Désir d'enfant

Julie Snyder part en croisade au nom des parents infertiles

Elle réclame la gratuité des traitements contre l’infertilité.

En croisade au nom des couples infertiles, l'animatrice de télévision Julie Snyder a pris à partie mardi le ministre de la Santé, Philippe Couillard, le rappelant à l'ordre en pleine commission parlementaire. La vedette québécoise du petit écran a accusé le ministre Couillard de se comporter avec entêtement et désinvolture en refusant d'inclure au panier des services payés par l'État les traitements de procréation assistée.

« Il rigole, il a beaucoup de plaisir. Moi, je suis une fille qui aime rire, mais là, je trouve que son humour s'étale longtemps. C'est bizarre de vous voir rire avec vos collègues en catimini », a lancé Mme Snyder au ministre, qui n'a pas semblé trouver la remontrance très drôle.

Il vaut mieux garder son sens de l'humour lorsqu'on se fait qualifier « d'immoral ou d'entêté ou de non humain », a rétorqué M. Couillard. « Il m'apparaît important pour ma simple protection personnelle de conserver une certaine distance par rapport à ces mots totalement injustifiés et à mon avis inqualifiables dans un débat démocratique », a-t-il justifié.

Enceinte, Julie Snyder est venue appuyer à Québec les revendications de l'Association des couples infertiles (ACIQ) qui exige la gratuité des traitements offerts en clinique pour stimuler la fertilité. Le groupe de pression, avec l'appui des deux partis d'opposition, souhaite que l'infertilité soit reconnue comme étant une maladie, et de ce fait, que son traitement soit inclus au panier de services assurés par la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ).

« Le Québec est aux prises avec un grave problème de dénatalité. Le Québec paie pour ce qui empêche la vie et c'est très bien, comme l'avortement, la vasectomie (et) la ligature des trompes. Comment se fait-il que le ministre s'entête à ne pas vouloir payer pour ce qui crée la vie », a dit la conjointe du magnat de la presse Pierre-Karl Péladeau aux journalistes.

Des députés de l'Action démocratique et du Parti québécois se sont empressés de s'associer à Mme Snyder sur laquelle toutes les caméras étaient braquées à son arrivée au Parlement. L'ADQ et le PQ promettent de faire dérailler l'adoption du projet de loi 23 sur l'encadrement des pratiques de procréation assistée, présentement à l'étude, si jamais le ministre de la Santé refuse de céder aux revendications des couples infertiles.

Mais M. Couillard a déjà indiqué que les tenants de la gratuité se trompaient de tribune. Le projet de loi 23, a-t-il dit, a pour objet d'encadrer la pratique clinique et non pas de déterminer si le traitement de l'infertilité devrait être à la charge de l'État. Qui plus est, il importe aussi de mentionner que les Québécois font largement leur part pour aider les couples infertiles, a poursuivi le ministre.

« La Régie de l'assurance maladie du Québec couvre les investigations, les tests pour l'infertilité et plusieurs traitements de l'infertilité. (...) Le Québec est actuellement non pas une des plus généreuses, mais la plus généreuse des provinces canadiennes quant au soutien financier des familles », a fait valoir M. Couillard. Néanmoins, en début de soirée, le ministre a manifesté quelques signes d'ouverture envers les partis d'opposition et les représentants des couples infertiles. « La réflexion du gouvernement doit se poursuivre. Il m'est arrivé moi-même de changer d'idée », a-t-il dit.

En 2005, environ 1700 traitements pour l'infertilité ont été pratiqués au Québec, pour un coût unitaire variant entre 10 000 $ et 15 000 $.

Source : Presse Canadienne

Calculatrice d'ovulation

Entrez la date de la première journée de vos dernières règles et la durée moyenne de votre cycle

Cette semaine

Concours Partenaires

25 cadeaux sous le sapin 2019 – Jour 15 – Keurig

À gagner: cafetière Keurig et ensemble de capsules

Nos Concours

Vivre la magie de Noël grâce à Exporail!

Exporail vous offre la chance de gagner un forfait famille

Commentaires

Calculatrice d'ovulation

Entrez la date de la première journée de vos dernières règles et la durée moyenne de votre cycle

Suivez-nous Facebook Twitter Pinterest Google+ Instagram Youtube RSS

Les mocktails, tout le plaisir, l’alcool en moins

1255 vues / 0 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!