Bébé

Mon enfant est une petite terreur!

Il y a de ces jeunes enfants de 2 ou 3 ans qui font systématiquement la pire chose qu’on attend d’eux. Ils cassent des jouets, poussent les autres ou testent les mesures de sécurité. Que faire lorsque cet enfant, c’est le nôtre ?

Ce n’est jamais facile d’être dans une pièce où tout est calme et organisé, sauf pour ce qui est de notre enfant qui lance des blocs, qui arrache les jouets des mains et qui hurle à la mort à la moindre occasion. C’est un peu gênant. Pourtant, on a tout fait comme il faut, alterné douceur et discipline et pris soin d’expliquer le bien et le mal à notre enfant. Il a beau être adorable, mais ça ne l’empêche pas de terroriser tous les autres enfants, de tirer la queue du chat et d’exaspérer sa grand-mère. Que faire ?

Les causes de leur turbulence

Les tout-petits qui bousculent les autres et qui ne font pas attention aux objets peuvent le faire pour plusieurs raisons. D’abord, ce peut être pour expérimenter. Les enfants expérimentent encore beaucoup à cet âge. S’ils sont capables de marcher et de parler, ça ne veut pas dire qu’ils ne poursuivront pas l’expérience qu’ils avaient débutée en jetant les aliments par terre du haut de leur chaise haute.

C’est aussi parfois pour attirer l’attention. Si vous avez beaucoup à faire et qu’ils attendent longtemps avant d’obtenir des réponses ou du temps de jeu, il est possible qu’ils fassent le lien entre « faire des bêtises » et « voir papa et maman davantage ».

Ils peuvent aussi être frustrés. À cet âge, parce que leur niveau de langage n’est pas assez élaboré pour exprimer ce qu’ils ressentent, ils s’expriment parfois par les coups.

Finalement, c’est peut-être seulement parce qu’ils trouvent ça drôle de casser des choses et de voir les autres se fâcher. Ils ne font pas encore d’empathie à cet âge et tout le drame peut devenir divertissant pour certains enfants.

Changer ses habitudes

Pour que votre enfant arrête de faire preuve d’agressivité et d’insubordination, il faut commencer par remarquer à quel moment les comportements apparaissent. Remarquez par exemple si ce sont certains enfants ou certains endroits qui semblent en être la source. Sinon, remarquez si votre enfant est fatigué ou s’il a faim.

En prenant conscience de l’origine de ce comportement, vous aurez moins tendance à généraliser à l’ensemble de sa personnalité. Vous aurez également moins le réflexe de baisser les bras et vous pourrez intervenir plus efficacement. Vous pourrez aussi faire de la prévention, soustraire votre enfant des situations qui le rendent turbulent et empêcher les événements fâcheux d’arriver.

Si le comportement de votre enfant est lié à des circonstances précises, par exemple lorsqu’il a faim ou quand il est fatigué, planifiez les collations et les siestes en conséquence. Si vous l’attrapez en flagrant délit, soyez ferme et dites-lui que c’est inacceptable. S’il lance de la nourriture, enlevez son assiette jusqu’à ce qu’il se calme, ou tout court si le repas est terminé.

Dans tout le processus, l’important est que vous restiez calme et que vous expliquiez à votre enfant ce qui se passe, chaque fois que son comportement est inacceptable. Il faudra peut-être le répéter cinq, dix ou cent fois, mais vous finirez par y arriver. Tout au long du processus, votre enfant doit continuer à se sentir aimé, sans quoi il risque de poursuivre son petit jeu pour obtenir votre attention.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Boutique Séduction vous aide à briser la routine!

Boutique Séduction vous offre la chance de gagner un panier-cadeau

Nos Concours

Zoo de Granby - Dernière chance!

Participez pour gagner deux laisser-passer pour le Zoo de Granby!

Commentaires