Activités

9 endroits où s’imprégner de la culture autochtone

Les autochtones qui parcourent l’Amérique depuis longtemps ont beaucoup à nous apprendre. Voici plusieurs endroits où vous familiariser avec les 55 communautés autochtones du Québec.

Maison amérindienne de Mont-Saint-Hilaire
Maison amérindienne de Mont-Saint-Hilaire

La Maison amérindienne, à deux pas de la métropole, ouvre ses portes aux familles pour partager la culture autochtone. Les enfants y sont toujours les bienvenus et des activités spéciales y sont proposées régulièrement, de sorte qu’on a toujours une bonne excuse pour y aller. Sa mission est d’être un lieu d'échanges, de partage et de rapprochement des peuples.

Site d’interprétation micmac de Gespeg
Site d’interprétation micmac de Gespeg

Nous sommes toujours les bienvenus en territoire Mi’gmaq, chez le Peuple de la mer. D’ailleurs, Gaspé tient son nom du nom Micmac Gespeg qui signifie « là où la terre prend fin ». C’est donc au bout du monde que la communauté autochtone de Gaspé met en lumière l’histoire de la communauté de 1675 à aujourd’hui au Site d’interprétation micmac. Vous y comprendrez à quel point le mode de vie traditionnel et contemporain de cette communauté est intimement lié à l’eau. Un court sentier permet de plonger dans l'univers des plantes médicinales de la Nation Mi’gmaq.  Enfin, dans la boutique, vous découvrirez l’artisanat Mi’gmaq ainsi que d’autres produits de culture autochtone du Québec.

Musée amérindien de Mashteuiatsh
Musée amérindien de Mashteuiatsh

Le Musée amérindien de Mashteuiatsh raconte l’histoire d’un ancien peuple, les Pekuakamiulnuatsh. Les Pekuakamiulnuatsh habitent depuis des millénaires un vaste territoire qui s’étend au-delà des bassins versants du Pekuakami et qui servait de lieu de rencontre avant d’être décrété réserve, selon la Loi sur les Indiens en 1856. C’est entre autres ce que vous apprendrez en visitant cette communauté du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

La route des Pow-Wow
La route des Pow-Wow

Le Pow-Wow tire son nom de l’Algonquin « leader spirituel ». À l’origine, il servait à régler des conflits, nouer de nouvelles alliances et faire du commerce. De nos jours, il s’agit d’une grande fête qui met l’accent sur les traditions et la spiritualité. On y danse également beaucoup et les danses varient selon les communautés. Pour vous familiariser avec les communautés qui vous entourent, c’est l’idéal. Vous y comprendrez également la signification de certains vêtements et accessoires portés pour l’occasion.

Maison de la culture innue
Maison de la culture innue

Ekuanitshit est le nom du village qui abrite la Maison de la culture innue. Ce mot signifie « prendre soin de l’endroit où tu es ». En y arrivant, vous remarquerez les maisons longues, spécifiques à la culture innue. Le village est situé tout près de Havre-St-Pierre et vous y entendrez parler de la culture innue, d’art, d’herbes médicinales et des traditions d’une communauté aussi sympathique que sereine. L’exposition permanente, L’Univers des Innus de Ekuanitshit, célèbre la culture, la langue et le rapprochement entre les peuples.

 Espace Culturel Ashukan
Espace Culturel Ashukan

L’ Espace Culturel Ashukan, une initiative des Productions Feux Sacrés, est une vitrine pour mettre en valeur les artistes autochtones d’ici. Vous pourrez y acheter de l’artisanat et des œuvres d’art, visiter les expositions et assister aux événements organisés ponctuellement. C’est un bel endroit de commerce équitable au cœur de la ville où vous familiariser avec les cultures autochtones.

Festival de la présence autochtone

Du 3 au 10 août 2016 aura lieu le Festival de la présence autochtone de Montréal. Ce festival offre une vision globale de toutes les créations artistiques, de la culture et des traditions des peuples autochtones présents partout en Amérique. C’est une occasion unique de célébrer les Pères de notre société.

Site Droulers
Site Droulers

Qu’est-il arrivé aux Iroquoiens de l’est du pays qui ont rencontré Jacques Cartier ? C’est ce à quoi vous pourrez réfléchir en découvrant le site archéologique Droulers-Tsiionhiakwatha de Saint-Anicet. Daté de 1450, le site témoigne de ce peuple qui parcourait les abords du fleuve de l’an 1000 à l’an 1534. Plus de 150 000 objets y ont été découverts et permettent de comprendre le mode de vie des Iroquois.

Tourisme autochtone
Tourisme autochtone

Enfin, on ne saurait comprendre les peuples autochtones sans un peu de lecture. C’est pourquoi il est pertinent de visiter à l’occasion le site web de Tourisme autochtone qui parle avec beaucoup de clarté de l’histoire des Premières Nations et qui vous proposera plusieurs autres activités au fil du temps.

Image de Anne Costisella

Anne Costisella est diplômée en communication publique à l’Université Laval et maman de deux enfants. En plus d'être une rédactrice web d'expérience,  Anne est aussi l'auteure du blogue Techno Maman


Cette semaine
Jardins de lumière souligne cette année ses 30 ans!

Aucun doute possible, l’événement fait bel et bien partie des traditions d’automne à Montréal. Une belle tradition qui a su se renouveler au fil des ans tout en conservant son cachet et son authenticité.

L’hyperparentalité peut-elle être toxique?

En avril 2019, le Centre universitaire de santé McGill publiait un communiqué de presse qui faisait état d’une augmentation du nombre d’enfants et d’adolescents vus à l’urgence pour des tentatives de suicide ou des idées suicidaires.

Quand les devoirs tournent au drame

Séance de torture. Corvée. Bataille. Ces mots ne devraient jamais servir à décrire la période des devoirs et leçons. Et pourtant, c’est la dure réalité de plusieurs enfants…et parents. Comment transformer ce moment difficile en une activité plaisante? On vous propose quelques astuces.

Préparer son enfant à faire face aux jugements

Chaque année à la rentrée scolaire, quel parent n’est pas un peu inquiet de savoir comment son enfant se défendra dans la cour d’école face aux potentiels jugements des autres enfants.

Nos Concours