Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Se connecter pour répondre

Les avortements tardifs

Auteur Message

minounic

Inscrit le :
15 juil. 2008

Posté le: 20 avril 2010 18:42:58 EDT  
jeune maman 2008: tu as effectivement raison quand tu affirmes que l'environnement initial des parents vont influencer leurs choix plus tard..ainsi, les statistiques démontrent clairement qu'un enfant issue de 2 parents ayant un bacc fera probablement des études prolongés. Et oui, si il vient de parents décrocheurs, bein ils risquent d'arrêter plus tot...

toutefois, pq se borner aux statistiques? J'ai tendance a voir la coupe a moitié pleine: c pas parce que tu as 80 % de chance d'échouer que le 20 % risque pas d'arriver...garde tes yeux sur le 20 % pîs tu va l,avoir...

prenons l'exemple de ma soeur...elle c fait avorté vers 10-12 SA et c bien comme ca. si elle l'aurait gardé, elle se serait planté pis d'aplomb dans la vie, l'enfant avec. (elle c planté de toute facon alors...). Mais elle ne se serait jamais fait avorté quand le seuil de viabilité aurait été atteint (qui est de 24 SA selon ce que j'ai pu lire des mamanges) parce que, meme si elle a tres bien vecu son avortement, elle n'aura jamais pu survivre a un tel choix. bon, je le sais pas si elle l'aurait mis en adoption par contre...mais bon.

et je crois que la liberté de choisir devrait s'arrêter là ou les droits des autres commencent...

je ne pourrais jamais donner mon approbabtion a un avortement tardif sur des bases non scientigiques. mais ce n'est pas moi seule qui jugera de la décision de la société sur ce sujet...c pour ca que c démocratique et tout...je peux me planter, me fourvoyer..mais dans mon coeur a moi, un bb viable tué pour le bien-etre de sa mere (ce qui est la stricte vérité)..bein c de l'égoisme dans sa source la plus pure...elle est pas obligé de l'élever..le mettre en adoption est possible..

mais ce post m'a donné a reflechir justement sur l'Accessibilité a l'adoption..la mise en adotpion d'esntends..je croyais qu'on pouvait laisser le bébé a la maternité et que l'hopital se chargeait des détails finaux comme je crois que c possible aux USA...je trouve triste que cette option n'est pas assez promu...

 

revenir en haut

Cynthia86

Inscrit le :
06 oct. 2008

Posté le: 20 avril 2010 15:59:30 EDT  
Patjet : Pour répondre à ta question, avant 24 semaines, c'est au choix du parent à savoir s'il réanime ou pas le bébé (mais c'est extrêmement rare qui le font) et après 24 semaines, ils sont tenu de réanimer le bébé peu importe les séquelles et tout. Donc, je crois qu'on peut dire que le seuil de viabilité est là. 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
13 nov. 2007

Posté le: 20 avril 2010 15:48:58 EDT  
minouic en page 2 tu as dit Garder un enfant ne condamne pas a la pauvreté...c le reste des choix de l'individu qui les y amènent...de là pourquoi MOI je jugerais la personne..mais ca aurait rien a voir avec le fait de garder un bb..


na les pas le but du post ...on est tellement differente toi et moi que si je surlignais tout ce qui me chicotte jen aurrais pour la journée et mes fille n'apprécirais pas Very Happy Very Happy


dans un millieu pauvre ou le cercle viscieux de l'éducation pauvre...les mere monoparentale...les homme violent ...souvent une fille qui tombe enceinte a 16 ans se met sur le bs et arrete ses étude car le papa quitte pour ne jamais revenir...sa ammene donc a la pauvreter..et comme ses femme en possede pas les qualité de battante que tu semble posséder elle ne se démerde pas seul...elle n'ont pas le systeme d...elle pense seulement que ses sa la vie car elle sont entourer de ce monde la......

je connais des fille mono parentale qui sont tombé enceinte a 16 ans et qui aujourdhui on des dec ou des bacc!!!!! mais elle venais d'un millieu moyen et avais un esprit de débrouillardise intense!! mais ses loin d'etre la majoriter!!!!

on a tous un parcour différent...une personnaliter différente un entourage différent......

