Santé

La douleur pubienne durant la grossesse

On croyait auparavant que les douleurs musculo-squelettiques associées à la grossesse étaient partie intégrante des changements auxquels la femme doit faire face.

On sait maintenant que ces inconforts peuvent être prévenus et atténués. La chiropratique offre des soins naturels complémentaires au suivi obstétrical tout au long de la grossesse en permettant d’optimiser les capacités normales de récupération du corps et ainsi favoriser une pleine santé.

La grossesse est une période importante de changements posturaux chez la femme :

  • L’augmentation de la lordose est une caractéristique importante des changements du corps de la femme enceinte;
  • L’arrondissement des épaules;
  • La modification de la démarche;
  • Le déplacement du centre de gravité vers les membres inférieurs.

Les soins chiropratiques sont très efficaces pour soulager la douleur musculaire et articulaire en cause dans les douleurs de grossesse telles que la douleur dans la fesse/bas du dos1

La plupart des femmes ressentent des douleurs lombaires à un moment ou un autre de la grossesse. La prévalence des douleurs lombaires au cours de la grossesse varie selon les recherches entre 46 % et 90 %2. L’incidence de douleurs lombaires apparaissant durant la grossesse est de 61 %. De ce nombre, 75 % des femmes n’avaient jamais éprouvé de douleurs lombaires auparavant3.

La douleur à la symphyse pubienne est une condition relativement fréquente qui affecte les femmes enceintes. L’incidence de la dysfonction de la symphyse pubienne (DSP) varie entre 1 : 36 et 1 : 300. 9 % des femmes développeraient la douleur dans le premier trimestre alors que pour 89 % des femmes, la douleur surviendrait au cours du 2e ou 3e trimestre. L’ouverture de la symphyse pubienne est un événement normal de la préparation du corps de la femme enceinte en vue de l’accouchement. La DSP surviendrait lorsque la laxité ligamentaire de l’articulation entraîne une instabilité de la région pelvienne. Dans des cas plus sévères, la symphyse peut rupturer partiellement ou complètement. Lorsque la distance de la symphyse est plus grande que 10 mm, on parle de diastase. On estime qu’environ 24 % des femmes ont une distance plus grande que 9 mm. Il n’existe toujours pas de conformité quant aux critères objectifs et subjectifs de diagnostic4.

La douleur est située localement à la symphyse pubienne et à l’articulation sacro-iliaque5. La douleur est souvent d’apparition graduelle et peut atteindre dans la plupart des cas 7 sur une échelle de 10.

Les signes et symptômes ressentis sont les suivants :
  • Douleur à l’aine
  • Douleur à la symphyse pubienne
  • Sensation que le bassin va ouvrir
  • Irradiation aux muscles adducteurs
  • Difficulté à ouvrir les jambes
  • Douleur et difficulté à la marche
  • Douleur au sortir de la voiture
  • Douleur dans les changements de position
  • Sensation de lourdeur au bas du ventre

La présence de relaxine pourrait expliquer l’apparition de la DSP. Par contre, il n’existe aucune corrélation entre le niveau de relaxine et le degré de dysfonction. Les autres facteurs de risques sont l’exercice physique intense durant la grossesse, la fatigue, la mauvaise posture, le gain de poids, la multiparité, une histoire d’accouchement difficile ou un manque d’exercice. Les symptômes disparaissent souvent suite à l’accouchement. Certaines femmes peuvent par contre ressentir la douleur pour plusieurs mois après l’accouchement. À 6 mois postnatal, la proportion de femmes qui ressent toujours une douleur varie entre 0 et 25 %6.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Le Zoo Ecomuseum : découvrir les animaux d’ici!

Participez pour gagner des laisser-passer pour le Zoo Ecomuseum.

Nos Concours

Gagnez une carte-cadeau de 100$ chez Patati & Patata !

Courez la chance de gagner une carte-cadeau de 100$!

Découvrez le Méga Parc des galeries de la Capitale!

Participez pour gagner un forfait turbofun, pour toute la famille!

Commentaires