Blogues

Robeez

Pour protéger les petons de bébé tout en respectant le développement de ses pieds, voici un nom à retenir : Robeez.

Je regarde les deux petites ballerines roses sagement rangées dans leur boîte. Dès que je les ai vues en boutique, je n’ai su leur résister. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles je souhaitais offrir ces chaussures à ma Blanche d’amour, à commencer par le fait que ce sont des Robeez.

Dans leur solide boîte de carton, ces chaussures nous dévoilent déjà leur joliesse : coloris féminins et frous-frous de cuir, finition irréprochable et matériaux de qualité. Un bel objet qui vaut la peine d’être en vitrine. Même si elles sont cachées, on découvre rapidement que les semelles sont en cuir véritable. Un impératif pour l’aération et la souplesse.

Il est important pour bébé d’avoir les pieds protégés, mais sans restreindre leur liberté de mouvement et leur développement. Ces chaussures répondent parfaitement à ces critères de sélection. Ce sont les souliers pour tout-petits qui se rapprochent le plus du pied nu. Les Robeez sont flexibles et permettent donc à bébé de développer la musculature de son pied de manière naturelle. En revanche, le cuir est suffisamment épais pour bien protéger les orteils et talons.

Leur attrait principal n’est pas d’ordre technique, mais pratique. Ces chaussures restent en place. Alléluia! Vous le savez comme moi, tous les bébés cherchent à se déchausser constamment. Enfilez-leur des bas et ils les enverront valser sur le plancher en moins de deux. Les enfants peuvent tirer sur des cordons, défaire des velcros, mais ils sont impuissants devant les Robeez et leur élastique placé derrière la cheville.

La preuve? Enfilez les bas de bébé, recouvrez un seul pied avec la pantoufle Robeez et attendez… Blanche n’a mis que quelques secondes pour me donner raison.

Que vous les utilisiez à l’intérieur comme pantoufles ou à l’extérieur comme souliers tout-terrain, les Robeez se lavent à la machine sans problème et ressortent de la laveuse comme neuves. De multiples lavages attendriront le cuir, mais la couleur demeure en place et les coutures tiennent la route. Si vous prévoyez une famille nombreuse, les Robeez serviront de l’aîné au p’tit dernier. Sinon, elles se revendent à bon prix…

Au moment de choisir la grandeur pour votre bébé, ne vous fiez pas uniquement à la charte en fonction de l’âge. Il y a de fortes chances pour qu’un bébé habillant du 18 mois ne porte pas des chaussures de même grandeur. Blanche habille presque du 24 mois et elle porte des Robeez 12-18 mois. Pour ne pas vous tromper, voici mon astuce : la compagnie vous permet d’imprimer une charte de grandeur sur son site web. Ne vous reste plus qu’à mesurer les pieds de bébé en prenant bien soin de le tenir debout en appuyant sur le bout du pied pour bien dérouler ses orteils.

Vous et moi, nous savons maintenant que les Robeez sont un choix gagnant. Mais quand on est aussi joli, pas besoin d’insister sur les qualités cachées, non?

Bébé n’a que deux pieds dont il se servira toute sa vie. Il est donc important d’en prendre soin.

N’hésitez pas à consulter des professionnels en boutique pour sélectionner adéquatement la grandeur de chaussure qui lui conviendra. Il n’est pas nécessaire d’acheter des souliers pour faire mesurer les pieds de votre enfant. Si une chaussure trop grande risque simplement de tomber du pied de votre bambin, une chaussure trop petite peut engendrer des problèmes plus graves.

Les orteils des enfants ne doivent pas être comprimés. Il importe donc de laisser de l’espace au bout de la chaussure et même des pattes de pyjamas une pièce que vous leur faites porter. Sinon, votre enfant pourrait prendre l’habitude de recroqueviller ses orteils et compromettre le bon développement de ses pieds.

Des chaussures trop petites peuvent également occasionner des ongles douloureux voire même un ongle incarné.

Pour être certain que les chaussures de votre enfant ne sont pas trop petites, enfilez ses souliers, demandez-lui de se tenir debout et appuyez fermement au bout de la chaussure. Il devrait y avoir environ 1 cm de jeu au bout des orteils quand le talon est bien appuyé à l’arrière de la chaussure. Sinon, demandez-lui d’avancer son pied au maximum dans la chaussure, vous devez être en mesure de glisser un doigt entre le talon et l’arrière de la chaussure.

Jusqu’à 3 ans, votre enfant pourrait changer de grandeur de chaussure aussi rapidement que tous les 3 mois. N’attendez pas trop longtemps avant de mesurer ses pieds de nouveau. De 4 à 8 ans, la croissance des pieds ralentit, mais votre enfant pourrait changer de pointure de soulier aux 6-9 mois.

Josée Bournival

Josée Bournival est l’auteure du best-seller Bébé boum, paru aux éditions Hurtubise. Animatrice et comédienne depuis près de 15 ans, elle est passionnée de maternité pour le plus grand bonheur de ses trois filles : Clémentine, Simone et Blanche. Elle nourrit le blogue SOS maman à partir d’expériences vécues durant sa dernière grossesse et avec la naissance de la petite dernière! Vous pouvez la suivre sur son site, vous abonner à sa page Facebook et son compte Twitter.


Cette semaine
Pour des petits bedons en santé

Présenté par Florastor®

L'arrivée d'un enfant dans le monde est un événement important au sein d'une famille. Chaque bébé naît avec son propre bagage qui le rend unique, et force est d'admettre que ce n'est pas toujours ce à quoi on s'attendait. Un constat assez unanime que font les nouveaux parents : comment se fait-il qu'on ne nous ait pas dit ça ?! 

Un été simple et en tout confort

Présenté par Pampers

L'été est enfin à nos portes, c'est le moment de faire le plein de vitamine D et de beaux souvenirs estivaux en famille ! 

Prévenir et soigner les bobos d’été

À chaque saison, ses petits bobos. On joue dehors, on court et on explore, sous le chaud soleil estival. Rien d’étonnant à ce que le nombre d’égratignures, de piqures d’insectes et de coups de soleil augmente légèrement.

Top 10 des plus belles plages du Québec

Enfin les plages sont ouvertes! On vous présente les 10 plus belles plages du Québec.