Santé

Ostéopathe pour bébé : quand faut-il consulter ?

«1000 : c’est le nombre de jours déterminants pour la santé et la vie future de votre bébé»

Concept lancé par l’Unicef, les « 1000 premiers jours » s’étendent de la grossesse aux deux premières années de l’enfant. Cette période est une fenêtre de sensibilité pendant laquelle « l’environnement » impacte l’enfant de manière positive ou négative. 

Durant les 270 premiers jours, ce à quoi la mère est exposée durant la grossesse impacte la santé de son bébé. 

En 2019, 20% des grossesses ont posées des problèmes médicaux souvent liés à un mauvais suivi médical, une mauvaise hygiène de vie ou encore à la présence d’une maladie. 

Les naissances avec instruments d’extraction (forceps, ventouse, spatules) sont fréquentes et  représentent 10% des naissances en France. 

Enfin, la France connaît une augmentation de la prématurité des bébés depuis 1995 :  de 5,9% en 1995 à 7% des naissances aujourd’hui.  

Bien que bébé ait un système immunitaire prêt à rencontrer le monde extérieur, il lui faut plus de 5 ans pour que celui-ci devienne complètement opérationnel ? 

Au cours des 730 jours qui suivent la naissance, vous jouez donc un rôle déterminant pour bébé ! 

Il vous faut particulièrement faire attention à l’environnement de bébé. La manière dont il s’alimente et vit aura un impact considérable sur sa santé future. 

Il n’est parfois pas facile d’y arriver seul. Et si l’ostéopathe pour bébé contribuait à la bonne santé de votre bébé ? Mais également à la vôtre ! 

Ostéopathe pour bébé : les motifs de consultation

Voilà 9 mois que bébé baigne tranquillement dans votre ventre, il se décide enfin à pointer le bout de son nez. Même s’il s’agit d’un évènement merveilleux, pour bébé, l’accouchement est un événement traumatisant. 

Son corps est mis sous tension et subi de nombreuses contraintes. Il se peut également que lorsque bébé s’est développé dans votre ventre, il ait adopté des mécanismes qui pourront avoir des répercussions morphologiques et fonctionnelles ultérieurement. 

Si aucune anomalie n’est détectée et prise en charge par le corps médical après l’accouchement, c’est donc un bébé en apparente bonne santé qui vous ai confié. 

Mais, à votre retour de la maternité, votre nourrisson pleure, s'agite, semble incommodé, vous laissant déconcertés et inquiets. Il s’agit peut-être d’un léger problème dont vous ignorez l’existence. 

Les problèmes de santé du nouveau-né, s’ils sont diagnostiqués tôt, évitent souvent des complications. 

Ne tardez pas, observez votre nouveau-né !  Si vous constatez les symptômes suivants, n’hésitez pas à consulter :

  • Il ne dort pas 
  • Il tourne toujours la tête du même côté 
  • Il pleure souvent. Bien que les pleurs soient un langage à part entière pendant les premiers mois de bébé, il se peut que ces derniers deviennent incessants et répétitifs sans aucune raison. 
  • Il a des otites ou bronchites à répétitions 
  • Il souffre de problèmes digestifs (régurgitations, reflux, vomissements, constipation) 
  • Il louche de façon permanente
  • Il a subi un traumatisme (ex : chute de la table à langer) 

Pourquoi bébé a mal ? 

L’expression de la douleur chez les bébés est rendue très difficile puisqu’ils ne peuvent pas l’exprimer par la parole. Souvent, elle se traduit au travers du comportement : cris et pleurs, agitation, difficultés à s'endormir, vous faisant culpabiliser et impuissant face à la situation. 

Mais, pas de panique, ce n’est pas de votre faute ! L’ostéopathe est là pour vous rassurer devant ces situations qui sont, bien souvent, causées par des troubles bénins : 

Les coliques du nourrissons ou douleurs abdominales récurrentes

¼ des enfants de moins de 4 ans seraient touchés par ce trouble. Généralement, les parents reconnaissent que bébé pleure plus de 3 heures par jour, plus de 3 jours par semaine et pendant plus de 3 semaines. Mais, ces crises ne traduisent pas une maladie particulière, bien que leurs origines soient difficiles à déterminer. 

Le torticolis du nourrisson

Le cou de bébé se retrouve bloqué et par conséquent, il garde la tête penchée toujours du même côté. Ce blocage serait lié à un spasme musculaire du sterno-cléido-occipito-mastoïdien (SCOM) associé à une raideur de la nuque.

La plagiocéphalie

1 bébé sur 3 soit 250 000 bébés en France seraient touchés par cette déformation. Elle est généralement due à une complication du torticolis du nourrisson. Si, les conséquences de la plagiocéphalie peuvent être uniquement esthétique, certains professionnels de santé s’accordent à dire qu’elle serait acteur de déséquilibre majeur pour le corps induisant des conséquences plus ou moins lourdes dans le temps.

Les conditions de grossesse et de l’accouchement

Les douleurs de bébé peuvent résulter de la grossesse ou de l’accouchement. On parle alors de motifs obstétricaux comme une prématurité, une césarienne en urgence, une instrumentation ou manœuvres obstétricales, etc…  

À quel moment consulter un ostéopathe pour bébé et dans quel but ? 

