Blogues

Créations Bons-Becs

L’essentiel dans l’achat d’une bavette est d’en trouver une dont les caractéristiques sont pratiques pour les parents. La Plastik-O-Pratik des Créations Bons-Becs relève le défi.

J’ai deux bavettes à la main. La première est rouge pimpant et ornée de coccinelles; la seconde présente de mignons singes souriants dans les teintes de bleus. Je me demande sur laquelle Blanche jettera son dévolu. Les deux sont des produits 100 % québécois et fabriqués par Nadia Lafond à Trois-Rivières.

Tout de suite, je vois son excitation. Allez savoir pourquoi, mais ma benjamine adore les bavettes. Alors que ses deux grandes sœurs fouillent dans le coffre à costumes pour dénicher des robes de princesses, Blanche souhaite porter une bavette et un chapeau de soleil en guise de déguisement.

Le repas n’est pas encore prêt, mais j’accroche tout de même la bavette qu’elle a choisie autour de son cou. Si d’ici deux minutes elle demande à la retirer, c’est qu’elle ne la trouve pas confortable. Sinon, elle paradera avec l’objet jusqu’à l’heure du repas.

Je vous confirme que la bavette a passé le test du confort!

Les bavettes Plastik-O-Pratik sont faites de coton laminé, ce qui les rend imperméables. C’est semblable au tissu que l’on utilise pour les couches réutilisables de bébé. Une barrière vraiment fiable contre les dégâts, mais surtout une matière qui ne fendille pas dès le premier lavage.

Elles sont également réversibles. Je trouve cet aspect intéressant, car le deuxième côté est en coton. Ce dernier peut absorber les liquides, mais sans les communiquer aux vêtements de bébé. Ce serait le côté à utiliser pour manger du melon d’eau, par exemple.

La créatrice a eu la bonne idée d’installer trois boutons pression en plastique au cou. Ce qui permet un ajustement optimal en fonction de l’âge de l’enfant. Je préfère nettement les boutons pression au velcro qui gratte à l’occasion le cou des enfants dont l’épiderme est plus sensible. Ça résiste mieux aux enfants qui, comme ma Blanche adorée, retirent facilement leur bavette quand ils en ont assez d’être à table.

Le produit possède une pochette détachable. Tous les parents savent qu’un repas qui passe entièrement de l’assiette à l’estomac est quasi impossible. Les petits qui apprennent à manipuler les ustensiles échappent invariablement quelques bouchées en route vers leur petite bouche gourmande. La pochette les retient et si vous êtes dédaigneux de nettoyer la bavette à la fin du repas - car tous les aliments y forment une bouillie suspecte - vous n’avez qu’à détacher le rabat pour le vider et nettoyer avec aisance votre bavette.

Détacher ainsi le rabat permet aussi d’obtenir une bavette plus longue. Ce qui peut s’avérer fort pratique les repas des grands jours quand on souhaite à tout prix protéger les vêtements de bébé.

Malgré ses vingt mois, Blanche prononce encore très peu de mots. Impossible pour elle de demander sa Plastik-O-Pratik à l’heure des repas. Mais quand elle veut sa bavette bleue, elle imite à la perfection le cri du singe en imitant l’animal. Un vrai délice!

Bébé utilise de nombreux articles tous les jours. S’il est assez facile de nettoyer les jouets en plastique ou les articles en bois, les textiles nous compliquent un peu la tâche. De la bavette qu’on lui noue autour du cou à chaque repas, à ses doudous préférés qu’il manipule matin et soir, bébé entre en contact avec des articles qu’il faut nettoyer régulièrement.

Il ne vous viendrait pas à l’esprit de servir le repas de bébé dans une assiette souillée. Il devrait en être de même pour sa bavette. Après chaque repas, il est essentiel de la nettoyer correctement à l’eau chaude savonneuse si elle est en plastique et de la remplacer par une autre si elle est en tissu. Un nettoyage à la machine et un tour de sécheuse à haute température assureront la disparition des microbes. Les désinfecter à l’occasion est également une solution sensée.

Les mêmes principes s’appliquent aux débarbouillettes que vous employez pour laver mains et visage à la fin des repas. Vous devriez en faire une bonne provision et changer de débarbouillette à chaque repas. Même si vous rincez le tissu sommairement et le suspendez pour le sécher, des particules d’aliments y demeurent et y attirent les bactéries.

Pour les peluches ou jouets en tissu, on utilisera le cycle d’eau chaude de la laveuse, mais c’est principalement le cycle de séchage à température élevée qui parviendra à détruire tous les microbes et bactéries qu’ils peuvent contenir.

Quant aux jouets de bain, même s’ils ne sont pas en tissu, assurez-vous de les vider de leur eau après chaque baignade. Si vous apercevez de la moisissure dessus ou dans l’un d’entre eux, il est important de jeter le jouet pour éviter des problèmes de santé à votre enfant.
Josée Bournival

Josée Bournival est l’auteure du best-seller Bébé boum, paru aux éditions Hurtubise. Animatrice et comédienne depuis près de 15 ans, elle est passionnée de maternité pour le plus grand bonheur de ses trois filles : Clémentine, Simone et Blanche. Elle nourrit le blogue SOS maman à partir d’expériences vécues durant sa dernière grossesse et avec la naissance de la petite dernière! Vous pouvez la suivre sur son site, vous abonner à sa page Facebook et son compte Twitter.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Dormez en toute quiétude grâce à Angelcare

Gagnez un moniteur de mouvements respiratoires pour bébé avec video

Nos Concours

Cet hiver restez au chaud grâce à Louis Garneau!

Participez pour gagner des sous-vêtements en polar pour enfants et adultes

Commentaires