Enfant

Comment se préparer à l'adolescence de son enfant?

Pour plusieurs, l’adolescence est synonyme de crise, mais elle n’est pourtant pas automatique! Voici certains faits qui vous permettront de vous préparer à cette nouvelle étape de la vie de votre enfant.

Pourquoi s’y préparer?

L’adolescence est une période de transition vers l’âge adulte qui débute au plus tôt vers 9 ans pour se terminer au plus tard vers 23 ans. Lors de cette période, l’enfant vit des changements physiques, psychologiques et sociaux majeurs. Un autre marqueur de changement : la relation parent-enfant. Les parents ont alors le sentiment de perdre la belle camaraderie qu’ils partageaient avec leur enfant. Ce sentiment de perte peut venir affecter les interventions parentales. Du côté de l’enfant, l’adolescence représente une envie de trouver ses propres intérêts, valeurs, une recherche d’identité individuelle. Cette recherche peut l’amener à rejeter certaines valeurs ou contester des décisions parentales. Il est important pour tout parent de savoir que ces contestations, négociations ou rejets sont normaux. Elles ne sont pas dirigées personnellement vers le parent.

Les stades de l’adolescence

La période de l’adolescence s’étend sur plus d’une décennie. Elle comporte différents stades ayant pour but de rapprocher le jeune vers l’autonomie, la responsabilité et l’indépendance du jeune adulte. Les âges qui caractérisent les stades varient selon les auteurs. Voici une présentation des trois stades de l’adolescence, proposée par Pickhardt (2013) qui s’échelonnent jusqu’à l’âge adulte. Elle met en évidence la fonction de la période pour le jeune ainsi que des pièges à éviter pour les parents.

La préadolescence : entre neuf et 12 ans

C’est à cet âge que le jeune se sépare graduellement de l’enfance. Il perd certains intérêts qui lui ont déjà été chers et ne sait plus tellement ce qui lui fait plaisir. Il comprend graduellement qu’il ne veut plus considérer la compagnie de ses parents comme un élément central dans sa vie. Du côté des parents, c’est l’impression d’avoir perdu un compagnon avec qui vous aviez des intérêts communs qui prédomine. Chez le jeune, ce stade est souvent marqué par :

  • Plus de désorganisation (souvent marquée dans la chambre)
  • Une moins bonne attitude face à l’autorité (contester directement les demandes ou encore de manière passive en retardant le plus que possible les échéances)
  • Avoir plus tendance à tester les limites que mettent les parents
  • Un état d’esprit plus négatif (il reconnait ce qu’il ne veut plus ou pas, mais ne sait pas encore clairement ce qu’il veut vraiment, ce qui vient affecter son humeur)
Conseils

Pour favoriser le climat de respect et de confiance, démontrez à votre enfant de l’ouverture et de l’écoute. Il va commencer à ne plus voir les choses de la même manière que vous, et c’est bien normal. Il est important de l’écouter même si vous n’êtes pas d’accord avec ses propos.

Il est important de garder en tête que, par exemple, si votre jeune n’a pas ramassé son assiette, même après votre troisième demande, ce n’est pas un affront personnel! Les parents sont encouragés à garder le cadre de limites claires qu’ils ont établi pendant l’enfance.

Aidez votre enfant à développer des nouvelles habiletés d’organisation. Si, par exemple, l’ordre de votre maison est important pour vous, ignorer son bazar lui envoie le message que certaines règles tiennent et d’autres non. Vous pouvez alors trouver une solution pour résoudre ce problème (déterminer d’un moment où vous souhaitez que la chambre soit rangée et l’assister).

Si vous remarquez que votre jeune a un état d’esprit plus négatif qu’à l’habitude, cherchez les signes qui vous montrent qu’il est prêt à discuter.

Il n’est pas rare que les jeunes de cet âge veuillent délaisser des activités parascolaires qu’ils entretenaient depuis plusieurs années. Ils ne l’apprécient plus ou encore se sentent trop vieux pour y participer. Ces activités peuvent cependant grandement influencer son estime personnelle. Si par exemple, votre fille a toujours fait partie de l’équipe de natation, être une nageuse fait partie de comment elle se perçoit. Arrêter radicalement toute activité à cet âge peut contribuer à un état d’esprit négatif ainsi qu’à une estime personnelle plus fragile. Si votre enfant veut quitter ses activités, cherchez un compromis. Proposez-lui un délai avant d’abandonner afin de voir si ce n’est que passager.

