Mode/Beauté

Au secours, mes cheveux!

Beaucoup de femmes voient leur crinière changer durant la grossesse ou après l’accouchement. Les cheveux qui tombent par poignées, qui deviennent clairsemés et sans volume sont monnaie courante chez les futures et nouvelles mamans.

Nous avons demandé conseil à Jennifer Larocque, experte capillaire pour René Furterer, pour tout savoir sur la perte de cheveux réactionnelle.

Pourquoi ma chevelure a-t-elle changé?

Les causes des changements capillaires sont nombreuses et très variées. Certaines femmes ont une crinière magnifique durant la grossesse en raison de l’augmentation du taux d’œstrogènes qui entraîne une phase de pousse capillaire. À l’inverse, d’autres connaissent déjà une perte de cheveux ou de volume qui peut être causée par l’arrêt de la pilule contraceptive et un débalancement hormonal. Environ 3 mois après l’accouchement, le taux d’œstrogènes diminue subitement, ce qui peut entraîner une chute massive et simultanée des cheveux. «Le stress et la fatigue intense des premiers mois peuvent également entrer en ligne de compte», explique Jennifer Larocque. L’experte capillaire de René Furterer au Salon Sugar de Blainville ne compte plus le nombre de femmes enceintes ou de mamans qui sont venues la consulter complètement désespérées au cours de ses 15 ans d’expérience. «Le corps peut prendre jusqu’à un an pour se stabiliser et revenir à la normale après l’accouchement», précise-t-elle.

D’autres facteurs sont aussi à examiner. «Je questionne toujours mes clientes sur leur état de santé lors de notre première rencontre. Je leur conseille de demander à leur médecin de faire un bilan sanguin pour exclure l’hypothèse de l’anémie ou d’un problème de glande thyroïde, qui peuvent être en cause», explique Jennifer Larocque. De plus, plusieurs femmes qui ont de fortes nausées durant la grossesse ont des carences alimentaires puisqu’elles ne s’alimentent plus correctement. La prise de vitamines de maternité est essentielle pendant la grossesse et même après. «Je recommande aux femmes de continuer à prendre leurs vitamines jusqu’à un an après l’accouchement avec l’accord de leur médecin», ajoute-t-elle. Sachez que la vitamine B (B9 surtout) est particulièrement bénéfique au niveau capillaire.

Les principaux problèmes

La perte capillaire, la perte de densité et de volume sont généralement les questions qui inquiètent le plus les femmes enceintes ou les nouvelles mamans. Cette perte de cheveux arrive à un moment différent pour chaque femme selon la durée de l’allaitement également. On perd en moyenne entre 40 et 80 cheveux par jour. «Par contre, si votre taie d’oreiller est pleine de cheveux au réveil, si le drain de votre douche se bouche plus régulièrement ou si le plancher de votre salle de bain est couvert de cheveux après que vous les ayez séchés, c’est que quelque chose cloche», raconte Jennifer Larocque.

Grâce au Capilliscope de René Furterer, l’experte peut voir de très près l’état du cuir chevelu (sec ou gras), le nombre de cheveux par follicule et l’état de santé des racines et des longueurs en promenant l’appareil partout sur votre tête. «C’est un peu comme une échographie du cuir chevelu», rigole Jennifer. Elle est ensuite en mesure de poser un diagnostic gratuitement, puis de proposer des solutions et une cure de traitements adaptés sur trois mois à faire en salon et à la maison. Quelques salons au Québec possèdent cet appareil, informez-vous.

Quoi faire?

On ne peut malheureusement pas prévenir une chute de cheveux réactionnelle, qui survient après un bouleversement du corps. Toutefois, certaines bonnes habitudes capillaires peuvent minimiser la perte de cheveux. Dès les premières semaines de la grossesse, de bons gestes peuvent renforcir le cuir chevelu et le préparer à ce qui s’en vient.

Brosser ses cheveux tous les jours. Avec une brosse à poils souples comme le poil de sanglier. Évitez à tout prix les brosses avec les petites billes de plastique.

Masser son cuir chevelu en partant de la nuque jusqu’au front pour activer la circulation sanguine.

Utiliser un bon shampoing. Oubliez les produits de mauvaise qualité. Jennifer recommande le shampoing Triphasic de René Furterer pour la perte capillaire et le shampoing Tonucia pour la perte de densité qui rendront les cheveux plus forts et résistants aux chocs.

Laver ses cheveux à l’eau tiède et éviter les appareils coiffants chauffants qui agressent le cuir chevelu.

Espacer les shampoings d’au moins une journée entre chacun.

Image de Myreille Simard

Rédactrice art de vivre, traductrice, consultante web et réseaux sociaux.


Cette semaine
Covid-19 - Le partage des congés des Fêtes pour les parents séparés

Le 19 novembre 2020, le Gouvernement du Québec annonçait les mesures d’assouplissement permises pour les rassemblements durant les Fêtes de fin d’année 2020. Un casse-tête pour les parents séparés? 

Laissez-les croire au Père Noël!

Est-ce qu’on doit laisser nos enfants croire au Père Noël et à toute cette magie des Fêtes? Absolument, et Solène Bourque nous dit pourquoi!

Le baby blues, ce phénomène mal connu

On l’entend sans cesse ce terme, baby blues, et pourtant il est si mal connu du grand public et même des professionnels de la santé. On l’utilise sans bien le comprendre alors que, pourtant, jusqu’à 80 % des femmes en connaissent un épisode plus ou moins difficile.

Un calendrier de l’Avent dans le sapin

Ce que j’aime du temps des fêtes avec les enfants, c’est toutes ces traditions magiques qui mettent des étoiles dans leurs yeux.  

Nos Concours

Gagnez le livre Bœuf braisé au jus

Participez pour gagner le livre Bœuf braisé au jus de Mamzells

Gagnez une Poupée Maplelea

Participez pour gagner une poupée Maplelea de votre choix et un journal d'histoire

Commentaires