   

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
13 nov. 2007

Posté le: 20 avril 2010 15:38:42 EDT  
sauvagonne: je suis entierement d'accord avec toi...

minouic: je suis pro choix...meme si des fois certaine avorte pour des raison ultra ridicule.......

mais un avortement a 28 sa c,est suremement pas la majoriter qui avorte a 28 sa parce que sa leurs tente plus!!!! voyons...ya tellement de raison tellement de moment difficil ........

pour toi l'adoption semble tellement la meilleur idée...pas pour moi...les séquelle chez la maman et parfois les enfant eux meme sont important c'est pas le party la!!


certaine fille couche a gauche et a droite....ne se protege pas et se font avorter chaque année...je trouve sa irresponsable et de mauvais gout ..MAIS je comprend que certaine fille ont des trouble personelle...psycologique...que c'est femme peuvent souffrir du déséquilibre mental et thank god quelle ne garde pas c'est enfants!!!!

mais cette femme peut changer ...et 5 ans plustard avoir évoluer ...et fonder une famille sur des basse solide...imagine si tu la ligaturer parce que tu la trouvais iresponsable vla 5 ans!!!


est-ce que, oui ou non, la société devrait faciliter à une femme portant un enfant ayant atteint le seuil de viabilité de mettre un terme a cette vie afin de faciliter la sienne?


oui!!!!!si une femme ne peut pas prendre soins de cette enfants peut importe la raison...quelle ne l'aimeras pas et n'e le chériras pas ej ne vois pas pk cet enfants verrais le jour........

tu dit sa avec tellement de jugement....faciliter la sienne!!!! une femme qui sais que cet enfant vas gacher sa vie...qu elle vas vouloir l'étripper ...qu elle vas se faire chier a lui changer des couche et l'épauler elle a le droit de dire non a cette vie ...et tant qu'a moi c'est pour le bien de cette enfants

mon probleme, c quand le bb pourrait survivre hors du corps de la maman..pour le reste, on est toutes libres de choisir!


non pour moi c'est de dire a 12 sa ok mais 22 non 38 est tu folle?

je ne juge pas les action surtout quand je ne connais pas le contexte ...ya pas 300 femme par année qui se font avorter a 24 sa parce que la date de naissance ne fite pas avec les vacance au chalet la!!   

revenir en haut

Patjet

Inscrit le :
18 janv. 2010

Posté le: 20 avril 2010 15:36:10 EDT  
23 semaines mais c'est pas TOUS les bb nés à 23 semaines qui vont survivre? et quel % n'auront pas de séquelles???

J'ai eu un prématuré (et j'ai vu des prématurés et leurs parents à l'hopital) et je peux dire que le seuil de viabilité sans séquelle varie énormément d'un bb à un autre.

Donc 23 semaines ça demeure bien théorique comme seuil de viabilité selon moi. 

revenir en haut

Calipso

Inscrit le :
17 juin 2008

Posté le: 20 avril 2010 15:31:47 EDT  
médicalement parlant Patjet, à 23 semaines, un bébé pourrait survivre hors du corps de sa mère. En tk, de mémoire, mais je peux faire erreur, c'est le plus loin qu'on se soit rendu à ce jour. Par contre, on ne connait pas les séquelles d'une telle prématurité à court terme...ça se rajoute souvent au fur et à mesure selon la résistance du bébé une fois hors du ventre de sa mère.  

revenir en haut

Patjet

Inscrit le :
18 janv. 2010

Posté le: 20 avril 2010 15:03:54 EDT  
ok mais c'est quoi le seuil de viabilité?

non, non, sans blague c'Est quoi??? 

