Bébé

Les prénoms, les surnoms et les diminutifs

On a beau choisir un prénom du mieux qu’on peut, il ne donnera pas nécessairement ce à quoi on s’attendait au bout du compte. Les surnoms et les diminutifs feront leur chemin pour le meilleur et pour le pire.

Il y a des parents qui adorent la familiarité des diminutifs et des surnoms et d’autres qui détestent ça au point de choisir le nom de leur enfant en conséquence. En tant que parents, on se forge une idée des amitiés futures de notre enfant bien avant qu’il soit né et le prénom fait partie des variables qui en font partie et qu’on peut contrôler un peu d’avance.

Pourtant, les parents ont beau choisir le prénom Alexandre pour que leur enfant se fasse appeler Alex, rien n’oblige les amis du primaire et du secondaire à le faire. Une fois qu’on a donné un prénom à notre enfant, ce prénom fait son chemin et donnera ce qu’il donnera, selon les amis qu’il rencontrera sur son chemin. Vous pouvez quand même y mettre du vôtre puisqu’une Juliette a bien plus de chances de se faire appeler Juju qu’une Anne qui, elle, s’appellera toujours Anne.

Si vous aimez les diminutifs

Si vous trouvez que les diminutifs ont un petit je-ne-sais-quoi d’affectueux et d’amical, vous pouvez aider un peu les choses en choisissant un prénom qui a plusieurs syllabes. Par exemple, Alexandra devient Alex, Gabriel devient Gab ou Gaby, Fredéric et Frédérique deviennent Fred ou Frédou et Philippe devient Phil.

Les prénoms qui commencent par une consonne sont aussi plus faciles à transformer parce qu’on peut en doubler la première syllabe. Par exemple, Julien devient Juju et Clotilde devient Cloclo. Essayez de répéter la première syllabe de votre prénom préféré et vous verrez si ça se dit bien.

Certains prénoms ont aussi leurs diminutifs même si on n’y pensait pas nécessairement au premier abord. Charles, par exemple, peut devenir Charlie, c’est évident, mais on ne penserait pas nécessairement au Chuck qu’utilisent les anglophones. Chuck Norris est un Charles et Charlie Brown se fait aussi appeler Chuck à l’occasion. Parmi les autres diminutifs utilisés du côté anglophone et qui sont moins évidents, on retrouve Bill pour William, Hank pour Henry, Frank pour François ou Francis, et Dick pour Richard.

Si vous redoutez les diminutifs

Si au contraire vous préférez éviter les diminutifs parce que vous y avez eu droit pendant une bonne partie de votre enfance, c’est aussi possible de le faire. En choisissant un prénom très court, vous pourrez éviter la plupart des diminutifs. Anne, notamment, n’a pas de diminutif. On peut chercher aussi longtemps qu’on voudra (et croyez-moi, mes amis l’ont fait!), il est impossible d’en créer pour ce prénom.

D’autres prénoms s’y prêtent également difficilement, comme :

  • Valentin
  • Léo
  • Axelle
  • Noah
  • Liam
  • Victor
  • Aurélien
  • Adam
  • Arsène
  • Maude
  • Mia
  • Etc.

Pensez aussi à tester le prénom avec le nom de famille quand vous penserez aux diminutifs. Par exemple, un Thomas Matte deviendra vite Tom Matte à l’école.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Célébrez l'arrivée du printemps avec les Imageries!

Gagnez 6 Imageries des Éditions Fleurus!

Commentaires