La mi-adolescence : entre 13 et 15 ans

Cette période de l’adolescence est marquée par le besoin de l’adolescent de trouver un sentiment d’appartenance dans un groupe de pairs. Les amis semblent alors devenir plus importants que tout. Le défi du parent est de continuer à s’assurer que les limites de la maison sont respectées. C’est généralement à cet âge que l’on retrouve généralement le plus de conflits entre le parent et son enfant.

Conseils 

Dans le but de maintenir des relations les plus harmonieuses que possible, basez vos interactions sur le respect. Les dénigrements, les jugements n’ont pas leur place, et ce, de façon mutuelle. Votre jeune peut se montrer plus critique face à vos décisions ou vos valeurs. Demandez-lui de le faire avec respect. S’il vous arrive de faire une erreur de jugement qui le concerne, n’ayez pas peur de lui en parler et de vous excuser. Il pourra adopter le même type d’attitude face à l’erreur que celle qu’il vous a vu démontrer. Même si votre enfant cherche à se distancier de vous, vous demeurez toujours son modèle principal et vos comportements sont importants pour lui.

Si vous sentez que la fréquence des conflits augmente, conservez un style parental démocratique (qui fait référence à la présence de règles claires, cohérentes et constantes et de conséquences appropriées et prévisibles dans le cas d’un comportement inapproprié). Votre jeune a besoin de votre encadrement plus que jamais.

Essayez de maintenir une atmosphère accueillante pour les amis à la maison.

Si vous n’approuvez pas ses fréquentations, abordez-le en mentionnant les comportements dérangeants de son ami plutôt qu’en le critiquant sa personne. À cet âge, si vous critiquez un de ses amis, il peut interpréter que vous le critiquez.

Maintenir la structure familiale est importante à cet âge ce qui signifie entre autres de maintenir un cadre familial flexible. Plus il sera autonome, moins il aura besoin de votre supervision et plus il pourra bénéficier de liberté. Le cadre familial passe aussi par les conséquences de nos actions. Ces dernières évoluent et deviennent plus naturelles selon le comportement inapproprié.

La fin de l’adolescence : entre 15 et 18 ans

Cette période a pour objectif de préparer votre adolescent à agir de plus en plus comme un adulte. Le défi du parent est alors d’inculquer le sens des responsabilités tout en lui donnant plus de liberté. C’est souvent à cet âge que de nouvelles activités apparaissent dans son quotidien : apprendre à conduire, travailler à temps partiel, entretenir une relation amoureuse, etc. Ces nouveautés font partie de son développement et sont les bienvenues. Il est cependant important de garder en tête le niveau de maturité de l’adolescent.  

Conseils

Afin d’aider votre adolescent à prendre des décisions responsables, suggérez-lui le test des trois questions :

  • Pourquoi je veux le faire?
  • Si je le fais, est-ce que je pourrais me faire du mal et si oui, comment?
  • Est-ce que ça en vaut le risque?

L’utilisation de ces questions met en place un processus cognitif de résolution de problème dont il pourra bénéficier toute sa vie. Ces questions permettent de regarder les expériences et apprentissages du passé, de mieux définir le contexte actuel et d’imaginer différentes possibilités dans le futur. Ainsi le parent aide son adolescent à développer sa capacité à évaluer le risque, et agir de manière responsable.

L’adolescence est une période de changement. Si certains comportements de votre jeune vous inquiètent, n’hésitez pas à trouver un moment où il sera ouvert pour discuter. Selon le cas, vous pouvez le référer vers les ressources de son école (infirmière, psychologue, psychoéducateur) ou encore aller chercher une aide plus spécialisée, si besoin. Voici certains sites qui fournissent des informations et de l’aide aux jeunes et à leurs parents.

Liste des sites et des organismes destinés aux ados 
Liste des sites et des organismes destinés aux parents

Références 

Mélanie Laberge
Ph.D., Psychologue

Mélanie Laberge est psychologue, mais avant tout maman! Ses expériences liées au développement de l’enfant et de l’adolescent lui permettent d’offrir des services à toute la famille. Elle offre du support et du coaching aux parents pour qu’ils se sentent outillés afin d’aider leur enfant. Elle fait aussi de la thérapie cognitive comportementale avec les enfants, les adolescents et les adultes qui vivent des problématiques telles que l’anxiété, la dépression et les troubles des conduites alimentaires. Enfin, elle collabore à titre de psychologue à un projet de recherche à l’Institut universitaire de santé mentale de Montréal.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Gardez bébé au chaud cet hiver grâce à Kokoala!

Profitez de l’hiver grâce à Kokoala.

Commentaires