Santé

La discipline : comment s'y retrouver?

Quand les parents montrent leur joie et leur approbation envers les comportements qui respectent les valeurs familiales, cela renforce le bon comportement chez l'enfant. De la même manière, quand les parents expriment, dès les stades précoces de l'éducation, leur désapprobation devant des comportements dangereux ou désagréables, ils ont plus de chance d'y arriver plus tard quand l'enfant aura grandi.

Habituellement, les enfants veulent faire plaisir à leurs parents. Les parents avisés peuvent utiliser ce désir de faire plaisir dans les activités impliquant de la discipline, non pas dans un but de contrôle pervers, mais pour renforcer la motivation des enfants qui n’en comprennent pas toujours le bien-fondé.

Le contrôle de soi n'est pas automatique et il n'apparaît pas brusquement. Les enfants ont besoin du soutien de leurs parents pour y arriver. Selon les experts en la matière, le contrôle de soi apparaît vers l'âge de 6 ans. Donc, avant cet âge, il est important d’imposer des limites et des règles, mais il est tout aussi important de moduler ses réactions en conséquence. Ce n’est pas en hurlant après un enfant de 2 ou 3 ans qu’on va réussir à faire passer notre message. Une patiente fermeté est en soi la clé à bien des problèmes de discipline.

Définition

La discipline est l'ensemble des mesures prises par les parents pour apprendre à leurs enfants ce qui est bien et ce qui est mal. La punition n'est qu'un moyen parmi tant d'autres. Elle consiste à

La discipline est importante parce qu'elle...

  • protège les enfants,
  • leur apprend à distinguer le bien du mal,
  • leur donne un sentiment de sécurité et leur montre qu'on les aime
  • leur donne confiance en eux-mêmes et leur permet de faire de nouvelles expériences
  • leur permet de s'entendre avec les autres.
Quand

Il faut établir des règles dès qu'un bébé commence à se déplacer à quatre pattes parce qu’à cet âge la discipline sert à protéger les bébés et les petits enfants. Lorsque les enfants ont plus de trois ans, la discipline sert non seulement à les protéger, mais aussi à leur apprendre comment se comporter en société. Bien entendu, il est important de réviser ses méthodes et ses attentes en fonction de l’âge de chacun.

  • Veillez à ce que les règles soient adaptées à l'âge de l'enfant.
  • Considérez chaque enfant séparément — il n'y en a pas deux pareils.
  • Ne soyez pas trop sévère avec l'enfant si ce jour-là ça va particulièrement mal.
  • Ne permettez pas un jour quelque chose que vous interdirez le lendemain. L'enfant ne saura plus où il en est.
  • Mettez-vous d'accord avec votre conjoint sur les règles à suivre et le comportement que devrait avoir votre enfant. La cohérence est absolument nécessaire pour que l’enfant sache ce qu’on attend de lui.
  • Expliquez les règles à la gardienne et à tous ceux qui s'occupent de l'enfant.
  • N'établissez pas trop de règles, elles seront trop difficiles à appliquer.
  • Traitez l'enfant avec respect : ne le punissez pas devant d'autres personnes et, si vous vous êtes trompé, présentez-lui vos excuses.
  • Dites clairement à l'enfant ce que vous attendez de lui.
  • Soyez patient, car l'enfant fera des erreurs et c'est ainsi qu'il apprendra.
Méthodes de discipline

Il est plus facile de faire en sorte qu'un comportement ne se reproduise pas au moment où il apparaît plutôt qu’attendre à plus tard. L’enfant risque de ne pas comprendre pourquoi vous le réprimandez.