revenir en haut

minounic

Inscrit le :
15 juil. 2008

Posté le: 20 avril 2010 14:55:58 EDT  
callipso: je suis dans les avortements tardifs..je crois qu'on peut considérer le bb comme un parasite sans droit de vie tant qu'il n'est pas viable hors du corps de la femme. je crois qu'a la minute que la viabilité est atteinte, la femme qui a eu des relations sexuelles par choix doit assumer les conséquences a ce stade..avant, je trouve ca triste..apres...g de la misere. et pour le cas de viol..c parce qu'on ne peut exiger une victime a assumer les conséquences d'un choix quii n'était pas le sien.

je ne voudrais jamais enlever le droit a l'avortement avant que le seuil de viabilité soit atteint. je crois que c tres important dans notre société et ce, meme si jamais je serais capable de le faire...

mon probleme, c quand le bb pourrait survivre hors du corps de la maman..pour le reste, on est toutes libres de choisir! 

revenir en haut

minounic

Inscrit le :
15 juil. 2008

Posté le: 20 avril 2010 14:49:04 EDT  
sauvageonne: c possible ca semble se nier..mon mari me dit souvent je sonne comme si je me nie..c p-e ma facon de présenter les choses...

nate: je c pas. c pas une personne seule qui peut juger de tout ca et moi, je ne suis qu'une pauvre femme...mais je trouve que le foetus...bien il a droit a la vie aussi a un moment donné..on peut le considérer comme un parasite jusqu'à un certain point (parasite étant un truc vivant qui a besoin d'une autre personne pour le maintenir en vie je crois..qqchose du genre, c un tewrme de mon mari ca..)....mais quand il est viable? cdur! c pour ca que je crois que 3 medecins devraient pouvoir en juger ensemble..pas juste un.

c trop du cas par cas. 

revenir en haut

Calipso

Inscrit le :
17 juin 2008

Posté le: 20 avril 2010 14:47:33 EDT  
minounic a écrit
vous voyez ca sous le point de vue de la femme et de ses droits....comme si le bébé lui n'existait pas...parlez-pas de stress du bébé...c minime le stress vs la mort pour le bb..et la mere bien...sauf pour viols, elle connaissait les riques d'avoir des relations sexuelles....comment la décharger entièrement de sa part de responsabilit? 


Attention Mimounic, ce genre de propos sonne un peu trop 'pro-vie' dans le style catholique extrêmiste...surtout quand tu dis 'sauf pour le viol'.
Je m'excuse, mais des accidents de parcours, ça existe, un condom percé, une pilule inefficace etc...Ce n'est pas vrai que toutes les femmes qui avortent sont de jeunes écervelées irresponsables qui utilisent l'avortement comme moyen de contraception, C'est un pourcentage infime, surtout quand on connait les séquelles psychologiques de ce geste.
La responsabilité de la femme...et celle de l'homme est inexistante? Pourquoi ce poids repose-t-il tjrs sur les mêmes épaules! D'autre part, n'est-ce pas faire preuve de responsabilité justement que de décider dans le premier trimestre de mettre un terme à une grossesse totalement non désirée et peut-être intervenant dans une période ou un contexte totalement non propice à la maternité?
J'avoue qu'à te lire, je ne sais plus très bien si tu es encore dans le registre des avortements tardifs ou bien sur l'avortement en général, ce qui est selon moi à mettre dans des catégories différentes... 

revenir en haut

minounic

Inscrit le :
15 juil. 2008

Posté le: 20 avril 2010 14:46:27 EDT  
sauvageonne: tu as bein raison selon un dictionnaire en ligne, je suis désolé:

besoin

Nom masculin singulier
désir, envie, nécessité
pauvreté (dans le besoin)
ce qui est indispensable ou nécessaire


ca peut etre une envie en effet...sauf que là...combler un désir sans faire face aux conséquences?

la question devrait p-e plus etre:

est-ce que, oui ou non, la société devrait faciliter à une femme portant un enfant ayant atteint le seuil de viabilité de mettre un terme a cette vie afin de faciliter la sienne? est-ce que son droit a une vie sans avoir accouché d'un bébé vivant est supérieur au droit (moral certes) de vie du foetus?

