Blogues

Séparation amoureuse ou familiale?

Le choix de quitter son conjoint demande une part d’analyse et l’évaluation de toutes les répercussions possibles. Ajouter à cette réflexion un ou des enfants et le processus vient de changer. Peut-on briser sa relation amoureuse sans briser la famille?

Cet été, tous les médias parlaient de la séparation de Cœur de pirate (Béatrice Martin) et de son conjoint. Les revues à potins se sont empressées de faire de cette séparation amoureuse une rupture familiale avec des titres tel que « Cœur de pirate laisse le père de sa fille! ». Ça fesse comme titre! Elle n’a pas laissé son conjoint, bien pire que ça, le père de sa fille. Crions au scandale! Maintenant, un nouveau potin : elle revient avec son conjoint pour le bonheur de sa fille. Alléluia, la famille est rebâtie.

Soyons claire, je ne connais aucunement Cœur de pirate ni sa situation conjugale ou familiale. Si les tourtereaux ont pu se réconcilier et que leur union apportera du bonheur à leur fille, je leur lève mon chapeau. Mon indignation ici porte plutôt sur la façon dont la nouvelle a été traitée. L’attention était sur leur fille, leur famille qui se brisait et qui est maintenant réconciliée.

Étant moi-même en période de réflexion sur mon propre couple au moment de l’annonce de leur séparation, l’opinion publique sur le sujet m’a particulièrement bouleversée et choquée. Elle m’a aussi préparé à la réalité que je m’apprêtais à vivre. Parce que oui, j’ai quitté mon conjoint de presque neuf ans alors que notre fils avait seulement six mois. Oui, ça a fait mal. Une masse dans le cœur même si c’est moi qui ai pris la décision. Et surtout, oui, je me suis faite lancée des « Tu brises la famille! », « Tu abandonnes trop vite! » et, ma préférée « T’aurais pas dû avoir d’enfant avec lui si tu étais pour le laisser ! ».

Mon cercle, mes amies et ma famille, ne font pas partie de ceux qui m’ont lancé ces beaux commentaires. Eux savaient que je ne brisais pas ma famille mais que c’était mon couple qui se brisait peu à peu… Malgré les défis de notre nouvel arrangement, mes proches savaient que j’allais tout faire pour que mon fils maintienne sa relation avec son père et que nous allions, le père et moi, former une équipe d’enfer pour lui. Eux savaient que je n’abandonnais pas trop vite, que nos problèmes de couple ne dataient pas d’hier et que j’avais tout donné, tout essayé. Eux savaient que, notre bébé, on essayait de l’avoir depuis cinq ans, que nous étions sur le point d’abandonner, que la situation avait miné notre relation et qu’on a eu notre petit miracle sans avertissement.

Bref, les opinions des autres sont là, qu’on le veuille ou non, sollicitées ou pas. Mais les opinions, ça n’aide pas notre moral, notre confiance en soi. Les opinions ne nous réconfortent pas le soir quand on se couche, épuisées et blessées. Parfois, on n’a pas le choix de se retrousser les manches, de mettre son casque de protection et de défoncer le mur de briques.

De l’autre côté, le soleil nous attend... Et alors, les fameuses opinions seront loin derrière

Maman Bambi

Bianca est une amoureuse des enfants! Elle s’occupait du service de garde des enfants de la maternelle à l’école primaire, gardait tous les enfants du quartier durant son adolescence et était monitrice dans les camps de jour durant l’été. Ce n’était un secret pour personne qu’un jour elle deviendrait maman. Maman pour la première fois, elle nous raconte ses découvertes, ses petites joies et ses coups de cœur.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

25 cadeaux sous le sapin 2019 – Jour 7 – Buropro Citation

Gagnez une carte-cadeau d'une valeur de 100$ chez Buropro Citation

Nos Concours

Vivre la magie de Noël grâce à Exporail!

Exporail vous offre la chance de gagner un forfait famille

Stodal® : le sirop à toujours avoir à porter de la main!

Gagnez une bouteille de fabuleux sirop pour la toux.

Commentaires