Bébé

Étapes clés du développement des jeunes enfants

Des recherche réalisées au cours des années démontrent que les soins reçus par les enfants lorsqu’ils sont petits ont une incidence sur l’adulte qu’ils deviendront.

D’autres études révèlent que les parents qui connaissent les étapes du développement de l’enfant sont plus attentifs, sensibles et mieux outillés pour intervenir, et leurs enfants sont plus avantagés à court et à long terme.

Selon une enquête visant à sonder les connaissances des adultes de l’Alberta concernant le développement des enfants (Alberta Benchmark Survey: What Adults Know About Child Development), les parents ont une bonne idée des étapes clés du développement physique d’un enfant, par exemple le moment où il fait ses premiers pas, mais ne connaissent pas aussi bien les étapes importantes de son développement intellectuel et social.

Pour en arriver à ces conclusions, l’Alberta Centre for Child, Family and Community Research a effectué un sondage auprès de 1 400 parents et autres adultes qui interagissent avec des enfants. L’enquête a révélé que la plupart des personnes interrogées savaient quand et comment les enfants apprennent à marcher, à lancer un ballon ou à dessiner. Par contre, elles n’étaient pas convaincues d’avoir bien répondu aux questions sur l’attachement, les liens avec autrui, l’empathie, l’amitié, la coopération et la communication.

Afin d’assister les parents, les intervenants et toute autre personne qui s’occupe des enfants, les étapes clés du développement au cours des cinq premières années de vie sont présentées ci-dessous. 

Première année de vie

L’attachement, la personnalité, les aptitudes à communiquer et le sens de la coopération commencent à se développer dès la naissance et sont déjà bien établis à un an.

L’allaitement

Les études montrent que les enfants nourris exclusivement au sein durant les six premiers mois, et qui continuent d’être allaités jusqu’à l’âge d’un an, manifestent un attachement profond envers leur mère et acquièrent des compétences intellectuelles qui les suivront à long terme. Certains travaux de recherche révèlent aussi que les enfants allaités pleurent moins, sont plus éveillés que les autres enfants de leur âge et ont un meilleur développement moteur. Les mères qui allaitent ont davantage confiance en elles-mêmes et sont plus tendres et attentionnées. L’allaitement présente également des avantages importants pour les enfants sur les plans de la nutrition et de la santé, comme une protection contre certaines maladies et infections. Ces avantages peuvent s’expliquer par le lait maternel en soi, l’intimité avec la mère qui serre le bébé dans ses bras, le contact peau à peau fréquent, la communication verbale et le contact visuel entre la mère et l’enfant.

Les pleurs

Les pleurs constituent la première forme de communication des bébés. Les divers pleurs signalent différents besoins et désirs, mais il arrive aussi que des bébés en santé pleurent sans raison apparente. La durée des pleurs varie beaucoup. La plupart des bébés pleurent d’une heure à trois heures par jour au cours des six premières semaines de leur vie. La durée et l’intensité des pleurs continuent d’augmenter jusque vers trois mois, puis diminuent alors que les bébés apprennent à communiquer en souriant, en touchant et en babillant. Certains pleurent constamment sans raison apparente et il est difficile de les apaiser. On dit souvent d’eux qu’ils souffrent de coliques, mais le problème tend à se résorber vers le cinquième mois.

L’attachement

Vers l’âge de six mois, les bébés commencent à développer un lien affectif avec la principale personne qui s’occupe d’eux. Ce processus est appelé l’« attachement ». Les donneurs de soins qui sont chaleureux, attentifs et sensibles aux besoins des enfants aident ces derniers à établir des relations et des liens d’attachement positifs. Les enfants qui se sentent en sécurité avec au moins une personne qui prend soin d’eux développent une bonne estime de soi et font confiance aux autres. Ils font preuve d’autonomie, d’efficacité, d’empathie et de compétence, de la petite enfance à l’adolescence.

Si le lien d’attachement avec les personnes qui s’occupaient d’eux lorsqu’ils étaient petits se maintient à mesure qu’ils grandissent, ils continueront à nouer des relations étroites avec les autres tout au long de leur vie. Les relations d’attachement permettent également aux enfants de mieux comprendre et d’apprécier leur culture. Les enfants dont le lien d’attachement est non sécurisant peuvent éprouver en grandissant des difficultés telles que les troubles du comportement, l’agressivité, la dépression et les comportements antisociaux. Des études récentes indiquent aussi que les enfants qui reçoivent des signaux mixtes des personnes qui s’occupent d’eux (réconfort et colère en même temps) sont plus à risque d’avoir des lacunes dans leur développement.

Personnalité

Dès les premiers mois, il est déjà possible d’observer les différents tempéraments des bébés et la façon dont ils réagissent aux inconnus et au milieu qui les entoure. Certains d’entre eux se montrent rapidement intéressés aux nouveaux objets tandis que d’autres sont plus lents ou ne réagissent pas du tout. Certains peuvent facilement se promener des bras d’un adulte à ceux d’un autre, tandis que d’autres insistent pour rester dans les bras de leur mère. Certains sont actifs; d’autres sont calmes. Certains sont faciles à réconforter et s’adaptent bien aux nouvelles expériences. D’autres sont difficilement consolables et n’aiment pas la nouveauté. Certains rient beaucoup, d’autres, très peu. Les parents doivent porter attention au tempérament de leur bébé et s’ajuster aux signaux qu’il leur envoie.

