Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Répondre au message

La stigmatisation du biberon et Le deuil de l'allaitement

Auteur Message

Patchoullie1977

Inscrit le :
23 août 2009

Posté le: 23 août 2010 10:35:27 EDT  
Je pense que tu "pourrais" retenter l'aventure MAIS en te fixant des balises et des limites claires. Retenter, mais pas à n'importe quel prix, pas au prix de ta santé et de ton équilibre. Autrement dit, ne te sens pas coupable ad vitam eternam si les choses n'évoluaient dans le sens que tu l'espères. Comme j'en ai ras le bol du discours culpabilisant autour du biberon et "tu ne donnes pas le meilleur" fais la paix avec le choix que TU jugeras le meilleur pour TOI!

Essaie, tu n'as rien à perdre, peut-être tout à gagner qui sait. Si tu vois que ça ne fonctionne pas, c'est pas plus grave, tu donnes le biberon en ayant le sentiment du devoir bien accompli!

Moi, j'ai allaité exclusif jusqu'à 1 mois, ensuite j'ai introduit l'allaitement mixte avec du tire-allaitement.

Tu es la seule personne qui puisse faire ce genre de choix.

Je te souhaite bonne chance! Smile 

revenir en haut

Saphir

Inscrit le :
25 janv. 2008

Posté le: 24 août 2010 09:31:48 EDT  
je me dis que si je le réessaie pas, ça va me hanter mais en même temps, encore avoir les mamelons au sang pour rien, je sais pas trop mais c'est une bonne idée de se fixer des balises. 

revenir en haut

anuk

Inscrit le :
21 mars 2010

Posté le: 24 août 2010 12:29:14 EDT  
SAPHIR : Si tu veux le réessayer fais-le pour toi.... mais comme tu dis fixe toi des balises et respecte les...

Respecte toi et ton corps... souviens toi que l'allaitement n'est pas obligé (mais bien sur c'est recommandé) sauf que si tu te sens pas bien tu vas essayer de reculons et que BB va le sentir... en plus ton corps va te le dire... ne force pas. Mais si tu crois que cela va te hanter peut-être que c'est bien que tu essaie.

Prend ta décision et prépare toi à vivre avec les conséquences.... si tu décide que oui tu peux avoir les mamelons en sang mais tu pourras te dire que tu as essayé, tandis que si tu décides que non il faut savoir que tu auras plusieurs années pour te "racheter" de n'avoir pas allaiter.... comme bien l'alimenter quand il va grandir ... passer du temps avec...

Au pire fait ce que tout le monde nous dis de faire avant une grande décision... écris les pour et les contre sur une feuille pour savoir qu'est-ce qui est le mieux et prendre la bonne décision.... Et finalement fait le contraire de tout cela *sourire*


Peut importe ta décision ne penses pas aux autres mais bien à toi et je crois que tout se passera bien

Bonne chance

 

revenir en haut

Saphir

Inscrit le :
25 janv. 2008

Posté le: 26 août 2010 11:36:11 EDT  
Merci!

après m'être autant faite dire que ça se peut pas, ne pas avoir de lait, ça fait du bien de voir qu'on est pas toute seule...

Je poursuis ma réflexion pour le 3e mais je vais sûrement réessayer, du moins à l'hôpital. Je viendrais vous lire une fois de temps en temps pour m'encourager, ça fait du bien! 

revenir en haut

[email protected]@n

Inscrit le :
12 oct. 2010

Posté le: 12 octobre 2010 20:41:57 EDT  
voici mon histoire
Bonjour a vous toutes!

Premièrement si vous êtes ici c'est que vous avez votre rôle de mère à coeur je crois! J'ai le goût de me raconter à vous, même si mon histoire semble banale,je crois que ça peut aider à donner un coup de pouce. Alors voici...

