Vacances

Pas besoin d'attendre une heure avant la baignade

Il s’agit d’un mythe urbain sans raison médicale.

Attendre une heure après avoir mangé avant d'aller se baigner, alors que la chaleur est accablante et que l'eau de la piscine est si invitante? Rien d'autre qu'une légende urbaine bien ancrée dans les mœurs, disent les experts.

« Ma mère m'a encore téléphoné la semaine dernière pour me le rappeler », a dit en riant le docteur Gord Sleivert, du Sports Center Training Facility, en Colombie-Britannique. Il ajoute qu'on encourage même les nageurs olympiques à manger un peu avant une compétition, et qu'on leur permet d'avoir un goûter avec eux sur le bord de la piscine.

Leurs entraîneurs ne craignent pas une seconde de voir une moitié de banane ou quelques bouchées d'une barre nutritive provoquer des crampes qui mettront fin à leur course, a dit le docteur Sleivert. « Au contraire, nous voulons nous assurer qu'ils sont bien alimentés, bien hydratés, et qu'ils peuvent performer. »

Pratiquement tous ceux qui ont grandi pendant les années 1960 ou 1970 se souviennent de la règle qui imposait une heure d'attente entre le repas et la baignade. Mais rares sont ceux qui peuvent identifier l'origine de cette règle, tout comme il est difficile de dire à quel moment les papas et les mamans ont cessé d'en tenir compte.

Les sociétés canadienne et américaine de la Croix-Rouge, les YMCA du Canada et la Société de sauvetage du Canada sont incapables de dire comment cette croyance a vu le jour.

« C'est certainement ce que me conseillaient mes parents quand j'étais enfant, a dit Shelley Dalke, coordonnatrice des programmes de sécurité nautique de la Croix-Rouge canadienne. Je sais donc que ça circule depuis longtemps. Mais nous (à la Croix-Rouge) n'avons jamais pu découvrir d'où ça provient. »

Mais Ian Fleming, un archiviste au siège social canadien des YMCA, a trouvé une référence dans « The Royal Life Saving Society Handbook of Instruction », publiée en... 1936. « Le moment le plus approprié pour la baignade est environ deux heures après un repas, quand la nourriture consommée aura été partiellement digérée, peut-on y lire. En aucun cas ne devrait-on se baigner après un gros repas, lorsqu'on vient de faire un exercice physique vigoureux, lorsque le corps se refroidit après avoir transpiré ou lorsqu'on frissonne. »

Le conseil « ne nagez pas après avoir mangé » proviendrait donc d'une croyance selon laquelle l'estomac et les membres entreraient en compétition pour le sang oxygéné. « J'imagine que la théorie à l'époque était quelque chose comme : « on vient de manger beaucoup de nourriture, donc on aura besoin de beaucoup de sang dans la région de l'abdomen, donc ce sang ne sera pas disponible pour les muscles, et donc on pourrait avoir des problèmes en nageant » », a expliqué le docteur Sleivert.

Pour sa part, le docteur Peter Wernicki, de la Croix-Rouge américaine, admet que la digestion nécessite un plus grand apport sanguin dans l'abdomen. « (Mais) toute personne en santé a amplement de sang et d'oxygène, et ils peuvent faire les deux, a-t-il dit depuis Vero Beach, en Floride. Si on prévoit faire un exercice physique vigoureux - tout exercice -, alors ce n'est pas une bonne idée de tout d'abord prendre un gros repas. Ça peut vous rendre inconfortable. Ça peut même nuire à votre performance. Mais vous n'allez pas vous noyer. »

Mme Dalke ajoute que lorsque des parents demandent conseil à ce sujet, la Croix-Rouge recommande de tout simplement faire preuve de jugement. « Avec leurs enfants, le message est : tenez compte de ce qu'ils mangent et de l'activité à laquelle ils vont participer, a-t-elle dit depuis Vancouver. S'ils prennent un gros repas et qu'ils ont ensuite l'intention de nager une grande distance, il faut en tenir compte. Mais si c'est un repas ou un goûter habituel, et que l'enfant ne souffre normalement pas de crampes après avoir mangé, alors cette activité ne devrait pas être différente des autres. »

Source

La Presse Canadienne


Cette semaine
Guide cadeaux pour les 12 ans et plus

Ils ne sont plus des enfants… mais pas encore des adultes. Parfois, on ne sait pas comment faire plaisir à nos 12 ans et plus! Ces 10 idées devraient vous aider à garder le titre de « maman la plus cool au monde ». 

Hypocondrie et pandémie

On le sait, l’anxiété est un mal de plus en plus généralisé dans notre société moderne, et les événements des derniers mois n’ont rien fait pour aider les choses. 

Guide cadeaux pour maman

Les mamans priorisent toujours les besoins de ceux qu'elles aiment avant les leurs alors pourquoi ne pas mettre son nom en haut de la liste cette année? Voici des suggestions qui plairont à tous les types de mamans.

Des Fêtes écologiques

On peut montrer qu'ont tient à l'environnement en s'en souciant tout autant durant les Fêtes que durant le reste de l'année.

Nos Concours

Gagnez le livre Bœuf braisé au jus

Participez pour gagner le livre Bœuf braisé au jus de Mamzells

Gagnez une Poupée Maplelea

Participez pour gagner une poupée Maplelea de votre choix et un journal d'histoire

Gagnez 2 produits Petit Prince d'Homeocan

Participez pour gagner deux des nouveaux produits Petit Prince d'Homeocan

Gagnez le livre Recettes parfaites pour enfants un peu (beaucoup) difficiles

Participez pour gagner le livre de recette de Caroline Savard de Wooloo

Commentaires