Bébé

Des cocons pour prématurés

Un hôpital français a mis au point un "cocon" pour nouveau-nés, permettant aux grands prématurés de retrouver la position et la mobilité qu'ils avaient dans le ventre de la mère, et d'accélérer leur développement.

C'est une première en France, et le pavillon mère-enfant de l'hôpital Nord de Marseille peut être fier de cette innovation. Après dix ans de recherche, l'équipe du Dr Christian Palix, chef de l'unité de néonatalogie, a mis au point un "cocon" pour nouveau-nés, permettant aux grands prématurés de retrouver la position et la mobilité qu'ils avaient dans le ventre de la mère, et d'accélérer leur développement.

Véritables "utérus de suite", ces berceaux de mousse ont été spécialement étudiés pour donner au nouveau-né un environnement semblable à celui in utero : "Un travail de longue haleine, explique le Dr Palix, que nous avons accompli en équipe". Danielle Salducci, kinésithérapeute, ainsi que le Dr Marie Fabre-Grenet, neurocomportementaliste, ont contribué chacune à cette belle réalisation.

Le cocon, prévu pour accueillir le nouveau-né jusqu'à l'âge de quatre mois, comporte une partie supérieure plus étroite pour la tête, et une partie inférieure plus large pour le bassin. "Le plus important est le trépied décrit Danielle Salducci, du Centre d'action médico-sociale précoce (CAMSP), qui garde les genoux de l'enfant surélevés et l'empêche de pousser avec les pieds".

Le bébé est ainsi "rassemblé et contenu", lui évitant de subir la position de "la grenouille", très mauvaise pour son développement moteur et psychique. "Nous avons pu comparer le comportement des bébés suivis par cette technique et ceux qui ne l'étaient pas. La différence est flagrante au niveau de l'éveil comme des fonctions vitales de l'organisme, ajoute le Dr Fabre-Grenet. Ce cocon, en reproduisant une position naturelle, réduit le stress du nouveau-né et lui évite de futurs problèmes d'articulations et respiratoires".

Même pour les enfants nés à terme, ce "nid" présente des avantages indiscutables : "Dès trois semaines d'âge, ils sont capables de se saisir de certains objets, au lieu de trois à quatre mois normalement, selon le Dr Palix. Il est très important pour la coordination des mouvements que l'enfant puisse voir ses mains. C'est impossible en position d'écrasement sur le dos et avec la tête en hyper-extension".

Source : La Provence.com, 24 mars 2007


Cette semaine
Mon enfant est déjà épuisé par la rentrée

À peine quelques semaines après la rentrée scolaire, que déjà, votre enfant a l’air exténué. Normal? La fatigue scolaire est un phénomène bien réel.

Les meilleures activités et sorties du mois de septembre 2021

L'automne est à nos portes... mais l'été n'a pas dit son dernier mot! Avec ce sentiment de douce euphorie de vivre sur du temps emprunté, on profite à fond du beau temps : allez, tout le monde dehors!

Réconfortants chaussons aux pommes

Déjà le temps des pommes! Pourquoi ne pas passer une belle matinée d’autocueillette et de cuisiner votre belle récolte? Voici une bonne recette présentée par Les pommes qualité Québec. 

Un petit dernier?

Le congé parental est terminé. Le grand bébé fait ses nuits. Bientôt, il sera propre. Le plus vieux entre à la maternelle. Papa et maman retrouvent un peu de liberté. Mais la tentation d’un petit dernier est forte…

Nos Concours

Gagnez une échelle de croissance d'une valeur de 40$!

Suivez la croissance de votre enfant grâce à Odie!

J'explore la mer des Caraïbes - Mon premier guide de voyage

Participez pour gagner le guide voyage “J’explore la mer des Caraïbes”

Éloignez les poux rapidement grâce à SOS Poux!

Participez pour gagner la trousse complète et le shampoing de SOS Poux

On se prépare pour l'Halloween avec Auzou!

Gagnez deux livres d’Halloween de Auzou

Simplifiez les lunchs grâce à Geneviève O’Gleman!

Gagnez le livre de recette Les Lunchs de Geneviève O’Gleman

La collation idéale pour votre pause santé!

Gagnez une boîte de collation Sesame Snaps

Commentaires