Je suis maman de 3 enfants que j'ai eu en 3 ans hé oui...ma derniere a eu 3 mois le 11 octobre. Je l'ai allaité complètement pendant 3 mois , car ça allait tres bien. Seulement... elle avait faim. Bon. Je ne peux pas passer 20 h par jour au sein on s'entend, j'ai 2 garçons turbulents de 2 et 3 ans a élever aussi! J'ai donc donné le biberon et commencer les céréales d'un coup sec. ( Ne me déclarez pas a la DPJ svp) Hé bien mes chères amies...ma fille a comme repris du poil de la bête on dirait. Je lui regarde la face quand elle prend le biberon et apres, et je vois une enfant nourrie et comblée qui ne manque de rien. Elle est encore plus éveillée et souriante. Et de plus, je vais pouvoir perdre mon 50 lbs. ( Ai-je le droit??? ) hihihi!!! Bon.. et pour finir, je veux vous dire que j'ai sevré mes 2 premiers bien avant ça et on ne peut vraiment pas dire qui a été allaité 6 mois si on les met à côté d'un autre. Oui c'est un deuil, mais c'est pas vrai que l'allaitement fait la mère. Ho non!!! J'ai aimé autant mes bébés moins allaités et ils sont super bien dévellopés, 97 ieme percentile, intelligents, socialement adaptés... tout ce que vous voudrez. Alors les insécures qui harcèlent les mamans qui donnent le biberont j'ai juste une chose à vous dire...ce n'est pas la fin du monde donner un biberon. 

revenir en haut

[email protected]@n

Inscrit le :
12 oct. 2010

Posté le: 12 octobre 2010 20:51:02 EDT  
yen a marre!
Vous est il arrivé de penser que certaines mere ont peur de ne pas etre capable de materner en dehors de l'allaitement et qu'elles en font une obsession pour elles-mêmes et les autres? Avec du recul je peux vous confirmer qu'il est possible d'avoir de beaux enfants en santé et épanouis sans les allaiter 6 mois. voila. Profitez de vos bébés et éloignez vous des miss perfection qui sont parfois pas mal plus desequilibrées que la moyenne. 

revenir en haut

Hika

Inscrit le :
18 avr. 2008

Posté le: 13 octobre 2010 13:09:41 EDT  
le discours de [email protected]@n, est assez bien dans l'ensemble, disons que le fin de son message et un peu bizarre.

Il y en a plusieurs qui allaite pour toute sorte de raison, et je ne crois pas qu'il y en a des mauvaise... même si je défend le biberon haut et fort, je suis tout a fait d'accord avec le discours de l'allaitement. Mais, pafois pour toute sorte de raison, il faut lâcher prise. Il y en a qui l'ont plus facile que d'autre, ou qui ont perséverer plus que la moyenne. Mais je ne crois pas que le fait d'allaiter longtemp^s montre un signe de déséquilibre....

Le plus important, c'est de vivre avec notre choix , ( ou le choix de notre enfant), le choix de notre corps. Il ne faut pas se blâmer quand l'allaitement manque. Toute les femmes ayant donné le biberon sentent un lien très fort avec leurs enfants. Ont le nourris quand même collé collé. Je n'ai pas donner le sein , mais le biberon dès le début et je ne me suis jamais senti coupable. C'était pour mon bien être mentale , et je voulais partagé les boire avec papa et la famille, je voulais me reposer... sa peut paraitre égoiste, mais c'est mon choix.  

revenir en haut

Patchoullie1977

Inscrit le :
23 août 2009

Posté le: 13 octobre 2010 15:45:19 EDT  
Moi aussi je trouve que le discours de [email protected]@an dans l'ensemble est bien. L'essentiel de son message dit que nous ne devons pas nous sentir coupable de faire les choix qui sont les nôtres! Exit la culpabilité, le sentiment d'échec!
Allaiter ou donner le biberon ne fait aucune différence sur l'amour que nous portons à nos petits.

Oui, profitons de nos bébés. Ça grandit si vite.

Et tant pis si les gens jugent nos choix. L'important, c'est de les vivre sereinement!
 

