Sécurité

Quasi-noyade durant un cours de natation

Les leçons de natation du samedi matin sont un incontournable inscrit au calendrier hebdomadaire des jeunes familles, surtout au printemps.

L’automne passé, ce qui aurait autrement été un cours normal s’est transformé en quasi-tragédie pour une famille de Calgary. Ellie Fryia, 3 ans, est tombée dans la piscine du YMCA sans dispositif de flottaison. Son instructeur et le sauveteur de service avaient le dos tourné. Heureusement, l’intervention rapide de sa mère a permis de sauver la vie de la fillette.

Prévenir les accidents

Cet événement est un rappel important des dangers de l’eau et de la nécessité d’une vigilance constante lorsque les enfants sont autour de l’eau — des accidents peuvent survenir en un clin d’œil. Dans ce cas, trois personnes avaient la responsabilité de cet enfant. Soit l’instructeur, le sauveteur et la mère.

Heureusement, la mère a vu l’incident. Cependant, nous devrions concentrer nos efforts sur les techniques de survie et sur les mesures à prendre en cas de chute accidentelle. Ceci peut être pratiqué et enseigné d’une façon ludique et non traumatique en jouant avec l’enfant. Comment? En travaillant la résolution de problèmes. De cette façon, même un enfant de 2-3 ans pourra acquérir les compétences nécessaires pour se sortir d’une situation délicate et potentiellement dangereuse de manière amusante, interactive et douce.

L’enfant apprendra à respecter l’eau, à faire preuve de prudence et à savoir quoi faire s’il se sent en danger. Ces compétences acquises, favorisant sa propre débrouillardise face à l’eau, ne seront pas seulement utiles pendant les cours de natation, mais partout où il sera en présence d’un plan d’eau, qu’il soit privé ou public. Nous enseignons aux enfants d’âge préscolaire comment s’arrêter, tomber et se rouler en cas d’incendie. Pourquoi ne pouvons-nous pas leur apprendre quoi faire s’ils tombent à l’eau?

Repenser le système

Ceci soulève mon deuxième point. Fournissons-nous suffisamment de formations et d’instructions spécialisées aux sauveteurs et instructeurs qui travaillent avec vos enfants? Les sauveteurs ont une grande zone à surveiller dans la piscine et doivent décider où concentrer leur attention. Il serait important de déterminer un ratio de sauveteurs plus sécuritaire lors des cours donnés aux jeunes enfants.

Ceci s’applique également à la formation et au protocole de l’instructeur. Je ne connais pas les détails de l’incident de Calgary. J’émets un commentaire personnel général selon mon expérience. Ne devrions-nous pas nous attendre à des compétences plus élevées de la part des instructeurs qui enseignent aux enfants de moins de 4 ans? Enseigner aux jeunes enfants est un mandat très difficile et d’une grande responsabilité. C’est un travail qui se doit d’être bien effectué par des instructeurs expérimentés et hautement responsables.

Il faudrait également, je crois, changer les mentalités en ce qui concerne les salaires octroyés aux instructeurs. Afin d’attirer des professionnels spécialisés et hautement qualifiés et les maintenir dans leur emploi.

J’étais heureuse d’apprendre que les enfants portent des gilets de sauvetage durant les cours.  Le problème est que ces gilets doivent être retirés pour exécuter certains exercices. C’est justement à ce moment que l’incident s’est produit. Il n’est pas inhabituel que les jeunes enfants bougent et s’agitent en attendant leur tour.

Moins d’enfants, plus d’attention

Ceci m’amène à mon dernier point: les bénéfices des cours privés. Lors d’un cours de groupe, les enfants n’obtiennent qu’une fraction du temps d’enseignement, car le temps doit être réparti de façon équitable. Malheureusement, il arrive parfois que des situations imprévisibles se produisent lorsque les enfants attendent leur tour.

Les enfants peuvent s’ennuyer ou avoir froid, ce qui les pousse à trouver des moyens pour se distraire. À Calgary, l’instructeur ne s’attendait pas à ce que l’enfant perde l’équilibre et tombe à l’eau. Les cours de groupe peuvent convenir pour certains enfants qui apprennent mieux en imitant les autres. Cependant, je suis dans le domaine de la natation depuis plus de 30 ans, et j’ai constaté que la progression la plus rapide s’obtient par de courtes leçons individuelles.

Malheureusement, il n’y a tout simplement pas assez d’organismes offrant des cours privés aux parents désirant un enseignement plus personnalisé. Nous avons besoin de plus de piscines publiques offrant la possibilité aux parents de faire suivre des cours privés ou semi-privés à leur enfant. De plus, il n’y a pas suffisamment d’instructeurs qualifiés et formés pour offrir un enseignement efficace.

Nous avons besoin de plus d’instructeurs de natation formés sur les compétences vitales requises pour les jeunes enfants. Les sociétés nationales de cours de natation se doivent, dans un avenir rapproché, de mettre à jour leurs programmes de natation afin de répondre aux besoins spécifiques des jeunes nageurs et ainsi mieux veiller à leur sécurité.

Par Karina Renaud  

Fondatrice et propriétaire du programme Nager pour La Vie

Enseignante de plus de 1 500 cours privés par année

Pour en savoir plus, suivez la page Facebook de Nager pour La Vie

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Bayard Jeunesse fête la rentrée avec vous!

1000$ en prix à gagner, dont la chance que votre facture de fournitures scolaires vous soit payée!

Nos Concours

Passez du temps de qualité au Zoo de Granby!

Participez pour gagner deux laisser-passer pour le Zoo de Granby!

Commentaires