pour moi, un avortement thérapeutique inclus la santé mentale ''permanente'' de la personne...une schizophrene n'ayant pas pris consicience de tout ce qui se passait....aovir un bb pourait agraver son cas de facon peramenennte par exemple..c'est pas une depression simple qui devrait en empêcher par contrre..

le cas d'une fille violé par son eabu-pere de 13 ans..ca fait un choc aussi a cet enfant et ca peut la traumatiser a vie...quoique d'accoucher d'un bb mort aussi...c touchy mais bon, ca s'explique..


moi,j em'offusque contre les cas justement de femmes qui en veulent pas parce que'elles ont eu une promotion pis qu'un bb entre plus dans leurs plans immédiats...

ou la personne qui se protège pas pis qui est rendu a sa 5e grossesse qui veut se faire avorté à 28 SA...

et aussi...dites-moi donc..comment justifier on ne pas condmaner un avortement rendu a 38 SA?

la probleme actuel selon moi, c qu'il n'y pas de balises... 

revenir en haut

Nate

Inscrit le :
17 août 2005

Posté le: 20 avril 2010 14:42:29 EDT  
Oui Minounic, dans la plupart des cas de déni de grossesse les femmes s'en rendent compte au moment d'accoucher mais qu'en est-il du cas où la femme n'avait aucun symptôme et s'en rend compte bien au-delà de 20 semaines ? Si c'est pas du déni de grossesse je me demande ce que c'est... Shocked

Donc on fait quoi dans ces cas-là ?  

revenir en haut

sauvageonne_micah

Inscrit le :
02 oct. 2009

Posté le: 20 avril 2010 14:40:38 EDT  
Minounic, tu te contredis toi-même Confused Surprised  

revenir en haut

minounic

Inscrit le :
15 juil. 2008

Posté le: 20 avril 2010 14:38:23 EDT  
je dois dire que je maintiens ma position quand meme là-dessus. ue fois le foetus rendu viable, que personne ne me dise que ce n'est pas un traumatisme de 1-se rendre compte qu'on est enceinte et 2-on va tuer notre bébé..on sera celui qui va prendre la décision de tuer un etre humain...

et..pas pour etre euh..méchante? mais...en cas de deni de grossesse....bein tu t'en rends compte au moment d'accoucher selon ton article alors il est comme trop tard pour avorter..non? Wink  

revenir en haut

sauvageonne_micah

Inscrit le :
02 oct. 2009

Posté le: 20 avril 2010 14:37:02 EDT  
faire l'amour droit vs besoin: si ca serait un BESOIN, y'a pleins de gens ayant fait voeux de chasteté qui seraient morts y,a longtemps....pis les puiceaux de 30 ans (ca existe) serait a la veille d'agoniser..nous savons tous qu'il y a d'autres facons de soulager cette tension...jamai aussi agréable que faire l'amour mais la tension au niveau du besoin elle, s'évacue facilement...ceci dit, c MON opinion..mais a chaque grossesse, je serais malade parce que j'ai au moin s6 mois d'abstinences a chaque fois! lol


Encore une fois, minounic, tu mêle les cartes! ça devient frustrant. Un besoin n'est pas forcément primaire et vital! Il y a des besoins qui tendent plus vers le désir. Oui assouvir les tensions peut s'exercer autrement, par la masturbation, entre autre, reste que c,est un besoin quand même. mais ça c'est un autre débat!  

revenir en haut

Nate

Inscrit le :
17 août 2005

Posté le: 20 avril 2010 14:32:54 EDT  
OK... Et on fait quoi des cas - rares mais existants - de déni de grossesse ??

Extrait du site de l'Association française pour la reconnaissance du déni de grossesse :

Le déni de grossesse se définit comme le fait pour une femme enceinte de ne pas avoir conscience de l'être. C'est ce que rappelle le Dr N.GRANGAUD, pédopsychiatre, dans une thèse qui fait référence, "Déni de grossesse, essai de compréhension psychopathologique.