revenir en haut

caroledu70

Inscrit le :
17 févr. 2011

Posté le: 17 février 2011 04:00:20 EST  
Bonjour à toutes,

Voilà, je suis nouvelle ici et j'ai trouvé votre forum en surfant à la recherche de discours enfin déculpabilisants concernant mon "mal allaitement".
Ouf, j'ai bien cru qu'on continuerait de me traiter de mauvaise mère ou bien de me voir comme telle car voilà, mon allaitement est de plus en plus difficile.
Je m'explique:
le 4 Octobre 2010 j'accouche de mon 6ème bébé, une fills que je désire allaiter comme ses aînés (je précise que mes deux premiers je les ai allaité 9 mois, les autres j'ai rencontré des difficultés donc 5 et deux fois 4 mois).
Tout commence top, j'ai du lait, bébé est sage, elle vient toutes les deux heures en journée, 3 heures la nuit.
Bon, à part un reflux important, des colliques qui la gènent elle prend bien.
Là, elle a 4 mois 1/2 et je la met au sein sans arrêt (pic de croissance?) mais niet: baisse soudaine de lait, rien à faire, la cata. Je persiste mais que dalle!!!
Je me mets donc à complétéer depuis quelques jours et tout va bien pour ppuce mais moi c'est sure je me sens mauvaise mère! Je cherche des conseils et là je vois qu'un mur se dresse devant moi: "faut persister", toutes les femmes peuvent allaiter, etc...............
A croire qu'elles sont payées pour dire ça! On dirait que les forum français sont sponsorisés par la LLL!
J'en peux plus de ces nanas qui viennent me faire sentir mal un peu plus alors que j'aurais besoin de soutient, de réconfort.
Bravo à vous mesdames! 

revenir en haut

Anamika

Inscrit le :
30 avr. 2005

Posté le: 17 février 2011 13:17:18 EST  
En octobre 2005 j'ai accouché d'une petite puce en santé, c'était prévu que je l'allaite, donc quand je sors de la salle de reveil (césarienne d'urgence) mon chum me donne la petite et l'infirmiere vient m'aider a m'installer.. La petite ne boit pas, elle ne s.agrippe.. Elle s'endort.. L'infirmiere me dit que dans 2h elle va venir me réveiller pour que j'allaite ma fille...

Elle vient me réveiller, je suis verte car je n'ai pas dormi depuis plus de 24h (je n'étais pas endormi pour ma césarienne. Donc elle vient m'aider mais ca marche pas, je suis fatiguée, ma belle-soeur arrive et m'aide. Elle regarde son frère et lui dit "Elle est épuisée, elle n'y arrivera pas". Mon chum me regarde et me dit: "Veux-tu un biberon?" Je lui dit:"Si je prend le biberon vas tu me le reprocher ou t'es à l'aise avec ça?" Il me répond que c'est moi qui décide. J'ai regarder l'infirmiere: Je veux un biberon tout de suite ma fille a faim." Elle n'a rien dit et elle est aller me chercher 3-4 pot de lait maternisé. Mon chum m'a rassuré tout de suite, qu'il était content que je me soit écouter et qu'il allait lui donner le biberon. Et comme de fait la nuit c'est lui qui se levait pour donner le biberon. Ma fille n'a pas eu de colique et de reflux gastrique.

Je suis enceinte de mon 2e bébé et savez vous quoi, notre décision est prise. ON donne le biberon. Ma fille est folle de joie de pouvoir participer a cela. Moi j'ai tripper a donner le biberon. Et je ne sais pas si c'est un hasard mais ma fille a faite ses nuits à 1mois pile.

Est-ce que j'assume pleinement ma décision: oui...
Est-ce que je vais lui donner son biberon ou bon me semble: oui...
Est-ce que je me fout de l'opinion des autres: Oui...

Désolé mais je suis de meme...

 

revenir en haut

maptalie

Inscrit le :
15 févr. 2011

Posté le: 19 février 2011 00:06:11 EST  
ahhhh que c rassurant de lire toutes ces réponses...vraiment merci pour ces super témoignages...j'ai tenté de partir une nouvelle conversation sans avoir lu cette discussion, je suis ravie de constater que je ne suis pas toute seule dans ma situation et cela m'aide à ne pas me sentir coupable de mon pseudo allaitement mixte.

J'ai aussi constaté que les gens se sentent investis d'une mission sociale: s'assurer qu'on allaite...voyons moi qui a déjà travaillé à la DPJ je peux-tu dire qu'il y a pire dans la vie que de pas allaiter...mais la culpabilité est toujours présente quand même...

