Vie scolaire

Échec au premier bulletin : que faire?

Depuis septembre, Charles, 10 ans, peinait à faire ses devoirs de mathématiques et obtenait de mauvaises notes. Ses parents n’ont donc pas été surpris de voir un échec à son bulletin. Pour les parents de Florence, 14 ans, ce fut plutôt un choc. Selon leur ado, « tout allait comme sur des roulettes ».

Mais alors, comment bien réagir à l’échec de son enfant?

Le bulletin vous informe des apprentissages réalisés par votre enfant, mais il ne dit pas tout. Il ne met pas en valeur ses talents artistiques ou sportifs. Il ne mentionne pas les qualités qui le caractérisent comme son empathie, sa persévérance ou sa générosité.

Votre enfant peut être triste, fâché ou honteux d’avoir obtenu une ou plusieurs notes décevantes. Il est donc inutile de le chicaner ou de lui infliger une punition. Une telle réaction pourrait le conduire à vous cacher ses mauvais résultats dans le futur. Et ce n’est pas ce que l’on veut…

Les raisons qui peuvent expliquer l'échec
  • Un manque d’effort
  • Une baisse de motivation
  • Une situation stressante : changement d’école, déménagement, deuil, divorce, etc.
  • Des difficultés relationnelles avec son professeur ou ses compagnons de classe
  • Un problème de concentration
  • Un blocage avec certaines notions en particulier
  • Un problème de vue ou d’ouïe

Si votre enfant n’a pas fourni assez d’efforts, une bonne discussion s’impose. Rappelez-lui l’importance des études et la valeur de l’effort. Convenez d’un horaire à respecter : étude, amis, activités…

Si vous savez que votre enfant a travaillé très fort, alors encouragez-le à poursuivre dans cette voie et soulignez ses réussites. Rassurez-le : c’est certain que ses efforts seront récompensés un jour ou l’autre.

Peu importe le problème, il est essentiel de corriger la situation le plus tôt possible afin que votre enfant ne prenne pas de retard.

Passer en mode solutions

1. Discutez avec son enseignant

La remise du premier bulletin coïncide avec la rencontre parent-enseignant. Profitez-en pour parler de vos inquiétudes. Pour être certain de ne rien oublier, notez vos questions avant la rencontre. Il pourra également vous donner d’excellents conseils et vous référer, au besoin, à un spécialiste.

2. Engagez un tuteur

Parfois, quelques séances avec un tuteur suffisent à surmonter les petits blocages. Il se peut également que votre enfant ait besoin d’une aide plus durable. Comme le tuteur est seul avec votre enfant, toute son attention est tournée vers lui. Il pourra lui donner de nombreuses astuces et stratégies qui le mèneront sur la route du succès.

3. Revoyez ses habitudes

Dans certains cas, certaines habitudes nuisent à l’apprentissage. Il suffit donc d’apporter quelques changements.

  • Faire ses devoirs dans un environnement calme, exempt de distractions
  • Planifier ses devoirs, ses leçons et ses activités parascolaires en écrivant tout dans son agenda
  • Pratiquer une activité physique tous les jours
  • Manger sainement
  • Dormir assez

En terminant, rappelez-vous qu’il ne s’agit que de la première étape. Votre enfant a encore beaucoup de temps pour se rattraper.

Succès Scolaire

Succès Scolaire est une entreprise québécoise vouée à la réussite scolaire des élèves des niveaux primaire, secondaire et collégial. Depuis son ouverture en 2006, près de 30 000 élèves ont eu recours aux services personnalisés d’aide aux devoirs, de soutien scolaire, de rattrapage scolaire, de cours d’été et de préparation aux examens. Les tuteurs professionnels guident les élèves vers la réussite scolaire au moyen d’une méthode d’apprentissage innovatrice qui comprend entre autres le « Réseau Succès Scolaire ».


Cette semaine
Jardins de lumière souligne cette année ses 30 ans!

Aucun doute possible, l’événement fait bel et bien partie des traditions d’automne à Montréal. Une belle tradition qui a su se renouveler au fil des ans tout en conservant son cachet et son authenticité.

L’hyperparentalité peut-elle être toxique?

En avril 2019, le Centre universitaire de santé McGill publiait un communiqué de presse qui faisait état d’une augmentation du nombre d’enfants et d’adolescents vus à l’urgence pour des tentatives de suicide ou des idées suicidaires.

Quand les devoirs tournent au drame

Séance de torture. Corvée. Bataille. Ces mots ne devraient jamais servir à décrire la période des devoirs et leçons. Et pourtant, c’est la dure réalité de plusieurs enfants…et parents. Comment transformer ce moment difficile en une activité plaisante? On vous propose quelques astuces.

Préparer son enfant à faire face aux jugements

Chaque année à la rentrée scolaire, quel parent n’est pas un peu inquiet de savoir comment son enfant se défendra dans la cour d’école face aux potentiels jugements des autres enfants.

Nos Concours