Blogues

Les marches MV

Il est vrai qu’en devenant maman, on se relègue souvent au bas de la liste des priorités. Entre les nombreuses tâches ménagères, le boulot et la marmaille, il reste très peu de temps de qualité pour soi.

C’est en constatant l’isolement dont se plaignaient souvent leurs clientes que l’idée a commencé à germer dans la tête des propriétaires de Mère Hélène. Nathalie et Estelle avaient envie d’offrir un rendez-vous collectif pour combattre la solitude. Une conférence de Karine Champagne, fondatrice des Mères Veilleuses, a finalement été la bougie d’allumage pour donner naissance à ce projet conjoint : les marches MV. En plus de combattre l’isolement, on bouge en plein air.

Je suis arrivée quelques minutes à l’avance, souliers de jogging aux pieds et bouteille d’eau à la main. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Déjà, quelques poussettes attendaient sagement pour prendre le départ. Plusieurs mamans étaient timides et zieutaient la marchandise pour éviter l’embarras d’être seule. Les femmes présentes étaient toutes différentes : nouvelles mamans ayant besoin de s’oxygéner après un hiver très froid, copines souhaitant briser la routine et faire de nouvelles rencontres, clientes de la boutique curieuses de vivre l’expérience, SuperMaman entourée de toute sa marmaille, future grand-mère gâteau espérant devenir mamie le plus tôt possible.

Chacune avait sa raison pour prendre part à l’évènement : désir d’avoir plus d’énergie, besoin de socialiser, obligation de mettre le nez dehors pour stimuler son moral, envie de contrôler la prise de poids pendant la grossesse avec un exercice accessible, etc.

Après quelques minutes de marche, les femmes se sont dégênées. On posait des questions sur l’âge des bébés qui dormaient paisiblement au rythme des pas des mamans, on échangeait des trucs santé, on parlait de ses enfants. Le plus naturellement du monde, le peloton s’est scindé entre les mamans dynamiques dont la foulée était rapide et celles qui voulaient étirer le plaisir et profiter plus longuement des rayons du soleil. Le rythme de chacune a été respecté et le temps a filé comme l’éclair.

Marcher en groupe peut sembler banal, mais pour bien des nouvelles mamans, c’est l’occasion de sortir de chez soi, partager sur son vécu, poser des questions à d’autres mères plus expérimentées. L’activité physique au grand air a des effets bénéfiques sur le moral autant que sur le corps.

Chacune a terminé avec satisfaction la marche d’environ 3 km. Toutes disaient vouloir revenir.

Les marches MV sont ouvertes à toutes. Il n’est pas nécessaire d’avoir des enfants. Que vous soyez en essais pour un premier bébé, célibataire et sans enfants, travailleuse débordée et voulant éviter l’épuisement professionnel, vous êtes la bienvenue! Toutes peuvent choisir de se mettre à l’horaire et venir marcher entre femmes.

L’aventure vous tente? Vous avez rendez-vous tous les lundis et jeudis, à 9h30, à l’une des trois boutiques Mère Hélène :

Brossard
5840-D, boulevard Taschereau
Brossard J4W 1M6
450-812-5522 

Repentigny
500-22, Iberville
Repentigny J6A 6H9
450-932-7257

Saint-Jérôme
872, Montée Ste-Thérèse
Saint-Jérôme
450-592-7757

Selon la Société canadienne de pédiatrie, une femme enceinte sur dix vivra un épisode de dépression.

Pendant la grossesse, les bouleversements hormonaux peuvent créer un déséquilibre chimique dans le cerveau et provoquer anxiété et dépression. Plusieurs femmes éprouvent de la difficulté à évaluer leur santé psychologique, car la grossesse impose tellement de changements que la maladie passe souvent inaperçue.

Parmi les signes à surveiller, on note les changements d’appétit, les changements de sommeil, le manque d’énergie, des sentiments de tristesse ou d’inutilité, les crises de larmes et le manque d’intérêt pour ce qui nous allume normalement.

Il est important de signifier votre état à votre obstétricien si vous pensez être en dépression, car une dépression non soignée enceinte dégénère souvent en dépression post-partum encore plus importante.

Il ne faut pas confondre le baby blues de la dépression post-partum. Le baby blues est un mal-être passager qui dure quelques jours et qui se déclare dans les 10 jours suivants l’accouchement. Jusqu’à 80 % des femmes vivraient un tel épisode de déprime.

La dépression, quant à elle, affecte environ 20 % des nouvelles mamans. Elle se caractérise par un état dépressif important et peut durer plusieurs mois. C’est une maladie qui doit être soignée avec de la médication.

Un des facteurs ayant contribué à l’augmentation du nombre de dépressions post-partum en Amérique du Nord serait l’isolement des nouvelles mamans. Il est donc idéal d’être entourée et aidée après l’accouchement pour être en mesure de se reposer et de bien s’occuper de bébé. L’activité physique est également au nombre des astuces aidant à prévenir la dépression.
Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Le Zoo Ecomuseum : découvrir les animaux d’ici!

Participez pour gagner des laisser-passer pour le Zoo Ecomuseum.

Nos Concours

Gagnez une carte-cadeau de 100$ chez Patati & Patata !

Courez la chance de gagner une carte-cadeau de 100$!

Découvrez le Méga Parc des galeries de la Capitale!

Participez pour gagner un forfait turbofun, pour toute la famille!

Commentaires