Je me sentais aussi coupable d'avoir introduit la suce une nuit où ma fille se pouvait pu..à 10 jours de vie...un vrai modèle de négligence sociale lolll

le problème par contre c que je sens bien que ma fille aime téter au sein, cela la rassure, ce que la suce ou le biberon ne lui donne pas...avez-vous des trucs??? Embarassed  

revenir en haut

maptalie

Inscrit le :
15 févr. 2011

Posté le: 21 février 2011 05:07:59 EST  
merci renata je vais essayer Wink 

revenir en haut

ange32

Inscrit le :
15 févr. 2007

Posté le: 23 mai 2011 13:06:28 EDT  
Bébé 2 et encore incapable d'allaiter
VOICI MES DEUX MESSAGES QUE J'AVAIS ÉCRIS SUR UN AUTRE FORUM. JE CROIS QU'ICI EST UNE BONNE PLACE AUSSI !



Deuxième bébé ...encore un début d'allaitement pas facile

Bonjour,

Il est 1 h 35 AM et je sentais le besoin d'écrire un petit mot avant de me recoucher. Ça fait maintenant 5 jours que mon petit deuxième est arrivé.

Rapidement. Lors de mon premier accouchement j'ai eu beaucoup de difficulter à allaiter. Mon bébé perdait beaucoup de poid, les infirmi``eres étaient à la maison à tous les jours pour observer l'évolution. À la fin, je devais allaiter 15 minutes chaque côté, ensuite mon conjoint complétait avec du lkait maternisé et pendant ce temps je stimulait avec un tire-lait deux fois chaque seins. J'ai prise des produits naturels et à la totue fin de la dompéridone. Rien à faire, je ne produisais pas assez de lait. J'ai finalement tout arr^té après 1 mois et demi de cette routine épouvamtable.

Résultat : Dépression post-partum.


Heureusement, j'ai trouvé de l'aide et peu à peu les biberons m'ont parut moins impressionnant et je ne pleurais plus de ne pouvoir avoir l'exlusivité de l'allaitement et le contact physique avec le bébé . J'y est trouvé mon compte et j'ai apprise beaucoup sur moi-même.

Bref....pendant ma deuxième grossesse, la question que les gens me reposaient toujours : VAs-tu allaiter cette fois-ci? J'ai toujours répondu :`oui, mais si ça ne fonctionne pas....je laisse tomber. MOn premier est en parfaite santé (4 ans) il est jamais malade et c'ets un ange.

Est bien voilà! Ça ne semble pas fonctionner. Première nuit blanche hier. Crise à chaque fois qu'il prend le sein, signe de faim évident, pas de selle depuis 2 jours, les pipis sont foncés et avec des cristaux. UNe petite jaunisse par dessus le marché.

Ce matin, même histoire....j'ai dit à mon chum : donne moi un biberon que je me repose. J'en suis à mon troisième cette nuit. La montée de lait de ne semble pas arrivé. Il têtait super bien à L'hôpital et les infirmières disaient que j'avais un bon bébé. etc. Je me sentais fier, mes seins coulaient et je sentais que ça y était. Je me sentais comme une enfant à qui on venait de donner une récompense...

Est bien, depuis hier je vis un deuxième échec. Je ne sais pas si c'est la fin, mais ça y ressemble....

Je pleure beaucoup....beaucoup...beaucoup... Je sais que je ne em dirige pas vers un autre post partum...., mais je trouve ça difficile.

Je ne saurais jamais si c'est vraiment moi qui n'est pas capable de produire du lait, ou si nous laissons tomber trop facilement, ou si, ou si....

Voilà! J'avais besoin d'écrire mon témoignage.

Ce qui M'a fait beaucoup de bien aujourd'hui : mon grand garçon tout fier de donner le biberon à son frère... De beaux moments que je dois garder en tête.

Merci de me lire et de me répondre. Peut-être que quelqu'un a déjà vécu ça? Peut-être que quelqu'un pourrait me dire si, effectivement, certaines femmes ne peuvent produire assez de lait?

En passant, je connais tous les trucs...offre et demandem stimulation, etc....  

revenir en haut

ange32

Inscrit le :
15 févr. 2007

Posté le: 23 mai 2011 13:07:15 EDT  
L'infirmière du CLSC est venue chez moi le lendemain.
Mon chum était dehors avec mon plus vieux, le bébé dormait, la maison était calme...nous avons beaucoup parlé. Je lui est raconté mon parcours et nous avons beaucoup discuté d'allaitement et de biberon. Conclusion : les préparations de laits ne sont pas du poison et ce qu'il ne faut pas perdre de vue c'est que le bébé a besoin d'une maman en forme physique et mentale ( le plus vieux aussi).

