il se souvient de sa première année de vie. Même si cela peut paraître surprenant, les enfants retiennent beaucoup de choses et certaines d’entre elles peuvent les marquer davantage. Le fait de pouvoir s’exprimer sur ces situations les sécurise fortement.Ressentir un sentiment de sécurité plus fort. En sachant qu’il peut être compris et comprendre lui-même malgré la barrière des langues, cela diminue le stress qu’il peut ressentir.Augmenter sa confiance en soi et son estime personnelle. L’enfant qui a conscience qu’il peut facilement communiquer et se faire comprendre aura moins tendance à se retirer et aura davantage le goût d’aller vers les autres enfants.Faciliter son intégration puisque les autres enfants n’hésitent pas à apprendre les signes afin de communiquer avec un enfant dont ils ne comprennent pas la langue. Pour eux c’est naturel, amusant et très facile à apprendre.Et finalement, cela lui permettra d’apprendre avec plus de facilité un vocabulaire francophone qui est relié à son quotidien. De plus, il est important de rappeler que les références visuelles et auditives qui lui sont transmises lors de l’enseignement des signes lui offrent plus de repères.

Je souhaite de tout cœur que les parents adoptifs découvrent cet outil complémentaire qui leur permettra d’avoir une expérience encore plus mémorable et enrichissante avec leur nouvel enfant qu’ils attendent, souvent, depuis très longtemps.

Audrey Delisle
Fondatrice et instructrice de Signes É merveilles

Audrey Delisle est fondatrice et instructrice de Signes É merveilles, une compagnie 100% québécoise. Le Programme enseigne aux bébés à utiliser des gestes simples et faciles à faire pour communiquer avec leurs parents et leurs éducateurs avant qu'ils sachent parler. 1-866-737-BEBE (2323) www.notrebebe.ca audrey@notrebebe.ca

Calculatrice d'ovulation

Entrez la date de la première journée de vos dernières règles et la durée moyenne de votre cycle


Cette semaine
Jardins de lumière souligne cette année ses 30 ans!

Aucun doute possible, l’événement fait bel et bien partie des traditions d’automne à Montréal. Une belle tradition qui a su se renouveler au fil des ans tout en conservant son cachet et son authenticité.

L’hyperparentalité peut-elle être toxique?

En avril 2019, le Centre universitaire de santé McGill publiait un communiqué de presse qui faisait état d’une augmentation du nombre d’enfants et d’adolescents vus à l’urgence pour des tentatives de suicide ou des idées suicidaires.

Quand les devoirs tournent au drame

Séance de torture. Corvée. Bataille. Ces mots ne devraient jamais servir à décrire la période des devoirs et leçons. Et pourtant, c’est la dure réalité de plusieurs enfants…et parents. Comment transformer ce moment difficile en une activité plaisante? On vous propose quelques astuces.

Préparer son enfant à faire face aux jugements

Chaque année à la rentrée scolaire, quel parent n’est pas un peu inquiet de savoir comment son enfant se défendra dans la cour d’école face aux potentiels jugements des autres enfants.

Nos Concours

Calculatrice d'ovulation

Entrez la date de la première journée de vos dernières règles et la durée moyenne de votre cycle

Suivez-nous
Facebook Twitter Pinterest Instagram Youtube

Plus de fruits et légumes pour des lunchs haut en couleurs et en saveurs!

Activités de la semaine

Les meilleures activités et sorties du mois de septembre 2022