Santé

La violence faite aux enfants

La violence a plusieurs visages : physique, psychologique et sexuelle. On a beau se répéter que la violence est inacceptable, quand vient le temps d’intervenir, on ne sait souvent plus que faire.

La violence est une mauvaise utilisation du pouvoir et une violation de la confiance.  « J’interviens ou pas? Et si je me trompais? Ce n’est pas à moi de me mêler de ça… Cet enfant-là a des parents ».

Pourtant, sans adulte à l’affût des signes de violence, bien des enfants vont vivre en silence le calvaire qui est leur quotidien.

Violence physique

La violence physique est la plus facile à reconnaître parce qu’elle est la plus visible parce que souvent elle laisse des traces. Elle peut être constituée d’un seul événement comme de plusieurs; elle implique l'usage délibéré de la force contre un enfant d'une manière telle qu’il est blessé ou risque de l'être. La violence physique, ce n’est pas seulement agresser avec un objet ou une arme, c’est aussi battre, frapper, secouer, pousser, étouffer, mordre, brûler, donner des coups de pied. Aucune forme de violence physique sur un enfant n’est acceptable, même dans un but de discipline.

Violence psychologique

Insidieuse parce qu’on ne la voit pas, la violence psychologique c’est nuire à l’estime personnelle d’un enfant. Les menaces verbales, l'isolement social, l'intimidation, l'exploitation, ou le fait d'avoir couramment des exigences déraisonnables à son endroit tout comme le fait de le terroriser ou de l'exposer à la violence familiale constituent autant de manières de faire vivre la violence psychologique à un enfant. La violence psychologique est réelle. Un adulte peut mettre des années, voire une vie, à guérir des blessures psychologiques infligées durant l’enfance.

La négligence

La négligence chronique implique de ne pas assurer les besoins de l'enfant pour son développement et son bien-être physique, psychologique et émotionnel. Par exemple, la négligence signifie ne pas assurer à un enfant la nourriture, les vêtements, l'abri, la propreté, les soins médicaux ou la protection dont il a besoin. La négligence émotionnelle comprend le manque d'amour, de sécurité et d'estime de soi chez un enfant. La négligence chronique doit être dénoncée le plus tôt possible parce qu’elle met directement l’enfant en danger.

La violence sexuelle

Caresser, inviter un enfant à toucher ou à être touché sexuellement, les rapports sexuels, le viol, l'inceste, la sodomie, l'exhibitionnisme, ou la participation d'un enfant dans la prostitution et la pornographie sont autant d’actes considérés comme de la violence sexuelle.

Un enfant victime de violence peut l'endurer pendant longtemps avant d'en parler à quiconque. Certaines victimes ne parlent jamais de ce qui leur est arrivé.

L’agresseur

Un agresseur peut utiliser plusieurs tactiques pour avoir accès à un enfant, exercer sur lui un pouvoir et un contrôle, et l'empêcher de parler de la violence qu’il subit à quiconque ou de chercher de l'aide. Un enfant qui est l'objet de violence est habituellement en position de dépendance vis-à-vis de l'agresseur. La violence est une mauvaise utilisation du pouvoir et une violation de la confiance. Les actes de violence peuvent être commis une fois ou ils peuvent se produire de manière répétée et croissante sur une période de plusieurs mois ou même des années. La violence peut changer de forme au fil du temps.

La victime

Un agresseur peut manipuler, soudoyer, forcer ou menacer un enfant pour l'empêcher de parler à quiconque de la violence dont il est victime. Selon son âge et son développement, un enfant peut être incapable de parler de ce qui lui est arrivé ou il peut redouter de ne pas être cru. Il peut être convaincu que la violence est de sa faute et que, s'il en parle à quiconque, il sera être puni. La victime a peur de se voir, ou de voir l'agresseur, retiré de la maison, ou souffrir d'autres conséquences. Il peut avoir honte et vouloir garder secrète la violence (et les problèmes familiaux connexes) afin d'éviter d'être stigmatisé ou de voir son identité sexuelle remise en question.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Le parcours de l’horreur pour des frissons assurés

Courez la chance de gagner 4 passes pour le parcours de l'horreur du Méga Parc

Apprendre l'anglais en s'amusant!

Courez la chance de gagner le jeu de cartes Hola Clara pour apprendre l'anglais.

Commentaires