Elle m'a aussi confirmé que selon son expérience, lorsqu'une maman fait de l'hypothyroïdie, même si elle est contrôlé, les montées de lait sont difficile, voir même insuffisante.

Bref, ensemble nous en avons conclue que je ferais l'allaitement mixte jusqu'à ce que je sois capable. Elle a observé ma façon d'allaiter et tout était super beau. Le bébé prenait bien le sein, j'avais du lait, mais les seins se vident rapidement et le bébé en redemande et se choque. Les trucs je les connais tous. Depuis ma première grossesse, je suis une encyclopédie de l'allaitement Smile

En conclusion, je crois que je n'y peux rien. Je dois faire mon deuil de l'allaitement pour mes enfants. Je donne ce que je peux donner..... D'ailleurs je sens aujourd'hui que le biberon prend le dessus. Le lait est de moins en moins présent et le petit préfère, évidemment, le biberon. MAIS, mon bébé est en santé.

Je me sens fatigué, car les nuits sont courtes (3 heures), mais le papa peut maintenant participer beaucoup plus.

La fatigue n'aidant pas, je me demande encore si avec le temps ça aurait fonctionné... Je ne crois pas que je vais trouver une réponse à ma question. Je dois lâcher prise et profiter du moment présent avec les enfants.

Je trouve dommage, encore une fois, que l'allaitement soir si valorisé.... Je ne crois pas que seulement 1% des femmes ne peuvent allaiter. Honnêtement, ce que je lis sur Internet et ce que je vois dans mon entourage me prouve que quelque fois la réalité est très différente.

Je suis pour l'allaitement, et je suis d'accord que c'est ce qu'il y a de mieux, mais je ne crois pas qu'il faut croire les gens qui disent : c'est impossible que ça ne fonctionne pas.

Allaitement ou non : Nous sommes toutes des mamans qui donnent de l'amour et de l'affection.


* profil

* revenir en haut

Aller à

Repondre  

revenir en haut

Nanadia

Inscrit le :
06 mai 2009

Posté le: 23 mai 2011 16:47:06 EDT  
ange32 a écrit
Je trouve dommage, encore une fois, que l'allaitement soir si valorisé.... Je ne crois pas que seulement 1% des femmes ne peuvent allaiter. Honnêtement, ce que je lis sur Internet et ce que je vois dans mon entourage me prouve que quelque fois la réalité est très différente.

Je suis pour l'allaitement, et je suis d'accord que c'est ce qu'il y a de mieux, mais je ne crois pas qu'il faut croire les gens qui disent : c'est impossible que ça ne fonctionne pas.  


Bonjour ange32,

Bien que je n'en sois qu'a ma première expérience en matière de bébé et d'allaitement, tu résume exactement ce que j'en pense !

Avant d'accoucher, il était clair pour moi que je voulais allaiter. Et puis une fois a l'hôpital je me suis rendue compte que de toute façon on ne te donnait pas tellement le choix ! Encore la meme impression lorsque l'infirmiere est venue a la maison.

Les 2 premières semaines ont été assez déprimantes pour moi. Comme la plupart des nouvelles mamans j'etais épuisée ! Je passais mes nuits a donner le sein pendant une bonne heure, parfois meme jusqu'à 1h30 - 1h45 avec a peine une demie-heure de répit que je devais déjà recommencer. Je pleurais constamment et je remerciais sans fin mon chum d'être la pour s'occuper des repas, du chien et des taches de la maison. Il me coupait ma nourriture car j'avais toujours la petite au sein ! C'est normal qu'on me disait, ca va finir par passer. Sauf que j'avais besoin de dormir aussi un moment donné. Alors bien "honteusement" on a donné un premier biberon de soir a bébé "en cachette" pour que je puisse aller me coucher un tout ptit peu pendant que papa lui donne. Et ça m'a fait un bien fou ! Alors le 2ieme soir on a fait pareil.

