Enfant

Développer une passion naissante

L’importance de la passion

La passion, c’est plus qu’un simple intérêt. L’intensité de l’intérêt des passionnés change leur vie. Avec la passion, on s’implique dans les objectifs qui nous tiennent à cœur. On se propulse dans le vide avec moins d’appréhension, puisqu’on est porté par l’énergie et la confiance qu’on tire de notre passion. Une passion pour l’espace peut donc nous mener à lire, à acquérir des connaissances et éventuellement à en faire un choix de carrière.

Passionné : un mode d’emploi

Les passions n’ont pas besoin d’être créées de toute pièce, elles existent déjà au fond d’un enfant. Comment les nourrir? D’abord, il faut comprendre qu’il n’existe pas de limites à ce que l’on peut apprendre sur quelque chose. Plus on se met à lire, plus on se rend compte à quel point on est ignorant. Les passionnés ne cherchent qu’à repousser les limites de leur ignorance et en se renseignant constamment sur ce qui les intéresse. Soyez donc prêts à faire des visites régulières à la bibliothèque pour rassasier leur soif d’apprendre! Là où votre rôle devient essentiel, c’est de guider votre passionné en herbe dans ses découvertes. Vous pouvez par exemple lui suggérer des lectures qui sont plus inspirantes que d’autres. Vous pouvez lui faire prendre conscience qu’il existe des gens à qui il peut parler de sa passion. Vous pouvez également l’inscrire à une activité de groupe qui le fera rencontrer d’autres passionnés comme lui.

Nourrir la « bonne » passion?

En bas âge et tout au long de l’enfance, on développe des intérêts pour une foule de choses. Pendant un temps, ce sera le hockey qui nous fera collectionner des cartes. Puis ce sera l’histoire qui, tranquillement, prendra plus de place. Certains parents auront le réflexe d’encourager les « bonnes » passions, comme l’histoire ou l’environnement par exemple, au détriment de celles qui sont plus « légères », comme le hockey. Or, ce n’est pas l’objet d’une passion qui la caractérise. Les passions changent, mais le caractère du passionné reste. Tout ça pour dire qu’il faut nourrir une passion, quelle qu’elle soit. En se procurant des livres, en allant à des événements, en décorant la chambre de son enfant par exemple.

Transmettre la passion

Puisque la passion est un caractère, ou un trait de personnalité, elle se communique d’une personne à l’autre. Si vous êtes un passionné des félins et que votre enfant s’intéresse aux arts martiaux, vous pouvez très bien lui transmettre ce qu’est de vivre un intérêt vif pour quelque chose. En d’autres mots, transmettre une passion, ce n’est pas souhaiter que notre intérêt devienne celui de notre enfant. C’est lui montrer comment on est soi-même captivé par quelque chose, comment on vit un intérêt qui nous transcende pour qu’il s’en inspire à son tour. Pour nourrir une passion, il faut donc parler de la nôtre et s’intéresser à celle de son enfant.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Commentaires