Autour de leur premier anniversaire, les bébés commencent à faire des activités et à partager des objets avec les autres. Ils s’intéressent aux autres enfants et aux membres de la famille, comme les frères et sœurs ou les grands-parents. Ils tendent aussi les bras pour être pris par les parents ou les personnes qui s’occupent d’eux et aiment s’adonner à des jeux.

De un an à trois ans

Entre un an et trois ans, les petits deviennent plus autonomes. Ils apprennent à parler, prennent conscience de leur propre existence et des besoins des autres et choisissent des activités qui les intéressent. Dès l’âge de deux ans, les enfants commencent à faire preuve de patience, à avoir une certaine maîtrise de soi et à se faire des amis. Au cours de leur troisième année, ils montreront des signes de gentillesse, de curiosité, de créativité et d’ingéniosité et auront envie de prendre soin d’autrui. Vers l’âge de trois ans, tous ces traits commencent à définir leur personnalité.

Comportement

Les conflits se manifesteront souvent lorsque les parents imposent des règles et définissent les limites, habituellement pour protéger l’enfant. Les jeunes enfants qui sont fâchés ou frustrés peuvent se mettre à crier, à mordre, à frapper ou à faire des crises. Ces comportements difficiles diminueront au fur et à mesure que les enfants développeront leurs habiletés verbales et sociales. C’est à cette étape importante que les jeunes enfants apprennent à exprimer leurs émotions verbalement au lieu de faire des crises, à négocier plutôt qu’à donner des ordres et à se réconcilier avec les autres à la suite d’un conflit. L’apprentissage de ces habiletés à cet âge permet de croire que les enfants les mettront en pratique le reste de leur vie.

L'apprentissage du langage

La capacité d’apprendre des langues se développe avant trois ans. Les enfants s’expriment d’abord en utilisant un seul mot (« jus » pour dire « je veux du jus »), puis ils font des phrases de deux mots (« veux jus »), de trois mots (« veux du jus ») et enfin des phrases plus complexes (comme « je veux du jus dans un verre rouge »). En répétant des mots, en identifiant des objets et en posant beaucoup de questions, les donneurs de soins aident à améliorer les compétences langagières de l’enfant durant cette phase de l’apprentissage. Faire la lecture aux tout-petits favorise aussi l’acquisition du langage dès la petite enfance et l’apprentissage de la lecture.

De trois à cinq ans

À mesure que les jeunes enfants communiquent davantage avec des mots et que leur imagination et leur sentiment d’empathie se développent, ils se choisissent des amis, forment des groupes et coopèrent pour atteindre des buts. Toutes ces compétences s’acquièrent au moyen du jeu non structuré et grâce aux interactions avec les membres de la famille.

Les enfants apprennent d’abord à s’amuser seuls ou avec des adultes. Vers l’âge de trois ans, ils jouent plutôt côte à côte et, vers l’âge de quatre ans, ils sont capables de se divertir en petits groupes. Certains enfants préfèrent s’amuser seuls, tandis que d’autres jouent habituellement avec quelques amis. Certains préfèrent les jouets qui favorisent l’apprentissage cognitif (par exemple, les casse-tête, les jeux d’assemblage), tandis que d’autres aiment les jeux symboliques (par exemple, jouer au papa et à la maman, au magasin, au pompier), faire des choses avec leurs mains (par exemple, bricoler, empiler des cubes) ou faire de l’activité physique et jouer dehors. Les garçons aiment souvent jouer à se batailler avec leurs amis ou courir pour essayer de les attraper tout en riant et en s’amusant.

L'importance du jeu

Le jeu non structuré permet aux enfants d’imiter les adultes, d’améliorer leurs habiletés motrices, d’accroître leur confiance en soi, de développer leur créativité et d’apprendre à coopérer avec leurs amis. Les parents devraient faire une grande place aux activités non structurées où les enfants apprennent à diriger leurs propres jeux.

Conclusion

Pendant les cinq premières années de vie, les enfants apprennent à établir des liens avec les autres, à communiquer, à coopérer, à se faire des amis et à jouer. Les parents et les intervenants qui comprennent les étapes clés du développement peuvent interagir avec les enfants d’une façon qui permet de stimuler l’apprentissage, d’améliorer les comportements et de diminuer les problèmes affectifs qui pourraient survenir plus tard.

Informations

Références : Tremblay RE, Barr RG, Peters RDeV, Boivin M, eds. Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants – Agressivité; Allaitement; Attachement; Développement du langage et alphabétisation; Jeu; Parents – Habiletés; Pleurs; Relations entre pairs; Tempérament. Montréal, Québec : Centre d’excellence pour le développement des jeunes enfants. Disponible sur le site.

Répondre aux besoins des enfants : Les étapes clés du développement des jeunes enfants. Montréal, Québec : Centre d’excellence pour le développement des jeunes enfants; 2009 : 1-2. Série Art d'être parent du CEDJE. Disponible sur le site en format PDF. Page consultée le 4 janvier 2010.

Centre d'excellence pour le développement des jeunes enfants (CEDJE)

Pour une compréhension plus approfondie de différents sujets concernant les enfants, consultez nos textes d’experts dans l’Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants, accessible gratuitement.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Gagnez 1 des 5 d?sinfectants pour les mains de Attitude.

Petits formats parfaits pour le sac ? dos.

Gardez bébé au chaud cet hiver grâce à Kokoala!

Profitez de l’hiver grâce à Kokoala.

Commentaires