Et puis vint le jour du 1er r-v de suivi de la petite, 2 semaines apres sa naissance. C'est alors qu'on a constaté qu'elle avait perdu près d'une livre pauvre puce !! Elle ne mangeait pas suffisamment ! Et pourtant je devas bien passer 18h sur 24 a lui donner le sein. Il était donc impossible qu'on me dise de lui donner davantage pour stimuler ma production. Mon médecin m'a donc suggéré de lui ajouter un ou deux biberons par jour car il était important que la peite reprenne son poid. Elle m'a aussi proposé d'utiliser le tire-lait. Ne sachant pas si ça allait fonctionener ou pas, on ne voulait pas en acheter un pour rien alors on a demandé a la pharmacie s'ils pouvaient nous en louer un. Comme ils n'en avaient pas, ils ont appelé au clac pour voir s'ils pouvaient nous en prêter un ....la galère... ça ne faisait pas 4-6 semaines que j'allaiter, ça allait nuire a ma production de lait et patati et patata ! Hey woo justement, ma production de lait ne va justement déjà pas bien et ma petite perd du poid au lieu d'en prendre alors ça peut pas être pire ! Et puis finalement apres en avoir discuté avec des amis, on en est venus a la conclusion que ce ne serait pas mieux pour moi, que je serais encore plus exténuée car en plus de devoir allaiter, je devrais aussi trouver du temps pour tirer mon lait et que comme je trouvais a peine le temps de prendre ma douche dans la journée et de manger, en bout de ligne ce serait encore pire.

On voyait bien que bebe était bien plus satisfaite et me semblait plus heureuse en ayant introduit le biberon. Et puis a la pesée suivante environ 4-5 jours plus tard, elle avait déjà repris quelques grammes donc c'etait bon signe alors on a continué dans ce sens. Aujourd'hui je donne le sein juste pour la calmer ou pendant 15-20 minutes avant le biberon et elle boit 4 onces et parfois meme 5 alors c'est évident qu'elle ne pourrait pas se contenter de mon allaitement. Mon bébé est bien et moi je suis heureuse comme ça.

Et en bout de ligne je me suis rendue compte que si je me sentais aussi mal de lui doner le biberon c'etait en majeure partie a cause de la gigantesque pression qu'on nous impose face a l'allaitement. On ne parle que de ça autour de nous, il n'existe rien d'autre de bon et peu importe la façon dont ça se passe, il y a toujours une réponse, une explication ou une solution selon les pro-allaitement pour corriger le tout mais sans vraiment tenir compte des besoins et du bien-être de la mère. 

revenir en haut

ange32

Inscrit le :
15 févr. 2007

Posté le: 24 mai 2011 12:12:17 EDT  
Merci beaucoup pour ton témoignage. Je suis d'accord avec toi, je crois que nous devons être bien dans ce que nous décidons.

J'avais besoin d'entendre d'autres expériences.

Merci beaucoup!

En ce moment, mon petit va bien. Le biberon a pris le dessus. Je donne quand même le sein pour le calmer. Il reste un peu de lait. Je fais mon deuil tranquillement.

Bonne journée Wink 

revenir en haut

Zazoudou

Inscrit le :
20 mai 2008

Posté le: 24 mai 2011 17:14:32 EDT  
Ouf les filles, je viens de lire les dernières pages et je crois que ca va beaucoup m'aider à faire mon cheminement jusqu'à l'arrivée de bébé 3...

Voici mon histoire....

J'ai eu mon premier bebe en 2007. Je voulais bien sûr allaiter, mais en ayant à l'esprit que si ca fonctionne tant mieux sinon tant pis. À l'hopital j,mai eu extrêmement de la misère à mettre bébé au ssein, mais j'ai eu de bonnes infirmières. Au retour à la maison j'avais les mamelons en sang les orteils se crispaient quand j'allaitais et je voyais l'heure d'allaiter arrivée beaucoup trop rapidement à mon goût. Mion fils quant à lui se poussait la tête à chaque fois qu'il était l'heure de boire. Donc au bout de 6 jours de martyr, j'ai arrêté d'allaiter drastiquement pour mettre mon fils au biberon..Quel soulagement.,....J'étais très bien dans ma décision