  • La meilleure façon de protéger un petit enfant est de l'éloigner du danger et de mettre les choses fragiles hors de sa portée, plutôt que le disputer parce qu’il a brisé un objet auquel vous tenez.
  • Privilégiez pour l'enfant des activités sans danger.
  • Donnez le bon exemple : si vous ne voulez pas que votre enfant jure, ne jurez pas vous-même.
  • Souriez à votre enfant, serrez-le gentiment dans vos bras et faites-lui des compliments quand il se conduit bien. Ne limitez pas l'attention que vous lui portez aux moments où il fait des bêtises. Sinon, il pourrait faire des bêtises pour avoir votre attention.
  • Exprimez-vous clairement.
Les punitions

La punition est un aspect de la discipline, mais c'est une méthode qui ne donne aucun résultat si l'on s'en sert trop souvent. Il ne faut jamais donner de fessées, car c'est inefficace et peut faire mal à l’enfant tant au plan physique que psychologique.

  • En cas de mauvaise conduite, la façon dont les parents le corrigent doit avoir un sens pour l'enfant, c’est pourquoi il est préférable d'éviter d'être tellement strict que l'enfant ne puisse pas ressentir l'amour ou les bonnes intentions de ses parents.
  • Avant même de penser à une punition, prenez le temps de parler à l’enfant et de lui faire réaliser calmement la raison de votre mécontentement.
  • Si vous êtes fatigué ou irritable, prenez une grande respiration avant de réagir. Parfois, on peut dire des paroles blessantes qu’on n’aurait pas dites un autre jour.
  • Il faut toujours donner un avertissement avant de punir. Certains emploient la règle des trois avertissements avec succès. Il s’agit de faire comprendre – et d’appliquer – qu’au troisième avertissement, il y aura une punition. Habituellement, quand on fait le décompte (« Je t’ai déjà donné 2 avertissements. Tu sais qu’au troisième, tu seras puni. ») l’enfant réagit avant la punition.
  • Il est important de punir l'enfant dès que la bêtise a été faite. Toutefois, vous devez d'abord veiller à ce que l'enfant connaisse les règles et sache quelles seront les conséquences s'il les transgresse.
  • Vous pouvez mettre l'enfant tout seul dans un endroit tranquille pendant quelque temps : selon l’âge, cinq à quinze minutes devraient suffire à le calmer et lui permettre de réfléchir à la situation.
  • Vous pouvez confisquer à l'enfant quelque chose qui est en rapport avec la faute qu'il a commise ou qui est l’objet d’un litige qui ne se règle pas.
Pour avoir de l’aide

Si jamais vous sentez que vous perdez le contrôle, essayez de vous calmer en vous enfermant dans votre chambre quelques minutes, en demandant à quelqu’un d’autre de prendre la relève, en appelant un proche, en allant marcher autour de la maison… Peu importe la méthode, l’important c’est d’éviter de poser des gestes regrettables ou de dire des paroles blessantes.

Sachez aussi qu’il existe des organismes spécialisés qui n’attendent qu’un appel pour vous aider.

La ligne parents de Tel-Jeunes
La ligne parents est un centre d'intervention téléphonique destiné aux parents qui s'interrogent sur l'éducation de leurs enfants ou qui éprouve des difficultés dans leur rôle de parent. Une équipe d'intervenants professionnels assure un service de consultation et d'aide ponctuelle sur l'éducation des enfants et des jeunes. Principaux sujets abordés au cours des appels :

  • Interrogations sur les valeurs et les moyens éducatifs;
  • difficultés avec les règles de vie et l'encadrement;
  • fatigue et épuisement des parents;
  • problèmes de comportement des enfants;
  • consommation de drogue ou d'alcool des jeunes.

Le service est confidentiel et gratuit, et il est offert partout au Québec, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Montréal : 514-288-5555; extérieur : 1 800 361-5085.

Nous avons plusieurs autres articles sur les comportements des enfants et la discipline. Inspirez-vous en pour trouver la meilleure méthode pour votre famille en fonction de vos valeurs.

Source : Santé Manitoba, l'Académie Américaine de Psychiatrie de l'Enfant et de l'Adolescent, Tel-Jeunes

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Boutique Séduction vous aide à briser la routine!

Boutique Séduction vous offre la chance de gagner un panier-cadeau

Nos Concours

Zoo de Granby - Dernière chance!

Participez pour gagner deux laisser-passer pour le Zoo de Granby!

Commentaires