L’accouchement vécu comme « le premier traumatisme » pour l’enfant peut venir perturber le fonctionnement général du corps de bébé. Ce qui, par la suite, pourra entraîner des dysfonctionnements au sein de son corps. 

Un consultation préventive est donc recommandée même si l’accouchement s’est bien déroulé et ce, le plus tôt possible. Plus la consultation a lieu tôt, plus elle est bénéfique. 

Consulter un ostéopathe pour bébé dès la naissance ou dans les premiers mois

Nous vous recommandons de consulter dans les premiers jours qui suivent la naissance de bébé car les structures osseuses du crâne ne sont pas encore fixées. 

Au cours de cette séance, l’ostéopathe vérifie que tout fonctionne bien et corrige tous les petits maux qui se sont déclenchés lors de l’accouchement ou in-utero lors du développement du bébé. 

Consulter un ostéopathe dans les 6 premiers mois de votre bébé

Une séance est conseillée dans les premiers mois de l’enfant afin de l’aider dans sa vie quotidienne. L’ostéopathe contrôle le développement psychomoteur de bébé. Si des problèmes surviennent durant les premiers mois de bébé, il en cherche la source et  tente de les apaiser. En effet, les coliques, reflux et autres troubles du sommeil, généralement traduits par des pleurs continus, sont très fréquents chez le nourrisson. 

Consulter un ostéopathe lorsque bébé sait marcher 

Pendant la période d’acquisition de la marche, l’ostéopathe pour bébé, par des manipulations douces,  donne une meilleure plasticité aux tissus et améliore ainsi les fonctions physiologiques de l’enfant. Cela encouragera bébé à adopter une bonne posture debout. 

Consulter un ostéopathe autour des 1 an du bébé

Plus l’enfant grandit, plus il adopte des réflexes posturaux. L’ostéopathe pour bébé va venir contrôler et corriger ses réflexes afin d’assurer une bonne croissance à bébé et un corps harmonieux et équilibré́.

Quant au nombre de consultations nécessaires, certains bébés peuvent en avoir besoin d’une là où il peut en être nécessaire plusieurs pour d’autres.  

L’ostéopathe pour bébé travaille en complémentarité du pédiatre, leur but étant de travailler main dans la main pour soulager bébé et lui assurer une bonne santé. 

Comment se déroule une séance chez l’ostéopathe pour bébé  ? 

Une consultation chez un ostéopathe pour bébé se rapproche d’une consultation pour un adulte à quelques détails près. 

Un entretien préalable avec vous, les parents 

Dans un premier temps, l’ostéopathe vous pose un grand nombre de questions à propos du déroulement de la grossesse, de l’accouchement, du mode de vie depuis la naissance de bébé. En effet, certains de ces évènements peuvent expliquer pourquoi bébé a des douleurs. Et, comme bébé ne parle pas, il est nécessaire pour l’ostéopathe d’essayer de comprendre l’origine de ses maux. 

Un bilan avec palpation et observation des différentes structures du nourrisson 

Par la suite, l’ostéopathe  examine votre bébé et lui fait son traitement à l’aide de mobilisations très douces et sans danger. 

L’ostéopathe ne vient pas faire craquer bébé contrairement à ce que l’on pourrait observer chez les adultes. Il cible les deux systèmes nerveux de bébé pour rétablir son harmonie neurologique et physique. 

Un retour sur le déroulé de la séance d’ostéopathie

En fin de séance, l’ostéopathe vous indique ce qu’il a fait avec bébé et vous donne éventuellement des conseils à réaliser chez vous pour poursuivre le traitement. 

Et si bébé pleure? Pas d’inquiétude ! Les manipulations des différents tissus de bébé peuvent provoquer une légère gêne qui se traduit par des pleurs. 

Et vous madame, avez-vous pensé à consulter un ostéopathe ? 

Vous avez aussi subi un traumatisme pendant la grossesse et lors de l’accouchement. Ces deux évènements ont laissé des séquelles sur votre corps. 

Mais, après l’accouchement, vous n’avez pas forcément eu le temps de vous reposer, vous avez voulu prendre soin de bébé ! Mais pour pouvoir bien s’occuper de bébé, il faut aussi penser à son bien-être. 

Une séance d’ostéo peut s’avérer bénéfique pour la maman dans les cas suivants :

  • Accouchement long et/ou difficile
  • Mal de dos : douleurs lombaires, thoraciques, ou cervicales
  • Douleur périnéale
  • Troubles du transites : constipation, diarrhées
  • Problème d’allaitement
  • Dépression périnatale ou babyblues 
  • Les conseils de l’ostéopathe redonneront à bébé comme à ses parents bien-être et confort au quotidien. Alors qu’attendez-vous pour consulter un ostéopathe pour bébé ? 
Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Gagnez 1 des 5 désinfectants pour les mains de Attitude.

Petits formats parfaits pour le sac à dos.

Gardez bébé au chaud cet hiver grâce à Kokoala!

Profitez de l’hiver grâce à Kokoala.

Commentaires