J'ai eu bébé 2 en 2009. J'étais résolue quand même à allaiter. Je me suis renseigner davantage, j'ai pris des cours d'allaitement avec une marraine d'allaitement, je suis allé dans des groupe de soutien. Ma fille buvait à merveille, elle têtait bien et à des délai raisonnable. Mais je produisais pour 6 bébé. J'étais constamment mouillé je changeais de t shirt au 30 minutes malgré les compresse. Donc impossible de sortir de la maison. la nuit je devais changer mes draps après le boire de la petite parce que j'étais dÉtrempé. Je me suis rapidement rendue compte que je n'aimais pas alliter. Donc au bout de 22 jours j'ai cessé drastiquement encore et ma fille a très bien toléré le biberon.

J'attend bébé 3 et je m'étais dit dès le départ que je n'allaiterais pas...Deux échecs c'Est suffisant, mais j'ai des gens autour de moi qui m'ont questionner, juger, passer des commentaires, j'ai même une personne qui m'a dit que j'étais égoiste et maintenant j'hésite ( et c'est pas moi du tout d'agir comme ca.)Dès que ca tombe sur le sujet j'essaie d'éviter. Je ne tolère plus aucun commentaire là dessus et chaque discussion je les prends comme une attaque (oui oui je deviens quasiment parano, et je mets ca sur le dos des hormones de grossesses parce que ma décision était bien claire avant de tomber enceinte). J'ai même pensé à l'allaitement mixte, mais juste penser mettre bébé au sein le poil me dresse sur les bras...JE N'AIME PAS ALLAITER....Alors là je suis dans un dilemne....je fais quoi????Plus je vous lis, plus ma première idée est la bonne. Je serai beaucoup plus heureuse à donner un biberon qu'à allaiter. Est ce que je tente le tire allaitement je sais pas.....

Merci les filles!!!!!
 

revenir en haut

Zazoudou

Inscrit le :
20 mai 2008

Posté le: 24 mai 2011 17:16:40 EDT  
Ah oui!!Dans mon questionnemt je pense aussi à mes deux autres ti lou qui auront envie d,avoir un peu de leur maman aussi. Messemble que ce serait pratique de laisser papa donner un biberon le soir pendant que je joue avec mes mousses... 

revenir en haut

Hika

Inscrit le :
18 avr. 2008

Posté le: 24 mai 2011 20:51:01 EDT  
Zazoudou... tout qu'un questionnement se soir Wink .
Je crois que si tu allaites pour les autres sa ne durera pas bien bien longtemps. Tu as déja tenter le coup et tu n'as pas aimer....

Se n'est pas une question d'être égoiste ( p-e du point de vue des extrémiste ). Je crois que comme tu dis...tes enfants ont le droit d'avoir une maman qui as du temps pour eux. Si a chaque fois que bébé veut boire tu te rends anxieuses...ce n'est pas une bonne chose non plus...sa te rendra p-e irritable.

Je crois que la première idée est la bonne. Tu as le DROIT de ne pas aimer allaiter. Il y en a qui raffole et d'autre non. Tu as le droit de te respecter.
L'important c'est que tu te sentes bien dans ton choix. 

revenir en haut

Nanadia

Inscrit le :
06 mai 2009

Posté le: 25 mai 2011 08:38:47 EDT  
Zazadou, c'est tellement TA décision ! Si toi et ton conjoint êtes a l'aise avec ce choix, vous seuls savez par quoi êtes passés les deux premières fois, alors y'a pas d'hésitation a avoir seulement parce que certaines personnes autour n'ont pas l'air d'accepter TON choix. Sauf que si tu hésite en ce moment, a l'hôpital ça va être la meme chose et médecin et infirmières vont tout faire pour te convaincre. Donc si vraiment ta décisions est prise et que c'est ce que tu veux, faudrait que tu sois un peu plus ferme envers ton choix.

Et aussi, rien ne t'empêche de pratiquer l'allaitement mixte comme tu dis. Donner le colostrum a bebe a l'hôpital et voir ensuite si ça te permet de profiter des avantages des deux méthodes. Si ça ne fait pas le biberon est déjà introduit alors le biberon prend le dessus voila tout.

;-)  

revenir en haut

Se connecter pour répondre