Caractéristique essentielle du déni : le corps ne présente pas de signe de grossesse. Il n'y a pas de "ventre". Il n'y a pratiquement pas de prise de poids, ni de masque de grossesse. Les femmes ne sentent pas bouger le bébé. L'aménorrhée caractéristique de la grossesse est elle même souvent transitoire ou même totalement absente (autrement dit, il y a des règles ou des saignements génitaux pendant la grossesse).

Quand le déni est total, l'accouchement s'accompagne d'un état de sidération. Une patiente dit par exemple : "J'ai pris un bain car j'avais mal au ventre, je pensais que c'était mes règles. Et puis tout a claqué, il y avait du sang, du sang, et je suis restée dans le bain". Cela semble être encore plus le cas quand l'accouchement a lieu dans la solitude. Il n'est pas rare que dans ces cas là qu'il se solde par la mort du bébé, soit accidentellement, soit par manque de soins (6 cas dans l'étude déjà citée sur les 29 cas de déni total). Ce dernier cas constite pour la femme un drame d'une gravité peu commune. Non seulement dans les heures qui suivent la naissance, elle réalise brutalement qu'elle était enceinte sans le savoir (d'où l'angoisse que l'on peut imaginer sur le fonctionnement de son propre corps) mais de plus que son bébé est mort !

En effet, la réalité du "déni de grossesse" est établie sur le plan médical. Avec 600 à 1 800 femmes concernées chaque année en France, il constitue d'ailleurs un réel problème de santé publique. L'Association Française pour la Reconnaissance du Déni de Grossesse se bat pour que le déni de grossesse soit maintenant juridiquement reconnu.

Alors, on fait quoi de ces - rares mais tout de même existants - cas où la femme ne sait pas qu'elle est enceinte et, lorsqu'elle le découvre (si elle le découvre avant l'accouchement évidemment), désire se faire avorter - pour toute sortes de raisons valables ou non, aux yeux de certaines ???      

revenir en haut

minounic

Inscrit le :
15 juil. 2008

Posté le: 20 avril 2010 14:29:12 EDT  
catherinova: encore une fois, que ce soit dans le coeur de la mere ou non, on peut pas changer le fait pure: tuer un bébé. tu peux dire que tu as mangé une orange parce que dans ta tete, c une orange mais si dans les faits c une pomme pour le reste du monde entier...bein, t'a mangé une pomme. on peut pas changer les mots parce que ca fait plus jolie.. 

mais je tiens a dire une chose: si j'aurais devant moi une personne qui c fait avorté tardivement pour meme une raison stupide, je ne le lui reprocherais pas au visage...mais j'avoue, l'instant que je serais seule avec mon mari, ca sortirais tout seule: eille! en reviens-tu toi? se faire avorter parce que sa date prévue d'accouchement tombait mal dans sa nouvelle offre de carrière? franchement! pis le bébé était viable là! et, probablement, qq jugements pas très gentils sortirait..mais ca resterait entre lui et moi...je ne cracherais pas au visage d'une telle femme...mais disons que je n'aurais pas non plus bcp de compassion..le minimum exigée par la politesse... 

revenir en haut

minounic

Inscrit le :
15 juil. 2008

Posté le: 20 avril 2010 14:27:45 EDT  
catherinova: non, je ne vois pas cela comme une punition pour la mere mais comme la suite logique des choses...comme le gars qui se pratiquait a la carabine chez lui et qu'une balle se perds et tue qqun, bein, c'était pas voulu mais c une conséquence de son acte a lui..la poursuite qui s'ensuivera ne sera pas punitive mais forcera p-e la personne a prendre ses précautions la prochaine fois...

