Blogues

Le voyage m'a incité à allaiter!

Il y a déjà 5 ans, bébé Laëtie se trémoussait autour du globe et n’avait pas 3 mois. Des souvenirs défilent illustrant le temps qui glisse entre mes doigts et cette pulsion qui me pousse à vouloir savourer chaque seconde.

Pour sa première année, elle avait reçu les surnoms de « petit bouchon » en France, puis celui de « Preciosa » en Amérique latine, à Miami on y allait d’un « Sweetheart ». À 11 mois au Sénégal, sa nounou africaine l’appellait « Olikiné » un nom sérère.

Pour ma part « Ver à chou » était un incontournable pour nommer ma p’tite dernière. C’est le bébé le plus énergique que j’ai eu…S’il y a un truc qu’elle ne doit pas toucher, ne vous en faites pas, elle l’aura repéré bien avant vous. En écrivant ce texte, j’avais dû la secourir derrière mon classeur, elle était emmêlée dans les fils de l’imprimante. Voyez le genre.

Lorsque le voyage sert de motivation à allaiter!

Avec le recul, j’ai pu constater le retour d’une partie de mon énergie habituelle dès que bébé a eu un an. Elle qui m’a tant manqué enceinte et les mois qui ont suivis. L’allaitement a été exigeant parce que je n’en avais guère envie. Je ne voyais pas dans quel recoin, j’allais trouver la force de me consacrer à cette tâche noble, mais dédiée.

Et je ne m’en cache pas. Bien au contraire. Il faut parler du fait que c’est exigeant.

Je me confiais librement à mon entourage et je ne me suis pas sentie jugée. J’expliquais que je l’ai fait, oui, mais pour ma petite. Pas pour la pression sociale, ni pour rien d’autres. Seulement, pour les bénéfices qu’elle va en retirer. Je n’éprouvais toutefois pas cet élan spontané qui était présent aux deux premières naissances de mes enfants.

Afin de m’encourager à poursuivre, Chéri et moi avons planifié un départ pour la Provence. Je me disais que ce serait facilitant « on the road » d’allaiter mon bébé. Puis, j’ai utilisé encore l’argument de la facilité en repartant avec une amie et Laëtie (sans le reste de ma famille) en Amérique Centrale, pour pouvoir me consacrer entièrement à mon rôle de « nouvelle maman ». J’éprouvais cet appel d’être dans notre « bulle ». Une escapade agréable…avec ce petit être grouillant de vie qui ensoleille mon quotidien.

Finalement, j’ai « réussi » mon défi d’allaitement et même plus ! J’ai allaité bébé six mois au total. Un jour à la fois. Je suis fière de ce constat aujourd’hui. J’aurais pu arrêter sans crainte d’être mal vue; je crois que ce détail m’a aidé à cheminer. Sans les encouragements de mon entourage, rempli d’êtres patients (Oui, Chéri tu es au top de la liste) telle ma bande d’amies mamans, j’ai poursuivi mon allaitement. Également, mes copines de bourlingue Nadia, Véro et Anne-Laure étaient avec moi à l’étranger et comprenaient ma réalité.

Même cernée dû aux courtes nuits, j’ai apprécié voyager….et allaiter! Puis, tant qu’à être fatiguée, pourquoi ne pas l’être sous le soleil ou dans un lieu qui nous divertit ? Pas besoin d’aller aux îles Mouk-Mouk; débarquez chez une amie, tante, etc., dans une autre ville peut faire l’affaire. L’idée, c’est d’oser.  

Si vous avez cette possibilité, n’hésitez pas à bourlinguer avec votre poupon… vous verrez rapidement que ces curieux mini globetrotteurs apprécient de nouveaux endroits. Et leur maman énergisée.

Merci d’être là.

Maman Globe-Trotteuse

Caroline Jacques, alias la blogueuse voyage Maman Globe-Trotteuse, parcourt le monde en famille. Six continents, 3 fillettes, 1 mari et 1000 histoires à raconter. Elle fait la preuve que l’ambitieuse équation de concilier marmaille et aventures se révèle (souvent!) extraordinaires. Parce qu’ici ou ailleurs, c’est la vraie vie familiale qui se poursuit. Vous pouvez aussi la suivre sur Facebook et Instagram. Elle est l’auteure de la série littéraire intitulée Globe-Trotteuse (Hurtubise, Tome 2 à paraître en juillet 2020) inspirée de son vécu autour du monde.


Cette semaine
Les signes avant-coureurs d’une crise cardiaque

Chaque année, des milliers de Canadiens et de Canadiennes succombent à une crise cardiaque parce qu’ils ne reçoivent pas le traitement médical approprié assez rapidement.

8 musées à visiter en famille

Quelle bonne idée de visiter un musée avec les enfants ! Excellente façon de les ouvrir sur le monde en plus d’aiguiser leur sens de l’observation et d’émoustiller leur curiosité. Voici 8 musées à visiter sans plus tarder !

Balado Naviguer ensemble : pour les parents ET les ados

Présenté par l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ)

Parents d’ado, vous savez que les sujets à aborder avec votre enfant sont nombreux et que les conversations sont parfois un peu difficiles. Les ados d’aujourd’hui vivent de nombreux changements dans une société en constante évolution, et les parents se sentent parfois démunis pour les soutenir. 

Les risques méconnus du diabète

Février est le mois du coeur. Une occasion parfaite pour se conscientiser à l’importance de notre santé cardiovasculaire afin de vivre longtemps et en pleine forme entourés de ceux qu’on aime. Mais quel est le lien avec le diabète?