Couple/Sexualité

Difficultés sexuelles chez la femme

Les médecins qui soupçonnent qu’une femme a un faible niveau de testostérone peuvent faire faire une analyse sanguine et, si le niveau est bel et bien bas, lui faire entreprendre un traitement substitutif à la testostérone.

« Bien que ce genre de traitement ne soit pas lui non plus approuvé pour l’instant pour les femmes, les médecins le prescrivent néanmoins », observe la Dre Nancy Durand, gynécologue au Women’s College Hospital. Pouvant être administrée sous forme d’injection, de pilule ou de crème topique, la testostérone peut entraîner l’apparition non désirée de poils et des troubles hépatiques, de sorte que les patientes qui suivent un tel traitement doivent être suivies de près par leur médecin.

La Dre Durand affirme que les femmes ne doivent surtout pas s’attendre à ce que la testostérone règle tous leurs problèmes sexuels.

« Certaines femmes ayant peu de testostérone ont une grande libido, et d’autres qui montrent une concentration sanguine normale ont un désir faible », dit-elle. Par conséquent, le traitement à la testostérone ne règle pas toujours les problèmes de faible libido. Tout de même, de 30 à 50 % environ des patientes qui suivent un tel traitement rapportent une nette amélioration.

Quel que soit l’âge de la patiente ou la nature de son problème sexuel, la Dre Durand affirme qu’elle préfère la diriger (ainsi que son partenaire) vers un thérapeute qui examinera ses plaintes, fera faire des analyses et au besoin lui fera prendre des suppléments.

Chez certaines femmes, les difficultés sexuelles peuvent masquer des sentiments conflictuels face à une relation, dit-elle. Dans ce cas, « la meilleure prévention est une relation saine. »

Femmesensante.ca

Cet article est fourni par les spécialistes de la santé des femmes du Women’s College Hospital. Pour en savoir plus sur la santé des femmes, consultez : Femmesensante.ca. © 2000-2013 Women's College Hospital.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Commentaires