Ado

La mue de la voix d’enfant

Un après-midi, vous entendez votre jeune adolescent apostropher sa sœur sur un ton plus ou moins harmonieux. Jusqu’ici, rien d’inhabituel, mais…

… Vous constatez tout à coup que la voix de votre garçon joue au ping-pong et atteint les hauts et les bas d’un registre vocal encore inexploré! Et voilà le début d’une nouvelle étape de sa vie : cette voix instable représente l’une des manifestations de la puberté : la mue.

Qu’est-ce que la mue exactement?

La mue est un changement de la voix qui marque l’entrée de l’enfant dans l’adolescence, et ce, autant pour la fille que pour le garçon. Durant cette période appelée puberté, l’action des hormones provoque des transformations telles que l’apparition de poils, la maturation des organes génitaux et, probablement parmi les plus perceptibles (et flagrantes), la variation du timbre de la voix. Vous aurez remarqué que durant l’enfance, les voix du garçon et de la fillette ne présentent pas de grandes différences, elles sont plutôt semblables.

À l’image de tout le reste du corps humain, le mécanisme phonatoire, qui sert à produire les sons et la voix, est un système étonnant. Constitué très tôt durant la gestation, au cours du troisième mois, le larynx subira de grands changements au niveau de sa taille, de son orientation et de sa situation dans la gorge. Il atteindra sa position définitive après la puberté. À la naissance, les cordes vocales ne mesurent que quelques millimètres et sont tendues à l’intérieur du larynx qui est, pour sa part, la moitié de la longueur et le tiers du diamètre de celui de la femme adulte. Une remarquable croissance provoquera une augmentation de la taille du larynx d’environ 60 % chez les garçons et de 35 % chez les filles. Les cordes vocales passeront quant à elles, de 4 ou 5 millimètres chez l’enfant à près de 18 millimètres pour la femme adulte et à 24 mm pour l’homme.

L’enfant naîtra aussi avec un larynx situé plutôt haut comparativement à l’adulte. Durant ses premières années, le petit verra son appareil se développer, certaines composantes étant même absentes à la naissance se constitueront au fil du temps. Par exemple, le ligament vocal individualisé permettant à la corde vocale de demeurer très flexible et probablement plus résistante aux cris et pleurs du bébé est inexistant au départ, mais apparaît vers l’âge de quatre ans pour compléter sa formation à la puberté. Le cartilage thyroïde se refermera aussi chez le garçon pour créer la « pomme d’Adam ».      

La puberté

La puberté peut s’étaler sur quelques années : chez la fille, c’est habituellement entre neuf et seize ans que le phénomène se produit alors que pour les garçons, c’est plutôt entre douze et dix-huit ans. Alors que la fille peut vivre des changements peu importants durant une période allant jusqu’à trois ans, le garçon subit des modifications vocales de façon beaucoup plus spectaculaire dans un laps de temps plus court, soit de six mois à un an. Sous l’influence d’hormones mâles qui marquent le passage vers l’âge adulte (la testostérone en est un exemple), les plis vocaux s’épaississent et provoquent une baisse du registre de la voix. Celle de la femme gagne en harmoniques graves et baisse d’une tierce environ (deux tons) alors que la voix de l’homme, après une période d’instabilité, passera définitivement de la voix de tête (voix légère d’enfant) à la voix de poitrine, plus profonde, se retrouvant à plus ou moins une octave (six tons) plus basse!

La mue psychologique : à ne pas négliger

Bien que la mue semble être un phénomène purement anatomique, il ne faut pas négliger les aspects psychologiques d’un tel changement. Devant l’instabilité de sa voix, les passages involontaires entre les deux registres lorsqu’il parle et la modification du timbre, l’adolescent peut avoir de la difficulté à vivre ce passage désagréable et à accepter sa nouvelle voix. Il peut être bénéfique de discuter avec le jeune et d’exposer les changements qui s’opèrent en lui et qui modifient sa voix et son corps. De savoir qu’il s’agit d’une étape passagère le sécurisera. Qui dit puberté, dit aussi nouvelle identité sexuelle. En faisant le deuil de sa voix d’enfant, le jeune doit aussi tourner la page sur ses années d’enfance. Il est donc important de guider l’adolescent dans ce cheminement rempli d’inquiétudes, mais aussi d’une ouverture et d’un épanouissement vers l’âge adulte. Respectez alors cette nouvelle voix et amenez votre jeune à l’explorer.

La voix chantée

L’enfant doit-il chanter ou non durant la mue? Tout le monde ne s’entend pas sur cette question. Yves Ormezzano, phoniatre et ORL français, nous dit ceci : « la réponse [à la mue] est sans doute dans le larynx et la technique vocale des principaux intéressés. (…) Un enfant qui possède un bon schéma corporel et pas seulement vocal sera parfaitement conscient de ce qui se passe (...). L’idéal est de posséder la meilleure technique vocale avant la mue. » Un adolescent ayant chanté de façon régulière étant enfant, et qui poursuit une pratique vocale saine pourra donc probablement atténuer les difficultés vécues durant cette période.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Gagnez une carte-cadeau de 100$ chez Patati & Patata !

Courez la chance de gagner une carte-cadeau de 100$!

Commentaires