foetus et droit a la vie: ironiquement, je trouve ca dangeureux aussi lui donner un statut...mais ce qui légale ou non ne démontre en aucun lieu la moralité ou non d'un acte...exemples lancés comme ca: la femme qui fume la ciragette durant sa grossesse y a droit...est-ce nécessairement moral? c un debat entier juste a lui. dans certains pays, l'homosexualité est légale dans d'autres, illégales...est-ce moral ou non? un autre débat...soit dit en passant, je suis pour le droit a l'homosexualité et neutre en ce qui a trait a la cigarette donc c pas des jugements que moi je fais..je cherche juste a montrer que ce qui est légal n'est pas nécessairement moral et le contraire est aussi vrai. oui, ce serait dangeureux...d'un autre coté, je crois que les droits d'une personne s'arrête là ou ceux d'une autre commence...ce ne serait pas soustraire les droits de la femmes mais bien limiter ceux-ci selon les droits d'un autre...comme a peu près partout dans la vie. ceci dit, ce devrait etre ABSOLUMENT en conséquence avec le seuil de viabilité et non d'acharnement médicale par contre...ca aussi, c touchy. je sais pas. mais je sais que ce n'est pas moral. (le tardif on s'entends..avant...je suis neutre..je ne juge pas ni n'encouragerais disons.

faire l'amour droit vs besoin: si ca serait un BESOIN, y'a pleins de gens ayant fait voeux de chasteté qui seraient morts y,a longtemps....pis les puiceaux de 30 ans (ca existe) serait a la veille d'agoniser..nous savons tous qu'il y a d'autres facons de soulager cette tension...jamai aussi agréable que faire l'amour mais la tension au niveau du besoin elle, s'évacue facilement...ceci dit, c MON opinion..mais a chaque grossesse, je serais malade parce que j'ai au moin s6 mois d'abstinences a chaque fois! lol 

revenir en haut

katja

Inscrit le :
06 sept. 2008

Posté le: 20 avril 2010 14:11:52 EDT  
Minounic, j'ai un peu de misère à te suivre. Tu es contre l'avortement passé 20 semaines parce que 1) on tue un foetus viable et 2) faut responsabiliser la femme qui le savait en faisant l'amour que ça pouvait arriver? Ton deuxième point, c'est un genre de punition pour la mère?

Je suis à 100% d'accord avec ce que sauvageonne apporte comme arguments.

J'ajouterais que je trouve ça très dangereux quand on parle de donner des droits aux foetus. Je le vois un peu comme si les droits qu'acquiert le foetus sont directement soustraits des droits de la mère.

On est pas mal toutes des mères ou des mères en devenir sur le forum. Notre bébé, on l'a aimé dès les premières semaines, on lui parlait, on avait hâte de sentir les coups de pied. C'est sûr que mon bébé, je le considérais comme un être humain bien avant qu'il naisse. À mon avis, ce sont les sentiments qu'on a pour le bébé qu'on porte qui le font devenir humain, pas le simple fait d'avoir été conçu et d'être dans un utérus. Je crois sincèrement qu'un femme a le droit d'interrompre sa grossesse, que ce droit lui appartient et qu'elle seule peut décider de poursuivre ou non sa grossesse. Dans certains cas, il est préférable d'interrompre la grossesse, même à un stade avancé. Et dans ces cas, je ne crois pas que l'expression "tuer un bébé" est appropriée, parce que dans le coeur de la femme qui le porte, ce n'était pas un bébé, pas dans le sens que les pro-vies l'entendent du moins.  

revenir en haut

sauvageonne_micah

Inscrit le :
02 oct. 2009

Posté le: 20 avril 2010 14:11:50 EDT  
petit bémol, faire l'amour n'est pas un droit mais un ''besoin''.

Toute femme doit avoir le droit de choisir ce qui se passe dans son corps, que ce soit de choisir avec qui elle aura une relation sexuelle ET si un enfant grandira dans ce corps. Je suis ni en accord ni en désaccord avec l'avortement tardif, je ne m'y connais pas assez pour me prononcer. Mais le droit à l'avortement DOIT être préservé ET protégé ET milité par toutes les femmes pro-vie ou non!

Une femme qui est active sexuellement, est, à toute fin pratique responsable du résultat si grossesse il y a, ok, mais cela justifie t'il de lui imposer un bébé non désiré, qui par le fait même a de fortes chances d'être mal aimé? Considérant que le système d'adoption est déficient, on se trouve dans une impasse tant qu'à moi. Est il pire d'avorter ou d'augmenter les risques de maltraitance infantiles? 

revenir en haut

Se connecter pour répondre