Santé

Bébé joue sur le bedon!

On recommande de coucher les bébés sur le dos afin de réduire les risques de syndrome de la mort subite du nouveau-né. Ça ne veut pas dire de ne jamais placer bébé sur le ventre!

L’arrivée du dodo sur le dos a amené plusieurs changements dans les habitudes de vie et de jeu de nos enfants. On recommande aux parents de coucher les enfants sur le dos afin de réduire les risques de syndrome de la mort subite du nouveau-né. Or certains parents ne placeront pas leur bébé sur le ventre lorsqu’il est éveillé par crainte de ce syndrome.

Ne jamais placer sur le ventre un enfant peut entraîner un retard de développement moteur. Ce retard pourra être corrigé avec des exercices, mais pourrait aussi être évité si on place le bébé sur le ventre dès son tout jeune âge. Plusieurs fois par jour, lorsqu’il est éveillé, placez-le sur le ventre. Un enfant qui est habitué jeune à aller sur le ventre appréciera beaucoup plus cette position que si on commence à quelques mois de vie. Dix ou quinze minutes à la fois suffisent! Plus souvent il sera dans cette position, plus il l’appréciera! Au début, il se fatiguera assez rapidement, mais il deviendra vite un champion.

Un enfant qui est toujours couché sur le dos dans sa couchette, dans sa chaise vibrante, sa balançoire, son siège d’auto ou dans vos bras pourra développer une plagiocéphalie (tête plate).

  • Pour éviter cette plagiocéphalie, assurez-vous de tourner sa tête en alternance d’un côté à l’autre entre les boires ou d’une nuit à l’autre.
  • Évitez les exerciseurs (soucoupes), les sauteurs et les marchettes. Ces appareils, quoique très appréciés des petits, nuiront à leur développement. Ne le mettez pas debout avant qu’il ne soit capable de le faire lui-même.
  • Favorisez plutôt les beignes et les sièges d’appoint où l’enfant ne peut appuyer sa tête.

Si vous soupçonnez un retard de développement moteur ou une plagiocéphalie chez votre enfant, n’hésitez pas à en parler avec votre médecin ou à consulter une physiothérapeute spécialisée en pédiatrie.

Canaux lactifères bloqués et physiothérapie

Un canal lactifère bloqué se caractérise par une masse douloureuse, enflée et ferme et une rougeur sur le sein affecté. On doit bien faire la différence avec la mastite qui se présente habituellement avec de la fièvre.

Les symptômes du canal lactifère bloqué devraient se résorber dans les 48 qui suivent. S’ils persistent, un traitement aux ultra-sons pourrait être indiqué. La plupart du temps, un seul traitement est nécessaire, parfois deux. Il est inutile d’en faire plus. Ce type de traitement peut aussi prévenir les blocages à répétition.

Adressez-vous à une physiothérapeute spécialisée en périnatalité, le traitement est court, efficace et peu couteux.

Nathalie Breton

Maman de trois enfants, Nathalie Breton a gradué de l’Université de Montréal en 1994 en physiothérapie. Après quelques années en physiothérapie conventionnelle et sportive, elle s’est intéressée aux spécialités de la physiothérapie qui touchent les problématiques musculosquelettiques reliées à la grossesse, à l’accouchement, au post-partum et également aux spécialités reliées à divers problèmes chez le bébé et le jeune enfant. Elle a donc suivi plusieurs formations en rééducation périnéale et pelvienne, en obstétrique et en pédiatrie. Call Send SMS Add to Skype You'll need Skype CreditFree via Skype

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Le Zoo Ecomuseum : découvrir les animaux d’ici!

Participez pour gagner des laisser-passer pour le Zoo Ecomuseum.

Nos Concours

Gagnez une carte-cadeau de 100$ chez Patati & Patata !

Courez la chance de gagner une carte-cadeau de 100$!

Découvrez le Méga Parc des galeries de la Capitale!

Participez pour gagner un forfait turbofun, pour toute la famille!

Commentaires