Blogues

Impôt : 8 astuces (légales) pour en payer moins

Vous aimeriez payer moins d’impôt? Différents moyens tout à fait légaux peuvent vous permettre de réduire votre facture. En voici huit!

Investissez dans un REER

Le régime enregistré d’épargne-retraite (REER) est certainement l’outil le plus connu des contribuables pour économiser de l’impôt. La somme investie dans un REER est déduite de votre revenu imposable. Comme votre revenu est réduit, vous payez moins d’impôt. L’économie réalisée dépend de votre taux d’imposition et donc de votre revenu. Plus celui-ci est élevé, plus l’économie est intéressante.

Dans le cas des familles, la déduction du REER permet également d’obtenir des allocations plus élevées pour les enfants. Si votre enfant fréquente un service de garde subventionné, il permettra aussi de réduire votre contribution additionnelle (s’il y a lieu).

Le REER n’est cependant pas adapté à toutes les situations. N’hésitez pas à en discuter avec un conseiller.

Investissez dans un CELI

Contrairement au REER, le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) ne permet pas de réduire votre revenu dans votre déclaration de revenus pour économiser de l’impôt. Par contre, les rendements que vous obtenez ne sont pas imposables. C’est donc plus avantageux qu’un placement non enregistré.

Faites des dons

Si vous faites un don à un organisme de bienfaisance enregistré, celui-ci vous remettra un reçu. Gardez-le précieusement pour l’inclure à votre déclaration de revenus. Vous pourrez ainsi payer moins d’impôt!

Faites bouger les enfants

Vous avez de jeunes sportifs ou de petits artistes à la maison? Le gouvernement provincial vous offre un crédit d’impôt pour les activités des enfants de 20 % sur les frais d’inscription. Le montant maximal que vous pouvez obtenir en économies d’impôt s’élève à 100 $ par enfant. Un crédit semblable a déjà été offert au fédéral, mais ce n’est plus le cas.

Conservez reçus pour frais de santé

Vous avez consulté un dentiste, un optométriste, un psychologue ou un autre professionnel de la santé? Conservez vos reçus pour les inclure à votre déclaration de revenus et payer moins d’impôt. D’autres frais médicaux sont aussi admissibles comme les médicaments sous ordonnance, les cotisations au régime d’assurance médicaments, les versements faits à un régime d’assurance collective, les frais de transport en ambulance, chaussures orthopédiques, etc.

Pour connaître les frais médicaux admissibles, vous pouvez consulter les sites des gouvernements fédéral et provincial.

Si vous avez une assurance, seule la partie non couverte peut être réclamée.

Déduisez vos dépenses

Si vous avez gagné des revenus comme travailleur autonome, vous devez les déclarer. Par contre, cela signifie également que vous pouvez déduire les dépenses effectuées pour gagner ce revenu. Vous pourriez déduire l’achat de matériel, une partie de votre facture d’électricité si vous avez un bureau à la maison, une partie de vos frais de transport, etc.

Déclarez les intérêts de votre prêt étudiant

Si vous payez des intérêts sur un prêt étudiant, vous pouvez inscrire ce montant à votre déclaration de revenus et obtenir un crédit d’impôt. Vous pourriez choisir de reporter ce montant à une autre année si vous ne payez pas d’impôt, par exemple.

Gardez vos factures de déménagement!

Si votre déménagement vous permet de vous rapprocher d’au moins 40 kilomètres d’un nouveau lieu de travail ou d’études, vous pourriez déduire plusieurs factures dans vos impôts. Facture des déménageurs, frais de notaire, commission de l’agent d’immeuble, droits de mutation, cela peut représenter une somme importante!

Économies et cie

Journaliste indépendante et mère de deux enfants, Nathalie Côté prête sa plume à différentes publications. Elle est entre autres rédactrice en chef d’Économies et cie, un magazine web indépendant axé sur les finances personnelles et la consommation. Il propose à ses lecteurs de nombreuses astuces et ressources pour bien gérer leur budget et économiser. Sa philosophie : consommer mieux afin d’avoir la liberté d’utiliser son argent pour ce qui compte vraiment. Vous pouvez suivre Économies et cie sur Facebook et Twitter.


Cette semaine
Covid-19 - Le partage des congés des Fêtes pour les parents séparés

Le 19 novembre 2020, le Gouvernement du Québec annonçait les mesures d’assouplissement permises pour les rassemblements durant les Fêtes de fin d’année 2020. Un casse-tête pour les parents séparés? 

Laissez-les croire au Père Noël!

Est-ce qu’on doit laisser nos enfants croire au Père Noël et à toute cette magie des Fêtes? Absolument, et Solène Bourque nous dit pourquoi!

Le baby blues, ce phénomène mal connu

On l’entend sans cesse ce terme, baby blues, et pourtant il est si mal connu du grand public et même des professionnels de la santé. On l’utilise sans bien le comprendre alors que, pourtant, jusqu’à 80 % des femmes en connaissent un épisode plus ou moins difficile.

Un calendrier de l’Avent dans le sapin

Ce que j’aime du temps des fêtes avec les enfants, c’est toutes ces traditions magiques qui mettent des étoiles dans leurs yeux.  

Nos Concours

Gagnez le livre Bœuf braisé au jus

Participez pour gagner le livre Bœuf braisé au jus de Mamzells

Gagnez une Poupée Maplelea

Participez pour gagner une poupée Maplelea de votre choix et un journal d'histoire

Commentaires